Le nouveau nom et le nouveau logo de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau

Aucun texte alternatif disponible.

Le nom de la ville de Sète apparaît comme dans la plupart des grandes communautés d’agglomération autour d’une grande ville, Sète étant un repère au niveau National.

Pour de nombreuses personnes la Méditerranée est un repère Mondial qui va permettre de situer la Communauté d’agglomération, tandis que l’Archipel de Thau précise que le Bassin de Thau offre de multiples services et a de nombreux atouts.

AggloPôle, car cette communauté est devenue un centre qui attire au niveau touristique mais aussi économique.

Côté illustration, l’on peut retrouver, le Massif de La Gardiole et les Collines de la Moure sous un soleil multicolore qui rayonne avec des couleurs identifiées dans les communes de la communauté tandis qu’en bas du logo l’on remarque une vague de la mer Méditerranée.

C’est aussi une façon pour AgglOpôle de rayonner autour de lui.

Pour François Commeinhes, ce changement était devenu obligatoire à la demande de l’Etat et de la Préfecture, après une période de transition suite à la fusion de la CABT et de la CCNBT.

Coût de l’opération 25000€, qui se situe dans la moyenne d’un tel projet, mis en oeuvre par une entreprise de communication de Lattes,  avec des changements progressifs qui sont facilités maintenant par les nouvelles techniques et surtout moins onéreux.

La requalification des zones d’ Activités Économiques a débuté

Le territoire de la communauté d’ agglomération du bassin de Thau a la chance d’être au carrefour de plusieurs axes de communication ; mais, pour attirer des entreprises et pérenniser leur présence, il était devenu nécessaire de réhabiliter et développer les Zone d’ Activités Économiques et de les rendre plus attractives : rénovations des chaussées, des accotements, des terres-pleins, des équipements de sécurité, de la signalétique, des éclairages.clauDSC_0020 (27)

C’est l’aboutissement d’un dossier initié en 2014, lorsque les élus du conseil d’agglomération de Thau agglo avaient déclaré à l’unanimité, d’intérêt communautaire les zones d’activités du territoire, permettant par là même d’uniformiser l’action territoriale et d’éviter des situations de traitements inégalitaires. Car on ne peut pas être performant sans une gestion globale, sans maîtrise foncière, sans animation.

 clauDSC_0006 (38)

Les  différents critères ont permis d’identifier les ZAE prioritaires suivantes :

La ZAE de la Clau (I et II) à Gigean et de Massilia (Pioch Pomiès) à Marseillan en régie directe.

Balaruc Loisirs pour la finalisation des travaux d’urgence.

Les 3 ZAE du cœur d’agglomération : les Eaux Blanches, le Parc Aquatechnique et la zone de la Peyrade, sous concession publique d’aménagement à la SPL du Bassin de Thau. Cette concession représente un montant total de 17,7 M€ dont 7,6 M€ de participation de l’agglomération.

Cette concession intègre en sus des requalifications de ces 3 ZAE, la réalisation du lotissement d’activités des Eaux Blanches sur l’ancienne friche industrielle Flexsys (surface : 11 ha environ ; 18 lots à la commercialisation)

En parallèle du programme de requalification, l’agglomération interviendra à compter de la fin d’année 2017, sur le déploiement d’une nouvelle signalétique à l’intérieur de l’ensemble des 18 ZAE communautaires.

Un jalonnement routier, pris en charge entièrement par le département est quant à lui effectif depuis juin 2017. Depuis le 1er janvier 2017, l’ex Thau agglo et l’ex CCNBT ont fusionné.

11 ZAE supplémentaires viennent compléter ainsi le nombre de ZAE sous gestion communautaire, pour un total de 29 ZAE, représentant plus de 800 entreprises et près de 6 000 emplois sur 275 hectares. Un travail de diagnostic sur ces ZAE va être réalisé d’ici la fin de l’année 2017.

