Une Charte d’Engagement en faveur d’une Consommation Responsable du Vin

Sète agglopôle Méditerranée et l’Agglo Hérault Méditerranée ont travaillé à la mise en œuvre d’une destination oenotouristique, Thau en Méditerranée, candidate au label national Vignobles & Découvertes. Cette démarche de réseau et de progrès a permis de fédérer plus de 80 professionnels inter-filières dans une dynamique d’appartenance et de reconnaissance territoriale. Le vignoble sur mer de Thau en Méditerranée a tout naturellement conduit à un positionnement et un ancrage oenotouristique basé sur l’Alliance des Vins et des Coquillages.

Les professionnels, acteurs de la destination, souhaitent s’engager en faveur d’une consommation responsable du vin …. Ils sont nombreux aux côtés des membres du Comité de Pilotage du label Vignobles & Découverte à soutenir cette démarche civique et citoyenne.indissociables de la destination, le sont partiellement comme l’AOC Picpoul de Pinet ou les IGP Côtes de Thau et Collines de la Moure. Assises de l’oenotourisme :
vers un label « Thau en méditerranée »

Depuis 2011, Sète agglopole Méditerranée organise les « Assises de l’Oenotourisme »,  une journée entièrement dédiée aux professionnels qui prend place tous les ans de façon itinérante sur l’ensemble de la destination. Ce rendezvous participe chaque année à la mise en réseau des professionnels, les différents échanges permettant de co-construire une stratégie oenotouristique.  La 8ème édition s’est tenue mardi 10 avril à Mèze, au château Girard. Cette rencontre a été ouverte par François Commeinhes, Président de Sète agglopôle méditerranée et Michel Garcia, Vice-président délégué aux activités agricoles et viticoles et à l’agro-écologie.

Le Pays de Thau, à travers son alliance vins et coquillages, a été la première destination de l’Hérault à bénéficier du label en 2013, et la 2nde destination de la région LR après la Narbonnaise. Attribué pour une durée de 3 ans par Atout France sur recommandation du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, ce label vise à récompenser une destination touristique viticole qui propose une offre de produits touristiques multiples et complémentaires.

Aujourd’hui, on dénombre en France 64 destinations labellisées V&D. Mais le label n’est pas une fin en soi, c’est au contraire le début d’une démarche de réseau et de progrès où l’animation est primordiale. Avec le soutien des partenaires de l’agglopôle (Hérault Tourisme et le Conseil interprofessionnel des Vins du Languedoc, ou la Chambre d’Agriculture), de nombreux dispositif d’animations sont donc proposés dans ce cadre : les Assises mais aussi des Eductours, des formations, des animations, des événementiels, des outils promotionnels et supports de communication… Avec toujours l’objectif prioritaire que chaque professionnel membre du Label soit un véritable Ambassadeur de la destination.

C’est fort de ce bilan que le Pays de Thau a obtenu le renouvellement du label, en 2016. Mais si notre destination couvre intégralement les AOC Muscats de Frontignan et de Mireval, d’autres appellations et indications de renom,
Conscients de la nécessité d’offrir à cette destination toute la cohérence géographique viticole qu’elle mérite à travers son positionnement oenotouristique, en partenariat avec l’agglo Hérault Méditerranée, nous avons travaillé à l’élargissement du périmètre de destination. C’est ainsi que déjà en 2017, les Assises étaient organisées de façon itinérante avec 2 circuits de visites et de découvertes du nouveau territoire et de ses prestataires.

Ensemble, une nouvelle destination Oenotouristique candidate au label Vignobles & découvertes a été élaborée :  la destination « Thau en Méditerranée ». La candidature a été déposée au 1er janvier 2018 à Atout France. Les résultats sont attendus mi-mai. Cette 8ème édition a été l’occasion de signer la Charte officielle d’engagement de Thau en Méditerranée en faveur d’une consommation responsable.

 
Thau en Méditerranée, en quelques chiffres, c’est :

 33 communes ; 197 300 habitants, 74 100 hectares

5 AOC
7 IGP
82 partenaires éligibles : o 30 caves ou domaines viticoles  o 4 mas conchylicoles o 14 hébergeurs o 11 restaurateurs o 5 sites patrimoniaux o 5 offices de tourisme o 4 agences réceptives o 9 structures de loisirs.

L’ agence mobile viendra à votre rencontre le 13 avril

L’ agence mobile viendra à votre rencontre pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée.

