Fonds de solidarité : le formulaire pour la période du mois de mars 2021 est en ligne

Peut être une image de texte qui dit ’#SoutienAuxEntreprises Fonds de solidarité Formulaire de mars en ligne sur impots.gouv.fr’

Les entreprises fortement impactées par la crise de la Covid-19, peuvent être aidées par le fonds de solidarité. Sur le site impots.gouv.fr, le formulaire de demande d’aide au titre des pertes de chiffre d’affaires du mois de mars 2021 est accessible depuis le 20 avril 2021. Les demandes peuvent être déposées jusqu’au 31 mai 2021.

Comment demander l’aide du fonds de solidarité ?

Les entreprises éligibles doivent se connecter à leur espace particulier (et non sur leur espace professionnel habituel) où elles trouveront dans leur messagerie sécurisée sous « Écrire » le motif de contact « Je demande l’aide aux entreprises fragilisées par l’épidémie Covid-19 ».

Plusieurs éléments et justificatifs doivent être fournis :

  • numéro SIREN, SIRET de l’entreprise,
  • une déclaration sur l’honneur attestant que l’entreprise remplit les conditions et l’exactitude des informations déclarées, notamment s’agissant des dettes fiscales ou sociales,
  • la somme des montants perçus par le groupe au titre des aides de minimis,
  • une estimation du montant de la perte de chiffre d’affaires,
  • les coordonnées bancaires de l’entreprise.

Suite aux décrets n°2021-422 et n°2021-423 du 10 avril 2021 neuf différents régimes existent désormais :

  • Entreprises n’ayant pu accueillir du public durant tout le mois de mars
  • Entreprises n’ayant pu accueillir du public durant une partie du mois de mars
  • Entreprises dont l’activité relève des secteurs listés à l’annexe 1 et ayant enregistré 50 % de pertes
  • Entreprises dont l’activité relève des secteurs listés à l’annexe 2 et ayant enregistré 50 % de pertes
  • Entreprises situées dans une station de ski
  • Entreprises ayant un magasin de vente situé dans un centre commercial fermé
  • Entreprises situées dans certaines régions et collectivités ultramarines
  • Entreprises ayant enregistré 50 % de pertes et ne relevant d’aucun autre régime
  • Entreprises situées à Mayotte ayant enregistré 50 % de pertes et ne relevant d’aucun autre régime

Retrouvez vos commerçants ce mardi 20 avril de 8h à 13h dans les Halles pour un marché solidaire de saison.

 Peut être une image de plein air
Vous trouverez des commerçants bien connus de tous, car habitués de nos marchés. Mais ce sera aussi l’occasion d’aider nos commerçants de cœur de ville. Ceux qui sont contraints à la fermeture administrative viendront exposer leurs produits de première nécessité.
Venez nombreux, et les Halles accueilleront ce nouveau marché pour de nombreux mardis à venir.

Ce mardi 13 avril, un 1er marché dans les Halles de Poussan

Ce mardi 13 janvier de 8h à 13h les Halles de Poussan étaient ouvertes pour un marché solidaire de saison. Et il a tenu ses promesses même si cela n’a pas été la grosse affluence, de nombreux Poussannais ont répondu présents.
  suezrtCaptureC’était une première et à priori, car les Halles accueilleront ce nouveau marché pour de nombreux mardis à venir.
Outre des commerçants bien connus de tous, car habitués des marchés locaux c’est l’occasion d’aider les commerçants de cœur de ville qui sont contraints à la fermeture administrative et qui peuvent venir exposer leurs produits de première nécessité.
 cvcvIMG_20210413_112232
Parmi d’autres, dès ce mardi, l’on pouvait apprécier les spécialités à base de safran, sureau et plantes aromatiques de Jorge de La Boutique du Safran, les cosmétiques zéro déchets de Sandrine d’ECOCOPS, les gourmandises de Pascale de votre boutique Doux Comme Un Cactus et les produits d’hygiène de Lise de votre boutique O Cocon Poudré, dans des Halles honorées d’avoir accueilli ce marché du mardi qui a satisfait commerçants et visiteurs…

 

Opération de relance du commerce City Foliz : SAM lancera une solution numérique 100% locale

L’opération d’envergure de soutien du commerce local, porté par l’ensemble des collectivités héraultaises, se poursuit jusqu’à épuisement de la dotation globale de 500 000€.
Démarrée le 4 décembre dernier, l’opération CITY FOLIZ, malgré un contexte économique tendu, un espace marchand et des habitudes de consommation encore loin d’être revenus à la normale, a permis de soutenir massivement les commerces de détail du département.

Ce jeudi 18 mars à 15 h au siège de Sète Agglopôle avait lieu la présentation du bilan des opérations « City Foliz » et « Thau Foliz ».

 foliztyuCapture

 

 Après une année 2020 sinistrée, City Foliz permettait donc de rembourser 20% des achats effectués dans les commerces du territoire, sur les 50 premiers euros, au travers de l’application Keetiz.
L’objectif était clair : inciter les consommateurs à retrouver leurs habitudes de consommation dans leurs commerces physiques et ainsi relancer l’activité des commerces fortement impactés par la crise de la covid-19.

Un tirage au sort parmi tous les consommateurs participants à l’opération viendra compléter le dispositif,
Les gains : une voiture électrique et un vélo électrique. En complément, une trottinette électrique est également à gagner sur chaque intercommunalité.

Pour Sète Agglopôle c’est ………..

dfsCapture

François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle Méditerranée, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Kleber Mesquida, Président du Département de l’Hérault et André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie ont déployé conjointement ce dispositif de relance inédit du commerce.

Basée sur le remboursement partiel des achats effectués chez les
commerces du territoire, cette opération vise à inciter les chalands à retrouver leur habitudes de consommation dans leurs commerces physiques.
Depuis le début de la crise de la Covid-19, Région, Département, CCI, Métropole, communautés d’agglomération et communautés de communes se sont mobilisés au travers de différents dispositifs d’aides aux commerçants du territoire.
Avec City Foliz, l’ensemble des acteurs du territoire ont mutualisé leurs efforts pour proposer une opération commerciale d’envergure de redémarrage de l’activité à l’échelle du territoire héraultais

LES ENJEUX DE L’OPÉRATION
– Relancer l’activité des commerces fortement impactés par la covid19
– Augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs, également impactés
par la crise et le chômage partiel.
– Favoriser la transition numérique des commerces grâce à un dispositif
durable.

 Commerces concernés par l’opération
Tous les commerces de détail :
• Alimentaire
• Prêt à porter
• Parfumerie
• Fleuriste
• Bijouterie
• Culture/loisirs
• Equipement de la maison
• Restaurants via le click en collect : les clients payent par CBfolizCapture

 Fonctionnement

•Dès 15€ cagnottés, le consommateur peut encaisser sur son compte bancaire.

•Mais il a également une 2èmeoption.•Il peut transformer cette somme en Bons d’Achats Aidés (BBA), abondée de 5€, pour une valeur totale de 20€

•Ce processus incitatif permet à la cagnotte de profiter une nouvelle fois aux commerçants du territoire.

Une opération héraultaise, avec le soutien des collectivités du territoire
Un financement assuré par les EPCI et la Région Occitanie
Un dispositif également déployé dans les départements de l’Ariège, de la Lozère et des Hautes Pyrénées grâce à l’engagement des CCI, sous le pilotage de la CCI Hérault

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a adopté, elle aussi, dès le début du mois d’avril 2020 des mesures d’urgence nécessaires à la sauvegarde de l’activité économique.

Dès le mois de mars 2020, la CCI Hérault de son côté s’est pleinement mobilisée pour soutenir les chefs d’entreprises et les aider à traverser cette période inédite. Le nouveau confinement fragilise encore davantage le tissu économique héraultais et notamment les secteurs du commerce et de la restauration. Devant la gravité de la situation, une série de mesures a été déployée. (https://youtu.be/7tQbWj3GOmQ)

 folizvbnCapture

Pour un engagement fort et durable pour l’économie locale, sur notre territoire dès le début de la crise de la Covid 19, les maires des 14 communes de Sète agglopôle méditerranée, ont fait le choix de se mobiliser fortement pour l’économie locale.
Plusieurs dispositifs ont été mis en place, au côté des partenaires institutionnels et consulaires et en complément des aides décidées aux niveaux national ou régional. Un budget conséquent – probablement l’un des plus importants au niveau régional – a été provisionné en 2020.
Aujourd’hui, et de façon globale, ce sont pas moins de 13M€ qui ont déjà été mobilisés pour venir en aide aux commerces et entreprises du territoire de SAM frappés par les mesures de fermetures obligatoires, mais également aux filières «phares» que sont la conchyliculture et les Thermes.
Sète agglopôle méditerranée, par le biais de son « Fonds d’Urgence Spécifique » créé dès le mois de mars 2020, a attribué 5,2M€ d’aides à plus de 2 000 commerçants, artisans, indépendants et TPE de moins de 10 salariés, éligibles et soumis à une fermeture administrative imposée par décret, qui ont ainsi bénéficié d’une aide forfaitaire pouvant aller jusqu’à 2 000€.
Comme elle s’y était engagée, l’Agglopôle a contribué en 2020 et poursuivra sa participation cette année au « fonds de relance régional L’Occal », à hauteur de 5M€, en faveur du commerce, de l’artisanat, du tourisme, de la culture et de l’évènementiel, pour subventionner les investissements permettant de promouvoir et faciliter l’accès des commerces aux technologies numériques (vente en ligne, site Web, système de gestion de commande, système de paiement sécurisé, livraison à domicile…).
Enfin, en lançant, dès la réouverture des commerces, en décembre dernier, 2 opérations commerciales « City Foliz » et « Thau Foliz » pour stimuler, à travers près de 242 000€ de « cagnottage », la consommation auprès de 1 900 commerçants et artisans des coeurs de villes.

Peut être une image de 2 personnes et personnes debout

L’Agglopôle, en partenariat avec la CCI, l’Office de Commerce Archipel de Thau, le Département et la Région Occitanie, Sète agglopôle a permis de générer 38 500 achats dans les commerces du territoire et 1 245 000€ de retombées directes tant pour les commerçants que pour les consommateurs, par le biais de l’utilisation de l’application mobile « Keetiz ».
Ces deux actions, City Foliz et Thau Foliz, s’inscrivent dans un ensemble plus large d’initiatives menées ces dernières années, toutes tournées vers le même objectif : le « consommer local ».
C’est ce mot d’ordre qui a notamment poussé à la création de l’office de commerce Archipel de Thau, qui réunit élus, associations de commerçants et représentants des chambres consulaires.

 C’est ce mot d’ordre qui guide la réflexion que mène aujourd’hui l’Agglopôle pour favoriser l’intégration des nouvelles pratiques numériques et donner de la visibilité au tissu économique local en répondant aux nouvelles attentes des citoyens : le cliquez & collectez, la vente et le paiement en ligne, la livraison à domicile pour ne citer que quelques exemples.

Ainsi, dès cet été, SAM lancera une solution numérique 100% locale, véritable « Place du marché numérique » qui proposera un espace commun, ouvert à tous les commerces du territoire de Sète agglopôle méditerranée ainsi qu’aux services culturels et touristiques.
C’est un pari sur l’avenir, que fait l’Agglopôle, et quelle que soit la durée de la crise, de tels investissements sont précieux pour s’adapter et ne pas subir ces nouveaux modes de consommation.
C’est en menant des actions ambitieuses comme celles-ci, en concertation avec tous les acteurs et représentants du territoire, que l’on permettra aux commerces de proximité de se développer.

Une solution numérique pour le maintien et le renforcement de l’attractivité commerciale du territoire !
Au vue de l’évolution de la consommation et des comportements d’achats de la clientèle résidente et touristique du territoire de Sète agglopôle méditerranée, et au regard de la crise sanitaire et des périodes de confinement, l’ensemble du tissu commercial de SAM se trouve dans l’obligation de faire face aux nouveaux modes de consommation et de fait doit faire évoluer rapidement ces pratiques pour s’adapter et répondre aux attentes et besoins des consommateurs.

La présentation : https://youtu.be/w9Di65hCbgw

« Dans ce cadre, à l’échelle du territoire intercommunal, favoriser l’intégration des nouvelles pratiques numériques et donner de la visibilité au tissu économique local est une mesure qui permettra d’accompagner et soutenir le commerce et l’artisanat de proximité ; le digital s’inscrivant comme un véritable levier de développement en répondant aux nouvelles attentes des citoyens (cliquer & collecter, vente et paiement en ligne, livraison).
Par conséquent, l’Agglopôle va déployer avant l’été, sur son territoire, une solution numérique 100% locale et proposer un espace commun, ouvert à tous les commerces ainsi qu’aux services culturels et touristiques. L’ensemble du commerce de proximité aura donc la possibilité d’accéder à la vente en ligne. »

« L’idée est de mettre en oeuvre une « place du Marché du numérique » comme un espace public mis à disposition du territoire permettant entre autres aux commerçants de vendre directement en ligne aux habitants.
La solution numérique déployée par SAM consistera à proposer une boutique en ligne pour chaque commerçant, artisan ou service culturel et touristique de proximité du territoire, l’ensemble de l’offre s’intégrera directement sur le site internet de Sète agglopôle méditerranée et celui des 14 communes du territoire.
L’ensemble du tissu commercial, touristique ou culturel aura la possibilité de créer sa propre boutique en ligne sans abonnement mensuel à sa charge, l’intégration des sites internet existants sera possible.
L’outil proposera l’ensemble des fonctionnalités requises permettant aux professionnels de suivre le détail de leur activité (système de facturation, automatique, gestion des stocks, comptabilité, bon de retrait…). Le retrait de commande sur place et/ou en livraison à domicile est prévu avec une logistique qui sera assurée par le prestataire retenu pour déployer la solution numérique ».

