Voeux 2023 pour Sète Agglopôle : un nouveau projet pour le territoire

Les vœux de Sète Aglôplole ont eut lieu ce mardi 31 Janvier au Centre aquatique de la Gardiole, à Gigean, en présence d’environ 400 personnes. De très nombreux élus étaient présents, certains du Département, tous les vices-Présidents , des membres du Conseil communautaire, du Conseil de développement, de Conseils municipaux ainsi que des représentants de structures institutionnelles…

Vidéo : https://youtu.be/jvU45Kahwwk

EN GUISE D’INTRODUCTION LE PUBLIC A PU APPRECIER UN FILM VALORISANT DIFFERENTS LIEUX  CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE DE SETE AGGLOPOLE EN REVENANT SUR LES ACTIONS DE SETE AGGLOPÔLE MAIS EN SE PROJETANT AUSSI VERS LE FUTUR DE CE BEAU TERRITOIRE QU’EST CELUI DE SAM..

François Commeinhes a rapidement appelé à ses côtés les vices-présidents présents et certains  représentants de communes du territoire.aaaaaabIMG_20230131_193312

Après avoir présenté le déroulement de la soirée, le Président de Sète Agglopôle, après avoir remercié tous ceux qui s’étaient déplacés pour cette cérémonie, a présenté ses voeux et ceux de Sète Agglopôle.

Le contenu de son discours en vidéo :

1ère partie en téléchargement.

Mais il a tenu à informer le public  qu’un nouveau projet allait être lancé au niveau de Sète Agglopôle… A voir dans cette seconde partie

 

Avant de conclure, le Président de Sète Agglopôle précisait qu’allait se développer cette année un nouveau projet pour le territoire : « 20 ans, 20 œuvres », un projet pour mettre en valeur les liens qui unissent les communes au sein de Sète Agglopôle.

(Vidéo minute 12) : présentation…..https://youtu.be/HlMYyObCSSQ

 « Car 2023 marque le vingtième anniversaire de la « dynamique communautaire sur le territoire », le Président de Sète Agglopôle a dévoilé le projet « 20 ans, 20 œuvres », pour « faire converger deux ressources essentielles du territoire, reconnues par ses habitants et par tous ses publics extérieurs : le dynamisme culturel d’un côté, et la beauté des espaces naturels de l’autre, la créativité et l’environnement ».

Un projet qui de plus sera en lien avec la candidature Montpellier, capitale européenne de la culture 2028 à laquelle Sète est  associée, et qui permetta d’assurer un lien des territoires par l’art.

Chaque commune proposera, en lien avec une direction artistique , à un artiste de réaliser une œuvre ou une installation « célébrant le patrimoine historique et naturel ». qui viendra renforcer les projets communaux : réfection d’un site, création d’un itinéraire dans les espaces naturels, mise en projet d’un nouveau quartier…. Un budget de 2 M€ devrait être dégagé pour les cinq années à venir, avec en outre la participation de  l’office de tourisme intercommunal pleinement associé pour assurer au mieux la mise en valeur et la promotion du parcours et des réalisations par différents moyens en utilisant l’interactivité du numérique, bien entendu… »le discours intégral sur :

Avant de partager un moment d’échanges récréatif, autour d’un apéritif dînatoire, des personnes et autour-d’elles, des structures et associations allaient être honorées pour leur engagement sur le territoire, à différents niveaux.

Il  était remis des médaille d’ambassadeurs de l’Agglopôle : étaient concernés, le Frontignan Thau handball, pour sa montée en Proligue, l’entreprise Biotope et le dessinateur qui apprécie notre territoire, David Buonomo, dit « Dadou ». avec la participation des vices-Présidents concernés.

Frontignan Thau Handball : Messieurs Jean Garay (prononcer Garé) et Sylvain Pellegrin 

« Fondé voici trente ans, le Frontignan Thau Handball a franchi une à une les difficiles étapes qui mènent au monde professionnel. Au point d’être aujourd’hui l’un des plus beaux fleurons de notre territoire et de damer le pion aux meilleures équipes françaises.

Promus cette saison en Proligue, soit la 2e division nationale, les Frontignanais épatent par leur fraîcheur et leur savoir-faire, au point d’occuper une magnifique 5e place au classement.

Une situation sportive qui permet au Frontignan Thau Handball de faire partie des quatre clubs haut niveau accompagnés financièrement par Sète Agglopole Méditerranée en compagnie de l’Arago Sète, du Sète Natation water-polo et de la Boule d’Azur de Balaruc les Bains.

Cette réussite du Frontignan Thau Handball, mais aussi celle de son secteur amateur, reconnu comme l’un des meilleurs d’Occitanie, nous le devons à des centaines de bénévoles mais aussi à deux hommes. Co-présidents depuis l’origine, d’un dynamisme étonnant et parfaitement complémentaire. Deux dirigeants auxquels je vous demande de réserver un accueil chaleureux.

Messieurs Jean Garay et Sylvain Pellegrin »

2/ Entreprise Biotope : Anne-Lise et Frédéric MELKI

« Chacun ici est conscient de l’environnement exceptionnel et fragile qui est le nôtre et que Sète agglopôle méditerranée s’attache à protéger et à valoriser.

Le territoire compte nombre d’entreprises emblématiques dans ce domaine.

Parmi celle-ci, la société mézoise Biotope, référence mondiale en matière d’ingénierie écologique et préservation de la biodiversité, fondée il y a 30 ans et désormais implantée dans le Monde entier.

Il nous est donc apparu comme une évidence, et ce d’autant qu’ils interviennent de plus en plus à nos côtés, que l’entreprise et ses créateurs figurent parmi les ambassadeurs de Sète agglopôle méditerranée. »

David BUONOMO dit « Dadou »

« S’il est né à Montpellier, le prochain lauréat est profondément attaché à toutes les communes de l’archipel de Thau et à Sète, sa presqu’île de cœur et de sang

Dessinateur autodidacte, il est tombé dans la caricature très jeune, maniant le crayon comme personne. Depuis 2006, il anime dans Midi Libre une rubrique très attendue des lecteurs où chaque semaine il « croque » nos commues avec humour et créativité.

