« Nouveau Président et belles ambitions au CA POUSSAN FOOT »

La journée organisée dernièrement par le CA Poussan Foot était l’occasion de rassembler,autour d’un tournoi plus que convivial de très nombreux parents, grands-parents, frères et sœurs, joueurs, éducateurs et membres du bureau. Ce bon moment fut prolongé autour d’un apéritif, d’un repas et pour bien digérer, selon les envies, de parties de bataille d’eau, pétanque ou de football. Beaucoup de monde était donc présent pour assister à l’assemblée générale qui avait lieu ce même jour.

Pas d’augmentation de prix pour la licence

cvbIMG_5159
Le président, Philippe Sans, dressait le bilan sportif de la saison 2018-2019 pour ses 166 licenciés (une augmentation de 25%) avec notamment :

 le renforcement de l’ensemble des catégories de U6 à U13 ; la création d’une section féminine d’une quinzaine de jeunes filles de 10 à 15 ans ; l’arrivée comme marraine de Morgane Nicoli, joueuse professionnelle du MHSC et internationale française B ; les excellents résultats des équipes de jeunes avec, en point d’orgue, la victoire au tournoi de Sète de notre équipe U8, l’invincibilité de nos U9, la montée en niveau 1 de nos équipes U11 et U13 au cours de la saison. Philippe Sans rappelait également la réussite de l’abonnement au MHSC pour l’école de foot et du stage effectué durant les vacances de Pâques. Il précisait ensuite que le prix de la licence ne subirait pas d’augmentation grâce à des finances saines et une gestion bien maîtrisée. L’objectif du club est de rendre accessible le football au plus grand nombre de personnes. Il annonçait enfin les ambitions sportives du CA Poussan pour la saison prochaine avec l’inscription en championnat des équipes U13 et U15 Féminines, d’une équipe U15 garçons en entente avec Villeveyrac (tout comme les U13), la création très certaine d’une équipe U17 et le retour d’une équipe vétéran. Philippe Sans laissa le soin à Benjamin Authier, vice-président du club, de terminer le discours par un petit mot sur la future équipe seniors du club.

« Malheureusement nous n’avons pu éviter la descente cette année mais nous sommes confiants et ambitieux pour l’avenir. La nomination comme entraîneur de Ludovic Margouet va apporter un nouveau souffle, de la sérénité, un état d’esprit fidèle à nos valeurs de respect. Nous en sommes certains, les résultats suivront. « 

Au moment du vote du nouveau bureau, Philippe Sans annonçait sa démission. Benjamin Authier, déjà membre du comité directeur, prenait la suite et était élu Président à l’unanimité.

Deux nouveau membres apparaissaient dans ce bureau avec la nomination de Guy-Louis Adgé comme vice-président et de Mikaël Beltran Buj comme représentant de la section féminines. Jean-Marc Boutonnet reste quant à lui conseiller du Président, Claude Poujol trésorier, Maxime Poujol responsable communication, Christopher Olivet responsable du sportif et le duo Aurélia Foncillas-Charlène Vassaux aux postes si important de secrétaires.

A la fin de la séance, le comité directeur a souhaité adresser un remerciement appuyé à ses partenaires privés mais aussi publics pour l’aide apportée durant la saison tant sur le plan financier que matériel ainsi qu’à Philippe pour son investissement durant ses années passées au club.

Troisième édition « du trophée de la Moure » pour le syndicat de chasse de Poussan

trappppppCapture Comme l’an dernier le syndicat de chasse se joint aux activités associatives de la commune de Poussan en organisant un Ball Trap lors de la fête locale de la commune.

Cette troisième édition « le trophée de la Moure  » se déroulera sur le stand de tir de Poussan le dimanche 28 juillet 2019 à partir de 8h30.

Pour rappel les recettes seront consacrées aux missions du syndicat de chasse, principalement le respect du plan de gestion des espèces (repeuplement) ainsi qu’à la conservation des habitats naturels de la faune et la flore sauvage.trappCapture

Ylan, après un an aux USA, est déjà prêt à repartir

Ylan Chauvet, adolescent poussannais avait décidé en 2018  pour parfaire ses études et son anglais de s’expatrier durant un an aux USA. Le 8 août, il s’était donc envolé vers San Francisco poursuivre son rêve américain , à sa façon.ylan66723945_2056030934503339_2131372263600029696_n

Ylan était donc arrivé à destination, accueilli par la famille qui le recevait et qui s’occupait de lui.

Du haut de ses 15 ans. il n’avait pas été impressionné car il avait décidé de prendre son avenir en main.

