Il est désormais possible d’acheter en pharmacie des autotests antigéniques par prélèvement nasal pour dépister la Covid19.

Depuis le 12 avril 2021, il est possible d’acheter en pharmacie des autotests antigéniques par prélèvement nasal pour dépister le Covid-19 selon l’avis favorable de la Haute Autorité de santé (HAS) du 16 mars 2021. Ces tests sont destinés aux personnes asymptomatiques de plus de 15 ans et qui ne sont pas cas contact. Ils peuvent être réalisés en totale autonomie du prélèvement à la lecture du résultat (à la manière d’un test de grossesse). Comment s’en servir ? Sont-ils remboursés ? Quel est leur prix de vente maximum ?

Le test RT-PCR nasopharyngé possède aujourd’hui les meilleures performances cliniques. Toutefois, le prélèvement étant invasif, il n’est pas adapté à toutes les situations, particulièrement lorsque le test doit être répété. Le test antigénique rapide est moins invasif et permet d’obtenir un résultat facile à lire en moins de 30 mn.

Ce test étant moins sensible que le test RT-PCR, il est utile de répéter l’autotest 1 à 2 fois par semaine pour augmenter les chances de détecter le virus au début de la maladie, c’est-à-dire au moment où le virus est le plus présent et le plus facilement détectable, et surtout au moment où on est le plus contagieux.Auto-Test, Étudiants, Nez, Baguettes

Pixabay

Comment s’en servir ?

L’autotest est un test nasal à réaliser soi-même, avec une longue tige surmontée d’un écouvillon.

Les différentes étapes à suivre sont :

  • se laver les mains avant de sortir les tests de l’emballage ;
  • enlever l’opercule du tube contenant la solution réactive ;
  • disposer le tube à l’emplacement prédécoupé de la boîte ;
  • sortir la cassette de sa poche ;
  • insérer l’écouvillon verticalement dans la narine sur 2 à 3 cm ;
  • basculer la tige vers le haut et l’introduire jusqu’à rencontrer une légère résistance ;
  • réaliser un mouvement de 5 rotations avant de le retirer ;
  • essorer l’écouvillon dans la solution durant 10 secondes ;
  • visser la tétine compte gouttes sur le tube, puis verser 4 gouttes de la solution dans le puits à cassette ;
  • patienter 10 à 15 minutes en fonction des tests pour lire le résultat.

Si une seule bande colorée apparaît dans la zone c, le résultat est négatif. En revanche, si deux bandes colorées apparaissent, le résultat est positif.

  A noter : Les tests ne sont pas destinés aux personnes contacts ou personnes symptomatiques qui doivent faire un test RT-PCR.

Que faire en fonction des résultats de l’autotest ?

En cas de résultat négatif à un autotest, vous devez continuer à maintenir les gestes barrières et la distanciation sociale. La fiabilité de l’autotest est limitée, il est donc toujours possible d’être porteur du virus dans des quantités non détectables, ou qu’une erreur liée au prélèvement fausse le résultat.

En cas de résultat positif à un autotest, vous devez sans tarder :

  • réaliser un test RT-PCR en laboratoire qui confirmera ou non le résultat ;
  • vous isoler immédiatement ;
  • prévenir les personnes avec qui vous avez été récemment été en contact en l’absence de gestes barrières pour qu’elles s’isolent.

Quelles sont les conditions de vente ?

La vente des tests est réglementée. Leur prix maximum est fixé à 6 €. À compter du 15 mai 2021 le prix de l’autotest ne pourra pas dépasser 5,20 €. Les autotests ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie.

Sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif, les autotests sont délivrés gratuitement, dans la limite de 10 par mois, pour les professionnels relevant des catégories suivantes :

  • service d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) ;
  • intervenants mandataires, particuliers employeurs, salariés des services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) ;
  • salariés de service pour personnes handicapées ;
  • accueillants familiaux accompagnant des personnes âgées ou en situation de handicap.

  A savoir : La vente des autotests est interdite sur internet et dans les supermarchés.

Les ruches sont arrivées !