C’est lui qui a réalisé la carte vivante et colorée qui illustre nos vœux 2023, en donnant vie à ces animaux totémique qui symbolise l’attachement de nos communes aux traditions festives. Des animaux que vous pouvez voir à l’entrée de la piscine, et pour lesquels je remercie mes collègues maires et les associations qui s’en occupent pour les avoir amené jusqu’à nous.

Il nous accompagnera cette année pour livrer, dans votre magazine d’Agglomération son regard imagé, tendre et caustique sur les petits et grands moments de notre intercommunalité, en s’inspirant de témoignages d’élus, de fonctionnaires ou d’acteurs du territoire qui ont suivi son évolution depuis plus de deux décennies… »

A noter que

Les ostréiculteurs en colère se sont invités à la cérémonie des voeux de Sète Agglopôle ce mardi 31 janvier à Gigean.
 
Après plus de 4 semaines de fermeture de l’étang de Thau suite d’une pollution au norovirus, plus d’une quarantaine d’entre-eux se sont invités aux vœux de Sète Agglopôle et ont décidé de manifester leur colère. Ils se sont présentés à l’entrée de la nouvelle piscine de Gigean, ont pu y pénétrer. Durant la cérémonie quelques réactions lors du discours de François Commeinhes, puis pour « lancer un nouvel appel à ceux qui décident et qui polluent l’étang » d’après eux, l’un d’entre-eux a pu prendre la parole.

Joël Armentier , ostréiculteur mézois, a pu s’exprimer sur le podium, face au public et devant les élus.

 En fin de cérémonie l’ambiance était assez tendue autour du Centre aquatique « La Gardiole. »

Gigean : le Centre aquatique est inauguré

C’est ce mardi 31 janvier à Gigean, en toute fin de matinée, devant un public très fourni (qui a assisté à cette occasion à des démonstrations sportives), que le nouveau Centre aquatique de la Gardiole a été inauguré.aaaaabnCapture d’écran 2023-01-31 161732
 
L’événement s’est déroulé en présence de Marcel Stoecklin, maire de la commune, du représentant de la Région Occitanie (co-financeuse de l’équipement), du Président de l’Agglopôle, François Commeinhes et de la vice-présidente déléguée aux sports, Magali Ferrier.
Cette nouvelle piscine communautaire, la troisième sur le territoire, avait ouvert ses portes le 9 janvier dernier, après un peu moins de deux ans de travaux. Deux bassins (un de grande profondeur et un autre pour l’apprentissage) ainsi qu’une aire sécurisée de jeux d’eau, vous y attendent.
 Démonstration : https://youtu.be/qEDtv-zyXcY
Pour s’inscrire, acheter des entrées, réserver des activités, recharger vos abonnements…une adresse à retenir, celle du Site dédié où vous pourrez tout faire en ligne  https://piscine-gigean.horanet.com/ Plus de renseignements par téléphone au 04 30 23 97 60 ou par mail sur piscine.gigean@agglopole.fr

Les vidéos : https://youtu.be/QpKTxKNSILo

Discours de François Commeinhes : https://youtu.be/OtVMHG8rM8g

Une soirée de vœux pour les membres du Conseil de Développement

Ce mercredi 25 janvier 2023, au Musée Paul Valéry de Sète, une soirée de vœux pour les membres du Conseil de Développement.

Pour rappel, le conseil de développement est une instance de démocratie participative composée d’une centaine de bénévoles issus des 14 communes du territoire. Il constitue un lieu de réflexion, de partage, d’échanges sur le devenir du territoire et pose les principes d’un partenariat entre société civile, élus et différents milieux socio-professionnels et associatifs. Il est aussi un relais auprès de l’ensemble des citoyens.codevIMG_20230125_181824 

Le Conseil de développement peut :

–          Etre consulté pour participer à la définition de la stratégie communautaire et aux conditions de mise en œuvre des politiques publiques (saisine)

–          Etre force de propositions sur des sujets sociétaux, environnementaux, économiques définis par le Conseil de développement (auto-saisine).

 C’est une instance citoyenne et bénévole, dont la pertinence est renforcée par la loi n°2019-1461 du 27/12/2019, relative à l’engagement dans la vie locale et la proximité de l’action publique.
Il s’organise librement dans son mode de fonctionnement, mais aussi dans les sujets dont il souhaite s’emparer. L’Assemblée communautaire doit se prononcer sur les avis et contributions qu’il formule. Le CODEV peut être également saisi ou missionné par l’agglomération.codevIMG_20230125_182822Le discours de François Commeinhes : https://youtu.be/vvZdGJIhVcc?t=93

Le discours de Florence Sanchez : https://youtu.be/SWjw-C3V82s?t=5

Et ce 25 janvier 2023, François Commeinhes, Président de Sète Aggglopôle, Bruno Arbouet, Président du Conseil de Développement et Florence Sanchez, Vice-Présidente de Sète Agglopôle, déléguée aux relations avec le CODEV et les autres élus, Maire de Poussan, avaient invité les membres du Conseil de Développement pour leur adresser leurs vœux pour 2023 afin que cette année soit des meilleurs pour cette instance (Conseil de Développement).

