Fiest’à Poussan 2024 : les rythmes irlandais associés au rock cuivré latino pour une soirée musicale et festive

La 27ème édition de Fiesta Sète, du 20 juillet au 4 août, s’annonce comme  son habitude riche en découvertes et surprises avec un festival qui sait associer des artistes de renommée internationale et de nombreuses découvertes, toujours axées autour de la richesse et de la diversité des musiques vivantes.

« Musiques vivantes plutôt que musiques du monde tout simplement parce que celles que nous chérissons parlent au présent de notre monde d’aujourd’hui. Nos choix restent ainsi guidés, pour l’essentiel, par une certaine idée de la modernité, du métissage et du mouvement. Rien ne nous enthousiasme autant que les propositions musicales aux saveurs inédites, les mixtures les plus audacieusement relevées, à condition que qualité et plaisir soient au rendez-vous ! »    0000000001Capture d’écran 2024-07-20 234205

Il faut savoir qu’en 1997, étourdi par une petite brise de mer, José Bel, Monsieur Open Music, disquaire mythique à Sète (de 1975 à 2002), passionné de musique et militant culturel au sein des maisons de jeunes et ciné-club décide de prolonger son amour pour la musique en créant un festival. Accompagné de quelques locos locaux tout aussi passionnés ils ont décrété que la Corniche sétoise valait bien le Malecon havanais, et que le temps était idéal pour mettre à flots le festival Fiesta Latina. La voile latine les a ensuite poussés vers d’autres rivages, de l’océan Indien à l’Afrique en passant par les Balkans : tout un monde de musiques que le festival, judicieusement rebaptisé Fiest’A Sète, n’a de cesse d’explorer depuis pour vous en faire partager les richesses.

27 ans plus tard, le festival,  partage avec une passion indemne sa fringale de découvertes, toujours animé par la certitude que la musique, d’où qu’elle vienne, est un langage universel, une source inépuisable d’émotions et un puissant vecteur de fraternité et de dialogue interculturel.

Écouter la différence, célébrer la richesse de notre éblouissante diversité culturelle, fêter le genre humain dans tout ce qui l’unit et le rassemble. En 2024, Fiest’A Sète reste bien évidemment fidèle au credo qui depuis des années anime son équipe, son public et ses artistes invités.

La 27e édition se déroule du 20 juillet au 4 août et débutera comme à l’accoutumée par une première semaine de concerts gratuits avant embarquement, pour la seconde, à bord du vaisseau de pierre du Théâtre de la Mer. 00000000001fiesta-sete-180-m

Métissages tous azimuts, légendes et jeunes pousses, croyance contre vents et marées en un futur remuant, aux couleurs vives, à l’image du visuel conçu par Virginie Morgand ; voilà ce qui constitue pour l’essentiel nos filets de « pêche aux émotions » et notre raison d’être.

Du Togo à la Louisiane, du Japon aux Caraïbes, nous nous déboussolerons ensemble avec une joie, un désir de partage et une exigence artistique inaltérables.

À l’instar de la danse, sa sœur siamoise, la musique est une affaire de rites, et les rites ont été inventés par l’humanité à son aube pour se reconnaître en tant que telle, s’accepter, se forger un destin collectif, véhiculer des épopées, des histoires, des mémoires, des valeurs, et s’abreuver à des sources sacrées ou profanes, savantes ou festives.
Parce que cette richesse est infinie, Fiest’A Sète a toujours ignoré les formatages dictés par l’industrie du divertissement, privilégiant les croisements esthétiques audacieux et les formes porteuses de sens.