Vendredi 13 avril
de 7 h 30 à 12 h 30 sur la Place de la mairie

Pour connaitre le détail des horaires et les tarifs du nouveau réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète :
http://www.mobilite.agglopole.fr/…/fiche-horaire-ligne-21.p…
http://www.mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-et-horairesL’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

10 avril, Assises de l’oenotourisme 2018

assiCaptureassi22Capture

C’est au Château de  Girard, Rue de Girard, 34140 Mèze, le mardi 10 avril 2018, à 9h, que se tiendra la sixième édition des assises de l’œnotourisme.

Ces rencontres réunissent plus de 120 professionnels qui se mobilisent pour participer aux tables rondes et aux échanges, autour d’une problématique commune : le Pays de Thau.

Vignerons, conchyliculteurs, restaurateurs, hébergeurs, agences réceptives, guides touristiques et représentants des structures de tourisme et de loisirs peuvent ainsi faire un bilan des actions menées en 2017 avant de lancer des pistes pour développer l’attractivité du territoire.

Un nouveau véhicule pour le GIHP financé par Sète Agglopôle

Ce mardi 3 avril, devant le Bâtiment de Sète Agglopôle méditerranée avait lieu la présentation du nouveau véhicule du GIHP, financé par la communauté d’agglomération.

Le GIHP National fédère des associations de personnes handicapées qui partagent les mêmes valeurs : autonomie, citoyenneté, libre choix, accès pour tous…ghiP1030564   

Aujourd’hui, les associations du réseau, outre leurs activités de défense des droits des personnes handicapées, développent des services à la personne, des services d’auxiliaire de vie, des services de transports adaptés, des unités de logement et services (ULS), des foyers d’hébergement pour étudiants. Elles participent au développement de l’offre culturelle, sensibilisent et forment tout public au handicap…

En octobre 1964, l’histoire du GIHP débutait avec Gérard CROMBEZ, un étudiant tétraplégique inscrit à la Faculté des Sciences de Nancy, qui déclarait : « Je vous propose l’aventure la plus lucide, la plus raisonnable et la plus merveilleuse que vous puissiez vivre ».

Ainsi, sous l’impulsion de son Président fondateur, des étudiants handicapés désirant prendre en main les problèmes liés à leur propre insertion professionnelle, sociale et culturelle, décidèrent de créer, en 1964, une association qui deviendra le Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques (GIHP).

L’ambition de cette association « pluri-handicaps » physiques réside dans la volonté de faire des personnes atteintes de handicaps moteurs, sensoriels ou organiques, des citoyens intégrés dans la société en tant qu’individus à part entière, capables de compenser leur déficit par un développement intellectuel, culturel et matériel. L’objectif du GIHP est de faire en sorte qu’elles puissent vivre comme tout le monde, avec l’aide de services adaptés et professionnalisés pour une vie plus facile.

De fait, afin de permettre une meilleure réalisation de sa vocation, le GIHP a fondé plusieurs délégations régionales. C’est ainsi qu’a vu le jour à Montpellier, en juin 1966, la Délégation du Languedoc-Roussillon, grâce à la volonté et la créativité d’une poignée de bénévoles et sous l’impulsion de Josiane CRISCUOLO.

En 1969 : Le GIHP est reconnu d’utilité publique par Décret en Conseil d’Etat. Création à Montpellier de l’activité de transports adaptés des étudiants handicapés.

En 1982 : Le GIHP-LR (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées PhysiquesLanguedoc-Roussillon) se diversifie et ouvre le 1er service d’aide à domicile.

En 1989 : Création du 1er service de transport adapté départemental dans l’Hérault

Et en 2006 : Ouverture d’un accueil de jour et d’un service d’auxiliaires de vie sur le bassin de Thau. Ouverture d’un service de transport adaptés à Perpignan

Et en 2009 : Ouverture d’un service de transport adaptés sur le bassin de Thau.

Le GIHP, c’est tout d’abord un pôle médico-social avec le SAAD – Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile, une unité de Logements et Services (ULS), un Foyer d’Accueil Médicalisé du Millénaire, un accueil de Jour Étang de Thau, un Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH) et une Équipe d’évaluation.ghiP1030549

Côté Mobilité il s’agit de l’Aide et Accompagnement à la Mobilité dans l’Hérault :

  • avec un service qui s’adresse aux membres de l’association ayant un handicap permanent :
  • Handicap moteur (en fauteuil roulant) et/ou Handicap visuel “cécité” ou “étoile verte” ou “canne blanche” et/ou “Besoin d’Accompagnement”.
  • Pour les communes du Département non desservies par un service adapté existant.

Le service assure les transports de 7h à 21h avec plusieurs nocturnes par semaine, toute l’année, samedis compris. Les nocturnes peuvent avoir lieu jusqu’à 1h du matin.

Une souplesse est apportée à ces horaires pour des transports plus matinaux ou plus tardifs sous réserve d’un délai de prévenance suffisant (quelques jours) et du respect de la réglementation sociale.