Le discours de Bruno Arbouet :https://youtu.be/NUJxf-APPbU

Après les discours, la soirée s’est terminée par un moment de convivialité partagée…

Une belle cérémonie des voeux à Poussan : réalisme et optimisme pour 2023

Ce vendredi 20 janvier, face à un public bien nombreux qui est resté à l’écoute tout au long de la soirée avec sérieux et attention, Florence Sanchez,  Maire de Poussan, accompagnée de son conseil municipal, présentait ses vœux à la population de Poussan.  florenceIMG_20230120_192810Vidéo : https://youtu.be/QE1MmDCffcE

En guise d’introduction,  Florence Sanchez, précisait qu’elle n’était pas seule à adresser des vœux pour 2023 car elle œuvre à la Mairie de Poussan, entourée par des Adjoints et des Conseillers municipaux motivés qui forment une équipe dont elle est en quelque sorte le Capitaine.

C’est ainsi que grâce à une projection vidéo, Poussannais et visiteurs découvraient chacune des commissions qui agissent au sein de la municipalité, avec  leurs actions, les réalisations mais aussi leurs projets pour que les Poussannais passent dans leur commune une  bonne année 2023.

 Vidéo : https://youtu.be/zak3Oi7QxJk

Vous pouvez donc les découvrir en vidéo, de la Culture à l’Enfance, du Sport à la Jeunesse et au Social, des Festivités au Patrimoine, parmi d’autres…

Vidéo : https://youtu.be/Xx5FhsGF_Ro

Pour cette cérémonie, en présence de d’Audrey Imbert, Conseillère Départementale du Canton de Mèze, représentant le Maire de Mèze, entourée par de nombreux maires de villes de Sète Agglopôle Méditerranée, (Sète avec le Président de Sète Agglopôle, François Commeinhes,  Bouzigues, Gigean, Loupian, Montbazin, Balaruc Les Bains…….), et accompagnée de représentants d’autres communes dont plusieurs adjoints de villages voisins parmi d’autres,  Madame le Maire profitait de l’occasion pour présenter aux Poussannais, outre ses voeux, un « état des lieux » dans les différents domaines qui caractérisent la vie de la commune sans oublier tous les projets qui devraient faciliter et agrémenter leurs vies tout en leur permettant de s’épanouir…  peronCapture d’écran 2023-01-23 122133

Le discours de Florence Sanchez, Maire de Poussan, pour la cérémonie des voeux du vendredi 20 janvier 2023 : après la projection vidéo…

« Comme vous avez pu le voir, depuis plus de 2 ans, le travail accompli est important.
 
Malgré la crise sanitaire que nous avons traversée et maintenant un contexte économique et financier qui complexifie la réalisation de toutes les actions, notre motivation reste intacte avec pour seule objectif faire de Poussan une ville plus solidaire, plus verte, plus attractive !
 
Alors, nous faisons des choix, nous adaptons notre feuille de route en priorisant certains investissements.
 
Nous faisons surtout un choix fort pour continuer de répondre aux besoins d’accompagnement de la famille et des habitants à tous les âges de la vie, de lien social et de solidarité, mais aussi de préservation de notre cadre de vie et de transition écologique de notre territoire.
 florenceIMG_20230120_191356
 Notre ville change, certains chantiers arrivent enfin à terme, je veux parler du chemin des Cresses et très bientôt l’avenue de la Gare et de l’installation des feux au niveau de la rue du Peyrou.
 
Nos espaces verts fleurissent et de grands travaux débutent comme la rénovation des Halles, l’aménagement de la rue Marcel Palat et du chemin du Giradou.

D’autres commenceront cette année avec la création de la nouvelle cantine, la désimperméabilisation des cours du groupe scolaire des Baux et l’aménagement du Parc de loisirs et de détente derrière le complexe sportif.
 
Des projets sont à l’étude et avancent à un rythme soutenu grâce au travail de tous et au soutien de nos partenaires institutionnels qui sont
l’Etat, la Région, le Département et Sète agglopôle mais aussi de partenaires privés, que je remercie.
 
Je veux parler de la réhabilitation de la chapelle des Pénitents et de l’aménagement de l’Espace Saint Roch au Jardin des Frères.
 
Espace, qui permettra aux Poussannais, mais aussi aux habitants des communes du nord du bassin, de profiter d’un équipement ou social, culture et économie trouveront toutes leurs places en faisant écho à l’histoire de ce lieu si cher à nos cœurs, qui fût un temps une église, un pensionnat, un hôpital de guerre et un cinéma.
 
Pour répondre à la demande de logement de nos jeunes et moins jeunes et réduire notre carence en logement sociaux, nous travaillons à la réhabilitation de maisons en cœur de ville où 15 logements verront le jour prochainement mais aussi sur des projets comme l’aménagement du site de la Cave coopérative.
 
Site à l’abandon depuis plus de 15 ans, dont la vente durant ses années à échouée plusieurs fois, avant d’aboutir dernièrement et qui offrira 105 logements dont 35 de sociaux. Ce projet redonnera vie à ce lieu chargé d’histoire.
 
Il permettra aux habitants du quartier mais aussi à tous les Poussannais, de profiter de la place publique devant le fronton, d’espaces de vies partagés, de jardins, d’offre de services mais aussi d’une voirie requalifiée et végétalisée.
Un projet qui s’inscrit dans l’air du temps, construire la ville sur les friches industrielles, site qui sera pour moitié désimperméabilisé.
 Entre urgence climatique et nécessaire solidarité territoriale, la situation actuelle marquée par l’impact de la crise énergétique sur nos activités, nous oblige collectivités, entreprises et vous particuliers à aborder différemment notre quotidien, pour revoir nos modes de consommation et à mettre en place un plan de sobriété énergétique communal.
Les champs d’intervention sont nombreux et nous sommes tous concernés, pour lutter contre le réchauffement climatique et s’engager dans la sobriété énergétique qui s’impose à nous.
Dès la fin 2022, un recensement des consommations de nos bâtiments communaux a été effectué afin de servir de base au calcul pour les économies futures à réaliser.
Une étude sera engagée dès cette année afin de déterminer les travaux et modes d’utilisation des installations pour atteindre l’objectif fixé par l’État, de réduire de 40% d’ici 2030 notre consommation.
La rénovation énergétique du groupe scolaire des Baux en sera un des premiers exemples suivront le gymnase, le dojo et la MJC.
Nous devons tous être conscients, que les investissements d’aujourd’hui, seront les économies de demain. »

Un autre sujet d’actualité abordé fut celui de la  » trame noire » avec l’extinction de l’éclairage public en partie et de 23 h 30 à 5 h du matin :

« En écho au travail effectué sur la trame noire, nous testons depuis mi-décembre l’extinction de l’éclairage public de 23h30 à 5h du matin . Pour ceux qui avait une crainte concernant l’augmentation des incivilités, je tiens à vous rassurer, les derniers chiffres transmis par la Gendarmerie prouvent le contraire. Sachez qu’en terme de sécurité nous mettons les moyens nécessaires afin de faire de Poussan une ville plus sereine : armement de la police municipale, extension des plages horaires de présence des agents et augmentation de notre parc de vidéosurveillance qui passera de 22 à 46 caméras. J’en profite pour remercier notre Police Municipale dirigée par le Chef M. Ferret et les équipes de la Brigade de Gendarmerie de Balaruc dirigées par le Major Parizot ainsi que celles du peloton d’autoroute dirigées par le Capitaine Gros qui, grâce à une collaboration renforcée ont pu résoudre de nombreuses affaires. Je souhaite aussi remercier les sapeurs-pompiers de la caserne de Bouzigues  de la caserne Gigean qui interviennent sur notre commune. »peronCapture d’écran 2023-01-23 125246

 Pour Madame le Maire, Le développement durable c’est aussi s’engager vers des mobilités plus douces.

« J’ai le plaisir de vous annoncer que le Conseil Départemental débutera cette année les travaux de la piste cyclable qui avec la construction de la passerelle reliera le rond-point de la capitelle à la piste au bord de l’étang et que Sète agglopole réalisera la liaison entre Poussan, Montbazin et Gigean permettant ainsi de rejoindre, à vélo, par exemple la nouvelle piscine dernier équipement communautaire. »

  Vidéo : https://youtu.be/X5HhHHph1Bg

Et le souhait pour la municipalité est que Poussan soit une ville plus citoyenne.

« Car, si la période que nous vivons n’est pas simple, nous sommes convaincus que le dialogue et les échanges sont d’autant plus importants.

Je souhaite, d’ailleurs, vous transmettre mes plus sincères remerciements pour votre mobilisation lors des appels aux dons et propositions d’hébergements envers le peuple ukrainien, comme à chaque fois vous étiez au rendez-vous et vous avez fait preuve d’une grande générosité : comme pour la fabrication des masques, Téléthon, octobre rose, colis de Noël solidaires et bien d’autres.

Impliquer les citoyens dans l’amélioration de leur cadre de vie est une de nos volontés, c’est pourquoi vous êtes régulièrement consultés lors de réunions en Mairie sur les aménagements et les travaux prévus dans vos quartiers, que vous êtes conviés à différentes réunions publiques comme pour l’aménagement de la cave coopérative, l‘extinction de l’éclairage publique, le sens de circulation.de 23 h 30 à 5 h du matin. »

« Et c’est ainsi que le permis de végétaliser fleurit nos rues, que la forêt des naissances a vu le jour et que nos jeunes de 18 ans sont conviés à la Cérémonie Citoyenne, un évènement symbolique, porteur des valeurs républicaines dont la deuxième édition aura lieu le 18 mars et que le Comité Citoyen vient de voir le jour.

 Le Comité citoyen, est constitué d’habitants tirés au sort sur les listes électorales.

Ce projet, permet à des Poussannais de s’investir concrètement dans la vie de notre ville.

Ils seront notamment en charge de sélectionner les projets que vous proposerez dans le cadre du Budget Participatif.

Budget pour lequel nous consacreront 20 000 euros par an dès cette année.

Ils sont présents ce soir dans la salle et je souhaite que nous les remerciions pour leur engagement. »

Florence Sanchez précisait alors qu’avec plus de tolérance, de bienveillance, de générosité, nous seront meilleurs.

« L’actualité internationale, avec la guerre en Ukraine nous rappelle que la paix et la démocratie sont précieuses et que nous devons tout mettre en œuvre pour les préserver. Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve et, si l’Europe d’en haut offre parfois quelques signes de faiblesse, celle des gens pleins de générosité et de bonne volonté se porte bien.

C’est pourquoi, je veux avoir une pensée sincère, empreinte de reconnaissance, pour les membres de l’association du comité de jumelage Poussan Larciano qui sont à l’origine du lien qui unit nos deux villes depuis 30 ans. Ces liens, symboles de notre amitié franco-italiennes, nous permettront en 2023 de vivre un moment fort et de fêter les 10 ans officiels de notre jumelage. Et je pense qu’avec l’actualité nationale et internationale nous en avant grand besoin. »aaaaaaaaIMG_20230120_191557

 Pour 2023, avec l’équipe municipale, Madame le Maire invite donc les Poussannais à regarder vers l’avenir de manière résolue, guidés par un projet de ville et par dess convictions, qui visent à faire de Poussan, une ville qui bouge, où se mêlent modernité et tradition.

 « Nos marges financières sont étroites et pour 2023 la situation ne va pas aller en s’améliorant avec la crise énergétique. Pour notre ville c’est une augmentation estimée à plus de 400 000€ et l’inflation lourde qui pèse sur nos ressources nous obligera à faire des choix et à agir en responsabilité.

