« Parades nuptiales en Turakie » est pour l’instant annulé à Poussan

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et sur scène
Dans le cadre de notre partenariat avec le Théâtre Molière de Sète, nous aurions dû recevoir le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » le mercredi 20 janvier au Foyer des Campagnes. Au vu des nouvelles mesures gouvernementales en raison de la situation sanitaire, ce spectacle a été annulé. Nous espérons qu’il sera reporté à une date ultérieure et ainsi accueillir pour la deuxième fois la « Compagnie Turak Théâtre » dont nous avons eu le plaisir de découvrir le spectacle « Deux Pierres » en décembre 2018 toujours dans le cadre du partenariat avec le TMS / Scène Nationale.
Au delà de cette annulation Madame le Maire, M. Bernabeu Adjoint à la culture et les élus de la commission culture tiennent à témoigner tout leur soutien aux acteurs du monde de la culture qui traversent une grave crise depuis de nombreux mois.

 

En raison de la situation sanitaire, le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » à Poussan est annulé…

En raison de la situation sanitaire, le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » programmé le mercredi 20 janvier au foyer des Campagnes a malheureusement été annulé par le Théâtre Molière de Sète. Nous espérons qu’il sera reporté à une date ultérieure. 

La Nuit de la Lecture c’est dans quelques jours avec plus de 4000 animations proposées

Aucune description de photo disponible.

La Nuit de la Lecture c’est dans quelques jours avec plus de 4000 animations proposées 
Découvrez la carte interactive pour tout savoir sur la programmation de cette grande fête du livre du 21 au 24 janvier : https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/

Une manifestation célébrant le plaisir de lire.

En 2021, la manifestation poursuit son développement et se transforme en « Nuits de la lecture » pour une programmation in situ et digitale encore plus riche et étendue sur 4 soirées, du jeudi 21 au dimanche 24 janvier, avec un temps fort le samedi 23.

La Nuit de la lecture a été créée en 2017 par le ministère de la Culture pour célébrer le plaisir de lire et démocratiser l’accès à la lecture. Dans le contexte sanitaire actuel et après l’épreuve du confinement durant lequel la lecture a été une réelle bulle d’évasion pour un bon nombre de Français, il est apparu primordial au ministère de la Culture de maintenir cette grande fête du livre pour fédérer tous les acteurs de la chaîne du livre et réaffirmer auprès de tous la place essentielle du livre et de la lecture dans notre société. La filière du livre, comme l’ensemble du secteur culturel, a beaucoup souffert de la crise sanitaire. L’édition 2021 des Nuits de la lecture, qui se déroulera sur 4 soirées, sera l’occasion de la soutenir et de la valoriser.

 

Une 5e édition autour du thème : « Relire le monde »

Réinventer le monde, rêver d’aventures, s’évader, voyager, découvrir d’autres horizons tout en restant immobile… Grâce à la lecture, tout devient possible ! Cette année, la manifestation s’articulera autour du thème « Relire le monde » et célébrera la lecture sous toutes ses formes via des animations in situ, mais aussi des initiatives digitales pour tous les publics. Relire le monde, c’est aussi relier le monde. La manifestation fera ainsi écho aux thématiques des éditions précédentes qui mettaient en valeur les liens que la lecture était susceptible de créer. Cette année, la lecture sera le lien entre tous les lecteurs, présents dans les lieux organisateurs, participant aux animations numériques ou installés chez eux avec un livre à la main.

 Livre, Vieux, Nuages, Arbre, Oiseaux

Une diversité d’acteurs mobilisés pour une programmation

Du 21 au 24 janvier 2021, partout en France métropolitaine, en Outre-mer et même à l’étranger, les différents acteurs de la chaîne du livre, avec en tête de file les bibliothèques et les librairies, mais aussi toutes les structures engagées dans la promotion de la lecture qui le souhaitent proposeront des événements ludiques et conviviaux pour échanger, jouer et apprendre grâce au livre.

Cette année encore, les animations, qu’elles soient organisées in situ ou à distance, seront originales et diversifiées : lectures musicales, dans le noir ou en pyjama, rencontres avec des auteurs, jeux et quiz littéraires, spectacles, concours, chasses au trésor, ateliers, visites guidées, expositions…

Au fil de ses éditions, la manifestation a su conquérir tous les publics et s’assurer un succès populaire. Elle a ainsi mobilisé, en 2020, plus de 650 000 participants de tous les âges et rassemblé plus de 6 000 événements en France et dans une trentaine de pays.

Vous avez été nombreux à contribuer au succès des éditions précédentes. Nous vous espérons plus nombreux encore cette année.

 

Poussan : une saison culturelle sous le signe de la résistance

Salon Songes d’automne

Après des semaines et des mois de doute, de préparations suivies d’annulations, d’espoirs et de désillusions, de contraintes quasi insurmontables, Mme le Maire, Florence Sanchez, M. Bernabeu Adjoint à la culture et l’ensemble des membres du service culturel étaient heureux, dans cette période compliquée, d’accueillir au sein du Foyer des Campagnes, la cinquième édition du salon Songes d’Automne ces samedi 10 et dimanche 11 octobre.TRA 2Capture

Ce salon, ouvert aux peintres et sculpteurs amateurs de Poussan et ses environs permettait à ces derniers de montrer, en pleine lumière et au plus grand nombre, le fruit de leur travail et de leur passion. Entre abstraction et figuration, de tableaux en sculptures, plus de deux cents visiteurs déambulaient, durant ces deux jours, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, à l’intérieur de ce musée poussannais repeint à neuf. Et en ces jours sombres que nous traversons, éloignés, masqués, angoissés et soupçonneux, ce salon offrait aux artistes et aux visiteurs l’occasion de se retrouver enfin pour partager des moments de bonheur et d’émotion.Un grand merci à tous les exposants qui mettent de la couleur dans le gris de nos vies et qui offrent une partie d’eux-mêmes en partage quand la tendance est à la crainte et au repli sur soi-même.

Festival d’Arts et d’Agapes

Après la grande désillusion due à l’annulation du festival d’Arts et d’Agapes pour cause de covid, M. Bernabeu, Adjoint à la culture et Mme Méhenni de l’association EscapadeS ont eu l’excellente idée de reprogrammer deux spectacles au foyer des campagnes, dans le but de soutenir le milieu artistique.TRAZCapture

Cela mettait un peu de baume au cœur de tous les amoureux du spectacle vivant et, après l’accord de la préfecture,nous étions heureux d’accueillir le samedi 3 octobre, Isabelle Bach avec son spectacle: « Si on sème, le paradis,c’est ici », une conférence spectaculaire et décalée à partir du mouvement « les incroyables comestibles » animée par une« ex biologiste » quelque peu farfelue…Grâce à son humour communicatif, Isabelle Bach, alias Ghislaine Berthion, permettait le débat et l’élargissement des possibles que peut offrir notre planète avec un peu de solidarité agricole et citoyenne !

La conférencière, infatigable et nouvellement passionnée, nous offrait un plaidoyer drôle, poétique et surtout vivifiant pour une utopie… bien réelle.Même si un seul spectacle a pu être reconduit devant le durcissement du contexte sanitaire, la volonté des élus est de s’engager pour que la prochaine saison culturelle permette à tous les artistes de retrouver leur public et de faire partager aux Poussannais la passion qui les animent.

JACQUELINE ET MARCEL : ANNULÉ !

La Compagnie Surprise est sincèrement désolée de vous annoncer l’annulation du spectacle de la Compagnie L’Art Osé :

 « Jacqueline et Marcel jouent Music-hall de Lagarce ! »

 Ce spectacle initialement prévu le vendredi 18 Décembre ne pourra pas être organisé en raison des mesures sanitaires gouvernementales.

 Pour ceux qui souhaitent être remboursés : vous êtes invités à envoyer votre demande accompagnée d’un RIB à compagnie.surprise@gmail.com ou à Compagnie Surprise 46 rue Marcel Palat 34560 POUSSAN

Qu’est-ce qui a forgé la personnalité de Poussan ?

Poussan avec un territoire communal vaste d’un peu plus de 3000 ha occupe la partie la plus méridionale du Bassin de Montbazin qui forme une sorte de couloir bordé au nord par la montagne de la Moure et au sud par le massif de la Gardiole.

Au milieu du XIX ème siècle il avait été écrit : « Sol béni du ciel et fécondé par les hommes, Poussan se suffit à lui-même. Entre la voie Domitienne et la route de Lyon à Béziers, Poussan côtoie la Méditerranée, entretient d’incessantes relations avec le port de Cette et ses magnifiques vignobles émaillés de champs fertiles et d’olivettes lui valent d’abondantes récoltes. »

De nos jours, les choses ont bien changé mais historiquement, ce sont les voies de communication, l’ouverture sur l’étang, les qualités agronomiques du terroir  et les ressources de la garrigue qui ont forgé la personnalité de la commune.

Le bassin géographique joue en effet le rôle d’un couloir entre Montpellier et l’étang de Thau avec les principaux axes du Languedoc.

Le plus ancien serait la voie Héracléenne tracée selon la légende par Héraclès. En 218 avant J-C, Hannibal choisit de l’utiliser et pour de nombreux chercheurs, et la voie Domitienne reprendrait intégralement la précédente. Elle traverse le territoire communal en biais, du Nord-est au Sud-ouest passant au pied du Puech Gayes qui fut occupé par un oppidum protohistorique. Ce fut une route à caractère « international ». La via Domitia a été construite à partir de 121 avant J.C. Les traces visibles aujourd’hui appartiennent à celle-ci, une voie bien rectiligne qui fut rapidement modifiée pour le commerce.

_______________________________________________________________________

D’ailleurs pendant l’époque médiévale les chemins de pèlerinage (camin romieu) et plus tard au XVI ème le chemin de la Poste préféreront un parcours plus méridional, passant par Gigean et Bouzigues. Il sera repris par la RN 113 puis par l’autoroute A9.

Car si avant, l’étang touchait le camin Romieu, cette partie s’est comblée lentement. Mais l’on sait que parmi les Poussannais il y avait alors des pêcheurs qui l’utilisaient . D’autres s’en servaient pour les algues.  De plus, le réseau hydrographique et lui aussi bien développé, avec plusieurs  sources et de nombreux puits dans la commune. Si la Lauze qui traverse Poussan devait être en eau une bonne partie de l’année, le cours d’eau majeur de la commune reste La Vène. A Poussan, au XIX ème siècle, la rivière était assez puissante pour actionner six moulins entre Montbazin et Balaruc, dont celui de Frescaly, encore visible.

A Poussan, elle assurait l’irrigation de 30 ha de terres selon Marc Lugand qui aidé par Alain Degage, Jean-Paul Lacanal et Jean Laforgue a écrit un livre sur l’histoire de Poussan.

Et l’ouverture sur l’étang procure bien des richesses comme les algues, la salicorne (savon) mais surtout le sel, qui était utilisé par les Poussannais.

Certaines enquêtes comme celle de 1744, par l’intendant du Languedoc, le précisent.

Côté agricole, le bassin de Montbazin est né pendant l’ère tertiaire (35 millions d’années). Il a été submergé par la mer miocène (23 millions d’années) puis par la mer pliocène (5 millions d’années) avec une phase de volcanisme et des glaciations à l’ère quaternaire. Avec la remontée du niveau de la mer (18 000 ans) et la formation du cordon littoral (vers 6000 ans), la Vène édifiera un petit delta avec des marécages et des étangs.

Avec successivement des dépôts de coquilles brisées et de marnes, le bassin agricole ainsi formé ne sera pas parfaitement uniforme. Les promontoires serviront aux installations humaines et des zones entières resteront elles aussi boisées.

D’un point de vue agronomique les sols se prêtent à plusieurs cultures et avant que la vigne ne domine, celle des céréales était prépondérante au XIX ème siècle comme au Moyen Age.

Pourtant la vigne était bien présente à Poussan dès l’antiquité, occupait 1/3 des terres en 1630, et n’a culminé qu’au début du XX ème siècle.

Quant aux reliefs, il faut savoir qu’il y a 35 millions d’années, les vagues de la mer touchaient le bas de Moure. Tout a bien changé, les reliefs jurassiques constituant un milieu assez ingrat avec le rocher omniprésent, avec une terre rare, une végétation pauvre et l’eau souvent absente.

En 1870, après plusieurs dons et ventes qui avaient déjà eu lieu, la commune accepte de vendre des terres de garrigue à ceux qui l’on fécondée de leur sueur. La population ouvrière put alors trouver une augmentation de ses revenus  et espérer ainsi accéder à la propriété.

Constructions de murailles et de capitelles se succéderont car les parcelles étaient souvent éloignées de Poussan. Les cultures resteront donc limitées : Celle de la vigne et celle de l’olivier seront dominantes.

Il faut y ajouter l’élevage de troupeaux d’ovins, avec plus de 12 bergeries signalées par le plan cadastral napoléonien et près de 5000 bêtes à Poussan.

L’industrie de la Pierre se développa aussi avec des carrières qui furent nombreuses comme au XIX ème siècle où les ouvriers ont œuvré pour le développement de Sète. S’il en subsiste aujourd’hui, le travail de la pierre pour les meules rotatives et pour la chaux a quant à lui totalement disparu

Faisant souvent débat, causant de multiples désagréments, la garrigue attire et fascine car elle provoque un sentiment de liberté qui est combattu par une volonté tenace de domestiquer la nature.

——————————

Attachés à leurs terres agricoles et aux ressources liées à la garrigue, avec une ouverture sur l’étang et des liens privilégiés avec Sète, utilisant les voies de communication qui leur étaient offertes, aussi, les Poussannais se sont toujours adaptés pour vivre et pour certains survivre dans la commune en utilisant au mieux ce que le territoire communal leur offrait.

 

EN POUSSAN TA PORTE : OUVERTURE de la 6ème SAISON

Il est à présent temps de se retrouver avec la première soirée « En Poussan Ta Porte »  2020-2021 !!

 La Compagnie Surprise vous propose  de rencontrer Jacqueline et Marcel, un couple délicieux et extravagant, taquin et insatiable qui saura à n’en pas douter, vous mettre à l’aise et vous séduire par leur verbe généreux.

 Vendredi 18 Décembre,

La Cie Surprise invite la Compagnie L’Art Osé avec

Jacqueline et Marcel jouent Music-hall de Lagarce !aporCapture

 Ce spectacle sera joué sous réserve de confirmation d’autorisation préfectorale. La Compagnie Surprise assurera la mise en place des mesures sanitaires conformément à la législation en cours et ne pourra donc pas vous proposer une restauration et un bar comme à l’accoutumée, nous en sommes désolés !

 Toute petite jauge : Réservez dès à présent !

Spectacle tout public. Ouverture des portes 18h00, début du spectacle 18h30

clic ici pour réserver !

Durée : 45 mn, et plus si affinités

Pour l’occasion, Jacqueline a sorti sa robe du soir, Marcel a revêtu son smoking.

Il y aura du panache, du charme, du romanesque, mais il n’y aura ni champagne ni musique ni paillettes… Il sera question de porte, de tabouret, de tricherie.

« L’histoire ? Nous serions heureux de la connaître ! »

Ce qui est certain c’est que ces deux imposteurs seront là, devant vous et qu’ils feront tout pour vous rencontrer.

 Le prétexte Music-hall (1988) écrit par Lagarce, l’un des auteurs contemporains les plus joués aujourd’hui en France. 

« Comme tous les soirs, dans cette ville-là comme dans toutes les autres villes, la Fille jouera sa petite histoire, prendra des mines, racontant la journée terrible qui s’achève, récit des diverses humiliations et aléas divers.

Comme tous les soirs, le Boy épuisé, fatigué, rêvant de s’enfuir, fera mine, l’accompagnera, trichera avec elle. »

Ensemble, ils feront semblant.

 Plus d’infos par mail après votre réservation !

Exposition Gravures, peintures, collages par Aurélie Malbec de La clé des arts

Retrouvez l’exposition Gravures, peintures, collages par Aurélie Malbec, Librairie Prose café, 8 place de la vieille poste, à Frontignan du 1er au 15 décembre, du jeudi au dimanche.

Une autre exposition-vente des créateurs de l’association les Arteliers,  salle IZZO à Frontignan du 6 au 20 décembre, du mercredi au dimanche de 10 à 19h.

Le Théâtre Molière de Sète s’installe au Foyer des Campagnes

Convention de partenariat entre la commune et la scène nationale

Depuis 3 ans, plusieurs spectacles du Théâtre Molière de Sète sont également joués dans les communes de Sète Agglopôle.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)tataCapture

Le service culturel de la Ville a renouvelé son partenariat avec la scène nationale pour la 3e année consécutive afin d’accueillir 3 spectacles pour la saison 2020/2021. En raison du reconfinement le spectacle de décembre a été annulé, le service culturel a choisi de conserver deux spectacles dans sa programmation 2021