Ce 4 octobre DNA tournait à Poussan

Vous avez peut-être pu voir l’équipe de tournage ou si vous avez été plus chanceux des acteurs de la série qui a un grand succès en France « Demain nous appartient » qui depuis plusieurs années déjà réalise ses films et épisodes autour de Sète, dans le Bassin de Thau. rauleCapture

Ce vendredi matin, c’était entre la Rue de la Salle et la Rue Emile Loubet, à Poussan, au niveau de la placette avec une façade en trompe-l’oeil.

Demain nous appartient pour la deuxième fois à Poussan! bnbnbCapture

Les Poussannais ont donc pu découvrir une nouvelle fois la présence de l’ équipe de tournage ainsi que des comédiens et figurants comme précédemment. Cette fois ci ils sont venus pour tourner quelques prises qui seront diffusées dans 6 semaines environ dans les épisodes 603, 604 et 606. raule,bkhnkCaptureUne seconde fois l’équipe est allée faire une pause pour se restaurer au Kosi à 12h30 avant de reprendre le tournage sur la place de la mairie vers 15h00, le temps d’ installer les nouveaux décors.

 

« L’Odyssée de l’empathie » projetée à Poussan

Ce vendredi 4 octobre en soirée à la salle de spectacle, à la MJC de Poussan, la crèche des Petites Pousses avait invité les parents des tout-petits, le personnel des micros-crèches de Poussan, les élus de la ville délégués à l’enfance, le personnel du RAM, ceux des structures en lien avec le monde de l’éducation et de l’enseignement, à profiter du très beau film : « L’Odyssée de l’empathie ». empaP1290209

Touchées par  ce film , Béatrice et Sabine, qui dirigent les « Petites Pousses » avaient aussi bien apprécié les idées qui s’en dégageaient, il y a 3 ans à Sète, et elles ont désiré mener à bien ce projet de projection à Poussan pour que tous en profitent.

« Essayer de faire au mieux pour éduquer les enfants qui seront les adultes de demain et essayer de le faire avec bienveillance et en douceur. Le film permet d’explorer des pistes… »

 

Quelques grandes lignes : (Allociné)

Peut-on mettre en doute les conséquences désastreuses des activités humaines sur l’équilibre climatique? Prévenir l’augmentation de l’effet de serre est avant tout un enjeu de solidarité et d’empathie.
« D’empathie envers les générations présentes et à venir, les animaux, la nature.
Pensez-vous que le monde de violence dans lequel nous vivons puisse changer et qu’il soit possible de préserver notre planète du réchauffement climatique ? En éduquant nos enfants dans la bienveillance, ceux-ci deviendront des adultes altruistes, capables d’éradiquer la violence dans le monde et de respecter la nature pour sauver l’humanité.C’est ce que montre l’Odyssée de l’Empathie, à travers de nombreux témoignages. Les origines de l’humanité, la bienveillance de Matthieu Ricard, les bushmen du Kalahari, le cultivateur philosophe Pierre Rabhi, les dernières découvertes des neurosciences nous prouvent qu’une enfance heureuse et sans violence est à l’origine naturelle de l’empathie. En élevant nos enfants dans la bienveillance, ils deviendront des citoyens respectueux de l’être humain et de la nature. »empaP1290210

Après la projection, un temps d’échange convivial permettaient aux spectateurs d’échanger leurs avis et leurs témoignages sur leurs expériences…

Demain nous appartient en tournage à Poussan

shootCapture  Durant toute la journée du jeudi 13 décembre le parvis de la Mairie de Poussan ainsi que son parking et celui de la Rue du Collège ont été investis par acteurs, figurants et l’impressionnante équipe de tournage de « Demain nous appartient » Malgré la pluie et le froid, toutes les scènes extérieures ont pu être filmées alors que la Mairie était devenue pour l’occasion la Chambre Agricole de Sète. De son côté la salle sous la crèche s’était transformée en dressing et salle de maquillage.shoot22P1170113

Les scènes concernaient une manifestation de personnes végans avec présence des forces de police, banderoles, pancartes, affiches… SHOOT444Capture

Après une coupure vers les 16 h avec restauration et rafraîchissements au Kosi, le tournage a repris. Il était prévu jusqu’à 22 h.shoot333P1170108

Une belle animation pour un épisode qui sera diffusé courant 2019 et sur lequel nous reviendrons.