Chacun de nous, habitants, agents et élus doit en être conscient dans ces missions au quotidien comme dans ses attentes. En début d’année, c’est le moment de prendre de nouvelles résolutions en nous retournant sur l’année écoulée et en nous promettant que l’année à venir sera marquée des enseignements de la précédente. En 2023, je souhaite que nous maintenions le cap de la qualité des prestations rendues à la population et que nous soyons tous engagés dans la dynamique de projets, dans laquelle nous sommes rentrés. Notre mission, celle que vous nous avez confiée, est de rendre chaque année, notre Ville plus belle, mieux équipée et plus agréable à vivre. »

« En parlant de tradition, du 18 au 22 février, notre Carnaval, son célèbre Branle de la chemise et sa danse du chevalet moments forts de notre ville nous rassemblera, sous le signe de la joie et de la bonne humeur.

Je tiens à remercier le comité carnaval, le comité des fêtes et tous les carnavaliers qui donnent de leur temps pour que petits et grands vivent un moment magique en découvrant notre cavalcade.

Une mention spéciale à M. Bernabeu notre adjoint à la culture et au patrimoine qui œuvre, dans nos écoles, depuis des années pour transmettre nos traditionnelles danses auprès de nos petits Poussannais.

 Je vous donne donc rendez-vous le mardi 21 février à 21h devant les Halles vêtus de votre chemise de nuit blanche et de votre bonnet de nuit, une bougie à la main, pour le départ du Branle de la chemise les adultes. »

Pour Florence Sanchez, l’heure était venue de souhaiter à tous une très bonne année 2023 :

« Avant de clôturer ce discours, si vous me le permettez, je voudrais remercier mon époux Sylvain et mes enfants Thibaut et Julien qui depuis le début de mon engagement sont présents à mes côtés, aimants, rassurants et surtout patients.

Comme mon équipe ils sont ma force pour ce mandat.

 Il est maintenant temps pour moi et au nom de toute l’équipe municipale de vous souhaiter une très belle année.

 Que 2023 soit une année riche en surprises et découvertes, en amour et tendresse, en changements et renouveaux et que cette nouvelle année surpasse la dernière !peronCapture d’écran 2023-01-23 121912

 Je vous souhaite une très belle année à toutes et à tous ! »
Après que Madame le Maire ait remercié, tous les agents et personnels municipaux, qui, des services techniques à la communication, font des efforts pour le « bien » de la commune et des Poussannais, sans oublier  son époux et ses enfants qui la soutiennent dans sa tâche, après avoir adressé ses vœux à tous les Poussannais pour qu’ils vivent une année 2023 épanouissante, agrémentée de bonheur et de satisfactions…… l’Hymne National, « La Marseillaise », était entonné par les élus et l’auditoire .

  Avec réalisme et optimisme, tous allaient partager un apéritif dînatoire pour que l’année 2023 soit bonne et heureuse, du moins au niveau local.

Le CA Poussan Foot distingué par les instances pour son engagement sociétal.

 Peut être une image de 11 personnes, personnes debout et intérieur
Le District de l’Hérault organisait une remise des récompenses ce lundi soir au siège du partenaire le Crédit Agricole du Languedoc à Maurin. Le CA Poussan Foot était distingué dans la catégorie « les Prix d’Encouragements du Crédit Agricole » pour son investissement dans les missions sociétales « Le sport comme école de la vie ».Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et intérieur
Pour l’occasion, le CAP était représenté par deux joueuses féminines évoluant en U13 et en U14, 1 joueur U13, 1 éducateur U13, 1 accompagnant U13 et 1 dirigeant.
En présence des joueurs professionnels du MHSC Théo Sainte-Luce et Dimitry Bertaud et de la mascotte du club montpelliérain Pailladinho, les représentants du District de l’Hérault ont remis au CAP un jeu de maillots complet sponsorisé par le Crédit Agricole du Languedoc…

Médaillés héraultais de la Jeunesse, du Sport et de l’Engagement Associatif (CD34FFMJSEA) à Poussan

.Le 9 décembre 2022 en soirée était organisée à l’occasion de la « JOURNEE MONDIALE DU BENEVOLAT ET DU VOLONTARIAT » une remise des plateaux du bénévolat par le Comité Départemental de la Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, du Sport et de l’Engagement Associatif (CD34FFMJSEA).

La Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif est placée sous le haut patronage de Monsieur le Président de la République et du Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative.

Association loi 1901 elle est reconnue d’utilité publique le 9 juillet 1958.aaaajsIMG_20221209_190751

De nombreux invités étaient présents à cette occasion, d’autres excusés : Florence SANCHEZ, maire de Poussan accompagnée par de nombreux adjoints et conseillers municipaux, André TORBIERO Président de la FFMJSEA, Bernard DINNAT Président région Occitanie de la FFMJSEA, Marie PASSIEUX Présidente d’Hérault sport, Bernard SOTTO Président de CDOS et  Richard MAILHE Président de CROS, parmi d’autres… Comme Christian Peyras représentant du comité d’Occitanie de la FFMJSEA, Monique Agugliaro présidente départementale de l’Hérault de la FFMJSEA, et Claude Lecou secrétaire général du CD34FFMJSEA.   

Pour la remise des plateaux du bénévolat, outre la présence de Florence Sanchez Maire de Poussan, l’on notait celles des adjoints Fabienne Michel, Géraldine Lacanal , Michel Bernabeu, Marianne Arrigo,  ainsi que celle de Jean-Marc Dauga, élu délégué aux sports. L’organisation de cette journée a été assurée par Marianne Arrigo, Mairie de Poussan, et Christian Beigbeder, CD34FFMJSEA.

Les récipiendaires du jour  ont reçu officiellement un « Plateau du Bénévolat » pour la reconnaissance de leur engagement dans le milieu associatif, qu’il soit sportif ou qu’il concerne d’autres domaines comme le social par exemple.aaaajsIMG_20221209_183307

Voici la liste des récipiendaires :

  • CABANNAC KEVIN DE POUSSAN
  • DE SAINT MARTIN GERARD DE POUSSAN
  • DELGADO FABIEN DE POUSSAN
  • FERRER VALERIE DE  POUSSAN
  • GALLART PHILIPPE POUR L’ECP,   DE BALARUC VIEUX
  • GYBELLY-GALLART BENEDICTE, POUR L’ECP DE BALARUC LE VIEUX
  • MARECHAUX SOAZIC
  • PLESSI MICHELE
  • SEITZ NATHALIE
  • SIMON YVES
  • ZERBATO DENISE
  • FREY ACHILLE (Jeune Bénévole)
  • LECOZ QUENTIN (Jeune arbitre).