C’est ainsi que la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau s’est engagée dans un programme de requalification de 5 de ces parcs d’activités : . Massilia à MARSEILLAN, . La Clau à GIGEAN, . La Peyrade à FRONTIGNAN, . Les Eaux Blanches et le Parc Aquatechnique à SETE pour un montant total de 14 M€ TTC.

clauDSC_0015 (33)

 A Gigean, les travaux ont démarré le lundi 28 Août 2017 et consistent à refaire les bitumes des rues, l’éclairage public, les réseaux d’assainissement ou encore l’aménagement d’espaces verts. Ils vont durer environ 7 mois. François Commeinhes, Président de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau, Yves Michel, Vice-président délégué au développement économique, et Francis Veaute, Maire de Gigean, vice-président de la CABT, en présence des représentants de la CCI Hérault, des maîtres d’oeuvres et des entreprises ont présenté l’ampleur de ces requalifications.

  Créées par vagues successives entre 1991, 2000 et 2008, le Parc d’activités de la Clau (Clau I, II et III) accueille 43 entreprises et 460 emplois environ.

Le montant des travaux réalisés  sera de 925 102,22 € HT (hors MOE)avec comme Maitrise d’œuvre : TECTA Terrassement, pour la voirie, Réseaux Humides, Plantations : BRAULT TP et pour les réseaux secs : CITELUM.

Le chantier a démarré le 28 août 2017 pour une durée de 7 mois  avec 2 zones de travaux :

• ZONE 1 : Rues de la Clau, Ampère et Langevin : les travaux auront lieu du 28 août 2017 au 22 décembre 2017

• ZONE 2 : Rues Lavoisier, Copernic et impasse de Coulomb : les travaux se dérouleront du 30 décembre 2017 au 29 mars 2018.

(Bientôt la vidéo réalisée par Michel Campion)

La Journée de l’éco-mobilité pour se déplacer autrement

ecomobileCapture

 Samedi 16 septembre 2017, de 10h à 17h, à Balaruc-les-Bains, parc Charles-de-Gaulle, la Journée de l’éco-mobilité pour se déplacer autrement et gagner de l’énergie.

Pour la 2e année consécutive, l’agglomération du bassin de Thau, son Conseil de développement et la ville de Balaruc-les-Bains unissent leurs efforts et idées novatrices pour vous proposer de découvrir gratuitement et en famille, de nouveaux modes de déplacements doux.

Cette journée de l’éco-mobilité s’inscrit dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité et la Journée nationale des transports publics.

L’objectif affiché est une fois encore particulièrement clair : changer progressivement nos habitudes pour s’engager dans une démarche responsable, éco-citoyenne et pérenne. En effet, les centres villes sont aujourd’hui arrivés à saturation du nombre de voitures dans les cœurs de ville.

Ces journées tournées vers l’éco-mobilité sont des manières de réfléchir collectivement et de commencer à s’engager vers des démarches innovantes pour penser un avenir plus responsable.

Cette 2e édition de la journée de l’éco-mobilité sera l’occasion de découvrir et de tester des engins des plus classiques aux plus insolites, tous ayant bien sûr comme dénominateur commun d’être non polluant.

Ainsi, tout au long de ce samedi 16 septembre, chacun pourra essayer voitures, trottinettes électriques mais aussi s’essayer au gyropode, à l’overboard, à la monoroue…

Les plus jeunes pourront se tester sur la maniabilité des vélos, les plus petits découvriront les plaisirs des draisiennes (vélos sans pédales), sur des parcours sécurisés.De très nombreuses animations ludiques émailleront cette journée :

balades contées, lectures de  paysages, randonnées vertes. Les plus bricoleurs pourront apprendre à entretenir leur vélo grâce aux précieux conseils de spécialistes qui vous attendront sur leur stand.

Vous aurez également la possibilité de faire graver gratuitement votre vélo afin de le protéger contre le vol. Chacun pourra échanger librement avec celles et ceux qui veulent faire bouger les lignes du quotidien.