Les Poussannais ont pu apprécier la présence d’acteurs bien connus par les fidèles de la série comme Jessica Moreno ( Garance Teillet ), Bart Vallorta (Hector Langevin), Margot Robert…

SHOOT 555Capture

Photos : Jean-Marie Philipon et Laurent Marlières Shootlol

Collégiens et riverains : tournage de « Demain nous appartient »

INFORMATION DERNIÈRE MINUTE

En raison d’un tournage de la série « Demain  nous appartient » le Jeudi 13 décembre 2018 sur l’ensemble de la journée, les parkings Place de la Mairie et rue du Collège seront fermés.

Le stationnement sera possible au parking du complexe sportif (au niveau du Collège).

Une tolérance sur les retards sera observée par l’équipe enseignante.

Merci pour  votre compréhension.

 

Candice Renoir à Poussan pour la saison 6

   Candice Renoir est une série télévisée française dont la première saison  de huit épisodes réalisée par Christophe Douchand et Nicolas Picard-Dreyfuss fut diffusée à partir d’avril 2013 sur France 2.

Cécile Bois y incarne toujours Candice Renoir dans la  saison 5 qui a débuté au printemps 2017 pour une diffusion de plusieurs mois sur France 2 le vendredi soir. C’est un vrai succès avec plus de 4 millions de fidèles, à n’en pas douter les téléspectateurs ont tendance à s’identifier à son personnage, notamment les femmes.renoirDSC_0071 (3)

Cécile Bois  explique dans Télé Magazine : « Les femmes s’identifient sûrement à elle qui mène tout de front : sa vie professionnelle, sa vie amoureuse et sa vie personnelle, ça la rend humaine et accessible. C’est une femme simple et humble ». La diffusion de la saison 5 a débuté en avril 2017 avec 2 épisodes par soirée et parallèlement, durant plus de 20 jours, dans différentes communes de la région comme Sète, Balaruc les Bains, Bouzigues et ce mercredi 24, Poussan, des séquences sont tournées pour des épisodes de la saison 6 dans laquelle Cécile Bois jouera toujours Candice auprès de Raphaël Lenglet (Alias Antoine), et d’Ali Marhyar (Alias Meddhi), bien sûr avec la participation de figurants sélectionnés dernièrement.

En novembre 2013, déjà, l’un de ces épisodes avait été tourné à Poussan, à la maison « Héran ».

C’était donc reparti pour un tournage à Poussan entre la Rue du Peyrou Haut, la rue Jean-Fabre et le chemin des Frères, ce mercredi après-midi tandis que le matin des prises de vues avaient été effectuées sur le Chemin de Loupian avec cascades, utilisation de drones et matériel sophistiqué.  Durant 24 heures il fallait montrer patte blanche pour pouvoir pénétrer dans l’enceinte du lieu de tournage tandis que tout autour des zones limitées des mesures particulières avaient été prises pour la circulation et le stationnement des véhicules et même pour les piétons.renoir 24 05 17DSC_0070 (3)

Tout était prêt vers 16 h, après des incidents techniques. De nombreux Poussannais essayaient d’entrevoir Cécile Bois mais même si les véhicules ne roulaient pas trop vite sur la place du 11 Novembre, les apparitions de Candice au volant de son véhicule étaient très furtives.renoir 24 05 17DSC_0060 (5)

Dans la soirée, 3 séquences furent tournées mais pour ceux qui avaient désiré approcher les acteurs, un des moments privilégiés avait été la pause réservée au repas de l’équipe de tournage et des figurants.

Avec une telle organisation l’on prend conscience que les contraintes sont nombreuses pour effectuer de bonnes prises de vues, qu’il est très long de réaliser une saison pour ce genre de feuilleton. Pas si simple car un long travail, comme le montage, les bruitages, etc, viennent se rajouter au tournage.DSC_0065 (3)

Pas de soucis, des professionnels avertis s’en occuperont et ensuite, vous pourrez apprécier le travail.

Patrick Ortéga : soirée cinéma à Poussan

 Soirée cinéma ce samedi à la MJC de Poussan : la Compagnie du STRAPONTIN avait donné à PATRICK ORTEGA l’occasion de nous présenter  à 21H plusieurs de ses derniers courts métrages tournés ces dernières années dans l’Hérault sachant que pour la Cie poussannaise le cinéma de Patrick ORTEGA est toujours synonyme de qualité : « Au même titre que ses pièces de théâtre, (« Le Mâle et le Bien »,« des lunes et des hommes »), ses films installent une situation captivante, intrigante  et  proposent un regard aiguisé sur l’humain, qu’il s’agisse de  comédies, de polars, de fables ou de dramatiques. »yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0151 (1)Montpelliérain depuis 1990, réalisateur et metteur en scène, il a réalisé depuis plus d’une douzaine d’années de nombreux courts métrages. Certains ont été primés et diffusés en télévision. Depuis quelques étés, il tourne des moyens métrages. Ce format lui permet de travailler sur les personnages et sur le climat de ses films avec une résonance de long métrage. Côté théâtre, après le succès d’estime de Cuisine et dépendances, il présente en 2005 au Théâtre Gérard-Philipe Le Mâle et le bien, une pièce qu’il a écrite et mise en scène et qui reste une référence.

  Il était déjà venu 5 fois dans cette salle : trois fois pour le cinéma et autant pour le théâtre. Le Strapontin l’avait invité ce soir car il apprécie la qualité de son travail et certains de ses membres n’hésitent pas à devenir des acteurs de cinéma quand Patrick les sollicite avec même quelquefois un technicien local.yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0156 (1) Ce samedi, le public fut assez nombreux : il nous présentait dans la salle Paul Vilate des films avec un goût particulier car tournés dans le secteur, à Poussan, Sète, Gignac…  : «  » Précisait-il.

  C’était parti pour cette palette cinématographique devant lequel le public présent pouvait réagir en posant des questions lors des enchaînements. Les passionnés présents ne s’en sont pas privés surtout après la projection durant un temps d’échanges bien convivial en présence de plusieurs acteurs…yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0160 (1)Une belle soirée durant laquelle les spectateurs ont été captivés et surpris : outre la maîtrise technique du caméraman et l’intérêt des scénarios pourtant écrit souvent assez rapidement, outre la diversité des thèmes abordés, graves comme dans, « Réparations », une histoire de famille assez dure ou plus légers comme dans « Violetta Mucho », les prestations des jeunes acteurs étaient d’un bon niveau. Des projections surprenantes comme les aime Patrick Ortéga toujours aussi éclectique.

Strapontin : le 14 janvier, soirée cinéma

En Janvier à la salle Paul VILALTE le Strapontin accueille « La Soirée Cinéma ».

« Une excellente année 2017 à tous les amis du STRAPONTIN !
Avec beaucoup de belles soirées « théâtre » tout au long de l’année !
… Mais pourquoi limiterions-nous notre appétit culturel (et notre plaisir) au seul théâtre ?
Ben justement, pour débuter, on vous propose une soirée « ciné », avec des courts métrages de Patrick ORTEGA !
A ne manquer sous aucun prétexte ! » Précise le Strapontin.screen-shot-01-04-17-at-05-32-pm

« LA SOIRÉE CINEMA  » par PATRICK ORTEGA à la salle Paul Vilalte

Le SAMEDI 14 JANVIER à 21 H

Vous êtes amateur de courts métrages ?
Le Strapontin vous propose une soirée cinéma avec Patrick ORTEGA, metteur en scène et réalisateur Montpelliérain, qui nous présentera ses derniers films, tournés dans l’Hérault.
Le cinéma de Patrick ORTEGA est toujours synonyme de qualité ! screen-shot-01-04-17-at-05-43-pm

Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

Réservations : Tél. :  04 67 18 16 24