En effet, Il souhaite devenir pilote de ligne puis s’il en a la possibilité astronaute. Pour cela il doit impérativement maîtriser l’anglais. Il était donc scolarisé aux Etats-Unis

« Il fallait impérativement un organisme reconnu par l’Education Nationale car Ylan ayant 15 ans, il doit de par la loi être scolarisé en France ce qui ne sera pas le cas. De plus nous devions être certains qu’il sera repris au Lycée Joliot Curie l’année qui suivra pour passer son BAC S. Nous avons choisi l’organisme WEP pour toutes les démarches et l’organisation de son séjour de 10 mois aux USA.  » Précisait alors sa maman, Nathalie Vaultrin Chauvet.

Wep avait alors cherché un Etat qui acceptait la candidature d’Ylan, ce fut la Californie, puis un lycée qui veuille bien l’accueillir, ce fut celui de Stokton à côté de Sacramento et de San Francisco, et enfin,  une famille d’accueil, ce furent Ryan, Burke et Léon qui lui ont ouvert la porte de leur maison durant un an.

« Les familles d’accueil sont volontaires pour vivre cet échange et sont bénévoles. » 

Et Nathalie rajoutait alors : « Ne croyez pas que cela soit facile de quitter sa famille pendant 10 mois, d’aller vivre dans une famille aux habitudes de vie différentes et dans un pays étranger. Il faut un sacré courage à 15 ans pour faire ce grand saut. « 

Après quelques mois loin de sa famille grâce aux nouvelles technologies nous avons pu échanger avec Ylan et établir un premier bilan sur ses nouvelles expériences.

Une fois les 15 premiers jours passés après son arrivée à Stokton, même si la séparation avec sa famille a été difficile à gérer ce fut un peu moins délicat, Ylan se faisant une raison en pensant que le temps était relatif et qu’il allait revoir ses parents bientôt.ylan67556695_385547072100139_7940954485134721024_n

 

Question Amis, il en fit de même en se disant qu’il allait en trouver d’autres aux States, tout en gardant ses camarades français dans son cœur.  Il a dû intérioriser, se contrôler et se faire une raison, c’était son choix.

D’autant, que tout était surprenant en Californie: il n’en revenait pas du nombre de différences avec la France et avec notre Languedoc particulièrement.

« Différences de paysages avec des forêts géantes, mais aussi de nourriture, du mode de vie et de la scolarité, des déplacements… »

Au Lycée, 6h d’enseignement par jour en deux fois 3 h avec des cours assez simples pour son niveau et des domaines particulièrement appréciés comme l’Astronomie, l’histoire des USA…. 6 ou 7 matières par jour.

Pour Ylan, c’est une expérience très intéressante car la vie scolaire est très animée même pendant le temps scolaire avec de nombreux événements comme des matches, des animations, des élections de Miss… « On s’éclate beaucoup plus qu’en France et cependant les apprentissages sont très appréciés. »

Mais il n’oubliait pas les objectifs principaux de son année à Stokton, à savoir devenir bilingue en maîtrisant l’anglais du mieux possible, se perfectionner d’une part en astronomie et d’autre-part en histoire des États-Unis. Sans oublier le développement de ses compétences en informatique.

Heureusement, il profitait aussi de loisirs simples : du skate, des films sur Netflix, d’activités culinaires, de la lecture, des sorties en ville…

Mais dès que l’occasion se présentait c’était aussi des voyages et des excursions avec  visites et découvertes de la Région et de la Californie pour enrichir sa culture générale.

« Une école géniale, des gens très directs et à la fois cool, un émerveillement qui marque cette période de ma vie.« 

Pourtant, tout n’était pas si simple et s’il a eu quelques déceptions par rapport à ce qu’il imaginait, il préférait positiver, ne garder que le meilleur, rester soi-même en sachant qu’à son retour il retrouverait une vie qu’il appréciait et des personnes qui l’attendaient.ylan67296714_1607102862759970_9120182574235254784_n

En quelques mots il pensait alors : »Ne s’attendre à rien, ni au pire ni au meilleur et en profiter un « max » »

Maintenant revenu en France son analyse n’a pas trop changée.

 Ylan qui a mis quelques mois a trouver pleinement ses repères et quelques semaines à gérer la séparation a eu une prise de conscience pour aller de l’avant  : « se soucier de ce qu’il avait plutôt que rogner son frein sur ce qu’il n’avait pas aux USA. »

Le caractère d’Ylan a fait alors un énorme bon en avant proportionnel au développement de sa maturité. Rien ne fut plus comme avant mais ce fut dans le bon sens et sa vision du monde avait totalement changé :
« J’ai pu développer des relations avec des étudiants de tous les pays. Ce sera difficile de se revoir, mais les objectifs sont là et guideront mes prochains voyages. Nous nous sommes enrichis mutuellement. »
 
