Le Prix Martin à Villeveyrac

Samedi 17 Mars 2018 à la Salle Marcel Peysson à Villeveyrac :

– 19h : Apéritif
– 20h : Repas (Fideoa, fromage, dessert, café et vin)
– 21h : Spectacle
Les inscriptions se font par téléphone aux 06.20.50.93.65 ou 06.75.05.55.96.
Prix des places pour la soirée : 15€

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Ferdinand Martin, mari trompé, est poussé à la vengeance par son cousin Hernandez Martinez.  Ira-t-il jusqu’à précipiter dans un ravin son vieil ami Agénor  dont il a découvert qu’il était l’amant de sa femme ?
Après « la poudre aux yeux », le Strapontin revient vers LABICHE, pour une comédie burlesque, mise en scène par Marie Anne MOURARET.

MOLIERE à l’honneur avec les Planches Vertes

molP1020162

Ce 10 Mars à la salle Paul VILALTE Le Strapontin accueillait : LE VIN MEDECIN  à partir de Molière joué par LA COMPAGNIE LES PLANCHES VERTES.

L’on y découvrait le seigneur Sganarelle, qui n’a que 63 ans, qui  veut épouser la belle Dorimène, qui n’a que 25 ans et qui lui sert chaque jour un si bon vin.
D’ailleurs, il l’a demandée à son père, le Tavernier Alcantor, qui la lui a accordée.
A «l’Illustre Taverne», tous, médecin, philosophe et amis, de vers en verres, font craindre à Sganarelle la disgrâce dont peuvent être victimes les maris, celle d’être cocu !
« Mais le vin vient aux lèvres est comme l’amour vient aux yeux … »

molP1020156

Le professionnel de santé chez Molière prête à rire, par opposition au bon sens souvent représenté par la servante. Mais le comique qui en est dégagé cache un certain cynisme. Et le vin va substituer au professionnel pour montrer qu’il ne s’agissait pas dêtre un médecin pour aller vers la vérité : « In vino véritas ».

molP1020158

Selon le « Blogule Rouge » : Pour Molière,  »  Médecin, plus qu’une profession, une science ou une faculté, c’est un statut. Et cela se sait dans la fierté des médecins et la déférence qu’on leur prête, alors que lui, Molière, est traité de farceur, même malgré la considération royale. Oui, mais sur scène, lui aussi devient médecin. La version médicale de l’habit ne fait pas le moine…Le médecin de Molière use (de trop ?) un vocabulaire scientifique latin, ne se met pas à la portée de son patient, ou, dans ce cas scénique, de son public. Que ce soit du nom des remèdes, de théories trop galvaudées et évidemment signées de « grands noms », ou de l’usage déraisonné du latin, on sent dans les reproches de Molière un manque de confiance lié au fait qu’il lui est impossible de vérifier les dires et les actes du médecin. » Mais avec le vin, c’est tout autre chose…

Ce Vin Médecin qui n’a pas été écrit par Molière est une farce jubilatoire qui se conjugue avec du bon vin, de la poésie et du rire pour une comédie explosive.

molP1020164

C’était donc un Molière imaginaire qu’il fallait consommer sans modération.

 

Grand succès pour le Poulailler du Strapontin

Lors de la 1ère édition du festival de théâtre de Saint Georges d’Orques qui s’est déroulée du 2 au 4 mars dernier, la troupe du poulailler a brillamment représenté la compagnie du Strapontin. poula

En effet après deux spectacles le vendredi et le samedi soirs, les acteurs du poulailler ont conclu ce premier festival saint géorgien par une représentation, en matinée le dimanche 4 mars, la pièce « Monsieur de Pourceaugnac » d’à peu près Molière, mis en scène par Marie Anne Mouraret.poula2Capture

Très librement adaptée de la pièce originale, les déboires de Léonard de Pourceaugnac ont amusé et conquis un public venu nombreux .

« Tellement drôle, tellement incisif ».

« Quelle adaptation très actuelle ». « Trop rigolo. Que de rebondissement ». « Vous l’avez finalement « couillonné » à ce prétentieux Toulousain ».

Voici ce que les acteurs ont pu entendre lors de leurs échanges avec le public, lors du pot de convivialité qui a suivi.

Bravo à notre troupe poussannaise.

Mercredi, le Jugement de Paillasse

Pour la 16ème année consécutive, la Compagnie du STRAPONTIN procèdera, en clôture du CARNAVAL de POUSSAN, au  JUGEMENT DE PAILLASSE.

Ce spectacle est :
- rigolo
– court (20 mn)
– politiquement très incorrect (et pas que politiquement, d’ailleurs !)
– gratuit
– « one shot » (une seule représentation)
JUGEMENT DU PAILLASSE
Le MERCREDI 14 FEVRIER à 18H 30
HALLES DE POUSSANpaillCapture

Pas de réservation à effectuer.

