Ne laissons pas proliférer le frelon asiatique

Ne laissons pas proliférer le frelon asiatique.

vous avez repéré un nid de frelons asiatiques n’hésitez pas à le faire détruire.
Il en va de votre sécurité et de celle de votre entourage mais aussi de la préservation de la biodiversité.

Un exemple….

Un nid de frelons asiatiques,  abandonné ou pas, il faut le signaler.

Sur un terrain privé, le propriétaire doit suivre une démarche particulière pour le faire enlever.

Liens :
Le GDSA de l’Hérault a mis en place une cartographie avec le nom et le contact des référents ainsi que la situation géographique des nids recensés.
Contact : Voir référents sur la cartographie
Site internet dédié au frelon : http://frelons.reah-chateaudecastries.org/
Ce ne sont pas les abeilles qui attirent le frelon, le développement de cette espèce invasive est très rapide.

frelDSC_0009 (16)

Ces nids en forme de boule, perchés souvent en haut des arbres sont peut-être inactif. En effet, la nature et les conditions météo ont souvent raison des nids. Les professionnels rappellent l’importance de signaler la présence de frelons et de frelons asiatiques dés leur apparition. En l’espace de 3 mois, la taille des nids peut prendre des proportions impressionnantes. Cette espèce qui s’attaque notamment aux abeilles ouvrières est légèrement plus petite que le frelon européen.

La couleur du frelon asiatique est particulièrement foncée. Sa tête est noire, sa face et ses pattes sont jaunes. Il mesure entre 2,5 et 3 cm. Comme le frelon européen, le frelon asiatique construit des nids principalement élaborés à base de particules de bois prélevées sur les arbres. Bien souvent, il fixe son nid en hauteur, dans les arbres. Cette habitation sphérique peut attendre jusqu’à 100 cm de diamètre.

 En présence d’un nid de frelons, il est impératif de ne pas détruire seul(e) l’habitat. Se sentant menacés, les insectes peuvent devenir agressifs et multiplier les piqûres. Une intervention inadéquate peut également conduire à la dissémination puis à la prolifération de l’espèce dans la nature. Il est vivement recommandé d’informer la FDGON (Fédération départementale des groupes de défense contre les organismes nuisibles) de la présence d’un nid. Très peu de sapeurs-pompiers interviennent dans la destruction des nids repérés. Mieux vaut faire appel à des entreprises spécialisées pour s’en débarrasser. Une prestation payante dont les prix diffèrent selon les professionnels « La reine mesure jusqu’à 3,5 cm. Sa durée de vie est d’un an. Chaque reine fonde sa propre colonie au printemps du mois de mars jusqu’à début août.

Elle se compose alors de larves qui deviendront les premières ouvrières, aussi appelées ouvrières de « première caste ». À partir du début du mois de juin, la colonie est composée d’ouvrières adultes et vers la fin de l’été, également de mâles et de femelles sexuées. Les femelles sexuées, futures reines, passent l’hiver en diapause dans un endroit abrité, souvent enterré, et sortent au printemps pour fonder de nouvelles colonies. » Wikipédia. Le nid ou « guêpier », fait de fibre de cellulose mâchée comme chez la majorité des guêpes (certaines, non Vespidae, construisent avec de la boue), peut atteindre un mètre de haut et 80 cm de diamètre.

Construit au printemps, il est aérien, le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, quelquefois au ras du sol, sous une charpente ou dans des cheminées. Ce frelon étant opportuniste, son nid est retrouvé aussi bien dans des habitations que sur du mobilier urbain. Il est généralement de forme sphérique et possède un orifice de sortie latéral. Chaque nid abrite quelque 2 000 frelons, dont plus de 550 fondatrices qui peuvent, l’année suivante, nidifier si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l’hiver. Il est abandonné pendant l’hiver.

Durant cette période, il a été observé en France que certains oiseaux ravageaient le nid. Ce comportement n’a aucune conséquence sur la pérennité de l’espèce puisque le nid est vide.

  La plupart du temps, une piqûre de frelon asiatique n’est pas plus dangereuse qu’une piqûre de guêpe pour l’homme. Elle le devient si les personnes piquées développent une réaction allergique. Dans ce cas, les répercussions peuvent être dramatiques. Une simple piqûre peut ainsi entraîner une forte baisse de tension, un œdème ou encore un choc anaphylactique.