 

 

Calendrier :
• MAI 2021 : Réunions d’information à l’attention des professionnels intéressés en collaboration avec les Unions de commerçants du territoire.
• JUIN 2021 : Déploiement de la solution numérique

Pour surmonter la crise, le fonds L’OCCAL joue les prolongations

Depuis juin 2020, le fonds régional L’OCCAL a aidé près de 12 400 artisans, commerçants, établissements de tourisme et associations d’Occitanie à affronter la crise, via des subventions d’investissements, des avances pour les trésoreries et des aides aux loyers. Alimenté par la Région et un « pack » de très nombreux partenaires locaux, L’OCCAL est prolongé jusqu’au 31 mars.

Marché, Mercao, Juste, Souk, Bazar

Pixabay

Les contraintes sanitaires liées à la pandémie Covid-19 impactent fortement l’activité économique. C’est pourquoi la Région a réagi en mettant en place dès juin 2020, avec de nombreux partenaires, le fonds L’OCCAL, pour favoriser la relance des petits commerces, de l’artisanat de proximité, des activités touristiques, de l’événementiel, des activités sportives et de loisirs. Depuis, près de 12 400 dossiers ont déjà été traités et 28,5 M€ d’aides attribuées. Pour continuer à soutenir l’activité et l’emploi des structures les plus fragilisées, L’OCCAL est prolongé jusqu’au 31 mars.

Soutenir les trésoreries et les investissements

Le fonds L’OCCAL appuie les activités fragilisées en soutenant les trésoreries via des avances remboursables (volet 1), en accordant des subventions pour des investissements de relance (volet 2) et en aidant les petits commerces obligés de fermer à payer leurs loyers (volet 3).

Depuis juin 2020, 1 860 avances remboursables ou subventions d’investissements ont été accordées, pour près de 20 M€. L’avance remboursable, à taux zéro et sans garantie, comprend un différé de remboursement de 2 ans. Les subventions L’OCCAL cofinancent des investissements (matériels et immatériels) et des aménagements immobiliers pour favoriser la relance, la montée en gamme et la digitalisation des entreprises.

Enfin, l’aide sur les loyers mise en place lors du second confinement d’octobre 2020 vise à maintenir la capacité d’investissement des commerces indépendants (employant jusqu’à 10 salariés) devant rester fermés. 10 525 dossiers ont déjà été traités, pour près de 8,25 M€.

L’OCCAL, un « pack » de partenaires

Les demandes d’aides sont soumises aux comités d’engagement qui se réunissent une à deux fois par mois, puis à la Commission permanente de la Région. La prochaine assemblée plénière de la Région, qui va attribuer de nouvelles aides L’OCCAL, votera aussi un avenant pour permettre aux intercommunalités d’Occitanie d’alimenter à nouveau le fonds. À sa création, L’OCCAL a été doté de 80 M€ par la Région, la Banque des Territoires, 12 Départements, deux métropoles et plus de 150 intercommunalités

En savoir plus

CCI et DDTM Hérault signent une convention inédite

La CCI Hérault et la DDTM 34 renforcent leurs liens pour un développement commercial équilibré et durable des territoires.
Mardi 2 mars 2021, André DELJARRY, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Matthieu GREGORY, Directeur Départemental des Territoires et de la Mer de l’Hérault ont scellé un partenariat inédit basé sur l’aménagement et le développement commercial des territoires.

 jdtIWGY2069
La CCI et la DDTM de l’Hérault partagent la volonté commune d’accompagner les collectivités dans leurs stratégies de développement commercial durable, au sens des trois piliers, social, économique et environnemental.
Le partenariat signé ce jour permettra de leur apporter un conseil global notamment dans les dossiers de CDAC, de foncier économique ou encore de redynamisation du commerce.

Il s’agira donc :
• d’organiser un appui conjoint aux collectivités lauréates des programmes « Action de coeur de ville » et « Petites villes de demain (PVD) » dans leur souhait de requalification des centres-villes et de limitation de l’étalement urbain sur les terres agricoles et naturelles. La CCI apportera également aux 19 communes PVD un accompagnement à la digitalisation des commerces de centre-ville et un diagnostic précis grâce à son Observatoire du commerce.
• d’actions communes promouvant une vision intégrée des différentes dynamiques d’aménagement du territoire (commerces, habitat, mobilité) et l’accompagnement des collectivités dans la gestion des précarités marchandes et de la vacance commerciale. L’action portera notamment sur la sensibilisation des collectivités sur le risque de friches économiques, notamment dans le contexte de crise sanitaire actuelle.
• d’études réalisées par la CCI Hérault à destination de la DDTM portant sur le tissu économique, commercial et artisanal héraultais
• L’expertise de la CCI Hérault sera également sollicitée tant au niveau des SCOT, des PLU en cours d’élaboration, que dans les dossiers de CDAC que la DDTM supervise.

Ce partage de données et cette coordination améliorera de fait notre connaissance mutuelle des dynamiques territoriales.
In fine ce partenariat entre la DDTM et la CCI consacre la mutation du modèle d’aménagement commercial à l’oeuvre depuis ces dernières années, délaissant les zones mono-fonctionnelles au profit d’une vision équilibrée du territoire.jdtIWGY2070

André Deljarry : « Ce partenariat avec la DDTM est inédit. Si nous travaillons ensemble depuis quelques années, cette convention vient asseoir de futures actions à destination des collectivités locales. La CCI est l’accélérateur des entreprises mais aussi des territoires. Partout où elle pourra agir pour un développement commercial et économique cohérent, la CCI sera au rendez-vous. »

Matthieu Gregory : « La DDTM oeuvre au côté des collectivités pour un développement équilibré du territoire. Sur la plaine littorale, il passe par la requalification des zones commerciales vétustes et la redynamisation des centres-villes pour redonner de l’attractivité et limiter l’étalement urbain. Sur les territoires ruraux loin des centres urbain, il passe par la maîtrise à l’année de service de proximité et la réduction des inégalités territoriales. Le renforcement de l’appui de la CCI sur ses volets permettra de bénéficier d’une connaissance fine des situations locales et des facteurs de réussite des projets à venir, au bénéfice des collectivités compétentes en la matière ».

Mobilisation commune entre la CCI Hérault et le Crédit agricole du Languedoc en faveur de la création d’entreprises

jcciCapture
André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Christian Rouchon, Directeur Général du Crédit Agricole du Languedoc ont signé ce mercredi 3 mars 2021 un partenariat autour de leur engagement commun : le développement des entreprises et l’emploi sur leur territoire.

 Cette coopération entre le Crédit Agricole du Languedoc et la CCI de l’Hérault, partenaires de longue date, va leur permettre de coordonner leurs actions et leurs communications en faveur de la création et reprise d’entreprises ; qu’il s’agisse de former les porteurs de projets, de les rencontrer et statuer sur leur dossier dans des délais rapides, de suivre la vie de leur projet … tout ce qui pourra permettre de faciliter le développement économique de notre Région.
La CCI Hérault, par son accompagnement des créateurs d’entreprises, est un des maillons indispensables entre les financeurs et les entreprises.

Les experts en Création-Transmission-Reprise d’entreprises suivent quotidiennement celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

En 2020, malgré la crise, notre département a vu naitre 7700 nouvelles entreprises.
Le Crédit Agricole du Languedoc, acteur incontournable de son territoire, réaffirme son soutien envers les entreprises, artisans, commerçants, agriculteurs et viticulteurs déjà mis en difficulté par la crise sanitaire. En 2020, cet engagement s’est matérialisé par la mise en place de près d’1 milliard de Prêts Garantis par l’Etat (PGE) et 27 000 pauses crédits.
En 2021, eu égard au prolongement de la crise sanitaire et aux annonces gouvernementales, le Crédit Agricole du Languedoc et la CCI Hérault restent plus que jamais mobilisés aux côtés de tous les entrepreneurs, de ceux frappés par les restrictions d’activité mais aussi des porteurs de projets, avec la volonté de conserver une politique active d’emploi, d’accompagner l’innovation, de relancer l’économie de leur territoire. Et ce dernier défi ne peut être relevé que collectivement.

La co-construction demeure donc au centre de toutes leurs réflexions afin d’accompagner au mieux tous les secteurs d’activités qui font la richesse de notre Région.