Les ruches sont arrivées ! Activités créatives et sensibilisation à la biodiversité
Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout et plein air
Dans le cadre de leurs futures implantations sur des terrains communaux, ces dernières ont été peintes et décorées par les enfants du CLSH.
Un agent municipal spécialiste en apiculture est venu partager sa passion et expliquer le fonctionnement et composition d’une ruche, mais aussi les différentes « fonctions » d’ une abeille (reine, pondeuse, ouvrière…). Les enfants ont écouté avec attention et intérêt cet apiculteur qui leur a permis d’être sensibilisés aux enjeux de la biodiversité.Peut être une image de enfant, debout et intérieur

Le Bureau de Poste de Poussan sera fermé jusqu’au mardi 27 avril inclus

La Poste vous informe qu’en raison de circonstances exceptionnelles liées à la crise sanitaire, à savoir l’identification de cas positifs au COVID-19, le Bureau de Poste de Poussan sera fermé jusqu’au mardi 27 avril inclus. Réouverture du bureau mercredi 28 avril.Peut être une image de texte qui dit ’LA POSTE’

Sète agglopôle met en place sur son territoire, des plans de gestion

Sète agglopôle met en place sur son territoire, des plans de gestion pour définir les programmes d’entretien, les travaux de réhabilitation et les actions de valorisation à engager sur les espaces naturels dont elle a la charge.Peut être une image de lac, nature et arbre
Les élus viennent d’approuver celui des collines de la Moure (20 actions) dont la rédaction a été accompagnée d’une large concertation : comités de pilotage, comités techniques, ateliers thématiques participatifs entre élus, techniciens, partenaires et usagers. Le montant estimé pour ce plan qui couvre 5 communes du territoire (Loupian, Montbazin, Poussan, Villeveyrac et Bouzigues) s’élève pour les 10 prochaines années à près d’un million d’euros.

Poussan fera son Carnaval à la maison et la fête quand même !

Toujours face à l’incertitude de la pandémie, la fête sera toute autre que celle vécue habituellement.

Poussan aura bel et bien son carnaval. Les élus de la commission festivités ne baissent pas les bras et souhaitent sincèrement redonner un peu de baume au cœur à tous les carnavaliers de Poussan en leur proposant de s’amuser … dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Une manifestation, inédite se tiendra du 5 au 9 juin avec pour thème « Un Carnaval à la maison ». Ce sera un carnaval pas comme les autres. Cette manifestation virtuelle se déroulera principalement via les réseaux sociaux notamment avec un appel aux habitants pour se déguiser afin d’ envoyer photos et vidéos jusqu’au 10 mai par mail à communication@ville-poussan.fr

Plus d’informations seront communiquées au cours de mois de Mai au vu de la situation de la crise sanitaire.

Préparez vos costumes et restez connectés. La fièvre du Carnaval sera plus forte que celle du coronavirus. Nous comptons sur vous !MONTEIMG_20200224_225754

Simplimmat : effectuez vos démarches d’immatriculation depuis votre portable

Illustration 1Crédits : @ Agence nationale des titres sécurisés

Illustration 1

Vous souhaitez vendre, acheter ou déclarer une voiture d’occasion ? L’application Simplimmat, disponible gratuitement, simplifie les démarches administratives lors de la vente, l’achat ou l’immatriculation d’un véhicule d’occasion. L’objectif est de réaliser les démarches de façon simultanée et en temps réel. Dans un premier temps, seules les personnes résidant dans l’Eure-et-Loir, l’Eure et les Yvelines peuvent l’utiliser. À quoi sert l’application ? Quels sont les avantages ? Comment la télécharger ?Service-Public.fr vous explique.

De quoi s’agit il ?

Avec l’application Simplimmat, réalisez directement sur votre téléphone les démarches administratives suivantes :

  • déclarer la vente ou l’achat de votre véhicule en quelques secondes ;
  • partager les informations du véhicule (information carte grise, situation administrative, résultat du dernier contrôle technique, lister le titulaire et les co-titulaires du véhicule) ;
  • compléter et signer le certificat de cession ;
  • effectuer la demande de changement de titulaire sur la carte grise (scannez votre justificatif de domicile et ajoutez des co-titulaires, récupérer immédiatement votre certificat provisoire d’immatriculation) ;
  • consulter les documents, certificat provisoire d’immatriculation et certificat de cession réalisés depuis l’application.

  A savoir : Pour la vente d’une voiture, il vous suffit simplement de prendre en photo votre carte grise et titre d’identité, et de partager le dossier de cession avec le futur propriétaire. Déclarez la vente et téléchargez le certificat de cession complété et signé.

Pour l’achat d’une voiture, prenez en photo votre titre d’identité, consultez les caractéristiques du véhicule et validez le dossier de cession auprès du propriétaire. Déclarez l’achat et téléchargez le certificat de cession complété et signé.

Quels sont les avantages ?

Les avantages de Simplimmat sont :

  • sécurité (les démarches sécurisées, les informations du véhicule et des personnes sont vérifiées, et les données personnelles du vendeur et de l’acheteur sont protégées) ;
  • rapidité (le vendeur réalise la déclaration de cession en quelques minutes, et l’acheteur reçoit la carte crise 2 à 3 jours après l’achat de la voiture) ;
  • simplicité (une procédure administrative simplifiée, automatisée et entièrement dématérialisée).

