La nouvelle association de défense du Bassin de Thau contre le tracé LGV appelle à la mobilisation autour de 2 réunions publiques

La nouvelle association de défense du Bassin de Thau contre le tracé LGV appelle à la mobilisation autour de 2 réunions publiques.

Cliquez sur le texte pour l’agrandir.aaaabcazCapture

La 7e édition des Nuits de la thermographie, c’est ce mardi !

Dans le cadre du Plan Climat de Sète agglopôle méditerranée 2021-2026,  le Guichet Renov Occitanie portée par l’association Gefosat en partenariat avec l’agglomération, organise ce mardi 18 janvier, à partir de 18h, la 7ème édition des  «Nuits de la thermographie »  à Frontignan pour sensibiliser aux enjeux de la rénovation énergétique.

 Une mauvaise isolation, des fenêtres mal posées ou encore une faille dans la construction peuvent provoquer des fuites de chaleur et/ou des infiltrations d’air.  Souvent ignorées car invisible à l’œil nu, ces pertes nuisent au confort et au porte-monnaie des occupants.

 Le principe des « Nuits de la thermographie » est simple : arpenter en soirée les rues d’un quartier pour traquer les déperditions énergétiques à l’aide d’une caméra thermique et guidé d’un conseiller Energie.Isolation De Façade, La Façade De La

 Le programme détaillé de cette balade urbaine originale et instructive

•             18h00 : Rendez-vous devant l’hôtel de ville de Frontignan.

•             18h15-19h15: balade de 30 à 45 min environ, thermographie des bâtiments recensés lors de la balade de préparation, analyses des thermogrammes et explications.

 Cette balade gratuite est ouverte à tous dans la limite de 30 personnes.

 Pour rappel, un service gratuit de conseils et d’informations neutres et objectifs sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans votre logement est proposé sur le territoire pour tous les particuliers, sans conditions de ressources, en partenariat avec l’association Gefosat : le Guichet Renov’Occitanie. Un thermicien répond à toutes les questions sur un projet de construction, de rénovation, relatives aux factures d’énergie, aux travaux à engager, aux aides financières, aux  devis, à la TVA etc.

Les permanences ont lieu toute l’année par téléphone et en permanences physiques sur rendez-vous au    04 67 13 80 94 et par courriel conseilrenovation@gefosat.org :

-        Frontignan : Maison France Service,

-        Balaruc-les-Bains : Espace Louise Michel – rue des écoles

-        Mèze : Annexe Mairie – bureau n°3 – rue de la cave coopérative

-        Sète : Maison de l’Habitat – 17 rue Pierre Sémard

Inscription obligatoire à la balade du 18 janvier auprès de l.jourdan@agglopole.fr

 

Changement de prestataire pour l’eau potable

Bas languedoc
 
 A partir du 1er janvier 2022, Eau du Bas Languedoc devient le nouveau délégataire du service de l’eau potable sur le territoire du Syndicat du Bas Languedoc dont dépend la Ville de Poussan.

Suite à la fin du contrat de délégation de service public confié à SUEZ depuis 2002, le Syndicat Intercommunal d’adduction d’eau des communes du Bas Languedoc (SBL) a souhaité mettre en place une nouvelle délégation du service d’eau potable (DSP) via une SEMOP pour les 13 prochaines années.

Quel impact pour l’usager ?
Au-delà des bénéfices de la gouvernance partagée public-privé permettant une meilleure gestion opérationnelle, le premie rimpact visible pour l’usager est sur sa facture avec une baisse de l’abonnement eau potable de près de 40 %. La SEMOP contribue au financement d’une aide sociale mise en place pour les familles rencontrant de grandes difficultés, en coordination avec les Centres Communaux d’Actions Sociales (CCAS).

De plus, l’accueil du public est renforcé  avec :
• Des plages horaires augmentées dans les 4 accueils physiques sur le territoire avec des moyens interactifs modernes pour améliorer l’accessibilité (Visio, langue des signes,traduction instantanée…) ;
• De nouveaux moyens de communication : site internet, animation des réseaux sociaux (Facebook), informations ciblées en temps réel (Illiwap) ;
• Une permanence téléphonique de 60 h par semaine avec un numéro dédié  (prix d’u nappel local).

L’application « On Connect Coach » est mise à disposition de chaque abonné qui en fera la demande pour optimiser sa consommation d’eau en temps réel… et sa facture

  • Pour contacter Eau du Bas Languedoc
  • Un accueil téléphonique ouvert du lundi au vendredi de 8h à 19h et de 8h à 13h le samedi
    0977 408 465 (appel non surtaxé)
  • En cas d’urgence : une fuite, un manque d’eau, …un numéro prioritaire disponible 24h / 24
    0977 428 465 (numéro non surtaxé
  • Une station Illiwap pour rester en contact avec votre service de l’eau à télécharger sur Android et IOS.
  • Un mail à l’adresse ci-dessous :

eaudubaslanguedoc@serviceclient.toutsurmoneau.fr

Un site internet disponible à  l’adresse suivante :
https://eaudubaslanguedoc.toutsurmoneau.fr

 
 
 

Sapins : c’est encore le temps de la collecte

Sète agglopôle rappelle que les sapins naturels ne sont pas des encombrants mais des déchets verts. Ils ne doivent pas être déposés sur la voie publique, ou dans les bacs à déchets, mais rapportés en déchetterie où ils pourront être recyclés.ABCAPCapture

Pour vous faciliter la vie...  jusqu’au samedi 15 janvier 2022, une trentaine de points de collecte sont mis en place sur le territoire pour vous permettre de déposer vos sapins naturels (sans flocage ni décoration) avec la garantie qu’ils seront ensuite 100 % recyclés.

Ils seront dirigés vers la filière de valorisation des déchets végétaux et, mélangés à d’autres essences, transformés en paillage, utile pour limiter l’évaporation et enrichir le sol, ou en compost.

Petit bonus : vous pouvez vous rendre entre le 1er janvier et le 28 février 2022 sur notre site d’Oïkos à Villeveyrac pour récupérer gratuitement un sac de compost (1 sac d’une contenance de 10 litres par foyer).

POUSSAN 1 Place de la Mairie
Parking Avenue de la Gare

Cotons-tiges, gobelets, emballages des fruits et légumes… : quels sont les produits jetables en plastique interdits ?

Gobelets, sacs, touillettes, cotons-tiges, pailles…Chaque année, les pays de l’Union européenne produisent près de 25 millions de tonnes de déchets en plastique, qui mettent des dizaines d’années à disparaitre. Pour interdire aux entreprises la production, l’utilisation ou la commercialisation de ces matières plastiques, plusieurs textes ont été votés ces dernières années aux niveaux français et européens. On fait le point sur la mise en œuvre des différentes interdictions.

Sacs en plastique jetables : c’est fini depuis 2017

Avant l’interdiction, 5 milliards de sacs plastiques à usage unique étaient distribués en caisse des commerces chaque année en France. Utilisés quelques minutes, ces sacs mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux.

C’est pourquoi la loi sur la transition énergétique et la croissance verte du 17 août 2015 a mis fin à la distribution, à titre onéreux ou gratuit, des sacs de caisse en plastique à usage unique destinés à l’emballage de marchandises dans les points de vente.

À savoir

Pour une entreprise, le non respect de cette interdiction, expose à des sanctions administratives et/ou pénales prévues par le Code de l’environnement, soit jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 100 000 € d’amende.

Cotons-tiges, gobelets, touillettes… : depuis 2021 l’interdiction a été étendue à d’autres produits en plastique jetables

Depuis le 1er janvier 2021, la vente et la mise à disposition de certains produits en plastique a été progressivement interdite (notez que les stocks pouvaient être écoulés jusqu’au 1er juillet 2021).

Comme le détaille le site service-public.fr, les produits suivants sont désormais interdits :

  • les couverts
  • les assiettes jetables cartonnées comportant un film plastique et les assiettes en plastique compostable
  • les boîtes en polystyrène expansé pour la nourriture à emporter ou à consommer sur le lieu de vente
  • les gobelets même compostables, notamment ceux en polystyrène expansé
  • les couvercles et bouchons pour boissons
  • les pailles (sauf celles destinées à être utilisées à des fins médicales)
  • les touillettes pour boissons
  • les bouteilles mises à disposition gratuitement dans les lieux recevant du public et dans le cadre professionnel, ou distribuées lors d’événements festifs, sportifs ou culturels
  • les piques à steak
  • les confettis et les paillettes
  • les tiges de ballons de baudruche
  • tous les objets en plastiques oxodégradables (matière plastique renfermant des additifs).

Depuis le 1er janvier 2022, l’interdiction s’étend à de nouveaux produits

L’interdiction des emballages plastique des fruits et légumes de moins de 1,5 kg

Depuis le 1er janvier 2022, il n’est plus possible de vendre les fruits et légumes frais non transformés, emballés dans du plastique. Notez cependant qu’afin de permettre l’écoulement des stocks d’emballages, les fruits et légumes produits ou importés avant le 1er janvier 2022 bénéficient d’un délai de tolérance de six mois pour être écoulés.

Au total, c’est une trentaine de fruits et légumes frais non transformés qui doivent être vendus sans emballage plastique.

  • Sont concernés pour les légumes : poireaux, courgettes, aubergines, poivrons, concombres, pommes de terre et carotte, tomates rondes, oignons et navets, choux, choux fleurs, courges, panais, radis, topinambours, légumes racines.
  • Sont concernés pour les fruits : pommes, poires, oranges, clémentines, kiwis, mandarines, citrons, pamplemousses, prunes, melons, ananas, mangues, fruits de la passion, etc.

Les interdictions concernant les autres produits plastiques

En plus de l’interdiction relative aux fruits et légumes (voir paragraphe précédent), depuis le 1er janvier 2022 de nouvelles interdictions de mise sur le marché des emballages plastiques à usage unique entrent en vigueur :

  • l’emballage plastique lors de l’expédition de publications presse et publicités
  • les emballages plastiques non biodégradables pour les sachets de thé et tisane proposés à la vente
  • les jouets en plastique proposés gratuitement aux enfants dans le cadre de menus
  • le collage direct d’étiquettes non biodégradables et non compostables, sur les fruits et légumes.

Devenez Ambassadeur de l’eau à l’occasion de la journée mondiale des zones humides

Une journée mondiale dédiée aux zones humides… AVEC LE SMBTPeut être une image de texte qui dit ’Syndicat mixte du bassin de Thau’

Etangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … les zones humides ont leur journée mondiale. Elle a lieu le 2 février, jour de l’anniversaire de la signature de la « Convention de Ramsar » sur les zones humides.

Cette période est l’occasion pour les acteurs de l’eau et des espaces naturels – associations de protection de l’environnement, collectivités, entreprises, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, office de tourisme – de partager avec le plus grand nombre leurs passions pour ces milieux entre terre et eau.

En 2022, le thème de la Journée mondiale des zones humides est : « Agir pour les zones humides, c’est agir pour l’humanité et la nature »

A cette occasion, le SMBT propose une sortie pédestre pour les ambassadeurs de l’eau, actuels et à venir, le samedi 12 février 2022.

Si vous souhaitez devenir ambassadeur de l’eau sur le territoire de Thau, en savoir plus sur la thématique de l’eau (économies d’eau, désimperméabilisation…) et mettre en oeuvre des actions concrètes, n’hésitez pas à participer à la sortie pédestre sur le cours d’eau l’Aygue-Vagues et la Conque de Mèze  co-animée par Sonia Séjourné, chargée de mission Participation citoyenne et Clarisse Marceillac, technicienne rivière au SMBT et Nicolas Peiffer de l’Ardam. Elle aura lieu le samedi 12 février 2022 de 10h à 12h (départ : parking de la Conque à Mèze – inscription obligatoire par mail : s.sejourne@smbt.fr).

ardam

Ce parcours de 2 km situé sur la commune de Mèze sera l’occasion de découvrir le rôle de la zone humide de la Conque et du cours d’eau l’Aygue-Vaques dans le cycle de l’eau du bassin versant de l’étang de Thau. Cette sortie permettra notamment de présenter les études et travaux visant à restaurer les fonctionnalités des milieux aquatiques programmés en 2022

Dans le cadre de ses missions, le SMBT s’est engagé à construire un réseau d’acteurs et de citoyens sur le territoire. Depuis plus de 15 ans, le Syndicat mixte du bassin de Thau coordonne les politiques de gestion de l’eau et d’aménagement du territoire et portage à la fois du SAGE, le SCOT et la SLGRI du Bassin de Thau.

En 2021, avec l’appui de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, le SMBT a enclenché un processus de participation citoyenne autour des enjeux de l’eau sur 4 thèmes :

  • La désimperméabilisation et la nature en ville
  • Les économies d’eau
  • La restauration des cours d’eau
  • La limitation de l’usage des produits phytosanitaires.

Ce projet “Eau et participation citoyenne” est animé par Sonia Séjourné. L’ambition est d’amener progressivement les citoyens à devenir acteurs de leur environnement,  à être “des ambassadeurs de l’eau”. Plusieurs niveaux d’engagement sont possibles, d’une simple alerte à la mairie sur la présence d’encombrants-déchets sur un cours d’eau à la création d’une maison de l’eau (voir les différents exemples présentés ci-dessous). Le SMBT propose aux ambassadeurs de s’enrichir en connaissances sur le thème de l’eau afin d’être en mesure de proposer et de mettre en place des actions pertinentes pour le territoire.

Un groupe d’ambassadeurs de l’eau a vu le jour suite à une animation réalisée par le SMBT dans le cadre du festival de Thau à Mèze en juillet 2021. A ce jour, 6 personnes constituent ce groupe qui a vocation a mettre en place des actions en priorité sur la commune de Mèze. Un stand sur le thème de l’eau organisé ce jour-là a permis de recueillir des idées sur la gestion de l’eau et des propositions concrètes qui ont été traduites en images (en savoir plus).

stand festival de thau
PHOTO smbt

Une première sortie de terrain a été organisée le 16 octobre 2021 à Bouzigues le long de l’étang de Thau.

Ce fut l’occasion d’expliquer notamment les suivis réalisés sur l’eau et le rôle des plantes dans le maintien de la qualité de l’eau de la lagune de Thau ou encore le rôle de la végétation le long des cours deau.

Les ambassadeurs de l’eau se sont réunis le lundi 6 décembre à Mèze pour échanger autour d’un programme de formation sur l’eau et des actions envisagées parmi  les 4 thèmes.

D’autres sorties sont prévues afin de permettre à ces ambassadeurs d’acquérir de nouvelles connaissances sur le thème de l’eau et ainsi de favoriser la mise en œuvre d’actions.

Rappelons que l’eau est un bien commun précieux et qu’elle n’est pas une ressource inépuisable.

Comptage hivernal des oiseaux des jardins

A noter dans votre agenda ! Le prochain comptage hivernal des oiseaux des jardins aura lieu les 29 et 30 janvier 2022. Il suffit de prendre 1 heure de votre temps pour recenser les oiseaux de votre jardin, cour, terrasse ou balcon, soit le samedi, soit le dimanche. Les données serviront la LPO à mieux connaître les populations d’oiseaux communs. Les observations pourront être saisies sur www.oiseauxdesjardins.frabcompCapture

Nourrir les oiseaux quand il fait froid

  A Poussan, nous avons la chance d’avoir des oiseaux présents toute l’année comme les mésanges charbonnières, les mésanges bleues, les moineaux domestiques, les verdiers d’Europe, les merles noirs, les tourterelles turques, les chardonnerets, les rouges-queues noirs, et l’hiver , on voit aussi, poussés par le froid, des rouges-gorges, des pinsons des arbres, des accenteurs mouchets, des troglodytes mignons et pinsons des arbres…Merle, Oiseau, Oiseau Chanteur, Le Noir

Quand le sol est gelé ou recouvert de neige le plus grand risque de mourir pour les oiseaux sauvages est de ne pas trouver de nourriture plutôt que d’avoir froid.

La lutte contre le froid entraîne une grande déperdition de poids et fait baisser la température interne des petits oiseaux.

Pour compenser ces risques mortels les oiseaux ont un besoin vital de se nourrir presque à longueur de journée et on peut les aider en mettant de la nourriture à leur disposition.Oiseau Pinson Des Arbres, Forêt, Plumage

Quelle nourriture ?

Jacques Bougard, Poussannais, membre de la LPO, nous donne quelques conseils :

  « On peut proposer aux oiseaux des boules de graisse contenant des graines diverses à accrocher en hauteur. Proposer aussi des graines de tournesol qui sont les graines les plus caloriques, disposées dans ou sur des mangeoires mises en place à 1 m 50 du sol pour les mettre à l’abri des chats et autres prédateurs. On mettra aussi des graines au sol pour les oiseaux qui se nourrissent exclusivement au sol comme les Pinsons des arbres, les Rouge-gorges… On peut aussi disposer quelques morceaux de pain sec et de la matière grasse (beurre, margarine). Enfin on mettra un petit abreuvoir à fond plat (assiette par exemple) à disposition pour que les oiseaux puissent boire. Par temps de gel vérifier que l’eau ne gèle pas ou la remplacer régulièrement par de l’eau tiède. Boules de graisse et graines de tournesol se trouvent facilement dans le commerce. »

  Des mangeoires de différentes formes et des supports de boules se trouvent aussi dans le commerce mais on peut très bien bricoler par soi-même, comme de simples plateaux par exemple.

  Pour éviter la transmission des maladies entre oiseaux il faut nettoyer régulièrement ces accessoires à l’eau savonneuse. Positionner ces dispositifs si possible au soleil et à l’abri du vent du nord.

  « A leur réveil, les oiseaux sont frigorifiés et affamés et il faut les nourrir chaque matin dès le lever du jour et le soir une heure avant le coucher. La période va de novembre au printemps selon les intempéries. » Rajoute Jacques, un passionné.

Urgent : vos élus sont mobilisés contre le tracé de la ligne LGV et ils comptent sur votre mobilisation !

Après deux votes « CONTRE » en Conseil communautaire dont celui du 23 septembre 2021 concernant Le protocole d’intention de financement pour la réalisation de la phase 1 de la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan de Mme le Maire, Vice Présidente de Sète agglopôle méditerranée et de M. VANDERMEERSCH élu communautaire, il était logique que vos élus aux côtés des Poussannais, répondent « OUI » à l’appel au rassemblement de l’Observatoire de Thau devant la gare de Sète pour manifester leur mécontentement et leur opposition au tracé de la ligne LGV qui aura un impact écologique, économique, sociétal important sur notre commune.aaaabbbCapture
À vous de jouer ! Vous avez jusqu’au 27 janvier 17h30 ! Remplissez le formulaire de l’enquête publique en ligne https://www.registre-numerique.fr/…/deposer-son… si besoin vos élus sont à votre disposition si vous avez besoin d’aide pour remplir le formulaire
Rejoignez l’association ALT – Alerte LGV sur Thau sur https://www.facebook.com/AlerteLgvThau/
Vidéo 1 : présentation : https://youtu.be/kgSSdZkLFWE
Vidéo 2 : interview de Madame le Maire : https://youtu.be/4X-WtCmSXWc