(pas de chaises non plus dans les halles : on se « quiche » pour avoir moins froid).

Après le jugement, Paillasse sera brûlé au Jardin Public
(… ben oui, le jugement est truqué, en fait …)

Et après la crémation, la population est invitée par la Municipalité et le Comité Carnaval a partager un verre  au foyer des campagnes !

Traditionnellement, le Carnaval de POUSSAN se termine  par la crémation de PAILLASSE, lequel est accusé de toutes les petites et grandes misères qu’a du subir la population poussannaise lors de l’année précédente.

Depuis 2003 le Strapontin imagine, écrit et concocte chaque année un spectacle sous forme de jugement  … disons plutôt une parodie de jugement, dans lequel le sieur Paillasse est accusé … de tout ce qui a marqué l’actualité de l’année précédente. (au niveau international, national et, bien sur … local).

Le procureur est pervers, le Président du tribunal ne pense qu’à expédier le jugement pour aller boire l’apéro, et l’avocat est parfois nul, parfois timide, parfois même bègue …
Mauvaise foi garantie !! A ne pas rater !!!

RTT, jusqu’au dimanche 4 février à Poussan

« RTT » de Stéphane TITECA PAR LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN, c’était la première ce samedi 2 février devant une salle comble.rttDSC_0026 (8)

« Il s’agit d’une comédie acide à prendre avec humour, sur fond de crème amincissante, d’enfants, d’adultères, et de ruptures. Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme. Aucun des deux sexes n’en sort indemne et il est vrai que cela décoiffe les spectateurs et spectatrices en mettant en avant les tendances et les traits qui caractérisent chacun des 2 sexes. »rttDSC_0030 (8)

A noter qu’il reste quelques places pour le dimanche 4 février à 17 h et vous pouvez réserver encore sans attendre.
La pièce est jouée à la SALLE PAUL VILALTE (BATIMENT MJC) : http://www.compagniedustrapontin.fr/formulaireresaspect.htm

« Cinq femmes qui fréquentent la même salle de sport. »

« Cinq femmes totalement différentes, avec chacune son histoire.
Cinq femmes en week-end sur la Côte d’Azur.
Pour décompresser…mais surtout pour oublier les hommes! Les hommes …
Elles vont nous dire tout le mal qu’elles en pensent…
Une comédie acide et hilarante, sur fond de crème amincissante, d’enfants,
d’adultères, et de ruptures.
Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme.
Aucun des deux sexes n’en sortira indemne !!! »rttDSC_0025 (16)

Mise en scène : Séverine CAMPAGNA

Distribution :
Manon ARTIERES, Josette BARD, Amélie BENEZECH, Séverine CAMPAGNA et Julie LESIGNE

Régie Son et Lumière : Jef BARD et Pierre ROBERT

Costumes et Décors : Jef BARD / Chantal ARTIERES / Dany LESIGNE

Chorégraphie et Photographie : Laure ARTIERES

Affiche : Laure ARTIERES et Séverine CAMPAGNA

 

En MARS, le STRAPONTIN accueille MOLIERE

En Mars à la salle Paul VILALTE
Le Strapontin  accueille : »LE VIN MEDECIN » de Molière
par LA COMPAGNIE LES PLANCHES VERTES

Le SAMEDI 10 MARS  à 21 H 

Une comédie de Molière

Salle Paul VILALTE (MJC de POUSSAN)

Il est désormais nécessaire (et urgent !) de réserver  !Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € medecinCapture(adhérents) / 3 € (enfants)

RESERVATIONS  

http://www.compagniedustrapontin.fr

Le seigneur Sganarelle, qui n’a que 63 ans, veut épouser la belle Dorimène,
qui n’a que 25 ans et qui lui sert chaque jour un si bon vin.
D’ailleurs, il l’a demandée à son père, le Tavernier Alcantor, qui la lui a accordée.
A «l’Illustre Taverne», tous, médecin, philosophe et amis, de vers en verres, font craindre
à Sganarelle la disgrâce dont peuvent être victimes les maris, celle d’être cocu !
Mais le vin vient aux lèvres comme l’amour vient aux yeux …

Tél. :  04 67 18 16 24         

RTT : la Générale ce jeudi 25 janvier

Ce jeudi 25 janvier c’était la Générale pour RTT une pièce de Stéphane TITECA jouée prochainement  par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN :

 RTT : les VENDREDI 2 FEVRIER A 21 H et SAMEDI 3 FEVRIER A 21 H
à la SALLE PAUL VILALTE (BATIMENT MJC). Poussan rttDSC_0026 (8)
« Il s’agit d’une comédie acide et hilarante, sur fond de crème amincissante, d’enfants,
d’adultères, et de ruptures. Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme. Aucun des deux sexes n’en sort indemne et il est vrai que cela décoiffe. »rttDSC_0030 (8)

Mise en scène : Séverine CAMPAGNA

Distribution :
Manon ARTIERES, Josette BARD, Amélie BENEZECH, Séverine CAMPAGNA et Julie LESIGNE.