Des planificateurs sont à l’écoute de 9h à 12h et 14h à 17h00, pour les réservations ; et de 9h à 18h, pour toute autre information. Les transports peuvent se faire 365 jours par an et 24H/24.

Les demandes sont traitées dans un délai de 48h maximum (jours ouvrés). Une confirmation horaire est envoyée systématiquement par le même moyen que celui utilisé pour la réservation.

Pour s’inscrire si vous êtes concernés ou pour des informations, ou pour poser toute question sur le fonctionnement du service téléphoner au 04 67 20 59 45

Dans le secteur de Sète Agglopôle, le service s’adresse aux membres de l’association avec les mêmes handicaps et habitant les communes du secteur de l’agglomération du Bassin de Thau : Sète, Frontignan, Marseillan, Mèze, Bouzigues, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Gigean, Poussan, Villeveyrac, Mireval, Vic-la-Gardiole, Loupian, Montbazin.*

L’inscription au service se fait sur dossier et le service assure toujours les transports du lundi au samedi de 7 h à 19 h, des nocturnes là aussi sont assurées selon les demandes, ainsi que les dimanches et jours fériés.

Une souplesse est apportée à ces horaires pour des transports plus matinaux ou plus tardifs sous réserve d’un délai de prévenance suffisant.

  • Cependant il faut savoir que le GIHP, c’est aussi le Transport d’établissement avec répond aux sollicitations des établissements de type IME (Institut Médico-Educatif), ADJ (Accueil de Jour), ITEP (Institut thérapeutique éducatif et pédagogique), MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) ou ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) afin d’assurer la prise en charge quotidienne des personnes inscrites, de leur domicile respectif à l’établissement d’accueil.
  • C’est encore du Transport scolaire pour les élèves des établissements d’enseignement de l’Hérault (écoles primaires, collèges et lycées) des communes du bassin de Montpellier disposant d’une prise en charge spécialisée.
  • Et c’est enfin, la mise à disposition de véhicules aménagés sans conducteur, rend services aux adhérents. Elle prolonge le service transport en repoussant notamment les limites géographiques. Les utilisateurs peuvent ainsi se déplacer dans toute la France et même à l’étranger.ghiP1030547

Ce mardi 3, en présence de nombreux membres et utilisateurs des véhicules de l’association, en présence du directeur du GIHP Lr ,Pascal Brousse et du Président, Thierry BALIX,  François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle et Norbert Chaplain, Vice Président délégué aux politiques de mobilité, ont remis à l’association un 4ème véhicule pour le territoire de Thau, suite à la fusion des Agglos et donc à l’agrandissement du secteur :

 » Sète Agglopôle souhaitant favoriser l’accès aux transports urbains et le déplacement sur le territoire des personnes à mobilité réduite, en 2018 il alloue au GIHP une subvention de 200 000€. Un service indispensable pour que des personnes handicapées puissent sortir de chez elles plus facilement. Des minibus modulables permettent ainsi de transporter en toute sécurité des personnes en fauteuils roulants. Nous tenons à financer un véhicule qui était devenu nécessaire. » Précisait François Commeinhes.

Le Président du GIHP remerciait ensuite la Communauté d’agglomération pour tous ses efforts qui malgré un contexte difficile continue dans le bon sens et développe son soutien au GIHP.ghiP1030559

Avant que les membres de l’association ne partagent une collation dans la convivialité, tous se joignaient à la délégation de Sète Agglopôle pour découvrir ce 4ème véhicule, un Citroën Jumper équipé d’un hayon élévateur, avec toutes les sangles(4) et ceintures(3) pour chacune des personnes transportées sur un fauteuil, pouvant prendre en charge 3 fauteuils, mais aussi grâce à des marchepieds, deux personnes avec un handicap visuel à l’avant.

 La cotisation est de 25€ par an, le coût des transports est de 2€40 dans la journée et ensuite de 3€80  ainsi que pour les week-end et jours fériés.

En 2017, sur le secteur, 7024 personnes transportées avec 88 transports par jour (plusieurs personnes) en moyenne, 161 bénéficiaires au 31 décembre 2017.

4569 missions, principalement à partir de Sète et de Frontignan pour 92359.KM.

Un service bien utile  et nécessaire assuré par 150 véhicules sur l’Hérault  et 4 sur le territoire de Thau financés par la SAM.

L’ agence mobile vient à votre rencontre

L’ agence mobile viendra à votre rencontre pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée

Vendredi 23 mars
de 7 h 30 à 12 h 30 sur la Place de la mairie

Pour connaitre le détail des horaires et les tarifs du nouveau réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète :
http://www.mobilite.agglopole.fr/…/fiche-horaire-ligne-21.p…
http://www.mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-et-horaires

L’ agence mobile viendra à votre rencontre

L’ agence mobile viendra à votre rencontre pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée :

Vendredi 2 mars
de 7 h 30 à 12 h 30 sur la Place de la mairie

Pour connaitre le détail des horaires et les tarifs du nouveau réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète :
http://www.mobilite.agglopole.fr/…/fiche-horaire-ligne-21.p…
http://www.mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-et-horairesL’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée au Lazaret de Sète

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce jeudi 08 mars un  conseil communautaire à la Salle du Centre du Lazaret de La Corniche . 11 points à l’ordre du jour, ci-dessous le résumé des points principaux : des décisions qui engagent l’avenir du Territoire.

Marché public groupé pour des besoins communs

Un groupement de commandes publiques entre différentes collectivités du territoire va être effectué pour la réalisation de prestations de télécommunication et la fourniture de copieurs.

Cette démarche de mutualisation permet à plusieurs communes membres de Sète agglopôle méditerranée à la fois de sécuriser les processus d’achats publics mais également d’optimiser les coûts. Pour les prestations de télécommunication, la commande rassemblera les communes de Balaruc-les-Bains, Marseillan, Sète, Frontignan et Bouzigues. Pour les fournitures de copieurs, seront rassemblés l’Office de Tourisme de Balaruc-les-Bains, les communes de Marseillan, Poussan, Gigean, la ville de Sète et son CCAS. L’agglo assurera les fonctions de coordonnateur du groupement et procédera, en concertation avec les membres à l’organisation de la totalité de la procédure et des opérations de sélection des titulaires.

coco4Capture

(Photo d’archives)

Requalification de la corniche : l’agglopôle et la Ville groupe leurs commandes

Dans le cadre de la requalification de son front maritime intégrant le développement des mobilités douces et le développement touristique, la Ville de Sète a décidé de requalifier en totalité la Corniche de Neuburg. Cette zone reste le dernier tronçon de l’ex-RN112 à n’avoir pas été réhabilité et à conserver son profil de route nationale répondant aux préoccupations spécifiquement routières, à savoir une chaussée large à double sens de circulation, un trottoir minimaliste, voire inexistant, et pas de piste cyclable. Aujourd’hui, la requalification de la Corniche de Neuburg apparaît indispensable à plusieurs titres, en permettant de privilégier les mobilités douces et d’améliorer, de manière très significative, l’attractivité touristique de cet espace, en améliorant les accès à la plage et en créant un véritable belvédère sur la mer.

coco5Capture

En préalable et dans un souci de coordination des interventions, il est indispensable de reprendre l’ensemble des réseaux souterrains.

Ainsi, la ville de Sète prendra en charge notamment la rénovation de son réseau d’eau potable (canalisation et/ou branchements selon les tronçons). Côté « Assainissement », l’agglo prendra à sa charge les extensions et rénovations du réseau pluvial nécessaires au projet, en mettant notamment en place des traitements aux exutoires avant rejet. Le montant maximum de ces travaux tous lots (VRD, réseaux humides, revêtement mobilier urbain, aménagement paysagers et génie Civil) et tous membres confondus est estimé à 4,615 M€ HT (5,538 M€ TTC).

Fourrière automobile harmonisée pour les communes de l’agglopôle…

Suite à la fusion des deux agglos de Thau, Sète agglopôle Méditerranée souhaitait homogénéiser la gestion de la fourrière automobile. L’exercice de cette compétence a donc été étendu à l’ensemble des 14 communes du territoire de l’agglo, incluant les trois contrats en cours des communes de Mèze, Poussan et Villeveyrac.Voitures,cars,toys,car

Nouvelle procédure de recouvrement pour les véhicules détruits à compter du 1er juillet.

Lagglopôle gère désormais la fourrière automobile sur l’ensemble de son territoire, avec l’appui de 2 sociétés (TOM dépannage et Delvaux dépannage).

Lorsque le propriétaire du véhicule vient récupérer ce dernier en fourrière, il verse directement au délégataire les frais d’enlèvement et de gardiennage. Le coût pour la collectivité est nul. Mais lorsqu’après mise en demeure par l’Officier du Ministère Public, le propriétaire ne vient pas récupérer son véhicule, ce dernier est expertisé, déplaqué et détruit et la prise en charge financière de cette opération est assurée par l’agglopôle.

Soit un coût moyen pour les 8 communes de l’ex Thau agglo de 60 000 € par an, sur les exercices 2014, 2015 et 2016. C’est pourquoi, à compter du 1er juillet 2018, une recherche systématique du propriétaire des véhicules détruits sera effectuée, et le trésorier payeur sera chargé du recouvrement de la dette. Sont ainsi fixés des tarifs de recouvrement basés sur les coûts directs générés pour la collectivité en fonction des contrats de concessions en vigueur mais également des frais de gestion générés pour SAM.

 Une mobilité au GNV

Dans le cadre de son Plan Climat Air Energie Territorial, Sète agglopôle méditerranée poursuit des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de promotion des énergies renouvelables et de préservation de la qualité de l’air.

La SAS SEVEN Occitanie porte un projet collectif pour l’implantation de 20 stations Bio GNV (Gaz naturel pour véhicule) et la conversion de plus de 400 véhicules lourds en Occitanie. Pour ce projet, elle est depuis le 11 janvier 2018, lauréate de l’appel à projet national « solutions intégrées de mobilité GNV » porté par l’ADEME national mandatée par le Commissaire Général à l’investissement dans le cadre des Programmes d’investissement d’Avenir. Elle bénéficie d’une enveloppe globale de 6 M€ sur un coût total de 55 M€ pour sa mise en œuvre. Pour favoriser l’émergence d’une station de ravitaillement en GNV/BioGNV sur son territoire et par la même accéder aux subventions exceptionnelles de l’appel à projet « solutions intégrées de mobilité GNV », l’agglo a fait part de son intention d’acquérir des véhicules GNV pour appuyer le projet fédéré par la SAS SEVEN Occitanie.

Pour finaliser sa candidature et provisionner une aide financière d’un montant maximal de 200 000 €, il convient que SAM valide administrativement son engagement dans le projet SEVEN par la signature d’un Groupement Momentané d’Entreprise (GME). Ce partenariat rassemble majoritairement des acteurs publics (collectivités territoriales) et des acteurs privés (transporteurs routiers) s’engageant dans l’acquisition de véhicule GNV pour soutenir l’émergence d’une des 20 stations GNV identifiées dans le projet SEVEN.

L’aide financière sera accordée sur présentation des factures d’achat de véhicules GNV et validation d’un approvisionnement en GNV auprès des stations visées par le dispositif. Elle est plafonnée à dix mille euros (10 000 €) par véhicule..

 Contrat entre Sète agglopôle méditerranée et EDF pour valoriser les Certificats d’économie d’énergie

Sète agglopôle méditerranée poursuit des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’économie d’énergie et de promotion des énergies renouvelables dans le cadre de son Plan Climat Air Energie Territorial.

L’agglopôle peut ainsi valoriser un maximum de 400 GWh au titre de ce programme spécial dit « CEE TEPCV » pour des opérations réalisées et des dépenses engagées avant le 31 décembre 2018 et jusqu’au 31 décembre 2019, relatives à la rénovation de l’éclairage extérieur, l’isolation ou le chauffage ou le raccordement d’un bâtiment à un réseau de chaleur. EDF a une obligation de réalisation d’économie d’énergie imposée par les pouvoirs publics en tant que vendeurs d’énergie qui sont appelés les « obligés ». Il doit justifier de l’accomplissement de ses obligations par la détention d’un montant de CEE équivalent à ces obligations. Pour cela, il peut acheter des CEE à d’autres acteurs ayant mené des actions d’économies d’énergie en particulier les « éligibles non obligés » : collectivités territoriales et leurs établissements publics, de l’Agence Nationale de l’Habitat et des bailleurs sociaux. En tant qu’ « éligible non obligés », Sète agglopôle méditerranée peut valoriser financièrement les économies d’énergie réalisées dans le cadre de ses actions via le dispositif national des « CEE TEPCV » et la plateforme de vente ad hoc. Les CEE ont une valeur monétaire exprimée en euros par kilowatt heure cumulé et actualisé, (€/kWhcumac). Le marché de vente des CEE est très fluctuant. Pour s’assurer d’un prix de vente minimum des « CEE TEPCV » tout au long de la durée du dispositif , il est proposé que Sète agglopôle méditerranée, «éligible », s’engage à vendre à EDF , « obligé », la totalité des volumes de « CEE TEPCV » obtenus jusqu’à concurrence du volume maximal de CEE défini soit 400 000 MWhcumac à un prix unitaire hors taxes de 4,15 €/MWhcumac garanti.

coco3Capture

 Zone commerciale de Balaruc : le public peut participer par voie électronique.

Sète agglopôle Méditerranée a élaboré une étude d’impact sur le projet de requalification et d’extension de l’espace commercial de Balaruc en vue de créer une Zone d’Aménagement Concertée. Cette étude a reçu un avis de l’autorité environnementale le 8 février 2018. Cet avis ne porte pas sur l’opportunité du projet mais sur la qualité de l’étude d’impact présentée par le maître d’ouvrage et sur la prise en compte de l’environnement par le projet. Il n’est donc ni favorable, ni défavorable au projet.

Toutefois, l’agglopôle en sa qualité de maître d’ouvrage, souhaite adosser un mémoire de réponse à l’avis formulé. L’évaluation environnementale sera donc soumise à la procédure de participation du public par voie électronique. Les observations et propositions du public doivent parvenir à Sète agglopôle Méditerranée durant la période de mise à disposition du 12 mars 2018 au 12 avril 2018 inclus.

Plus d’infos sur www.agglopole.fr.

coco2Capture

 Palais des Sports 

Le projet de palais des sports sur l’ancien site Lafarge porte sur une surface prévisionnelle d’environ 11 000 m², adossé à un parc de stationnement de près de 1000 places.

Il inclut des aménagements paysagers et des cheminements doux en lien avec l’implantation d’un arrêt de bus aménagé autour d’un carrefour sécurisé sur la RD2, la création d’une voie cyclable sur l’ancienne voie ferrée et la valorisation des berges de l’étang. Son implantation se cantonnera aux espaces déjà artificialisés du secteur. Considérant l’importance que présente ce projet d’aménagement *, le Président de l’agglo va requérir le Préfet de l’Hérault et solliciter de sa part l’ouverture d’une procédure d’enquête publique conjointe préalable à la Déclaration d’Utilité Publique emportant mise en compatibilité du PLU et à la cessibilité, une fois que le PLU de la commune de Frontignan sera approuvé.

(* création d’une offre d’équipement sportif adaptée aux besoins des clubs et des habitants du territoire, reconversion d’une friche industrielle en espace à vocation récréative et amélioration de la qualité paysagère et environnementale d’un site identitaire et sensible).

 Requalification et extension du Centre Commercial de BalaruccocoCapture

La délibération du 14 avril 2016 a permis de lancer une demande de Déclaration d’Utilité Publique emportant la mise en compatibilité des POS de Balaruc-le-Vieux et de Balaruc-les-Bains dans un contexte de révision de leurs documents d’urbanisme. L’approbation des PLU de ces communes étant une priorité pour l’Etat, il a été jugé opportun de reporter la procédure de DUP pour la ZACOM de Balaruc.

Dès lors, il n’y a plus de nécessité à ce que la demande de DUP emporte une mise en compatibilité des documents d’urbanisme. Sète agglopôle Méditerranée souhaite ainsi aujourd’hui modifier la procédure au profit d’une simple demande de Déclaration d’Utilité Publique. Pour autant, le projet reste inchangé dans la définition de ses objectifs et de ses enjeux. Le périmètre envisagé pour la DUP comprend le secteur d’extension de la zone commerciale et de ses voiries d’accès. Il porte sur une emprise foncière d’une dizaine d’hectares environ.

Pour mener à bien l’extension de l’actuelle zone commerciale de Balaruc, il est nécessaire d’assurer la maîtrise foncière complète des terrains soit par voie amiable, soit par voie d’expropriation. Le montant prévisionnel des acquisitions s’élève à 2,6 M€. Sète agglopôle Méditerranée a effectué jusqu’à aujourd’hui une première phase d’acquisition foncière amiable à hauteur de 1M€ et possède environ 30 % des terrains du périmètre projeté et 10 % de promesses de vente signées.

Pour le reste des parcelles, les négociations sont en cours. Aussi, par sécurité et compte tenu de l’ampleur et de l’importance du projet, l’agglopôle souhaite mettre en place une procédure de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) ainsi que l’ouverture d’une enquête parcellaire conjointe, et va en informer le Préfet.

Collecte des déchets perturbée

L’image contient peut-être : 1 personne, ciel et plein airEn raison des intempéries exceptionnelles et des mesures de restriction de circulation prises par la préfecture, la collecte des déchets est fortement perturbée et ne pourra pas être assurée sur votre commune ce jour.

Tous les moyens seront mis en oeuvre pour  rattraper les tournées dans les jours à venir sous réserve d’un retour à la normale.

Le service déchets se tient à votre disposition pour d’éventuelles précisions.

En vous remerciant pour votre compréhension

découvrez le programme de l’Oursinade

découvrez le programme de l’Oursinade

 Aucun texte alternatif disponible.Oursinade de Thau : le programme de la manifestation ! 

La 4ème édition de l’« Oursinade » se tiendra les vendredi 9 et samedi 10 mars à Sète, place Aristide Briand.

Chaque année, cette grande guin­guette à ciel ouvert attire des milliers de visiteurs qui viennent y déguster ce que le bassin de Thau offre de meilleur :

oursins mais aussi huîtres, moules, tielles et autres délices gastronomiques et viticoles de notre terroir. Dès vendredi 9 mars, à 18h, l’Oursinade vous accueillera dans une ambiance festive et musicale, au cœur de l’agglomération. Beretta Chic rythmera l’Oursinade avec ses chansons remodelées à la sauce Twist N’Guinche et à partir de 20h, le « Comptoir des Fous » donnera sur le kiosque Franke un concert de musiques festives et de Jazz New Orleans.

La manifestation se poursuivra le samedi 10 mars, de 11h à 23h…

avec la musique de rue du groupe Macadam ou encore celle des Accords’Léon, épicerie fine de la chanson française…

Un ticket vendu 5€ vous donnera droit à un verre avec ses 3 coupons de « dégustation » de vin, au choix parmi les nombreux producteurs présents

(ou 1 ticket de dégustation pour 2€).

Pour les oursins et autres produits de bouche, vente directement sur le stand des producteurs.

Téléchargez le programme .

Le Conseil de Développement travaille sur le Projet de Territoire de SAM

Le Conseil de Développement travaille sur le Projet de Territoire de SAM

Le Conseil de Développement de Sète Agglopôle méditerranée est une Instance de propositions qui a pour objectif de promouvoir le bien-être des habitants du bassin de Thau.

sam10P1010598

 Ses membres étaient réunis ce jeudi 15, à 17 h 30, au siège de l’Agglo, en assemblée plénière extraordinaire. Il compte 102 membres, issus de la société civile et bénévoles. Ceux-ci étaient invités à travailler sur l’élaboration du projet de territoire qui concernera les 14 communes de la Communauté d’Agglomération.

Depuis quelques mois chacun s’y active en étant inscrit dans des groupes qui oeuvrent sur des champs différents.

sam8P1010573

Jean-Guy Majourel, le président du Conseil de Développement, et le bureau du conseil  ont précisé :  » Le projet du territoire vise à déterminer une stratégie territoriale à horizon 2040 , il est un guide pour l’action publique  dans un cadre pluriannuel et partagé . Le Président de Sète Agglopôle Méditerranée souhaite associer étroitement le conseil de développement à la démarche d’établissement de ce projet de territoire. »

« Cette assemblée plénière a pour but d’échanger et de nous mobiliser, pour répondre présent à cette opportunité de co-construction du projet de territoire avec les élus désignés. »

Bon nombre de Conseillers étaient présents pour cette assemblée, ce jeudi soir. En introduction, Jean-Guy Majourel revenait sur l’organisation de SAM car pour le Conseil il s’agit de travailler à court, moyen et surtout à long terme.

Avec Eliane Rosay comme Vice-Présidente référente élue, avec 11 membres au bureau, le Conseil de développement est une instance participative reconnue par le Président, François Commeinhes, le Conseil Communautaire et l’administration.
Déjà des Actions concrètes particulièrement sur les déplacements doux, des conférences, des réunions avec d’autres conseils et peut-être l’accueil en fin d’année des Assises Nationales des Conseils de développement.

Il s’agit aussi d’échanger et de s’ouvrir au-delà de notre territoire.

Pour revenir sur le travail accompli l’assemblée écoutait avec intérêt les interventions des co-animateurs des 3 groupes de travail qui présentaient les conclusions des travaux réalisés depuis septembre 2017

GT 1 L’innovation, levier de développement économique

GT 2 Mieux vivre ensemble

GT 3 Lagunes et garrigues

sam6P1010575

Il s’agit à partir de celles-ci de co-construire avec les élus le projet de territoire de SAM  en établissant un protocole avec le Conseil communautaire sachant que les membres du Conseil de développement sont  volontaires et bénévoles et  représentent 125000 habitants.

Il est donc important de Conforter la visibilité des avis et des contributions, de développer les échanges et les apports d’expertises au sein du Conseil de développement avec en outre la prise en compte de la formalisation d’une préoccupation transversale : « Le changement climatique et ses impacts sur notre territoire ».

sam222Capture

Il était aussi important de revenir sur ce qui caractérise Sète Agglopôle Méditérranée afin que chacun puisse connaître toutes les donnée : depuis le 1er janvier 2017, Thau agglo et la communauté de communes Nord Bassin de Thau se sont regroupées, pour devenir : Sète Agglopole Méditerranée (SAM),1er agglomération du département derrière la métropole de Montpellier.