Les temps forts

10h : départ de la randonnée verte pour découvrir Balaruc-les-Bains avec un autre regard, à bord de tout moyen de locomotion, roulant et non polluant.
10h30 et 11h30 : balades en gyropodes 10h30 : départ de balade contée et « lecture de paysages »
11h : conférence sur l’éco-mobilité
11h30 : remise officielle d’un chèque aux bénéficiaires d’une subvention accordée par la Cabt pour l’achat d’un vélo électrique
14h30 et 15h30 : balades en gyropodes Tout au long de la journée… – Présentation d’un bus électrique autonome (sans chauffeur) – Parcours ouverts aux plus jeunes autour de la maniabilité d’un vélo et de draisiennes (vélos sans pédales) – Ateliers gratuit de petites réparations et de gravage de vélos contre le vol – Découverte de la quinzaine de stands dédiés à l’éco-mobilité

Rejoindre le site  en vélo, en trottinette, à pieds, en étant le plus éco-responsable possible.

En bateau, au départ de Sète,  en bus, lignes n° 10, 14 N et 14 S.

Programme sur le site de l’agglo : http://www.thau-agglo.fr/

Tél. : 04 67 46 47 79.

Conseil communautaire de juillet 2017

cabt170707DSC_0353 (4)

Brèves du Conseil communautaire du 20 juillet 2017, à Mèze.

1)Dans le cadre de sa compétence « Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs« , la CABT mène une action sportive ambitieuse. Pour les équipements sportifs aquatiques, deux axes principaux de développement pour le territoire :

-Modernisation et extension du Centre balnéaire Raoul Fonquerne à Sète
-Développement de nouveaux équipements.

Trois projets sont déclarés d’intérêt communautaire :

Frontignan : remplacement de la piscine Di Stefano.

Mèze : déclaré d’intérêt communautaire par l’Ex CCNBT.

Gigean : déclaré d’intérêt communautaire par l’ex-Thau agglo.

A Gigean, la future structure devra répondre à un besoin du territoire nouvellement élargi. Ce programme devrait se situer Rue de la Clau, la livraison est prévue à l’automne 2019 avec un coût estimé à 9 000 000€.

cabt 20 07 17DSC_0350 (4)

2) Les tarifs au Conservatoire à rayonnement intercommunal antenne de Sète et Frontignan et dans les piscines communautaires vont être harmonisés et permettront un meilleur équilibre.

3) Convention d’objectifs entre la CABT et Eco-emballages : pour un recyclage plus performant,  Eco-emballages valorisera les déchets d’emballages ménagers en déployant un dispositif de collecte sélective et en valorisant les matières sur son territoire. La CABT pourra obtenir un retour sous forme de recettes.

4) Aide à l’immobilier d’entreprises, par la CABT pour favoriser l’installation, le maintien et le développement d’entreprises sur le territoire communautaire en diminuant le coût de l’acquisition, du Foncier et/ou de la construction, de la location,de l’acquisition, de la location-vente ou du crédit-bail de locaux à usage industriel, artisanal, tertiaire ou service. Cette aide prend la forme de d’une subvention.

(Investissement supérieur à 300 000€, montant de l’aide plafonné à 200 000€).

Espace Info Energie, c’est gratuit

aggloCapture

Initiés par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) en 2001, pour sensibiliser et informer le grand public gratuitement et de manière objective sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les Espaces INFO ENERGIE sont co-financés par les collectivités territoriales, notamment les Conseils Régionaux.
Leur action est confortée par les engagements pris dans le cadre du Grenelle de l’environnement et contribue à atteindre les objectifs français en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le réseau compte 250 Espaces INFO ENERGIE animés par près de 500 conseillers répartis sur tout le territoire français, dont une quarantaine sur la région Occitanie.

La mission des Espaces INFO ENERGIE

La mission première des conseillers des Espaces INFO ENERGIE est de proposer aux particuliers des conseils et des solutions concrètes pour :

  • mieux maîtriser leurs consommations d’énergie : chauffage, isolation, éclairage…
  • recourir davantage aux énergies renouvelables : solaire, géothermie, biomasse…

En réalisant notamment des évaluations simplifiées de la consommation énergétique dans l’habitat, en fonction de différents critères (bâti, équipements électriques et thermiques), les conseillers aident au passage à l’acte. Experts, ils peuvent vous fournir une simulation thermique de votre logement et une analyse financière de votre projet.

Les Espaces INFO ENERGIE vous accueillent sur tout le territoire pour analyser vos besoins et répondre à toutes vos questions :

  • Comment isoler mon logement de façon efficace ?
  • Quel est le meilleur système de chauffage pour mes besoins en chaleur ?
  • Comment financer mon projet ?
  • Quelles sont les différentes aides dont je peux bénéficier ?