À force d’exigence, de passion, d’authenticité et de prise de risques, le festival a gagné une place de choix parmi la vingtaine de rendez-vous européens qui comptent dans le registre de ce que nous aimons qualifier de « musiques vivantes » : châabi, ma’louf, raï, éthio-groove, vodoun, funaná, batuque, danzón, mambo, maloya, cante jondo, reggaeton, fado, musique carnatique, hindoustani, kawwali, afrobeat, gwoka, rebétiko, sembe, cumbia, transe gnawa, rumba congolaise, blues songhaï, forró, bossa, funk créole, musiques rom et klezmer, pour n’évoquer que quelques formes plus ou moins patrimoniales dont on sait l’aptitude globale au métissage tous azimuts.000000000001IMG_20240720_222917 Vidéo d’introduction : https://youtu.be/VQibUowRsuI

Oui, musiques vivantes plutôt que « musiques du monde », tout simplement parce que celles que nous chérissons parlent au présent de notre monde d’aujourd’hui. Plus profondes sont les racines, plus belles et élancées sont les branches. Nos choix restent ainsi guidés, pour l’essentiel, par une certaine idée de la modernité, du métissage et du mouvement. Rien ne nous enthousiasme autant que les propositions musicales aux saveurs inédites, les mixtures les plus audacieusement relevées, à condition que qualité et plaisir soient au rendez-vous !00000000001IMG_20240720_211229Les objectifs et les désirs de Métisète et de son équipe de bénévoles n’ont guère changé depuis 1997 : faire vivre une grande manifestation culturelle globale, qui mette en avant la diversité et la richesse des cultures et musiques du monde.

Il y a vingt-sept ans, la musique n’était évidemment ni dématérialisée, ni « streamée », pas encore convenablement rangée en playlists, en plateformes, en algorithmes détecteurs d’affinités.  Et si pour les musiciens comme pour les mélomanes, les nouvelles technologies constituent un progrès inestimable en termes d’accès, de découverte, d’exploration de mondes musicaux inconnus, rien ne saurait remplacer l’ivresse que procure l’étourdissante brise de mer mélangée aux notes de balafon, le parfum du large imprégnant les harmonies tziganes, la douceur d’un soir d’été sublimée par une langue inconnue, l’émotion de la rencontre, l’intense vibration de la fête partagée, l’éclat de la musique vivante.

Quelques chiffres


  • 15 jours de festival
  • plus de 200 artistes issus des 4 coins du monde
  • 12 concerts au Théâtre de la Mer
  • Des tchatches musicales
  • Des ateliers enfants et adolescents
  • Des stands de cuisine du monde sur les lieux des concerts
  • Plus de 300 adhérents à l’association Métisète qui organise le festival

Fiest’A Sète débute par quelques jours de réjouissances musicales gratuites dans d’autres lieux que le Théâtre de la Mer : la Plage de la Ola à Sète, le Dancing de Sète, la ville de Poussan et même le Patio de la médiathèque François Mitterrand. Ces soirées régies par une volonté d’éclectisme, avec des artistes venus d’horizons différents, expriment on ne peut mieux notre désir de rendre accessible la musique au plus grand nombre.

Un lieu magique : le Théâtre de la Mer


Le festival ne serait pas ce qu’il est sans son berceau historique : Sète, une ville qui invite au voyage, avec son ambiance portuaire et son tempérament méditerranéen. C’est dans l’un des lieux les plus majestueux et emblématiques de Sète que se tient traditionnellement le temps fort du festival : le bien nommé Théâtre de la Mer. Cet amphithéâtre à ciel ouvert et à flanc de corniche est un ancien fortin côtier qui nous offre la Méditerranée en fond de scène. C’est sur ce belvédère que se succèdent une semaine durant les plus grands artistes internationaux et nouveaux talents, lors de soirées thématiques pleines d’éclat.

Des rencontres inédites sur scène


Ce cadre exceptionnel qu’est le Théâtre de la Mer a inspiré de nombreuses rencontres exceptionnelles au fil des ans : un grand moment de complicité entre Taj Mahal et Bassekou Kouyaté, Manu Dibango invitant Hugh Masekela, Lili Boniche et Idir, la nuit Ethiopiques avec Mahmoud Ahmed et Alémayèhu Eshèté, Ibeyi et Yael Naim, Omara Portuondo & Diego el Cigala rejoints par Yilian Cañizares, Oumou Sangare par Fatoumata Diawara & Hindi Zahra ou encore Eliades Ochoa et Roberto Fonseca… et bien d’autres à venir !