Agressifs, les frelons, et particulièrement les asiatiques, n’aiment pas que l’on s’approche de leur nid, il vaut mieux rester à distance si vous en avez un chez vous ou si vous en découvrez un, et le signaler en Mairie qui vous conseillera si nécessaire.

C’est parti pour les « ballets aériens » des étourneaux

« On en compte un par étoile. Ça fait nombre. Ça fait nombre. Assez pour éteindre le jour. Car ils sont noirs comme les ombres. Ils sont des ombres. En vérité. Ils sont les ombres des étoiles. Il y en a autant que d’étoiles. Et ils nous privent du jour quand, versés à plein panier, ils se balancent dans l’air. Comme autant d’abeilles folles. Comme voile en tempête. Tourne, que tu tourneras, ils sont des nuages en tourbillon. Et nous amènent la nuit. Et puis, d’un coup, nous la dérobent, et nous rendent le soleil. Pour mieux nous l’effacer. Et dans le jour, ils sont là pour nous faire souvenir du grand vivier des étoiles. Au cas où nous l’oublierions. »

Voici ce qu’écrivait un auteur occitan montpelliérain, Max Rouquette, à propos des étourneaux.

Un modèle mathématique : vous pouvez aisément les observer le soir à l’est de Sète depuis quelques jours. c’est magnifique.

Mais il faut savoir que leurs déplacements suivent un modèle mathématique :

https://blogs.futura-sciences.com/lehning/2018/09/24/les-vols-detourneaux/

Voir une vidéo :

Et une autre en Ecosse : Des milliers d’étourneaux présentent un spectacle fascinant dans le ciel

Car à ce jour,  les « vrais » oiseaux migrateurs, sont quasiment partis ou vont partir, même s’il restent encore quelques passereaux (Fauvettes par exemple) qui font le plein d’énergie dans les arbustes à baies avant d’entamer le grand voyage, quelques Hirondelles retardataires qui vite, vite, regagneront l’Afrique (à raison de 1000km par jours). Et en ce moment, on peut entendre (de jour comme de nuit) les drôles de cris des Grues cendrés qui descendent des pays nordiques jusqu’en Espagne pour passer l’hiver.

Par contre, en cette saison, régulièrement dans le ciel, l’on peut observer des rassemblements postnuptiaux d’Étourneaux sansonnets et de Choucas des Tours.

Ces rassemblements sont impressionnants mais néanmoins tout à fait normaux.

Pour Valérian Tabard, de la LPO de Villeveyrac : « Les individus quittent les sites de nidification sur lesquels ils avaient un comportement territorial et changent de stratégie en devenant grégaires à l’automne et durant tout l’hiver. Jeunes et adultes se rassemblent ainsi afin d’éviter les prédateurs, des voisins des pays nordiques se joignent également aux oiseaux autochtones.

Cette migration partielle (communale, régionale ou européenne) permet par exemple pour le cas des étourneaux de faire bénéficier aux agriculteurs de véritables « insecticides gratuits et biologiques » vu que ces volatiles vont débarrasser les champs de divers ravageurs. Malheureusement la source de chaleur dégagée par les villes et la quasi absence de prédateurs sur ces sites favorisent la création de dortoirs avec les nuisances que l’on connait (fientes, odeurs, bruits,…).

La LPO préconise donc des méthodes d’effarouchement à mettre en place avant et pendant la période d’installation en septembre afin de créer un climat d’insécurité pour les oiseaux qui vont choisir un autre secteur pour s’installer. Après le mois d’octobre, il est bien souvent trop tard pour intervenir. Et le problème est bien souvent reporté sur le quartier d’à côté… »

Malgré ces quelques nuisances, les ballets aériens que nous offrent ces volatiles sont de véritables tableaux vivants.

Vigilance avec les nids de frelons que vous apercevez

Ce vendredi matin, en se promenant, des Poussannais ont aperçu un nid de frelons car ceux-ci se voient plus facilement maintenant avec la chute des feuilles.
Dans ces cas-là vous pouvez avertir les services municipaux et les pompiers pour vous informer et pour éventuellement neutraliser le nid et sécuriser le périmètre si le nid est vraiment très impressionnant. Si le nid est dans un terrain privé ce seront certainement des services spécialisés qui interviendront
Les interventions sur la voie publique et dans les bâtiments communaux sont gratuites, en revanche les particuliers doivent s’informer en premier lieu à la Mairie ou au 112 quant celle-ci est fermée.
Le frelon européen (Vespa crabro) est une espèce d’hyménoptère eusocial de la famille des vespidés ressemblant à une guêpe commune mais de taille deux fois plus importante ; c’est en fait la plus grosse des espèces de guêpes européennes. La reine atteint jusqu’à 35 mm, les ouvrières font de 18 à 25 mm et les mâles de 21 à 28 mm. Rayé de jaune et de noir sur l’abdomen, la tête, le thorax, l’abdomen et les antennes sont teintés de roux.Ses colonies annuelles ne survivent pas aux premiers froids, à l’exception des jeunes reines fécondées.frelooooo20191103_165637

Au printemps, celles-ci créent dans les arbres morts, murs de pierre sèche, greniers ou cheminées, voire dans les vieilles bottes de paille, un tas de compost ou de vieux chiffons, dans les charpentes ou soupentes, un nid en papier mâché (fibres végétales mâchées) abritant les premières alvéoles où elles pondent les premiers œufs.

Après éclosion des larves, les reines qui ont survécu jusque là les nourrissent elles-mêmes jusqu’à la mue. 5 à 7 semaines après la première ponte, ces premières ouvrières matures déchargeront alors la reine de la plupart des travaux. En automne, la colonie atteint son apogée, de jeunes reines et des mâles naissent, prélude du cycle suivant. Les nids sont souvent composés de 5 à 10 (voire 12) rangées de plateaux superposés constitués d’alvéoles toujours orientés vers le bas, mais la configuration générale du nid peut fortement varier selon l’endroit où il est construit. La couleur et les motifs du papier varie selon la fibre végétale collectée par les ouvrières.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsUn nid comprend en moyenne 5 000 alvéoles. Le nid, fin août, peut dépasser une capacité de 25 litres et la longueur ultime de son grand-axe (en région méridionale, juste avant les premiers froids) peut atteindre un mètre. Les plus grands nids se rencontrent dans les charpentes et les arbres creux car ces emplacements offrent le plus de surface de fixation. Plus la bonne saison est longue (cas de la région méditerranéenne), plus les colonies seront développées et plus les nids seront volumineux en fin de saison.

Les jeunes mâles et femelles qui apparaîtront en juin ou juillet ne participent pas à la construction du nid. Lors des premiers froids automnaux, les mâles et femelles et la reine de la saison meurent, ainsi que les ouvrières. Ce sont les jeunes femelles récemment fécondées qui passeront l’hiver pour constituer de nouvelles colonies.

La piqûre de cet insecte, comme celles des autres vespidés est très douloureuse à cause du diamètre du dard et de la composition du venin, celle-ci n’est pas mortelle même lorsqu’une personne est attaquée par plusieurs dizaines de frelons. Néanmoins une seule piqûre peut tuer si l’individu est allergique, en particulier en cas d’œdème de Quincke ou de choc anaphylactique.

Belle cueillette d’olives pour le Téléthon

aaaaoliv211104_Téléthon_Cueillette_Olives_Poussan (1)_1500 Depuis trois semaines, le groupe des marcheuses du matin, les bénévoles des 24 heures de Poussan et quelques volontaires qui ont souhaité participer ont prouvé une nouvelle fois que l’union fait la force et que marcher ça sert aussi pour la bonne cause en cueillant encore, des olives pour réaliser de l’huile qui sera vendue au profit du Téléthon 2021, début décembre… Environ 500 kgs d’olives déjà cueillies, une belle performance… Mais cette année, les olives sont bien nombreuses sur les arbres…

aaaaoliveihihi

Un grand merci des 24 Heures de Poussan à ces marcheuses et à ces volontaires motivés au grand coeur…

Un beau cimetière pour célébrer les morts

aureP1150269À l’approche de la Toussaint et de la journée des Morts, le cimetière de Poussan a droit à toutes les attentions. S’il est bien entretenu tout au long de l’année par des agents techniques municipaux ces derniers temps ils ont tout fait pour l’embellir, car il commence à recevoir depuis quelques jours, les familles et les amis des défunts qui viennent nettoyer les tombes et les fleurir avec attention, même si pour certains, en temps normal, les visites à ceux qui ont quitté notre monde sont régulières, quelquefois journalières.  aaaabchIMG_20211028_190427  La Toussaint est une fête catholique appelée également la ‘’fête des morts’’. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la célébration des morts a lieu le 2 novembre, le 1er novembre étant la fête de tous les saints Cette coutume a vu le jour au XIème siècle. A l’époque, les familles déposaient des bougies sur les tombes des défunts et au fil du temps les fleurs les ont remplacées. Actuellement, les fleurs les plus achetées sont les chrysanthèmes. Symbolisant l’immortalité au Japon, cette fleur est devenue la fleur de la Toussaint grâce à sa floraison automnale et sa résistance à la basse température.aaaabchIMG_20211028_190600 Les chrysanthèmes que nous connaissons actuellement ressemblent peu à l’espèce d’origine que l’on retrouve à l’état sauvage et qui ressemblent à des marguerites (Glébonis Coronaria) qui sont de la même famille. Le cyclamen, fleur délicate et robuste à la fois, s’est également fait une place de premier choix dans le cercle très fermé des fleurs belles et résistantes.

siroP1290980

Pour lutter contre le cancer du sein, en octobre, Poussan voit la vie en ROSE

aaaaiiiIMG_20211024_104859        La Ville de Poussan consciente que le dépistage est un enjeu majeur de santé publique, souhaite  associer un maximum de Poussannais à la 28ème campagne d’Octobre Rose du 1er au 31 octobre 2021.

Il faut savoir que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la première cause de décès par cancer chez la femme. Il fait l’objet d’un programme national de dépistage organisé afin d’être détecté précocement et d’en réduire la mortalité.

La mortalité (taux standardisé) est en baisse depuis les années 1990 alors que l’incidence (taux standardisé) est en augmentation. Toutefois, cette évolution de l’incidence n’a pas été régulière et heureusement a survie des personnes atteintes d’un cancer du sein s’est améliorée au cours du temps.aaaabbbIMG_20211024_102907

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée pour Octobre Rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant.
Pour l’Association Ruban Rose qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

Cette campagne a donc  pour but  de sensibiliser et de soutenir la lutte contre le cancer du sein.
Afin de soutenir cette cause, tout au long du mois d’octobre la ville de Poussan, en partenariat avec les commerçants et les associations a mis en place différentes animations.

Une conférence du Professeur Dubois, Président du Comité Départemental de la ligue de l’Hérault contre le Cancer a permis de préciser les choses en revenant sur la maladie, les premières avancées, ce qu’il en est actuellement et les perspectives à court et à long terme… (Lire sur : http://blog.ville-poussan.fr/?p=156205 )

De nombreux commerçants se sont associés à cet Octobre Rose en décorant leurs vitrines et leurs magasins tandis que plusieurs associations locales se sont engagées ou ont soutenu les actions avec énergie.

Des tournois, une soirée, des concours, des matchs de rugby et de football et même un stage ont déjà ponctué ce mois d’octobre 2021…

Si le 1er décembre 2021 de 9 h à 18 h le Mammobile pour le dépistage du cancer du sein sera à Poussan- Place de la Mairie-  depuis le début du mois tous les vendredis matin vous pouvez retrouver sur le marché les stands de Dépistage CRCDC Occitanie et de l’Association Soins Support Oncologiques de Thau en présence d’élus et de Mme Lacanal ajointe au social et à la santé.

 aaaabbbIMG_20211024_102026

Et ce dimanche 24 octobre c’était la grande journée de sensibilisation avant que ne se termine ce mois d’octobre en rose avec une animation au Club de Billard le 30 de 14 h à 16 h, et avec un point final, un rassemblement de THAU EN ROSE, avec pour les Poussannais, un départ en vélo ou en trottinette (décorés), devant la Mairie vers 10 h.

Mais ce dimanche, rendez-vous était donné à 10 h devant l’Hôtel de Ville pour une marche symbolique dans le centre historique de Poussan  avec une arrivée place de la Mairie où bien-sûr des stands de prévention attendaient toujours les participants.

Vidéo : Marche Rose : https://youtu.be/QM5Eo4QE6Hg

Cette opération a connu un grand succès puisqu’au plus fort de l’événement, ce sont près de 300 personnes qui ont marché, presque toutes habillées de rose, avec même des parapluies bien nombreux, eux-aussi.

 aaaabbbIMG_20211024_103014

Une sorte de défilé rose, joyeux et bon enfant, avec des marcheurs heureux de participer pour la bonne cause : on y retrouvait, de nombreux élus du Conseil Municipal , des membres d’associations sportives comme ceux du CAP, des membres du Strapontin, de la Gym de la MJC, du JAP, des marcheuses du matin, des fées clochettes très actives depuis le début du mois, des Vignes de Thau, des Gardiols venus en nombre, de l’USP tambourin, du Comité des fêtes avec le COCHON de Poussan, de la MJC de la ville et des danseuses du groupe d’Aurélie… Et bien d’autres petits groupes ayant souhaité s’associer mais difficile à identifier. A noter que l’ASP était en déplacement.

 aaaabbbIMG_20211024_103027

Florence Sanchez, Maire de Poussan, accompagnée par son premier Adjoint et Géraldine Lacanal, Adjointe déléguée au social et à la santé, lançait la marche en direction du centre ancien avant que les participants ne remontent vers la Mairie par la Rue de la Salle.

Tous les volontaires se faisaient un plaisir de composer un magnifique ruban humain  avant que Mme Lacanal, et Florence Sanchez ne reviennent sur la nécessité pour une femme de se faire « dépister » pour le cancer du sein régulièrement, sur le besoin de multiplier les actions pour arriver à combattre ce cancer imprévisible, donc à détecter.

Tous les participants à cette marche mais aussi à chacune des animations étaient longuement remerciés…

Avant de danser, heureux et motivés, les Poussannais présents étaient encore félicités pour leur implication car la participation avait été à la hauteur.aaaaiiiIMG_20211024_110253   Vidéo Flashmob 1 : https://youtu.be/GioV6fpEp24

Vidéo discours : https://youtu.be/LypSihnVXU8

Menées par Aurélie, un groupe de danseuse de la MJC nous entraînaient alors dans une de ses chorégraphies dont elle a le secret. Un magnifique Flashmob.aaaabbbIMG_20211024_104716

Une belle démonstration suivie d’un moment de partage très poignant durant lequel chacun pensait à un avenir que l’on peut espérer beaucoup plus rose grâce aux progrès de la recherche et de la médecine.

Vidéo Ruban : https://youtu.be/szPCqm-nuGg

Un dernier moment de partage pour voir la vie en rose…aaaabbbiiiIMG_20211024_110342

Ambre Delgado et Célian Olivier du JAP se distinguent à Thessalonique

Ces 16 et 17 octobre le JAP avait 2 représentants au championnat de Monde Junior de sambo à Thessalonique en Grèce.

 Ambre Delgado et Célian Olivier se sont classés respectivement 5ème et 7ème alors qu’ils ont encore le statut de cadets.aajap20211010_201135ambre celian

Grâce à leurs préparations et leurs motivations au sein du club, ils on fait preuve de sang-froid mais aussi d’engagement, ce qui leur a valu ce classement très honorable.

Tout le JAP est très fier d’eux pour une première compétition internationale.

Nous pourrons les retrouver au mois de décembre prochain car ils iront combattre  aux championnats d’Europe cadets  programmé aux Pays-Bas.

D’ici là, la préparation  de cette future échéance  est déjà en cours.

 

Bon courage à eux.

Le Conseil Municipal se réunira aujourd’hui, mercredi 20 octobre 2021, à 19h, à l’Hôtel de ville.