Je trie avec l’AGGLO

 

Après une première édition plutôt réussie (2 500 visiteurs en 2016), l’opération « Mille Milliards de Détritus » et le bateau pirate dédié à la sensibilisation au tri et à la réduction des déchets animeront, cet été encore, les plages du territoire ; organisée conjointement par la C.A.B.T. et Eco-Emballages, une présentation de cette opération a eu lieu à Balaruc-les-Bains ce vendredi 30 juin au bord de l’Etang de Thau.

Elle a été marquée par différentes animations, notamment la mise à l’eau inaugurale du bateau pirate (radeau réalisé l’hiver dernier à partir de matériaux de récupération), et une intervention théâtralisée sur le recyclage du verre, des jeux ludiques et des explications aux nombreux balarucois, vacanciers et curistes présents sur cette manifestation, animée par un orchestre.

Du 24 juillet au 18 août prochain, la C.A.B.T. déploie, dans le cadre de la campagne « Mille Milliards de Détritus », dédiée au tri et à la réduction des déchets, l’opération « Chasse au TRIsor »...

François Commeinhes, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau, Laure Poddevin, Directrice Régionale d’Eco-Emballages sur l’Occitanie et Marion Maréchal, responsable des opérations d’Echo-Emballages ont inauguré cette animation pour l’été 2017.

Du 17 juillet au 11 août, un jeu inspiré de la chasse au trésor sera proposé autour du bateau pirate par des comédiens investissant les principales stations balnéaires du territoire :

. les lundis à Mèze, les mardis à Balaruc-les-Bains, les mercredis à Frontignan-plage et les jeudis à Marseillan, en essayant d’entraîner les touristes dans leur quête de ces « coffres à richesse » que constituent les « points tri ».

L’été 2016, le grand public avait été séduit par ce concept ; le bateau pirate avait rencontré un franc succès avec plus de 2500 personnes venues chercher des informations sur la gestion des déchets ou se tester au « chamboul »tri ».

Fortement médiatisée et saluée par d’importants partenaires tels que l’ADEME ou Eco-Emballages, il faut savoir que 79 % des Français restent mobilisés sur le tri autant pendant les vacances qu’au quotidien, l’information reste donc intéressante. Certains vacanciers déclarent faire moins attention au tri car ils disent ne pas connaître l’emplacement des conteneurs et les consignes de tris dans leurs lieux de villégiature.

Pour donner la bonne information sur le geste de tri, Eco-Emballages a mis en place l’application « Guide du Tri », disponible sur tous les smartphones et le site https://www.consignesdetri.fr/

La C.A.B.T. a renouvelé complètement son parc de conteneurs collectifs pour le verre et le mélange emballages papiers. Près de 300 colonnes ont été installées, certaines zones stratégiques ou en plein essor ont vu leur dotation augmenter ; un effort d’investissement de plus de 500 000 euros afin d’améliorer les performances de tri sur le territoire avec le soutien de ses partenaires Eco-Emballages et l’ADEME.

Il est important de relever les défis d’une véritable transition écologique et il est temps de s’occuper de nos poubelles, « Mille Milliards de Détritus » !

Annick Pratlong

 

Présentation du futur Pôle d’Echanges Multimodal de la gare de Sète

aggloDSC_0267 (16)Ce jeudi 29 juin 2017 se tenait une Réunion Publique à l’Espace Palace animée par les représentants de la plupart des partenaires qui permettront la réalisation du futur Pôle d’Echanges Multimodal autour de la gare de Sète.agglo6CaptureL’Etat, la Région, le Département, l’Europe avec des Fonds Feder, la CABT, la SNCF.

Ce projet qui ne sera possible que grâce au financement de tous, est chiffré à 16,4M€HT.aggloCapture

3 phases sont prévues : une partie sud entre 2018 et 2019, une phase 2 en 2021, et la phase 3 en 2022.