Des affiches originales, réalisées par de grands ARTISTES


Dès la première édition du festival, de grands artistes parmi lesquels Richard Di Rosa, Hervé Di Rosa, Robert Combas ou Pierre François nous ont fait confiance et ont réalisé les affiches de Fiest’A Sète. Depuis 27 ans tous les ans une affiche originale créée par un artiste est proposée.

Retrouvez toutes les affiches et artistes des éditions précédentes en cliquant ici


En plus de la musique, Fiest’A Sète c’est aussi une programmation culturelle plurielle en lien avec les concerts : des tchatches musicales, des séances de cinéma, des expositions dans différents lieux de la ville, des ateliers enfants et adolescents…

A partir de 20 h 30, ce samedi soir, sur le parking de l’Hôtel de Ville de Poussan,  les choses se sont donc accélérées : Bien que le public se soit fait longtemps attendre en tout début de soirée, vu la chaleur ambiante,  José Bel qui s’occupe de l’association Métisète l’invitait à se rapprocher de la scène pour présenter Fiest’A Sète 2024, ou Fiest’A Poussan  et pour l’inviter à voyager avec les 2 formations qui allaient animer la soirée :

 » C’est la 23ème fois que nous sommes reçus à Poussan et que nous pouvons y organiser une soirée de Fiest’A Sète, Poussan une ville toujours fidèle,   avec encore 2 menus, toujours en partenariat avec la Mairie et le comité des Fêtes du Carré d’As. C’est toujours un plaisir et cette année nous allons commencer par « WATERLiNE »

Vidéos :

https://youtu.be/9ivD7hOf9H4

00000000001IMG_20240720_212624

On sait depuis longtemps que l’afrobeat peut s’épanouir ailleurs qu’à Lagos et que la bossa de Tokyo vaut bien celle d’Ipanema.

Waterline est ainsi un quartet occitan dont le cœur bat au rythme de l’Irlande. Et il battait assez fort, régulièrement et loyalement ce samedi soir à Poussan pour qu’on ne puisse pas un instant mettre en doute l’authenticité de l’âme celtique qui habite les musiciens. Le meilleur compliment qu’on puisse leur faire c’est qu’on a l’impression d’entendre un seul instrument ! ». Voilà qui en dit long sur la cohésion et la fougue déployée par Waterline durant près d’une heure trente…

Aucun problème pour les spectateurs qui se laissaient entraîner sans retenue dans ces rythmes bien particuliers et des mélodies surprenantes dans un subtil mélange.

Sétois, vacanciers, Poussannais,  connaisseurs ou  néophytes, profitaient de cette opportunité pour passer un bon début de soirée. Le public s’était fait un peu plus  nombreux  tandis que déjà la pause technique était à l’ordre du jour.

Les spectateurs appréciaient cette douce nuit qui s’annonçait musicale. A l’heure de la Pause, direction les rafraîchissements et les points snacks proposés soit par le Carré d’As soit  par des foodtruck(s) car même si cela fait longtemps  que Poussan s’associe à Fiesta Sète pour l’organisation d’une soirée, le Carré d’As, de la buvette à l’accueil des groupes, aidé par la Mairie fait son maximum.

 Après un premier concert, José  Bel revenait sur Fiest’A Sète et sur les formidables soirées de cet été en précisant qu’il fallait faire vivre avec Fiest’à Sète et adhérer au projet pour que cela perdure.

 Se profilait alors un autre voyage avec SOA.

Vidéos :

https://youtu.be/e2CdM7NUKJc

https://youtu.be/eNz-N3FpF-M

00000000001 kl

Un voyage avec un  rock cuivré latino revendiqué par Soa, Pas d’esbroufe, pas de pose, pas d’embrouille chez ce joyeux septet d’ambianceurs qui ont placé l’esprit de la fiesta au cœur de leur démarche artistique. Ça a déménagé fort jusqu’à minuit. Avec eux, On pense bien sûr à la Mano Negra pour cette propension à restituer l’ambiance festive des barrios de Barcelone, Tijuana ou Bogota. Cumbia, reggae, échos mariachis, riffs fédérateurs.