Le Conseil Municipal se réunira aujourd’hui mercredi 20 octobre 2021 à 19h à l’Hôtel de ville.
La séance sera publique, mais au vu de la configuration de la salle, la jauge sera limitée.
Une diffusion audiovisuelle en direct est à suivre :
- Depuis notre page Youtube Live : https://youtu.be/AkscE0O4UtQ
- Depuis notre chaine Youtube : https://www.youtube.com/c/VILLEDEPOUSSANMairie façade 20
ORDRE DU JOUR :
1. ASSEMBLEE – Election d’un nouvel Adjoint en remplacement d’un Adjoint démissionnaire
2. ASSEMBLEE – Mise à jour des membres des Commissions municipales
3. ASSEMBLEE – Mise à jour des attributions individuelles des indemnités de fonction des Elus
4. ASSEMBLEE – Election d’un membre du Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale en remplacement d’un Conseiller démissionnaire
5. ASSEMBLEE – Désignation des représentants au Conseil d’Administration du Collège Via Domitia
6. RESSOURCES HUMAINES – Modification du tableau des emplois
7. RESSOURCES HUMAINES – Modification du règlement de la prime de fin d’année
8. ENVIRONNEMENT – Participation au fonds départemental de soutien aux agriculteurs sinistrés par le gel
9. ENVIRONNEMENT – Convention de mise à disposition d’un forage pour le suivi piézométrique des eaux souterraines entre la Ville de Poussan et le SMBT
10. ENVIRONNEMENT – Convention pour la mise en œuvre des actions nécessaires à la pose et au suivi des repères de crues du bassin versant de la lagune de Thau et d’Ingril entre la Ville de Poussan et le SMBT
11. TRAVAUX – Conclusion d’une convention de partenariat entre la Ville de Poussan et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier (ENSAM)
12. TRAVAUX – Adoption des modalités de programmation de travaux et de financement pour les études et travaux de l’Impasse des Cresses
13. TRAVAUX – Adoption des modalités de programmation de travaux et de financement pour les études et travaux de l’Avenue de la Gare – Phase 2
14. URBANISME – Signature d’une promesse unilatérale d’achat avec la SAFER pour la parcelle AB N°90
15. URBANISME – Signature d’une promesse unilatérale d’achat avec la SAFER pour les parcelles BY N°44, 45, 50 et 51
16. URBANISME – Signature d’une promesse unilatérale d’achat avec la SAFER pour la parcelle BA N°120
17. URBANISME – Signature d’une promesse unilatérale d’achat avec la SAFER pour la parcelle AA N°166
18. URBANISME – Signature d’une promesse unilatérale d’achat avec la SAFER pour la parcelle BM N°139

 

« LE HORLA » de Guy de Maupassant , du suspens et du succès à Poussan

Le Strapontin  accueillait « LE HORLA » de Guy de Maupassant CE SAMEDI 16 OCTOBRE  SALLE DE SPECTACLE A POUSSAN

Le Horla, c’est un classique de Maupassant mis en scène et interprété à Poussan  par Frédéric Mounier de la Compagnie du Théâtre Solaire, un  Monologue adapté de la nouvelle fantastique de Guy de Maupassant.
Son adaptation consiste uniquement en quelques rares coupes et il faut savoir que les mots de l’auteur sont absolument respectés sur scène par Frédéric Mounier qui réalise à différents niveaux une performance. Le public l’avait compris, il est venu assez nombreux.
Voir la présentation de « Le Horla ». aaaahor    
Le Horla est une longue nouvelle fantastique et psychologique de Guy de Maupassant parue en 1886, puis dans une seconde version en 1887. L’auteur y décrit la déchéance progressive et dramatique du narrateur poursuivi par une créature invisible, baptisée « le Horla », dont il ne sait si elle est réelle ou le résultat d’un trouble psychiatrique. Il cherchera à s’en débarrasser par tous les moyens possibles. Dans ce récit psychologique, Maupassant présente un personnage autodestructeur constamment torturé, d’abord gagné par le doute et qui finit par sombrer dans la démence en passant par divers états... (Wikipedia)
D‘ailleurs à l’époque, en 1886, Guy de Maupassant écrivait :
 « J’ai envoyé aujourd’hui à Paris le manuscrit du Horla ; avant huit jours, vous verrez que tous les journaux publieront que je suis fou. […] C’est une oeuvre d’imagination qui frappera le lecteur et lui fera passer plus d’un frisson dans le dos car c’est étrange. » aaaahorIMG_20211016_212401
On y découvre  un homme qui est peu à peu persuadé qu’un être invisible vit près de lui et se nourrit de sa vie pendant son sommeil. Est-il victime d’hallucinations, devient-il fou, ou bien est-il la première victime d’un être surnaturel ?
À travers son journal intime, nous rencontrons cet homme qui paraît sain d’esprit, découvrons les différents phénomènes auxquels il est confronté, suspendus que nous sommes pendant plus d’une heure à son destin, jusqu’à en découvrir l’issue.aaaahorIMG_20211016_213049
La justesse des mots et la beauté du texte, vous aident à vous laisser emporter par un suspense des plus captivant en vous plongeant dans l’étrange, dans un monde que la plupart des humains ne voient pas, ne perçoivent pas, et ne font qu’approcher…