Alors rendez-vous le week-end prochain pour découvrir ce que Cinq femmes en week-end sur la Côte d’Azur peuvent bien partager…

Réservations :
Par téléphone 04 67 18 16 24 (laisser un message au répondeur)…

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr

ou http://www.compagniedustrapontin.fr/formulaireresaspect.html

Prix Martin : le Strapontin jouait pour la Ligue contre le Cancer

LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN  interprétait ce week-end sa création « LE PRIX MARTIN » D’Eugène  LABICHE, une comédie  burlesque et hilarante qui  fait un tabac à chacune des représentations !AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0021 (16)

L’on y retrouvait  Ferdinand Martin, mari trompé, poussé à la vengeance par son cousin Hernandez Martinez.  Ira-t-il jusqu’à précipiter dans un ravin son vieil ami Agénor dont il a découvert qu’il était l’amant de sa femme ? » Vous ne le saurez que grâce au Strapontin.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0058 (9)

 Le Prix Martin est en effet  une comédie en trois actes d’Eugène Labiche qui  en collaboration avec Émile Augier l’a créée au théâtre du Palais-Royal à Paris le   ce genre de comédie est aussi difficile à jouer qu’une tragédie de Racine. » D’autant qu’Eugène Labiche ne lésine pas sur les moyens : « Une pièce est une bête à mille pattes qui doit toujours être en route. Si elle se ralentit, le public bâille ; si elle s’arrête, il siffle. Pour faire une pièce gaie, il faut avoir un bon estomac. La gaieté est dans l’estomac. ». La pièce est donc de longue haleine, près de deux heures.

Screen Shot 02-02-17 at 08.35 PM 001

 Ce dimanche 21 janvier  à 17 h 30 h c’était pour la bonne cause car le Strapontin jouait devant un salle assez bien remplie afin de remettre un chèque de 400€ à Danielle Bourdeaux, Présidente de la section locale de la Ligue contre le cancer.  ligDSC_0030 (5)Un très beau geste pour aider la Ligue à lutter contre le cancer et à augmenter sa capacité de soins…

 Au sujet de la pièce, Marie-Anne Mouraret avait précisée que si dans sa mise en scène,  restée assez fidèle à la configuration classique, cette comédie traite de sujet « forts » sur un ton humoristique. Il fallait donc avoir deux niveaux de lecture car au 19ème siècle, certains thèmes restaient bien sous-entendus sous peine d’être censurés ou trop choquants comme l’homosexualité ou bien encore la lutte des classes.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0049 (9)

Malgré son âge le Prix Martin réside dans un rapport, à l’amitié, au cocufiage. Derrière le « cinéma » de l’amant, derrière des situations loufoques, il y a analyse sans concession sur la lassitude des émois amoureux.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0050 (9)

L’on y propose la tolérance comme solution en oubliant la réflexion morale. Et le goût bourgeois pour le folklore des Gens qui pour se montrer sont prêts à se ridiculiser. Labiche rajoute du piment tout en finesse en se voulant critique pour ceux qui se croient au-dessus des autres.

Avec une mise en scène de Marie-Anne sobre, assez classique,  le jeu de scène permet aux acteurs de valoriser leurs prestations  tout en s’accordant quelques actualisations.

Du rire, de l’énergie et surtout une attirance vers une scène où se mêle comédie et analyse de comportements qui n’ont rien perdu de leur fraîcheur.ligDSC_0033 (5)

Un très bon moment de théâtre .

21 janvier : le Prix Martin à Poussan

La Compagnie du Strapontin donnera une nouvelle représentation de
sa dernière création :  » LE PRIX MARTIN  » à POUSSAN
AU PROFIT DE LA LIGUE CONTRE LE CANCER
« LE PRIX MARTIN »  d’Eugène LABICHEUNE COMEDIE BURLESQUE !
Le DIMANCHE 21 JANVIER à 17 H 30 :

Ferdinand Martin, mari trompé, est poussé à la vengeance par son cousin Hernandez Martinez.  Ira-t-il jusqu’à précipiter dans un ravin son vieil ami Agénor  dont il a découvert qu’il était l’amant de sa femme ?
Après « la poudre aux yeux », le Strapontin revient vers LABICHE, pour une comédie burlesque, mise en scène par Marie Anne MOURARET.

(BATIMENT MJC)
1 RUE DES HORTS
Il est nécessaire (et urgent !) de réserver  !
Tél. :  04 67 18 16 24  http://www.compagniedustrapontin.fr