François Commeinhes, Président de la CABT et Norbert Chaplin, vice-Président délégué à la mobilité précisaient les objectifs de ce projet et principalement le but de la réalisation de ce nouveau pôle qui devrait permettre de mettre en connexion piétons, trains, bus, voitures, vélos et même navettes fluviales, afin de faciliter les déplacements de tous ?agglo 2Capture

« Ce sera le rôle du futur Pôle d’échanges multimodal (PEM) en gare de Sète, à la fois moderne et “pratique”, imaginée pour devenir un véritable relais entre ces différents transports. Pour cela, le PEM disposera de nouveaux parkings Nord et Sud, d’une nouvelle gare routière ainsi que d’une proximité avec une station fluviale d’embarquement. »

Restructurée “transversalement”, la nouvelle gare sera toujours accessible par l’actuelle entrée, face au pont, mais s’ouvrira également “à l’arrière”, côté Pointe courte. Ce nouvel accès offrira un parking qui permettra aux véhicules (voitures et bus) arrivant des communes du Nord du territoire de se garer ; évitant ainsi de surcharger cette entrée de ville souvent embouteillée. Si cette gare, va devenir un point de ralliement multi-transports, elle aura aussi l’avantage de s’inscrire dans un projet plus global, au cœur du nouvel éco-quartier de l’Entrée Est de Sète qui va se développer dans les prochaines années. »aggloDSC_0269 (15)

 « Destiné à mieux organiser les transports, la circulation et le stationnement dans les communes de l’agglomération, le Plan de déplacements urbains jusqu’en 2022, imaginé par Thau agglo renferme en son cœur un point-clé : la future gare multimodale. Les travaux devraient débuter en 2018. »

« A la fois moderne et “pratique”, imaginée pour devenir un véritable pôle de relais entre ces différents transports. Ainsi, une personne qui viendrait en voiture, mais aussi en vélo, pourra garer son véhicule pour prendre un train, un bus ou même une navette maritime. »agglo 4Capture

Ce nouveau pôle disposera de nouveaux parkings, d’une nouvelle gare routière ainsi que d’une très grande proximité avec une station fluviale d’embarquement, qui sera également construite. La nouvelle gare serait toujours accessible par l’actuelle entrée, face au pont, mais s’ouvrirait également “à l’arrière”, côté Pointe courte. Ce nouvel accès offrirait un parking qui permettrait aux véhicules (voitures et bus) arrivant des communes plus au Nord de se garer, ce qui éviterait ainsi de surcharger cette entrée de ville souvent embouteillée. Ce volet accessibilité consistera également à créer une passerelle qui enjambera les voies ferrées et desservira les quais par des ascenseurs. La SNCF, partenaire du projet, consacrera une grande partie de son intervention financière – soit un budget prévisionnel de l’ordre de 3 à 4M€ – à cette mise en accessibilité des quais et des équipements de la gare aux personnes à mobilité réduite.

Divers travaux sont prévus : mise en accessibilité (quais, sous-terrain, bâtiment voyageurs), aménagement des parvis nord et sud, création d’une passerelle entre les deux parvis pour accéder aux quais, création d’espace de dépose-minute, de desserte taxis et de stationnement pour les deux-roues, réalisation d’un parking relais accessible depuis la RD2, création d’une aire de régulation au nord et d’une gare routière au sud.aggloDSC_0261 (17)

« Cette gare aura aussi l’avantage de s’inscrire dans un projet plus global, au cœur d’un nouveau quartier qui va se développer. Le nouveau port de plaisance y a déjà pris place, et de nouveaux immeubles d’habitation et des commerces devraient y fleurir ces prochaines années… »

La SNCF et RFF souhaitent renforcer l’axe Lunel-Sète en mettant plus de TER à la disposition des voyageurs. En effet, le lien Montpellier-Bassin de Thau se renforce d’année en année, de nombreux habitants du territoire prenant leur train pour aller travailler dans la capitale régionale… Une façon pour Thau agglo d’accompagner ce développement par la création de cette nouvelle gare multimodale, en partenariat avec la SNCF, la Région, le Département et l’État.agglo 3Capture

Thau agglo et ses partenaires (État, Région, Département, Ville de Sète, RFF et SNCF) qui avaient engagé depuis 2007, une réflexion d’envergure pour transformer la gare de Sète en véritable pôle d’échange multimodal attendaient les observations du public qui se sont portées principalement sur les deux roues, les places de stationnement pour tous les véhicules, sur les déplacements doux, mais aussi sur les tailles des réalisations à venir.