Sa structure :

  • Administration : 650 agents
  • 1 Conseil de développement composé de 102 bénévoles
  • 125 000 habitants, une croissance démographique dynamique : + 0,9 %

Un vieillissement marqué de la population :
60 à 74 ans = + 19,4 %
75 à 89 ans = + 8,6 %
plus de 90 ans = + 69,5%

32 % des actifs résident sur le territoire et travaillent en dehors (Montpellier, Agde, Béziers), Une création d’entreprises positive : environ 500 créations /an depuis 3 ans
19 680 emplois salariés du secteur marchand

Les activités du commerce, des transports et des services représentent près de 80 % de l’emploi salarié privé avec une économie en fort développement, portée par le tourisme, les services et le commerce

1 700 commerces de détail : 2 pôles majeurs avec ses filières d’excellence à forte spécialisation : thermalisme, pêche, conchyliculture, audiovisuel, viticulture .

Les objectifs de SAM sont prioritairement de quatre ordres :

Assurer la continuité des projets d’aménagement
Conserver une volonté forte d’investissement
Construire un territoire harmonieux
Anticiper pour préparer l’avenir du territoire.

Le dernier film créé par SAM venait illustrer en images la configuration du territoire.

« Mais ce n’est pas si simple de trouver les moyens pour atteindre ces objectifs car il faut régulièrement s’adapter et répondre à de nouveaux paramètres » : en effet certaines données sont à prendre en compte :

Dès 2030, en raison de la vitalité démographique, la population passera de 125 000 à 145 000 (+ 20 200 nouveaux habitants). Les répercussions de la proximité de Montpellier Métropole Méditerranée, porteuse de dynamismes de croissance seront à prendre en compte… Le port devient une infrastructure économique de 1er plan pour la région Occitanie. Les effets du changement climatique vont faire naître de grands bouleversements humains, économique, écologiques. Le transfert de nombreuses compétences départementales ou étatiques vers la nouvelle Région et SAM seront à prendre en compte avec ses côtés négatifs et positifs pour permettre l’épanouissement de ses habitants.

Pour  Jean-Guy Majourel, le président du Conseil de Développement, il faudra « Passer d’un territoire de projets …à un projet de territoire fédérateur » qui permettra de guider  l’action publique à l’horizon 20 ans (2020 – 2040).

Le choix de Sète Agglopôle est d’adopter une Stratégie territoriale autour d’un diagnostic, avec des orientations, des priorisations dans une démarche collaborative.

sam11P1010600

Pour travailler dans ce sens, les membres du Conseil de développement seront mobilisés dans 4 ateliers de projet, aidés par un consultant externe qui animera les débats et s’occupera de les synthétiser, Henri Catarina :

1  L’économie innovante et créative, quels entreprises et métiers sur le territoire d’ici 2040 -le  Mardi 3 avril, de 18h à 20h30, avec Laurence d’Allaines et Sylvain Bonnet comme responsables.

2. Quel cadre de vie pour demain ? habitat, espaces naturels, évolution démographique et changement climatique –le  Jeudi 29 mars de 18h à 20h30, avec Agnès Rousseau et Ghislain Soto.

3. Quels modes de transports pour mieux se relier ? – le Mardi 10 avril de 18h à 20h30, avec Christian Hernandez et Catherine Judell-Dufour.

4. La cohésion sociale et sociétale – le Mercredi 28 mars de 18h à 20h30, avec Emilie Varraud et Bruno Vandeertiersch.

(1 à 2 réunions par atelier de projet (entre mi-mars et mi-juin) ) avec la production d’une première contribution pour le groupe « projet » : fin mai 2018.

sam5P1010569

Parallèlement, jusqu’à fin mars 2018 ont lieu des rencontres avec des conseils municipaux des 14 communes en vue de la préparation de la contribution du Conseil de développement au projet de territoire.

Auront lieu ensuite les réunions du groupe « Projet » (15 élus et 5 membres du Conseil de développement) pour définir le projet de territoire et au 4e trimestre 2018, des Débats et amendements pour que début 2019 soit présenté et voté le projet de territoire lors d’un conseil communautaire.

Des grandes lignes sont déjà retenues, des axes de travail qui devraient être les piliers du Projet de Territoire à venir sachant que les habitants sont au cœur des priorités de celui-ci pour se diriger vers :

Une économie créative dans un cadre naturel exceptionnel
Des pôles urbains (Sète, Frontignan, Mèze, Marseillan) complémentaires pour offrir services et commerces de proximité
Des déplacements aisés, conviviaux et respectueux de l’environnement
Des ressources agricoles et maritimes privilégiant les circuits courts, en intégrant le changement climatique
Une cohésion sociétale renforcée autour d’espaces publics et d’habitats conviviaux
Un territoire à ressources positives (eau et énergie).

Quelques échanges permettaient d’approfondir les différents sujets abordés avant qu’Eliane Rosay et François Commeinhes ne viennent saluer les membres du Conseil pour terminer par un moment de convivialité.samCapture