00000000001IMG_20240720_222740

Aucune option n’a été négligée pour faire advenir une célébration fraternelle et remuante, pleine de chaleur, de couleurs et de sourires partagée par des spectateurs bien motivés, en osmose avec le groupe.

L’on y était,  l’on se laissait porter par ces belles sonorités. « Un univers musical qui se passait là, à Poussan, ce 20 juillet » !

Deux  concerts très différents, par deux groupes qui s’appréciaient mais qui se découvraient. Il y avait de la  qualité, et surtout la  joie et du plaisir  avec l’envie de partager outre leur conception de la musique, l’opportunité de se faire connaître.

Objectif  atteint car  une des volontés premières de ce festival est de est de s’affirmer en tant qu’entité culturelle, loin des tendances et des modes. L’on a pu le vérifier encore. Et n’hésitez pas à poursuivre car le festival s’attache cette année à mettre encore en lumière la diversité du patrimoine musical mondial, et à partager sans la moindre modération ces immenses richesses, fidèle à ses objectifs.

Pour en savoir plus : www.fiestasete.com/

 

Du vendredi 26 au dimanche 28 juillet, place de la Mairie, c’est la fête locale de Poussan.

Du vendredi 26 au dimanche 28 juillet, place de la Mairie, c’est la fête locale de Poussan. Préparez-vous à bouger tout le week-end !
Au programme, avec le Comité des Fêtes – Le Carré d’As :
Vendredi 26 juillet à 21h, Orchestre Jean Ribul
Samedi 27 juillet à 21h, Sacrée Soirée Show
Dimanche 28 juillet à 21h, Orchestre Gold Star
Tout le week-end, jeux et manèges pour petits et grands !
Buvette et restauration sur place

Samedi 20 juillet avec le Comité des Fêtes le Carré d’As retrouvez le Festival Fiest’A Sète à Poussan

Samedi 20 juillet avec le Comité des Fêtes le Carré d’As retrouvez le Festival Fiest’A Sète, place de la Mairie à 20h30, pour 2 concerts : Waterline et Soa.
Concerts gratuits – Buvette sur place

Mystère à Poussan

Venez découvrir ou redécouvrir Poussan à travers une visite théâtralisée originale.
Jeudi 11 juillet à 21h, la Compagnie du Strapontin Poussan, en partenariat avec le service culturel de la Ville de Poussan vous emmène dans les rues du centre historique.
Son histoire vous y sera présentée sur fond d’enquête pour élucider le Mystère à Poussan.
Départ devant les Halles – Visite gratuite et ouverte à tous
Visites suivantes : Jeudi 8 août à 21h – Dimanche 22 septembre à 17h

Ce vendredi 5 juillet, DJ Cassou en personne, a mis le feu avec avec sa 3ème Night Kolorz à Poussan

C’était annoncé depuis plusieurs semaines, et prévu depuis juillet 2023, après deux éditions bien réussies ! On le savait tous, de 9 à 99 ans et on était prêt, c’était une soirée à ne pas manquer pour la musique, le fun , l’ambiance.  Et de plus, c’était le début des vacances scolaires, officiellement. Sans  oublier que l’équipe de France de football jouait en 1/4 de finale de coupe d’Europe contre celle du Portugal. Que du bonheur pour bien des jeunes mais aussi pour les moins jeunes car durant l’été le rythme de vie change, même si l’on doit travailler.
DJ Cassou, en personne,  une très  belle pointure débordant d’énergie et de vitalité,  fut aux platines après son adjoint, Thomas, de 22 h 30 à 01 h et cela a décoiffé et a bien remué comme d’habitude. Les visiteurs et participants à cette troisième Night Kolorz poussannaise sont venus même de loin pour certains car Cassou, c’est un artiste dont la réputation n’est plus à faire dans l’Hérault.
0005IMG_20240705_232406 
La  soirée s’annonçait des plus festives et des plus colorées. Pas de souci avec la météo, seule de « l’électricité positive » circulait bien sur le parking de l’Hôtel de ville.
Toutes les énergies humaines se sont libérées sans contrainte, une fois que les très nombreux participants furent rentrés dans un espace clos après contrôle.
 Les premiers amateurs de musique et d’ambiance furent bien là dès 19 h 30 pour passer au stand de maquillage fluo gratuit sachant qu’il était conseillé de Mettre des couleurs dans sa vie avec un Dress code blanc ou fluo. Et tous les jeunes de 9 à 99 ans qui ont participé à cette soirée d’exception de par son rythme, son pep’s collectif, sa forte participation et sa convivialité ont su s’adapter selon leurs envies…
0005IMG_20240705_232918