Les estivales 2017

La viticulture et la conchyliculture sont des piliers de l’économie de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau mais plus largement de l’ensemble du bassin de Thau.

La destination Pays de Thau est devenue depuis 4 ans la première de l’Hérault à décrocher ce label « Vignobles et découvertes » rejoignant ainsi le cercle très fermé des destinations d’excellence en France. Ce Label a été renouvelé en fin d’année 2016.

C’est un outil important qui permet d’améliorer la lisibilité de la destination « Pays de Thau », de gagner en notoriété et, par conséquent, d’élever le niveau d’exigence.

Il fédère et met également en réseau les professionnels du patrimoine, du tourisme, de la conchyliculture et de la viticulture pour structurer une offre ambitieuse et de qualité. L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table, enfant et plein air

Plus de 50 prestataires (caves coopératives, mas conchylicoles, hébergeurs, sites patrimoniaux, offices de tourisme, restaurateurs, etc.) se sont engagés auprès de Thau agglo dans cette démarche.

A cela, s’ajoute pour le territoire une zone conchylicole qui, en prenant l’ensemble du bassin de Thau, est la plus importante de Méditerranée avec 6 000 tonnes d’huîtres et 5 000 tonnes de moules produites par an, par 600 producteurs, sur 550 exploitations.

Il fallait donc que la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau, dont l’une des compétences principales est le développement économique, soit aux côtés de celles et ceux qui contribuent à la richesse du territoire.

C’est pourquoi, après des opérations comme les « vendanges à Montmartre », les assises de l’Oenotourisme et « les Oursinades de Thau », la CABT a lancé en 2015 les « Estivales de Thau », destinées à capter le flux touristique estival.L’image contient peut-être : 1 personne, arbre, enfant, table, plein air et nature

C’est parti pour la 3ème édition des Estivales ! Après la réussite des années précédentes, Thau agglo réitère encore une fois, dans un esprit Guinguette et musical, les jeudis soirs « d’Estivales » organisés tour à tour dans ses communes.

Le principe est simple : découvrir les vins et produits du terroir, dans une ambiance festive et apéritive, avec des amis ou en famille.

Suite à la fusion des deux agglos du bassin de Thau en début d’année 2017, nous accueillerons 2 nouvelles dates pour deux nouvelles communes du Nord du bassin : Mèze le 20 juillet et Bouzigues le 17 août.

Pendant 7 soirées, à Sète, Frontignan Plage, Balaruc-les-Bains, Vic-la-Gardiole, Mèze et Bouzigues, la CABT va déployer ses stands pour permettre aux viticulteurs et aux conchyliculteurs de proposer le meilleur de leurs produits.

Du 6 juillet au 17 août, tous les jeudis dès 18 heures, c’est notre patrimoine gastronomique et viticole qui va s’ouvrir aux milliers de touristes qui viennent chaque année découvrir ou redécouvrir notre terroir.

La première « Estivale » se tiendra le 6 juillet, à partir de 18 h, à Balaruc-Les-Bains. Les autres auront lieu au même horaire le 13 juillet à Sète, le 20 juillet à Mèze, le 27 juillet à Vic-la-Gardiole, le 3 août à Sète, le 10 août à Frontignan et le 17 août à Bouzigues.

Les producteurs participants :

L’attribution des stands aux producteurs sont définies par un Règlement intérieur des « Estivales » validé en Conseil Communautaire. La priorité est donnée aux membres du label « Vignobles & Découvertes », aux producteurs du Pays de Thau et aux professionnels ayant participé les années précédentes.

Ainsi seront représentés cette année :

  • Des vignerons sur les appellations Côtes de Thau, Muscats de Mireval et de Frontignan, Picpoul de Pinet, Languedoc.
    Des conchyliculteurs du Bassin de Thau sur les huîtres et moules de Bouzigues et les huîtres exondées.
    De la gastronomie : la tielle de Sète, prochainement classée en IGP, des traiteurs de la mer, des traiteurs de la terre en bio et produits équitables, des beignets d’oignons doux labellisés Sud de France, des douceurs sucrées : chocolatier, pâtissier, glacier.Estivales de THau

Le principe des Estivales reste le même avec toujours cette année deux choix possibles :

  • Un billet acheté à 5€ donne droit à : un verre, un porte-verre et 3 dégustations de vins au choix.

  • Un billet à 2€ donne droit à : un verre, un porte-verre et 1 dégustation de vins au choix

Après l’Oursinade, en mars 2017, à Sète et qui a attiré plus de 15 000 personnes, venues déguster les produits phares du territoire, les Estivales de Thau sont le rendez-vous terroir incontournable de l’été dans un esprit festif, musical et familial.

Lors de ces Estivales vous aurez l’opportunité de découvrir les produits de notre terroir proposé par les producteurs ci-dessous :

Les domaines viticoles :

Beauvignac à Mèze

Les Caves Belle Dame  à Mireval

Domaine de la Plaine à Vic-la-Gardiole

Domain de Puilacher  à Puilacher

Les Caves Richemer  à Marseillan

Domaine d’ Hondrat à Villeveyrac

Cave de Rabelais à Mireval

Domaine St André à Mèze

Domaine de Creyssels à Mèze

Clos des Nines à Fabrègues

Domaine Sopena à Florensac

Domaine Gaujal à Pinet

Cette année, le lieu de l’Estivale à Frontignan-Plage a changé. La soirée se déroulera sur le Port Est (en face de la capitainerie). Afin de faciliter la venue du public, notamment depuis le Port Ouest, la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau met en place, et en prend en charge financièrement un système de bac gratuit qui fera la navette gratuitement pour le public des estivales, de 18h à minuit, entre le Port est et le Port Ouest.

  • Nouveau lieu et 2 soirées à Sète :

Autre changement qui concerne le lieu des Estivales à Sète. Cette année, elles se dérouleront sur la place Aristide Briand, au cœur de la Ville de Sète où se sont déroulées les Oursinades. On notera également le retour des deux dates sur la commune de Sète : le 13 juillet et le 3 août.

  • Alternance entre Mireval et Vic-la-Gardiole :

A noter également cette année, l’alternance entre Mireval et Vic-la-Gardiole. Cette année, la fête se passera à Vic-la-Gardiole, le 27 juillet, sur la Place Centrale…

6  juillet – Balaruc-les-BainsParc Sévigné

13 juillet – SètePlace Aristide Briand

20 juillet – Mèze Parking de la Capitainerie

27 juillet – Vic-la-Gardiole Place Centrale

3 août – SètePlace Aristide Briand

10 août – Frontignan – Port Est

17 août – BouziguesPromenade des Beauces

Le Conservatoire Intercommunal de Sète

 RECONNAISSANCE DU MINISTERE ET TARIFICATION HARMONISEE POUR LA RENTREE 2017.

Le Conservatoire Intercommunal de Sète et du bassin de Thau est issu du transfert à l’agglomération du Conservatoire communal de Sète et de l’école de musique de Frontignan.

Il est donc constitué de son site principal à Sète (qui s’installera en 2018 au quai des Moulins) et de son antenne de Frontignan, localisée au centre François Villon.

L’année scolaire 2016-2017 a été consacrée à l’harmonisation des enseignements sur les 2 sites, notamment afin que celui délivré dans l’antenne de Frontignan soit conforme aux normes requises par le ministère de la Culture. Cet effort a permis au Conservatoire de recevoir, par arrêté du Ministre de la culture en date du 16 janvier 2017, le label de Conservatoire à Rayonnement Intercommunal (CRI).

L’étape suivante concernait l’harmonisation des tarifs sur les 2 sites, tarifs qui jusque-là étaient hérités des anciens établissements communaux. Ce sera chose faite pour la rentrée de septembre 2017 avec notamment la mise en place à Frontignan d’une tarification jeune très attractive, identique à celle qui est pratiquée depuis des années à Sète (moins de 60€/an).

Cette harmonisation permettra l’accès le plus large possible à l’enseignement de la musique. Une ambition sétoise qui portera désormais sur tout le territoire.