« Presque en autonomie j’ai pu développer rapidement ma personnalité, devant me prendre en charge dans de nombreux domaines. iL EN Fut de même pour les études où le système américain est moins contraignant que le français. Avant de rentrer en terminale S  j’ai pu m’épanouir aux States dans des domaines qui me plaisaient et dans lesquels j’ai travaillé avec plaisir. »
 
Changements aussi au niveau de la nourriture pour laquelle il s’est adapté à une famille végétarienne, au niveau des relations intra-familiales, et donc prise en charge de soi-même obligatoire ce qui lui a permis d’évoluer au début par la force des choses mais ensuite de se pendre en charge sans problèmes alors qu’en France la famille était souvent le principal repère, le matin et le soir.
 Ylan a pu vraiment mieux s’intégrer dans sa famille d’accueil durant les 3-4 derniers mois du séjour  commençant à considérer ses membres comme sa propre famille grâce au temps passé et partagé. ylan67076471_435628920358161_1624116293567250432_n
« J’ai pu aussi me faire de nombreux amis surtout quand j’ai décidé de rentrer dans l’équipe de Badminton ou encore durant les voyages  avec les autres étudiants qui étaient dans mon cas. J’ai aussi eu 2-3 très bons amis en classe et dès que je le pouvais (car ils habitaient tous à des endroits différents) je retrouvais ceux de l’association. »
Techniquement, Ylan n’a pas pris de retard dans ses études ne ratant aucune classe en France mais il considère quand même qu’il a pu oublier certaines connaissances suite à ces longs moments passés dans des cours différents. Il se prépare donc à la reprise.
« Je pourrai redémarrer en France sans trop de soucis comme tous les élèves de terminale et ayant en plus une connaissance linguistique approfondie. »
Ce qu’il n’oubliera jamais ce sont ses voyages au Yosemite, à Hollywood, à San Francisco et Hawaï où il a pu s’éclater et rencontrer les meilleurs amis qu’il a aujourd’hui. Ceux-ci venant tous de pays différents, il a pu en apprendre plus sur leur culture et partager la sienne, ce qui fut très enrichissant et excitant pour tous :
« Je me souviendrai aussi des nombreux moments passés avec la famille ou des dîners que j’ai partagés avec eux, avec mon prof de Français, ou bien encore des autres professeurs qui m’ont tant aidé et soutenu. »
ylanlhiyçuo
  Ylan conseille donc à toutes personnes souhaitant faire de nouvelles expériences ou découvrir un peu plus le monde et la population loin de chez elles de suivre son chemin car ils seront agréablement surpris positivement.
 
Il ne voit dans son expérience que des avantages professionnels et sociaux.
 
« C’est une nouvelle façon de voir le monde qui s’est offerte a moi et je ne décèle aucun aspect négatif. La seule chose qui me trouble est de savoir ce que ma famille a vécu en France pendant ce temps, car je n’étais pas avec eux pour le partager mais cela nous permet d’avoir des sujets de conversation supplémentaires, maintenant, à table. »
 
  Pour réussir une telle expérience il ne faut pas avoir peur du changement. Et si Ylan souhaite déjà repartir pour revoir sa famille et ses amis aux States, il sait que ce ne sera pas avant un bout de temps…
Pourtant, il a pris goût aux longues escapades et il saisira toutes opportunités qui se présenteront à lui pour « s’échapper ». De préférence d’abord en Chine pour y apprendre le mandarin mais pour cela il doit être patient.
.
 Et il conclut :
« Je suis heureux d’être revenu en France car ce retour ne signifie pas la fin d’une aventure mais le début d’un nouveau voyage… Les premiers d’une très longue série ».

 

ALERTE ROUGE SUR LE FRONT DES INCENDIES

ALERTE ROUGE SUR LE FRONT DES INCENDIESAucune description de photo disponible.

Les sapeurs-pompiers de l’H2rault appellent à la plus grande vigilance face à la multiplication des incendies sous ces dernières 48h dont la cause humaine est la principale origine des différents sinistres.
Les conditions météorologiques très défavorables depuis la canicule, ainsi que le vent qui s’est établi ont pour conséquence un risque d’incendie extrêmement élevé pour cette période.
Ainsi la moindre étincelle ou un simple mégot jeté par la fenêtre peuvent avoir des conséquences dramatiques.
En 48h les sapeurs-pompiers ont dû intervenir sur plusieurs dizaines de départs de feu simultanés, mobilisant la quasi totalité des moyens disponibles et nécessitant l’appel de renforts extérieurs.
Nous appelons donc à la plus grande vigilance, à la mobilisation citoyenne pour un comportement exemplaire afin de préserver nos forêts mais également les nombreuses habitations qui sur les feux ont été menacées et fort heureusement préservées grâce à l’action des sapeurs-pompiers. L’image contient peut-être : une personne ou plus, nuage, ciel, plein air et nature
Aujourd’hui durant la phase de lutte un véhicule pris par les flammes a brûlé, sans faire de blessé grâce au sang froid et à l’expérience des équipes d’intervention.
Merci de respecter celles et ceux qui risquent leur vie pour sauver des vies et de rappeler qu’un simple mégot jeté ne brûle pas que le forêt et peut brûler aussi des hommes et des femmes qui sont pompiers.

