A la rencontre de la petite musique du silence avec le dernier livre de Jean Reboul

    Le nouveau livre de Jean Reboul, «Petite musique du silence – de Bach à Lacan « Aux éditions du Champs Social, nous invite à aller, comme lui, à la rencontre du silence au travers de son ouvrage dans une aventure singulière…

« Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même » . Précise-t-il…

Pourtant, Jean Reboul, médecin gynécologue, docteur en psychologie et en biologie humaine, ancien chef de clinique à la Faculté, psychanalyste, membre de l’École de la Cause Freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse,auteur de plusieurs livres et films, continue sa quête inspirée par ses rencontres avec ses patients. S’’il ne cesse  d’’explorer dans l’infertilité le mystère féminin et celui de la conception il s’intéresse aussi au malaise dans la civilisation : «L’objectivité des résultats, l’’évaluation quantitative dans la frénésie des chiffres et la certitude des images, qui mettent à distance l’’intime de l’’être humain et entravent l’’élan de vie. » Même si sa recherche ne l’’a jamais éloigné de la technique pour laquelle il a le plus grand respect..lainthjkDSC_0209_084 - Copie (2)

Pour le Docteur Reboul, L’écriture d’un livre concernant l’expérience clinique n’est jamais pour lui, l’aboutissement d’une quête mais le point de départ d’un chemin nouveau.

Son désir de transmettre ce que la rencontre clinique lui enseigne est très vite devenu une nécessité.

« Cet inconnu, cet irreprésentable, cette part de l’humain que l’objectivité scientifique méconnaît est devenue l’essentiel de ma recherche. À la science, je suis resté fidèle. Mais reconnaître les progrès de l’objectivité scientifique n’exclut pas d’être attentif à ce que la science ne veut pas savoir.. »

Ecouter Jean Reboul sur : https://youtu.be/iLqNIo57FAg

Et Aujourd’hui, un cas clinique nous enseigne comment l’art, la musique, la poésie sont au service d’une rencontre inouïe : celle du silence. Rencontre déterminante pour un être parlant, désirant, jouissant en quête d’amour et de liberté.

« Parler de son silence c’est cueillir un fragment de vérité qui ne concerne que lui. C’est accepter l’inconnu d’un passage et rencontrer l’impossible pour décider de son destin et construire sa vie. » Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même. C’est choisir de vivre une aventure et d’accepter avec respect ceux qui la vivent autrement. »

Jean Reboul nous invite à le suivre, lui qui est rentré dans cette aventure où il a rencontré Bach et Lacan, faisant preuve dans une étonnante proximité à la fin de leur vie, de la rencontre du réel.

La «Petite musique du silence – de Bach à Lacan  » est une synthèse condensée de près de 10ans d’observations et d’analyses de Jean Reboul toujours guidé par sa quête de l’impossible qui est à son sens du côté de la vie.
C’est à Salzbourg qu’il rencontrera un couple de musiciens eux aussi en quête de l’impossible, d’un enfant…
Et ce sera grâce à la Musique, mais surtout à une autre lecture de celle-ci, grâce à ses silences, à leurs silences et à leur méditation que l’enfant viendra…
Et si Jean Reboul, en tant qu’écrivain et musicien, fait référence à René Char et à son fascinant impossible…. c’est qu’il sait aussi que « le silence est une rupture féconde pour un élan de vie » et que si nous n’atteignons jamais l’impossible celui-ci nous sert de lanterne……
Et comme l’art, la musique, la poésie, le langage aussi… Sont au service de la rencontre avec le silence, ils nous permettent de poursuivre avec lui cette approche de l’impossible qui guide Jean Reboul sans relâche…..

 

Découvrez l’interview du Président de la Compagnie du Strapontin Jean Artières sur France Bleu Hérault

DÉTENTE ET HUMOUR AVEC LA COMPAGNIE DU STRAPONTINDécouvrez l’interview du Président de la Compagnie du Strapontin Jean Artières sur France Bleu Hérault : il a présenté la Compagnie et les activités…

« Parades nuptiales en Turakie » est pour l’instant annulé à Poussan

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et sur scène
Dans le cadre de notre partenariat avec le Théâtre Molière de Sète, nous aurions dû recevoir le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » le mercredi 20 janvier au Foyer des Campagnes. Au vu des nouvelles mesures gouvernementales en raison de la situation sanitaire, ce spectacle a été annulé. Nous espérons qu’il sera reporté à une date ultérieure et ainsi accueillir pour la deuxième fois la « Compagnie Turak Théâtre » dont nous avons eu le plaisir de découvrir le spectacle « Deux Pierres » en décembre 2018 toujours dans le cadre du partenariat avec le TMS / Scène Nationale.
Au delà de cette annulation Madame le Maire, M. Bernabeu Adjoint à la culture et les élus de la commission culture tiennent à témoigner tout leur soutien aux acteurs du monde de la culture qui traversent une grave crise depuis de nombreux mois.

 

En raison de la situation sanitaire, le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » à Poussan est annulé…

En raison de la situation sanitaire, le spectacle « Parades nuptiales en Turakie » programmé le mercredi 20 janvier au foyer des Campagnes a malheureusement été annulé par le Théâtre Molière de Sète. Nous espérons qu’il sera reporté à une date ultérieure. 

Poussan : une saison culturelle sous le signe de la résistance

Salon Songes d’automne

Après des semaines et des mois de doute, de préparations suivies d’annulations, d’espoirs et de désillusions, de contraintes quasi insurmontables, Mme le Maire, Florence Sanchez, M. Bernabeu Adjoint à la culture et l’ensemble des membres du service culturel étaient heureux, dans cette période compliquée, d’accueillir au sein du Foyer des Campagnes, la cinquième édition du salon Songes d’Automne ces samedi 10 et dimanche 11 octobre.TRA 2Capture

Ce salon, ouvert aux peintres et sculpteurs amateurs de Poussan et ses environs permettait à ces derniers de montrer, en pleine lumière et au plus grand nombre, le fruit de leur travail et de leur passion. Entre abstraction et figuration, de tableaux en sculptures, plus de deux cents visiteurs déambulaient, durant ces deux jours, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, à l’intérieur de ce musée poussannais repeint à neuf. Et en ces jours sombres que nous traversons, éloignés, masqués, angoissés et soupçonneux, ce salon offrait aux artistes et aux visiteurs l’occasion de se retrouver enfin pour partager des moments de bonheur et d’émotion.Un grand merci à tous les exposants qui mettent de la couleur dans le gris de nos vies et qui offrent une partie d’eux-mêmes en partage quand la tendance est à la crainte et au repli sur soi-même.

Festival d’Arts et d’Agapes

Après la grande désillusion due à l’annulation du festival d’Arts et d’Agapes pour cause de covid, M. Bernabeu, Adjoint à la culture et Mme Méhenni de l’association EscapadeS ont eu l’excellente idée de reprogrammer deux spectacles au foyer des campagnes, dans le but de soutenir le milieu artistique.TRAZCapture

Cela mettait un peu de baume au cœur de tous les amoureux du spectacle vivant et, après l’accord de la préfecture,nous étions heureux d’accueillir le samedi 3 octobre, Isabelle Bach avec son spectacle: « Si on sème, le paradis,c’est ici », une conférence spectaculaire et décalée à partir du mouvement « les incroyables comestibles » animée par une« ex biologiste » quelque peu farfelue…Grâce à son humour communicatif, Isabelle Bach, alias Ghislaine Berthion, permettait le débat et l’élargissement des possibles que peut offrir notre planète avec un peu de solidarité agricole et citoyenne !

La conférencière, infatigable et nouvellement passionnée, nous offrait un plaidoyer drôle, poétique et surtout vivifiant pour une utopie… bien réelle.Même si un seul spectacle a pu être reconduit devant le durcissement du contexte sanitaire, la volonté des élus est de s’engager pour que la prochaine saison culturelle permette à tous les artistes de retrouver leur public et de faire partager aux Poussannais la passion qui les animent.

JACQUELINE ET MARCEL : ANNULÉ !

La Compagnie Surprise est sincèrement désolée de vous annoncer l’annulation du spectacle de la Compagnie L’Art Osé :

 « Jacqueline et Marcel jouent Music-hall de Lagarce ! »

 Ce spectacle initialement prévu le vendredi 18 Décembre ne pourra pas être organisé en raison des mesures sanitaires gouvernementales.

 Pour ceux qui souhaitent être remboursés : vous êtes invités à envoyer votre demande accompagnée d’un RIB à compagnie.surprise@gmail.com ou à Compagnie Surprise 46 rue Marcel Palat 34560 POUSSAN

EN POUSSAN TA PORTE : OUVERTURE de la 6ème SAISON

Il est à présent temps de se retrouver avec la première soirée « En Poussan Ta Porte »  2020-2021 !!

 La Compagnie Surprise vous propose  de rencontrer Jacqueline et Marcel, un couple délicieux et extravagant, taquin et insatiable qui saura à n’en pas douter, vous mettre à l’aise et vous séduire par leur verbe généreux.

 Vendredi 18 Décembre,

La Cie Surprise invite la Compagnie L’Art Osé avec

Jacqueline et Marcel jouent Music-hall de Lagarce !aporCapture

 Ce spectacle sera joué sous réserve de confirmation d’autorisation préfectorale. La Compagnie Surprise assurera la mise en place des mesures sanitaires conformément à la législation en cours et ne pourra donc pas vous proposer une restauration et un bar comme à l’accoutumée, nous en sommes désolés !

 Toute petite jauge : Réservez dès à présent !

Spectacle tout public. Ouverture des portes 18h00, début du spectacle 18h30

clic ici pour réserver !

Durée : 45 mn, et plus si affinités

Pour l’occasion, Jacqueline a sorti sa robe du soir, Marcel a revêtu son smoking.

Il y aura du panache, du charme, du romanesque, mais il n’y aura ni champagne ni musique ni paillettes… Il sera question de porte, de tabouret, de tricherie.

« L’histoire ? Nous serions heureux de la connaître ! »

Ce qui est certain c’est que ces deux imposteurs seront là, devant vous et qu’ils feront tout pour vous rencontrer.

 Le prétexte Music-hall (1988) écrit par Lagarce, l’un des auteurs contemporains les plus joués aujourd’hui en France. 

« Comme tous les soirs, dans cette ville-là comme dans toutes les autres villes, la Fille jouera sa petite histoire, prendra des mines, racontant la journée terrible qui s’achève, récit des diverses humiliations et aléas divers.

Comme tous les soirs, le Boy épuisé, fatigué, rêvant de s’enfuir, fera mine, l’accompagnera, trichera avec elle. »

Ensemble, ils feront semblant.

 Plus d’infos par mail après votre réservation !

Le Théâtre Molière de Sète s’installe au Foyer des Campagnes

Convention de partenariat entre la commune et la scène nationale

Depuis 3 ans, plusieurs spectacles du Théâtre Molière de Sète sont également joués dans les communes de Sète Agglopôle.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)tataCapture

Le service culturel de la Ville a renouvelé son partenariat avec la scène nationale pour la 3e année consécutive afin d’accueillir 3 spectacles pour la saison 2020/2021. En raison du reconfinement le spectacle de décembre a été annulé, le service culturel a choisi de conserver deux spectacles dans sa programmation 2021

Un voyage artistique à travers toutes les richesses de la culture

Pendant cette période compliquée, le service culturel de la ville de Poussan vous propose un voyage artistique à travers toutes les richesses de la culture: regardez, visitez, lisez, écoutez, jouez…