Avant que la cérémonie ne se termine par un moment de convivialité,  Florence SANCHEZ et  André TORBIERO ont tenu à revenir sur le bénévolat en milieu associatif en se félicitant que certains soient toujours aussi motivés et mettent leur énergie au service des autres sans compter leur temps et leurs efforts, malgré quelquefois des turbulences et des contraintes difficiles à gérer…aaaajsIMG_20221209_185404

Félicitations

 

Une cérémonie au cimetière ce lundi 5 décembre pour rendre hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

           aababassIMG_20221205_111407

Le 5 décembre est une journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. C’est ainsi que cette journée donne lieu chaque année, à des cérémonies à Paris et sur l’ensemble du territoire.

Elle a été instaurée par le décret n° 2003-925 du 26 septembre 2003. Elle a donné lieu à une cérémonie d’hommage à Paris, le 5 décembre 2013, en présence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants, quai Branly, devant le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.aabacarIMG_20221205_110244

  A Poussan, pour commémorer ce 5 décembre, une cérémonie avait lieu ce lundi au monument aux morts à 11 h .

En présence de plusieurs anciens-combattants, certains étant venus de Bouzigues , avec Florence Sanchez, Maire de Poussan, de Michel Bernabeu, Adjoint au Maire de Poussan délégué aux Anciens Combattants, des représentants de la Mairie avec plusieurs Adjoints au Maire, et de l’UNC, il fut fait lecture du discours de Monsieur le Président de l’UNC, Hervé Longuet, par le Lieutenant-Colonel Moreau,  et par Florence Sanchez  pour le message de Patricia Miralles, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées chargé des Anciens combattants et de la mémoire .aabacarIMG_20221205_110557

Entre mémoire et fraternité les messages  expriment le souhait que l’on n’oublie pas ceux qui sont morts pour défendre certaines valeurs qui font le ciment de la cohésion de notre pays, celles de la république…Et que l’on n’oublie pas que pour lutter contre le terrorisme et assurer notre sécurité une 4ème génération du feu a besoin de notre soutien indéfectible et de notre reconnaissance.

Vidéo : lecture par Madame le Maire : https://youtu.be/VXvliMfGBFw

aabacarIMG_20221205_111347

mais aussi pour Patricia Miralles :

« Depuis 19 ans, chaque 5 décembre, ce sont les souffrances de tous ceux qui ont combattu pour la France en Algérie, au Maroc et en Tunisie et de toutes les victimes, y compris celles des événements qui ont suivi le cessez-le-feu du 19 mars 1962, que la Nation reconnait en leur rendant hommage.

La cérémonie qui nous rassemble aujourd’hui est cependant particulière. Elle vient conclure le cycle de commémorations que notre pays a consacré cette année au 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.

Les passions suscitées par la guerre d’Algérie il y a 60 ans ne sont pas éteintes. Il en subsiste des mémoires différentes, divergentes. L’année écoulée nous a permis d’avancer, collectivement, vers un objectif essentiel, celui de l’apaisement de ces mémoires, toutes douloureuses, pour renforcer la cohésion de notre Nation.

 

La France a envoyé presque un million et demi d’hommes se battre en son nom en Algérie entre 1954 et 1962. Plus de vingt-trois mille d’entre eux y ont trouvé la mort. En les honorant aujourd’hui, nous disons à leurs frères d’armes, à leurs familles et à leur proches, que la Nation ne les oublie pas.

Il en est de même des victimes des attentats et des exactions qui ont marqué la période qui a suivi les accords d’Évian le 18 mars jusqu’à la déclaration d’indépendance de l’Algérie le 5 juillet, et parfois au-delà. Le président de la République a exprimé, au nom de la Nation, le caractère impardonnable pour la République de la fusillade de la rue d’Isly le 26 mars 2022 ou demandé que soit reconnu le massacre du 5 juillet 1962 à Oran.

Le sort des Harkis et des autres membres des formations supplétives a lui aussi nourri une mémoire douloureuse. La loi du 23 février porte enfin reconnaissance de la Nation et réparation des préjudices subis par les Harkis et les autres supplétifs.

Des centaines de civils ont disparu en Algérie. Comme des centaines de militaires. Il y a trois mois, à Port-Vendres, les noms de 651 hommes et celui d’une femme, tous militaires français qui avaient servi leur pays et dont les destinées ne doivent pas rester perdues, ont été gravés sur un monument qui leur rend hommage.

Notre devoir est enfin de dire aux centaines de milliers de rapatriés pour qui la guerre d’Algérie s’est conclue par le déracinement que la Nation reconnait ce qu’ils ont enduré. Pour eux non plus, la sidération et la déchirure ne se sont pas arrêtés avec les violences armées. L’exode forcé, puis la vie en exil dans un pays qui était le leur mais n’a pas toujours su le leur dire, ont longtemps entretenu un sentiment d’injustice.

 

Le cycle mémoriel et le travail réalisé en cette année du 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie nous montrent que nous pouvons et que nous devons continuer à œuvrer à apaiser toutes ces mémoires blessées. Sans en nier aucune. Et en appréhendant le sens de la transmission, pour léguer aux générations futures une mémoire qui permettra à la fois de ne jamais cesser d’honorer celles et ceux qui sont morts ou qui ont souffert pendant ce conflit. Et de renforcer la cohésion de notre communauté nationale.aabacarIMG_20221205_111301

Se dérober à cette tâche reviendrait à condamner nos enfants à perpétuer après nous les souffrances qui furent les nôtres ou celles de nos parents, à alourdir leur mémoire, sans l’enrichir ni l’apaiser.