Les vidéos :

https://youtu.be/Jq5RApqFPDk?t=11

https://youtu.be/iXzBvMtMODg?t=6

https://youtu.be/o8D2Wiiu4gY?t=98

Plus de de 2000 personnes en instantané, et plus de 3000 comptabilisées (certainement) lors de leurs passages, avec une belle jeunesse  heureuse de s’amuser sur le parking dans la liesse populaire.

Police Municipale, Gendarmerie Nationale et service de sécurité étaient en alerte.

Cette soirée estivale organisée par la Mairie de Poussan qui assurait même le maquillage a été un formidable succès.

0005IMG_20240705_233304

Après un début de soirée autour des foodtruck (s) et de la buvette tenue par les membres du JAP (Judo Athlétic Club), tous se sont laissés  entraînés par les rythmes endiablés et électriques du DJ qui a assuré durant près de 3 h sachant faire remonter la pression quand certains commençaient à fatiguer. Goodies fluo, chapeau, cadeaux, tap tap led, canon à confettis… Tout était prévu, même des adaptations d’Indochine,  de musiques entraînantes, on a su danser et se laisser aller sans oublier de chanter la Marseillaise au moment opportun.

Car un téléviseur grand écran permettait aux passionnés de football de suivre à leur gré, la soirée musicale ou le match de foot, ou encore les deux. Et à l’heure des tirs au but, la pression était à son comble.0005 IMG_20240705_234804

La victoire des Bleus a permis aux fan(s) de se libérer et la soirée Night Kolorz est repartie de plus belle.

Madame le Maire a même pu s’essayer aux platines auprès de DJ Cassou, plus en forme que jamais. Une foule qui remuait, qui s’excitait.

Ça dégageait mais ce fut toujours dans le plaisir car le public était en osmose avec DJ Cassou qui a « mis le feu » pour ouvrir une saison estivale qui se voudra festive… L’on n’en doute pas.  Et rendez-vous est pris pour début juillet 2025, à Poussan.

Avec Harry Potter et un peu de sorcellerie, les danseuses et danseurs de la MJC se sont lancés dans l’aventure

Plonger dans l’univers d’Harry Potter avec le Gala de Danse de la MJC de Poussan, c’était possible ce  samedi 29 juin dès 20 h 45 au gymnase des Baux à Poussan. 0012IMG_20240629_224914

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)

Toutes les vidéos sur you tube :

https://youtu.be/tPxsEvgi9t0?t=8

https://youtu.be/qFV-1QycBs4

https://youtu.be/W41Czevf-7Q?t=6

https://youtu.be/kmNcnQFHNLE?t=4

Un public très, très nombreux, plus de 450 personnes, pour partir dans les aventures d’Harry Potter, avec toutes les danseuses et des danseurs de la MJC.

Autant dire que ce spectacle 2024 était très attendu car c’est un moment fort pour la MJC, pour les danseuses de tous les âges et bien-sûr pour les amateurs de sensations.

Depuis quelques jours, les répétitions se déroulaient par groupes.  Les espaces avaient été définis, une très grande scène montée, les éclairages, la sono,  tout était au point. Mais sur scène on veut toujours au top.

.Cela se passait au gymnase des Baux et bien qu’en intérieur pas  d’excitation, et peu de stress pour les jeunes danseuses . Une adaptation aux locaux, des contraintes mais une organisation sans faille. Les nombreux bénévoles œuvraient efficacement dans l’ombre.