Mutualiser les déplacements

Mutualiser les déplacements pour accroître la mobilité à moindre coût, c’est ce que propose le Rezo Pouce, dispositif de covoiturage auquel Sète Agglopôple Méditerranée a adhéré et qui valorise l’auto-stop sur de courtes distances.
Inscrivez-vous et téléchargez l’appli ! bit.ly/2CrcGfT
A Poussan, 3 arrêts ont été mis en place :
– Arrêt école Véronique Hebert : Chemin des Frères
– Arrêt Boulevard René Tulet : Centre Ville
– Arrêt Cave Coopérative: Route de Sète

L’heure de la retraite footballistique n’a pas encore sonné pour tous !

athlIMG_5164

Pour la saison 2019-2020, le club du CA Poussan Foot souhaite recréer une catégorie vétérans. Plaisir et convivialité au rendez-vous.

Pour ceux qui seraient intéressés, le club organise une réunion ce jeudi 18 juillet à 18h30 au siège du club. Nous vous attendons nombreux !

Aujourd’hui, NE PAS TRIER, TUE !

 letri

Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique est déversé dans le milieu marin.

Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans…

Une fois répandus, il est très difficile, voire impossible de nettoyer ces déchets. Ils flottent des régions polaires à l’équateur, à toutes les profondeurs. La problématique est encore plus dramatique en méditerranée, une mer « fermée »…

Eliminer le plastique à la source reste donc la meilleure solution pour lutter contre cette pollution. Pour cela, nous devons trier ! Autant que possible… car aujourd’hui, NE PAS TRIER TUE !

letri33preview_verre

Si le nettoyage des plastiques en mer semble un chantier titanesque dont personne ne veut assumer la paternité ni les coûts, il est de la responsabilité des décideurs politiques d’adopter des mesures efficaces de réduction à la source des déchets en sensibilisant leurs populations aux gestes du tri, puis de garantir le recyclage des déchets.

C’est le sens de l’action que mène cet été Sète agglopôle méditerranée, en mettant en place des nouveaux visuels « NE PAS TRIER TUE » sur certains containers en point d’apports volontaires (PAV).

letri22preview_OM

 

Les visuels, volontairement « réalistes », traduisent les effets désastreux de la pollution qui touche particulièrement les tortues marines et les oiseaux de mer, mais n’épargne pas les autres mammifères marins et les poissons.

Les PAV (Verre – Ordures ménagères – Emballages) seront mis en place dans les centres-ville de certaines communes, à proximité immédiate du milieu marin afin de sensibiliser les usagers, touristes et commerçants.

Les premiers PAV (34 au total) sont à découvrir à partir de mercredi 24 juillet, quai du Général Durand à Sète (en face du restaurant La Marine).

Soirée Assiettes gourmandes ce mardi 23 à Poussan

La ville de Poussan en partenariat avec Séte Agglopole, la Chambre d’Agriculture, Les Paniers de Thau et les bénévoles des Pouss’en Faim ainsi que le CPIE du Bassin de Thau, vous convient le mardi 23 juillet à partir de 19h à venir déguster place de la mairie les produits des producteurs locaux dans une ambiance festive et conviviale avec les Marchés des Producteurs de Pays et les Assiettes gourmandes. Stands, animations musicale, buvette, restauration.

Pensez à prendre vos couverts.produCapture

Les Gardiols font leur cinéma

diol

Samedi 20 juillet, par une belle et chaude après-midi, 7 membres du groupe de VTT « Les Gardiols » ont participé bénévolement au tournage d’un long métrage en tant que figurants VTTistes. Les plans serrés ont été tournés sur le sentier botanique de l’Abbaye Saint-Félix de Montceau, sur les hauteurs de Gigean.

Puis l’équipe est montée sur le plateau de la Gardiole pour tourner des plans larges avec drone, avec en toile de fond la magnifique vue sur la mer.

Les divers plans et déplacements ont totalisé un trentaine de kilomètres au final, et tout s’est bien déroulé, dans une ambiance très conviviale avec les autres VTTistes et l’équipe technique.

Une expérience enrichissante et insolite pour le groupe d’amis, avec en plus le plaisir de soutenir les initiatives locales. Merci à l’équipe de tournage pour son accueil et son professionnalisme.diolIMG_3786-1