Vive la République.

Vive la France. »

Une minute de silence permettait le recueillement nécessaire. Après ces instants dédiés au souvenir et après avoir chanté la Marseillaise, les participants à la cérémonie ont déposé deux gerbes pour honorer toutes les victimes directes ou indirectes de cette guerre.

 

DNB : une très belle cérémonie au Collège Via Domitia ce 2 déccembre

La cérémonie républicaine de remise des diplômes aux lauréats du CFG et du DNB 2022 au Collège Via Domitia a eu lieu le vendredi 02 décembre 2022 à 18h.aabadnbIMG_20221202_181533

Ce vendredi 2 décembre  au collège Via Domitia, les collégiens ayant obtenu le DNB ou diplôme National du Brevet ou/et le CFG (Le certificat de formation générale (C.F.G.) valide des acquis dans des domaines de connaissances générales, notamment pour les élèves des enseignements généraux et professionnels adaptés et de troisième d’insertion), en fin d’année scolaire 2021/2022 étaient conviés ainsi que leurs familles à une cérémonie de remise des diplômes du DNB et du CFG. Ils étaient vraiment très nombreux. Ils étaient … 108  à pouvoir être présents sur les 162 admis aux épreuves du CFG (11) et du DNB (153), 2 élèves ayant obtenu les 2 examens,  18 élèves de 3ème ne s’étant pas présentés l’année dernière. (Notons que deux élèves parmi eux  ont réussi aux deux examens, des très bons résultats).

Vidéo : https://youtu.be/qkeFcdpKwdI?t=15

Comme le précisait  Stéphane Russo, Principal du collège et Amandine Roy, Principale Adjointe, ils peuvent être fiers car ils sont en plus la fierté de leurs parents mais aussi de tous les personnels de l’établissement parce que le taux de réussite DNB de la promotion 2022 s’élève à 80 % (soit le 4ème meilleur taux sur les 10 dernières années). Ils ont aussi réussi après avoir traversé deux années de crise sanitaire difficile et anxiogène. Et 80% d’entre-eux avec une mention…aabadnbIMG_20221202_183311

[Taux de réussite DNB : Département ( 85,2%) / Académie ( 85,2%) / France + 5 DOM (87,3%)]

Voir tableau

Autre magnifique surprise, donc, c’est le taux de mentions au DNB  s’élevant à 80%,  sur les 153 lauréats. Sur les 122 élèves ayant obtenu une mention, 38% (49 élèves) ont eu la mention TRES BIEN, 27% (36 élèves) la mention BIEN et 26% (31 élèves) la mention ASSEZ BIEN.

Stéphane Russo, aidé par la Principale-Adjointe avec des membres de l’équipe d’encadrement et des professeurs autour de lui ainsi que des membres du Conseil d’administration, et des personnels ayant aidé les collégiens accueillait les anciens collégiens, très heureux de se retrouver pour un événement bien structuré tout en restant simple mais bien sympathique, chacun des jeunes récipiendaires étant applaudi pour ses efforts. Car le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège.aabadnbIMG_20221202_181240     

Étaient présents aussi des personnels du Collège , des AESH qui aident les collégiens qui en ont besoin, aux personnels administratifs pour féliciter les ex-collégiens d’avoir obtenu un diplôme équilibré entre évaluation du socle (contrôle continu) et épreuves finales.

Délivré par un jury, le brevet est un diplôme qui atteste les connaissances et compétences acquises en fin de collège. L’attribution du brevet ne conditionne pas l’accès à une classe supérieure en fin de troisième.

Deux éléments sont pris en compte pour l’attribution du brevet : la maîtrise de 8 compétences qui composent le socle commun, et les notes obtenues aux épreuves finales.

Tout d’abord, le contrôle continu a pour but d’évaluer ton niveau dans chacune des compétences suivantes :

  • Maîtrise de la langue française : compréhension et capacité à s’exprimer à l’écrit et à l’oral ;
  • Comprendre et utiliser une langue étrangère ou régionale pour s’exprimer ;
  • Comprendre les langages mathématiques, scientifiques et informatiques et savoir les utiliser ;
  • Maîtriser les langages artistiques et corporels ;
  • Savoir utiliser des outils et méthodes d’apprentissage ;
  • Formation de la personne et du citoyen ;
  • Les représentations du monde et l’activité humaine ;
  • Les systèmes techniques et les systèmes naturels.

Les évaluations réalisées durant l’année de 3e permettront à tes professeurs de déterminer les connaissances que tu auras acquises.

Pour cela, ils utiliseront un barème à points :

  • 50 points : très bonne maîtrise ;
  • 40 points : maîtrise satisfaisante ;
  • 25 points : maîtrise fragile ;
  • 10 points : maîtrise insuffisante.

Au total, le contrôle continu est notée sur 400 points.

Le brevet étant noté sur 800 points, il semble également important de souligner que le contrôle continu compte pour 50% de ta note finale ! Inutile de dire qu’il ne faut pas négliger cette partie : étudier régulièrement au cours de l’année peut t’apporter un avantage énorme pour le DNB.

Les épreuves finales du brevet

Tous les candidats, qu’ils soient scolaires ou individuels, devront passer des épreuves pour obtenir le brevet.

Les candidats scolaires

En fin d’année scolaire, ils doivent en effet passer 5 épreuves, dont une orale :

  • Français (100 points) : d’une durée de 3 heures, elle est composée de 3 parties ; une analyse de documents, une dictée et un exercice de rédaction ou réécriture ;
  • Maths (100 points) : l’épreuve dure 2 heures et se divise en plusieurs exercices, dont l’un basé sur le programme d’informatique ;
  • Sciences (50 points) : l’épreuve d’une heure est composée de 2 parties portant sur deux matières choisies entre la technologie, les SVT et la physique-chimie ;
  • Histoire-géographie et EMC (50 points) : elle dure 2 heures et comporte 3 exercices d’analyse de documents liés à chacune des disciplines ;
  • Épreuve orale de soutenance (100 points) :  il s’agit de présenter un projet en lien avec un thème étudié en histoire des arts, en enseignements pratiques inter-disciplinaires ou issu d’un parcours éducatif.
Les candidats individuels doivent passer 5 épreuves écrites. 4 sont communes à tous les candidats (scolaires ou non) : français, mathématiques, sciences, histoire-géo et EMC). La durée et le barème de notation sont les mêmes.

La dernière épreuve, propre aux candidats individuels donc, est celle de langue vivante, elle est notée sur 100 points.

 L’attribution du brevet des collèges

Afin d’obtenir le DNB, les candidats scolaires doivent avoir un minimum de 400 points au total. En outre, pour ceux qui le passent en candidat libre, l’objectif à atteindre est de 200 points.

Pour viser une mention grâce aux épreuves finales :

  • Assez bien : à partir de 480 points ;
  • Bien : dès que tu obtiens un minimum de 560 points ;
  • Très bien : avec 640 points et plus.

Concernant les candidats libres, les scores sont respectivement de 240, 280 et 320.

 Mais ce vendredi la cérémonie se voulait donc Républicaine, comme le précisait Monsieur Russo, car elle marquait de la part de la Nation, la reconnaissance des efforts fournis par les collégiens pour obtenir le DNB qui marque aussi l’acquisition d’un certain niveau dans les apprentissages.aabadnbIMG_20221202_183658

Monsieur le Principal précisait : « C’est un honneur de présider cette cérémonie, entourés d’élu.e.s de La République et de toute la communauté éducative du collège. Il y a dans la vie des jours heureux qui comptent, qu’il faut savourer et célébrer à leurs justes valeurs, comme ce jour de fierté, de bonheur qu’est la remise des diplômes.

Un jour particulier pour les élèves en premier lieu, pour leurs familles ensuite, pour les personnels du collège et ceux des écoles (enseignants, AED, CPE, AESH, ATC, personnel médico-sociaux) également, et enfin, pour tous celles et ceux qui ont contribué dans l’ombre à ce succès : les collectivités locales (le département, la commune) et les associations : FCPE et PNE-PNE, la coopérative du collège, l’Association Sportive) par l’accompagnement financier des projets développés qui ont été supports de vos oraux du brevet des collèges pour un grand nombre d’entre vous. aabadnbIMG_20221202_185213

Toutes ces personnes, chacune de leur place, vous ont entourés, souvent ensemble et ont fait en sorte que vous soyez « bien dans vos baskets afin d’être bien dans vos têtes » pour aborder sereinement votre premier examen scolaire, d’autant plus que vous êtes la 1ère génération d’élèves à avoir présenté l’examen après deux années perturbées par des confinements, et par voie de conséquence, des cours en distanciel. »

En effet, cette cérémonie de remise de diplôme représente pour tous un moment infiniment joyeux car il marque la fin d’une période de la vie et également le début d’un nouveau parcours qui  transforme le jeune adolescent  jusqu’à devenir un jeune majeur.e., un citoyen qui a su réaliser des efforts individuels mais aussi aller de l’avant collectivement avec ses camarades, comme il est nécessaire de le faire dans la société.

Et Monsieur Russo rajoutait :

« Vous vous rendrez compte tout au long de votre vie personnelle et professionnelle que le collège où vous avez fait vos classes demeure une référence qui vous accompagne et d’où vous puiserez vos forces :

  • Ces forces se trouvent dans le souvenir de tel ou tel enseignement, de tel ou tel travail, qui vous auront demandé beaucoup d’engagement et dont vous réaliserez assez vite l’importance quand vous serez habiles et sereins dans l’exécution d’un travail qui vous sera demandé pour lequel vous avez été formé.

  • Ces forces vous les puiserez aussi, dans le souvenir de tous ceux qui ont accompagnés votre réussite : vos parents, les équipes enseignantes, d’éducation, d’orientation, administratifs et techniques, médico-sociaux et de la direction ; mais aussi vos camarades, ceux qui ont planché à vos côtés et qui vous entourent aujourd’hui.aabadnbIMG_20221202_191243

La vie ne sera pas toujours facile car nous vivons dans un monde complexe et incertain. Le monde et notre pays traversent des crises qu’il nous faut surmonter collectivement.

Vous rencontrerez parfois des difficultés, des moments de doute, vous sentirez la fatigue et serez peut-être tentés par une certaine résignation. Dans ces moments-là, pensez à ce qui représente une force pour vous, pourquoi pas à ce moment actuel de fierté et de bonheur pour retrouver la confiance et relever tous les défis qui se présenteront à vous. »

« Vous pouvez toutes et tous vous applaudir car cela est le fruit de votre travail et de votre persévérance, de votre résilience. »

Le diplôme qui symbolise des atouts importants, en termes de connaissances et de compétences, pour la vie à venir, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, était remis aux récipiendaires.

Un premier diplôme et une cérémonie symbolique pour marquer la fin des années « Collège » et ouvrir la porte à d’autres acquisitions et apprentissages. Les représentants du Collège Via Domitia et les Elus présents des Mairies de Poussan, Montbazin, Gigean,  félicitaient les heureux diplômés qui étaient bien contents d’avoir ce DNB et, pour certains, peu importait si l’on avait obtenu une mention ou pas, le principal étant de tenir le diplôme dans ses mains.

 La distribution de ceux-ci avec des applaudissements à la clef permettait aux adolescents de vivre des moments intenses Une belle réussite soulignée encore par Monsieur le Principal qui rajoutait : « Encore toutes nos félicitations !!! »bdnP1300577