Comme le précisait Martine Vandevelde, vice-Présidente de la MJC : « grâce à de nombreux bénévoles amis de la MJC et des membres du Conseil d’Administration, cette soirée de gala a pu avoir lieu, mais aussi avec l’aide des services techniques et des techniciens au son, à la caméra et à la lumière et le support logistique de la Mairie ».0010IMG_20240629_205931

Aidée par de nombreux intervenants, la MJC avait donc mis en place une infrastructure digne d’un spectacle de professionnels. Avec toujours de très beaux costumes.

Et comme toujours toute l’équipe de l’association s’était mobilisée pour ce grand événement.

Les élèves d’Aurélie Bourrit Asselin, qui a conçu le spectacle et qui anime des ateliers hebdomadaires à Poussan depuis plusieurs années présentaient un gala de très bon niveau. Une organisation impeccable pour proposer au public de l’accompagner dans un beau voyage fantastique autour des aventures d’Harry Potter avec bien sûr plusieurs styles de danse, du Modern’Jaz au  rock, avec de la variété internationale et de la danse classique au programme, en associant aussi toutes les catégories d’âge, des maternelles jusqu’aux adultes. Une recherche de l’unité, un équilibre un « mix » quelquefois qui allait certainement plaire aux spectateurs fidèles, au public surtout composé des familles motivées et attentives.

Mais aussi des passionnés.

Ce spectacle finalisait le travail de danse effectué lors de cette saison  à la MJC. Martine Vandevelde,  ainsi que de nombreux parents félicitaient Aurélie et les danseuses qui pour que cette soirée soit une réussite avaient tout donné lors des répétitions en groupe puis collectives. Il fallait se transcender maintenant. Mais les enfants n’attendaient que ça et les plus grandes maîtrisaient la chose.

0012IMG_20240629_225113


Même la synchronisation fut parfaite car dans l’ombre, tout était écrit et programmé.

Du naturel pour les danseuses mais aussi le souci de donner le meilleur, chez les plus petites. De leur côté ,Impressionnantes par leur grâce et leur technicité, les Ados et Pré-Ados allaient nous permettre d’apprécier le fruit de leurs efforts réguliers.

« Et de tout façon, avec un peu de magie et pour certains de la sorcellerie,  bien adaptées aux aventures d’Harry Potter, ça allait fonctionner « :

« Harry Potter est une série littéraire de low fantasy écrite par l’auteure britannique J. K. Rowling, dont la suite romanesque s’est achevée en 2007. Une pièce de théâtre, considérée comme la « huitième histoire » officielle, a été jouée et publiée en 2016. Les livres et le script de la pièce ont été traduits en français par Jean-François Ménard.

0012IMG_20240629_223955

La série de sept romans raconte les aventures d’un jeune sorcier nommé Harry Potter et de ses amis Ron Weasley et Hermione Granger à l’école de sorcellerie Poudlard, dirigée par Albus Dumbledore. L’intrigue principale de la série met en scène le combat de Harry contre Lord Voldemort, un mage noir à la recherche de l’immortalité ayant autrefois assassiné les parents du garçon. À la tête de ses fidèles adeptes, les Mangemorts, Voldemort cherche depuis des décennies à acquérir le pouvoir absolu sur le monde des sorciers et des Moldus (les humains dépourvus de pouvoirs magiques).

Ancrés dans la société britannique des années 1990, les romans comportent de nombreux aspects du roman d’apprentissage. Le personnage principal évolue tout d’abord dans un monde dépourvu de magie, puis découvre peu à peu ses capacités, son héritage et ses responsabilités. Tandis que le premier roman établit les bases d’un univers magique librement inspiré des contes et du folklore britannique, l’intrigue gagne en profondeur au fil des romans, abordant des sujets comme la mort ou le libre arbitre. La série a fait par ailleurs l’objet de nombreuses controverses.0010IMG_20240629_212720

………….. En savoir plus :https://fr.wikipedia.org/wiki/Harry_Potter

 L’on commençait fort avec en introduction , hors spectacle, des démonstrations de haut niveau, par des danseuses et des groupes ayant été primés lors de concours de danse…

De la grâce, de belles chorégraphies, une synchronisation impeccable… Une belle entrée en matière qui annonçait la couleur