Comment télécharger l’application ?

L’application est disponible sur les téléphones Android (Play Store) et iOs (Apple Store).

  A noter : Pour le moment, Simplimmat est utilisable uniquement lorsque le vendeur est domicilié dans l’un des 3 départements test suivants : l’Eure, l’Eure-et-Loir et les Yvelines, quel que soit le domicile de l’acheteur.

Sècheresse : appel à la vigilance et aux économies d’eau sur le bassin de Thau

Le fort déficit pluviométrique enregistré depuis septembre dans tout l’Hérault met sous tension l’aquifère souterrain du Pli Ouest (principale ressource en eau du bassin de Thau). Le niveau très bas des nappes, déjà à l’origine du phénomène d’inversac sur la source sous-marine de la Vise, est préoccupant. D’autant que l’été, les besoins en eau flambent. Pour éviter de futures restrictions, la Préfecture va placer le département en mode vigilance, avec des préconisations d’économie d’eau relayées par le Syndicat mixte du Bassin de Thau, via la Commission locale de l’eau (CLE).secheCapture

A l’instar de tout le département de l’Hérault, le bassin de Thau risque de manquer d’eau cet été. Les indicateurs dévoilés lors du comité sécheresse réuni le 15 avril par la DDTM* sont sans appel. De septembre 2020 à avril 2021, le déficit de pluie de notre territoire s’élève à 237 mm. Un manque énorme au regard du cumul annuel de hauteur d’eau habituellement de 550 mm annuel. L’absence de précipitations, notamment en période de recharge habituelle à l’automne, provoque une forte tension sur l’aquifère souterrain du Pli Ouest, dont le niveau des nappes est très bas. Une situation préoccupante car cet aquifère alimente Sète en eau potable et Balaruc-les-Bains en eau thermale. Il irrigue aussi certaines surfaces agricoles et contribue à l’équilibre de l’écosystème lagunaire via la source sous-marine de la Vise.

Déjà en novembre dernier, la recharge insuffisante du Pli Ouest, combinée à une surcote marine consécutive d’une tempête, a provoqué un inversac. Caractérisé par une inversion des circulations d’eaux entre l’aquifère et la lagune, le phénomène, suivi par le SMBT, le BRGM et l’Etat, perdure encore aujourd’hui. Sur les secteurs de Montbazin, Issanka et Villeveyrac, le suivi hydrologique, assuré par le SMBT via un réseau de piézomètres, révèle aussi un niveau de recharge très partiel du Pli Ouest.

Ce fort déficit de précipitations, avec des volumes quasiment divisés par deux, risque d’aggraver les tensions sur la ressource pendant l’été. Une période où par nature, il pleut très peu et où les besoins augmentent fortement, notamment en agriculture. Dans ce contexte tendu, similaire à celui enregistré en 2016, la Préfecture va prochainement activer le premier niveau de gestion, prévu au code de l’environnement en cas de sécheresse. Il s’agit du niveau de vigilance, avec des préconisations d’économie d’eau auprès des différents utilisateurs (usages domestiques, industriels et agricoles). L’objectif étant d’éviter le recours aux restrictions prévues par les autres niveaux de gestion (alerte, crise et crise renforcée).Changement Climatique

Expert en matière de gestion de l’eau, le SMBT, qui pilote notamment le SAGE** , va se mobiliser, au travers de la Commission locale de l’eau (CLE), pour informer et appeler à la sobriété tous les consommateurs. Une campagne menée en lien avec Sète Agglopôle Méditerranée, chargée de la gestion de l’eau potable sur le territoire, est prévue afin d’envoyer des courriers informatifs aux plus gros consommateurs d’eau.

« Aujourd’hui, les outils que nous avons financés et développés permettent d’anticiper et mesurer ce type de phénomène, se félicite Vincent Sabatier, vice-président de la CLE. La leçon à tirer est que nous ne sommes plus confrontés à un événement exceptionnel mais à une accumulation de déficits, essentiellement liés à la pluviométrie. Dans l’urgence, il faut évidemment suivre les consignes de la Préfecture et surveiller les consommations. Concernant les perspectives d’avenir, l’espoir réside dans le potentiel de réutilisation de l’eau que va ouvrir la nouvelle STEP. En réutilisant l’eau une fois, nous allons préserver la ressource de moitié. ».

*Direction Départementale des territoires et de la mer.

* Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux.