Pour votre jardin, le hérisson, un allié précieux

BIODIVERSITÉ – Ces petits mammifères ne sont pas seulement mignons, ils mangent aussi les limaces qui s’attaquant à vos salades. Voici comment prendre soin d’eux, pour un jardin écolo !

Derrière leur adorable frimousse, les hérissons se révèlent être de redoutables chasseurs. En plus des chenilles, mille-pattes et autres insectes, ils mangent les limaces et les escargots qui pourraient s’en prendre à votre potager.

Hérisson,animal,mamal,night

Si vous voulez cultiver votre parcelle de façon écologique, sans insecticide, les hérissons sont donc des alliés précieux !

Malheureusement ce petit mammifère se fait de plus en plus rare. Ces 20 dernières années, la population de hérissons a baissé de 70%. Comme nous l’apprend l’association de protection de la nature LPO, ils peuvent vivre dix ans, mais la moyenne d’âge dans la nature est de 2 ans à cause des nombreux dangers qu’ils rencontrent (le trafic routier, les prédateurs, les pesticides…).

Alors comment en accueuillir toute une petite famille chez vous ? Certainement pas en achetant un hérisson dans une animalerie ! C’est un animal protégé et il est donc totalement interdit de le capturer, de le commercialiser et de le tuer, sur tout le territoire français.

En revanche, vous pouvez suivre ces conseils de la LPO pour attirer ce mammifère plein de piquant chez vous, et lui assurer une belle et longue vie.

Tuto : deux idées pour fabriquer un petit abri et accueillir les hérissons du jardin
Un jardin accueuillant pour les hérissonsVoici ce que vous pouvez faire pour protéger les hérissons chez vous :

Ma collecte des déchets en 1 clic

Jeter ses déchets et les trier, rien de bien compliqué pour les particuliers… à condition de savoir quand sortir sa poubelle et où trouver les conteneurs.CLICCapture

Pour vous y aider, l’agglopôle a mis au point une application qui vous indiquera directement les jours de ramassage de vos poubelles, la localisation des points d’apport volontaire les plus proches ainsi que celle des déchetteries (fixes et mobiles).

Il ne vous reste plus qu’à vous laisser guider !

Pour demander un renseignement ou signaler une anomalie, vous pouvez contacter :

  • pour Sète : le numéro vert 0 800 080 380 disponible de 9h à 12h et de 14h à 17h
  • pour toutes les autres communes : le 04 67 46 47 20 du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h

 

C’est le printemps, les Hirondelles sont de retour!

C’est le Printemps, alors que les Hirondelles de rocher ont passé l’hiver avec nous, les Hirondelles migratrices sont de retour d’Afrique et vont à nouveau animer le ciel héraultais. l’Hirondelle de fenêtre, l’Hirondelle rustique, l’Hirondelle de rivage, l’Hirondelle rousseline.

La LPO Hérault précisait à ce sujet :

« Parmi les oiseaux proches de l’Homme, les hirondelles ont une place à part. Considérées comme les annonciatrices du printemps et comme porteuses de chance, elles sont présentes dans les contes, les chansons et les croyances populaires. Ces oiseaux, notamment l’Hirondelle de fenêtre et l’Hirondelle rustique ont subi une perte importante de leurs effectifs ces dernières années, jusqu’à 21 % depuis 1989 pour la première et 34 % pour la seconde.
Plusieurs facteurs expliquent cette diminution : disparition des ressources alimentaires à cause de l’utilisation massive de pesticides qui tuent les proies dont les hirondelles se nourrissent, disparition de leurs habitats, destruction des nids et manque de matériaux les constituant. L’évolution négative des populations d’hirondelles fait d’ailleurs partie d’un tout qui concerne l’ensemble des espèces insectivores, en grandes difficultés aujourd’hui, à l’ère du tout pesticide. Les hirondelles sont pourtant des auxiliaires particulièrement intéressants dans la lutte contre la prolifération d’insectes volants, comme les moustiques par exemple. »

Hirondelles, Nid D'Oiseau, Des Animaux

Pixabay

En savoir plus : https://ofb.gouv.fr/actualites/les-hirondelles-font-leur-nid

En France, les hirondelles et les martinets bénéficient d’un statut juridique qui fait d’eux des oiseaux protégés. Ce régime de protection est issu de la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature. Pour ces oiseaux, la destruction intentionnelle ou l’enlèvement des oeufs et des nids sont interdits tout comme la destruction et la mutilation intentionnelles, la capture ou l’enlèvement des oiseaux dans leur milieu naturel. La perturbation intentionnelle des oiseaux notamment pendant la période de reproduction est également interdite. Enfin la loi condamne également la détention, le transport, le colportage, la naturalisation, la vente ou l’achat ainsi que l’utilisation commerciale ou non des hirondelles et des martinets (article 3. AM 29/10/2009). En résumé, il est interdit de porter atteinte aux hirondelles. et aux martinets, ainsi qu’à leurs nids et à leurs couvées.aubade

Les hirondelles sont donc des oiseaux protégés par l’Arrêté ministériel du 29 octobre 2009, qui interdit de détruire les individus, les nids, les œufs, les poussins ou de perturber intentionnellement les animaux. A noter que les nids restent protégés même quand les hirondelles sont absentes (période hivernale). Contrevenir à ces dispositions expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison et 150 000 euros d’amende.

 Si vous devez rénover une façade ou que vous souhaitez éviter les salissures que peuvent causer les oiseaux, la boutique vous propose des nids artificiels à installer après les travaux et des planches anti-fientes à installer sous les nids : boutique en ligne

A l’occasion de la journée de la terre

A l’occasion de la journée de la terre, votre prochain lundi du CPIE du 19 avril sera un atelier en ligne animé par Kimiyo sur le climat et notre monde de demain ! Grâce à des jeux interactifs, vous pourrez en apprendre davantage sur le climat et son évolution ! 
Atelier en ligne (sur Zoom), uniquement sur réservation au 06.95.53.78.81Peut être une image de texte qui dit ’BASSIN DETHAU Kimiyol uriosité Lundi du CPIE Quel temps fera-t'il demain? Lundi 19 avril à 18h Atelier fermé sur le logiciel Zoom réservation- -Uniquement A travers quelques petits jeux interactifs, intéressez-vous au climat de notre planète aux différents phénomènes qui le touchent réchauffement, dérèglement, montée des eaux...Profitez de journée de terre pour apprendre plus sur notre environnement, et ainsi mieux le protéger. Animé par Kimiyo. Gratuit. PRENEZ L'AIR PROGRAMMATIONCOMPLETE COMPLÈTE SUR: www.cpiebassindethau.fr/prenezlair me CLIMA hau OFB Ûc Herault aGGLOPÃLE ARCRIFELDETRAR’

Sècheresse : appel à la vigilance et aux économies d’eau sur le bassin de Thau

Le fort déficit pluviométrique enregistré depuis septembre dans tout l’Hérault met sous tension l’aquifère souterrain du Pli Ouest (principale ressource en eau du bassin de Thau). Le niveau très bas des nappes, déjà à l’origine du phénomène d’inversac sur la source sous-marine de la Vise, est préoccupant. D’autant que l’été, les besoins en eau flambent. Pour éviter de futures restrictions, la Préfecture va placer le département en mode vigilance, avec des préconisations d’économie d’eau relayées par le Syndicat mixte du Bassin de Thau, via la Commission locale de l’eau (CLE).secheCapture

A l’instar de tout le département de l’Hérault, le bassin de Thau risque de manquer d’eau cet été. Les indicateurs dévoilés lors du comité sécheresse réuni le 15 avril par la DDTM* sont sans appel. De septembre 2020 à avril 2021, le déficit de pluie de notre territoire s’élève à 237 mm. Un manque énorme au regard du cumul annuel de hauteur d’eau habituellement de 550 mm annuel. L’absence de précipitations, notamment en période de recharge habituelle à l’automne, provoque une forte tension sur l’aquifère souterrain du Pli Ouest, dont le niveau des nappes est très bas. Une situation préoccupante car cet aquifère alimente Sète en eau potable et Balaruc-les-Bains en eau thermale. Il irrigue aussi certaines surfaces agricoles et contribue à l’équilibre de l’écosystème lagunaire via la source sous-marine de la Vise.

Déjà en novembre dernier, la recharge insuffisante du Pli Ouest, combinée à une surcote marine consécutive d’une tempête, a provoqué un inversac. Caractérisé par une inversion des circulations d’eaux entre l’aquifère et la lagune, le phénomène, suivi par le SMBT, le BRGM et l’Etat, perdure encore aujourd’hui. Sur les secteurs de Montbazin, Issanka et Villeveyrac, le suivi hydrologique, assuré par le SMBT via un réseau de piézomètres, révèle aussi un niveau de recharge très partiel du Pli Ouest.

Ce fort déficit de précipitations, avec des volumes quasiment divisés par deux, risque d’aggraver les tensions sur la ressource pendant l’été. Une période où par nature, il pleut très peu et où les besoins augmentent fortement, notamment en agriculture. Dans ce contexte tendu, similaire à celui enregistré en 2016, la Préfecture va prochainement activer le premier niveau de gestion, prévu au code de l’environnement en cas de sécheresse. Il s’agit du niveau de vigilance, avec des préconisations d’économie d’eau auprès des différents utilisateurs (usages domestiques, industriels et agricoles). L’objectif étant d’éviter le recours aux restrictions prévues par les autres niveaux de gestion (alerte, crise et crise renforcée).Changement Climatique

Expert en matière de gestion de l’eau, le SMBT, qui pilote notamment le SAGE** , va se mobiliser, au travers de la Commission locale de l’eau (CLE), pour informer et appeler à la sobriété tous les consommateurs. Une campagne menée en lien avec Sète Agglopôle Méditerranée, chargée de la gestion de l’eau potable sur le territoire, est prévue afin d’envoyer des courriers informatifs aux plus gros consommateurs d’eau.

« Aujourd’hui, les outils que nous avons financés et développés permettent d’anticiper et mesurer ce type de phénomène, se félicite Vincent Sabatier, vice-président de la CLE. La leçon à tirer est que nous ne sommes plus confrontés à un événement exceptionnel mais à une accumulation de déficits, essentiellement liés à la pluviométrie. Dans l’urgence, il faut évidemment suivre les consignes de la Préfecture et surveiller les consommations. Concernant les perspectives d’avenir, l’espoir réside dans le potentiel de réutilisation de l’eau que va ouvrir la nouvelle STEP. En réutilisant l’eau une fois, nous allons préserver la ressource de moitié. ».

*Direction Départementale des territoires et de la mer.

* Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux.

Le projet Bridges for Plastic – (des ponts pour le plastique) de la Catfarm

L’événement de Catfarm autour du plastique du 27 mars n’a finalement pas eu lieu (en raison du Covid), mais la vie a continué ! Voici donc ici des petites nouvelles des volontaires de l’équipe Bridges For Plastic…  

Pourquoi le plastique est-il un “problème” ? Et quelles actions sont en cours à Catfarm pour y remédier ? Comme on l’entend depuis plusieurs années dans les médias, le plastique est un matériel qui partout nous entoure : dans les océans, sur certaines plages d’Asie, dans des rues, etc. Cela va du gros bout, le macro plastique, au plus petit bout, le micro plastique, imperceptible.

En 2018, la production mondiale de plastique a dépassé les 300 millions de tonnes dans le monde et ne fait qu’augmenter. Aussi, en 2015, moins de 20 % du plastique produit a été recyclé, 25 % fut incinéré, et le reste, jeté1. Ce matériau se trouve aussi tout simplement partout à Catfarm : dans les matériaux de construction, les emballages, les brosses à dent… et jusque dans les vêtements !

« Alors, nos petits chats (les volontaires vivant sur place) ont décidé d’agir à leur niveau et d’initier un projet de recyclage ! Ce projet, ils l’ont nommé Bridges for Plastic. L’objectif est de sensibiliser tous les visiteurs passant par Catfarm sur le plastique, de discuter avec les acteurs locaux et de s’amuser à recycler notre propre plastique.  Selon Hannah Ritchie and Max Roser, 2018, dans “Plastic Pollution”, Our World In Data, lien internet : https://ourworldindata.org/plastic-pollution L’équipe est en effet en contribution avec le réseau Precious Plastic (https://preciousplastic.com/) qui est une start-up internationale offrant des connaissances expertes et des machines afin de recycler le plastique chez soi ! »

Il y a une machine pour réduire le plastique en copeaux, une pour le faire fondre, et une pour former des objets (grâce à des moules) afin de redonner une nouvelle vie à ce fabuleux matériau si flexible ! Cette start-up rend aussi disponible des kits de démarrage afin de créer son propre business ou organisation pour recycler.broyCapture

Aujourd’hui, l’équipe a la première machine (le broyeur, voir ci-dessus).

Le petit broyeur reçu à Catfarm pour commencer le recyclage fait maison. Par ce projet, Catfarm espère donc redonner une vie au plastique de leur quotidien : faire des chaises, des briques de constructions, des pots de fleurs… et n’importe quoi d’autre que l’imagination peut suggérer ! Cela est très important pour nos petits chats car ce projet rentre en corrélation avec tout le reste du fonctionnement de Catfarm. Nous tentons en effet de consommer consciemment : que ce soit l’énergie, l’eau, la nourriture, le temps, etc. En fait, tout ce qui peut avoir une seconde vie là-bas, en a une ici (dont le plastique) et ils le font tous ensemble !broyerCapture

Il existe 7 types de plastique. Parmi ceux-là, seuls 4 peuvent être recyclés avec les machines de précious-plastic (voir-ci dessus les signes réalisés par un de nos chats). Si vous ne le savez pas encore, Catfarm est une ONG située sur les collines de la Moure et dont les membres expérimentent la vie en éco-communauté. Cette “ferme à chats” reçoit aussi des jeunes européens autour d’événements ou festivals en partenariat avec l’Union Européenne.

Le prochain événement a pour sujet l’intelligence artificielle et notre relation aux ordinateurs/internet “Tomorrow Today”. Les membres et les volontaires internationaux de cette ONG tentent en fait de s’éduquer en faisant, en expérimentant diverses façons de vivre ensemble et en alliant haute technologie et nature. Voici le site internet : catfarm.net (disponible en français grâce au petit drapeau).

Le plastique, à Catfarm, c’est donc quelque chose ! Et lorsque les projets prendront de l’ampleur, les petits chats vous inviteront vivement à y prendre part. Catfarm est impatient(e) de pouvoir vous accueillir et guérir notre planète tous ensemble. Ici, l’union fait la force !broyaCapture

CPIE : vos animations du week-end à Poussan

Le CPIE Bassin de Thau lance sa programmation printanière Prenez l’Air dans laquelle nous vous proposons des sorties natures sur la biodiversité du bassin de Thau !
Deux animations sont prévues ce week-end à Poussan, l’une sur les plantes de la garrigue (fabrication d’un herbier)  et l’autre sur une animation land’art  (faire une oeuvre d’art avec des éléments naturels : coquillages, branchages etc).
Ces animations sont uniquement sur inscription aux numéros indiqués. Pour plus d’information n’hésitez pas à appeler au 06 95 53 78 81 ou consultez la programmation complète ici : https://www.cpiebassindethau.fr/prenezlair/Aucune description de photo disponible.

 

Vendredi avec le CPIE, partez à la découverte des oiseaux du Lido à Frontignan !

Sous les conseils d’un animateur de la LPO Occitanie – DT Hérault, venez en apprendre plus sur les dangers que ces oiseaux doivent surmonter
Animation à partir de 6 ans.
Tarif de 6 euros par adulte, gratuit pour les – 12 ans.
Réservation auprès de l’

Office de tourisme de Frontignan

au : 04 67 18 31 60.Peut être une image de plein air et texte qui dit ’BASSIN DETHAU Les Oiseaux du Lido Rencontre avec les oiseaux de la lagune Vendredi 16 avril à 9h30 au lido des Aresquiers à Frontignan Depuis quelques jours de drôles d'oiseaux s'installent sur nos plages près de nos lagunes. Certains courent sur sable, 'autres plongent dans 'eau jouent cache -cache dans les salicornes. Partez leur découverte les observant avec ornithologue apprenez en plus les dangers que ces oiseaux doivent surmonter. Animé par la LPO Occitanie. Tarif 6€ adultes gratuit pour les moins de 12 ans. Réservation :04 PRENEZ L'AIR PROGRAMMATION COMPLÈTE SUR www.cpiebassindethau.fr/prenezlair dleau CLIMA OFB Occitanie Herault aGGLOPÃL ARCRIFELDETRAR’