Le public était déjà  captivé, pas un mot, il était concentré sur la scène se laissant emporter dans cet univers. Direction Poudlard avec des adultes maîtrisant à merveille leurs chorégraphies, et des danseuses qui se dépassaient…

Et de la lettre au chemin de traverse de la gare au château et Dumbuldord, avec même l’arrivée d’Harry Poytter, les danses se succédaient . Entre les jeunes adultes et les CE1-CE2, entre duos et solos le voyage se déroulait sans embûches…

Vidéos seconde partie :

https://youtu.be/BY400OndiFs

https://youtu.be/ESXBBXEel_A?t=3

https://youtu.be/MmYrFhgzNwU?t=6

https://youtu.be/jqWAVCNES9w?t=21

L’intensité du spectacle était soutenue tandis que les très belles chorégraphies avec une exploitation maximale de l’espace scène rajoutaient du mouvement à l’ensemble.

On y avait découvert des licornes, pris des cours de magie, approché la cape d’invisibilité ainsi que la pierre philosophale.

Mais au bout du compte Harry Potter se retrouvait face à Voldemort pour un combat singulier et chorégraphique.

Si après une trentaine de séquences quelquefois surprenantes, quelquefois touchantes, mais toujours captivantes l’on parvenait encore a être subjugué c’est qu »un travail formidable avait été effectué pour que ce gala soit des plus esthétique.0012BBBB

Les enchaînements avaient été instantanés et le spectacle intense de bonne qualité.

Toutes les danseuses y avaient mis du cœur pour enchanter un public conquis qui applaudissait longuement, très heureux d’être parti dans un des mondes imaginaires, entre magie et sorcellerie…

0012IMG_20240629_233108

Ce bonheur d’avoir partagé 2 heures de scène pour plus de 110 danseuses,  allait se poursuivre jusqu’au bout avec des fleurs, des applaudissements et des félicitations envers les danseuses et leur professeur. Aurélie avait le mot de la fin en remerciant les parents pour leur implication et les enfants pour leur admirable participation et leur naturel ainsi que leur leur sérieux à toute épreuve. Sans oublier les spectateurs éblouis qui se félicitaient  d’avoir pu participer à un aussi beau voyage …0010IMG_20240629_205335

Que du plaisir et des moments inoubliables qui sentaient bon la fraîcheur, celle de la jeunesse, celle de la création et celle des liens qui unissent les élèves à leur professeur qui sait toujours leur donner de multiples moyens pour aller jusqu’au bout de leur passion…

Un après-midi bien festif ce dimanche 23 juin 2024 à la Clé des Arts

La Clé des Arts basée sur le Riverain de Poussan vous invitait à un après-midi bien festif ce dimanche 23 juin 2024, pour commencer l’été en beauté, dans la joie et la bonne humeur !

0030IMG_20240623_154529

D’abord et comme à l’habitude, des petits plats pleins d’amour avaient été préparés pour les visiteurs qui pouvaient arriver dès midi. Avec les premières chaleurs, il y avait tout pour se désaltérer et poursuivre par un après-midi de farniente afin de  fêter l’arrivée de l’été dans une espace ombragé bien adapté.

Un site bien agréable avec, en outre, un concert du « Sillon » qui creuse une musique métissée, aux croisements de la chanson française, du swing et du rock. Aux guitares se mêlent accordéon, clarinette, batterie et voix pour donner vie à des textes parfois doux, parfois caustiques.

(Le Sillon est un groupe originaire de l’Aude et composé de 5 musiciens. L’association Entre les deux, présidée par Laura Kaplan, porte administrativement ce projet, et accompagne globalement les divers projets du groupe. Ce financement participatif est créé en coopération entre tous les membres du groupe.)

0030IMG_20240623_154720

Ecouter et voir : https://youtu.be/lJkuMIjnIoc

Entre coups de cœur, de sang, de gueule, ça guinchait à La Clé des Arts comme jamais !

Un après-midi fort agréable et bien convivial.

En savoir plus sur « Le Sillon » : https://www.facebook.com/LeSillonOfficiel/?locale=fr_FR

 

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera