La « Bistronomic Escapade » , c’est dans quelques jours : inscrivez-vous !

La « Bistronomic Escapade » , c’est dans quelques jours : inscrivez-vous !

ascCapture

Du vendredi 16 au dimanche 18 octobre, de nombreuses activités se dérouleront chez les vignerons et partenaires labellisés « Vignobles & Découvertes » de la destination Thau en Méditerranée
===> https://bit.ly/30ksFpE

 Aux portes de Sète et d’Agde, la destination « Thau en Méditerranée » rassemble plus d’une centaine de professionnels labellisés (domaines viticoles, mas conchylicoles, restaurants, chambres d’hôtes, gîtes, hôtels ou campings, sites patrimoniaux, ou encore activités de bien-être et de loisirs).

Du 16 au 18 octobre 2020, à l’occasion de l’opération nationale « Un Fascinant Week-End », laissez-vous tenter par « la Bistronomic Escapade », panier de haute gastronomie réalisé à partir de produits frais et locaux. Décliné en 3 versions (Terre, Mer ou Veggie), il vous accompagnera le temps d’un jeu de piste ou d’une randonnée dans les vignes, de jeux théâtralisés dans les domaines…

Une envie de changer d’air ? Réservez dès maintenant votre programme des 16, 17 et 18 octobre en consultant les nombreuses activités proposées.

Pour s’inscrire, rendez-vous sur https://www.sete-delicieusement-votre.com/un-fascinant… pour composer votre menu.

NB : Dans le cadre de la protection sanitaire COVID-19, il est obligatoire de s’inscrire en amont pour participer aux animations proposées. Port du masque obligatoire.

Du 16 au 18 octobre, le week-end s’annonce « fascinant »

Du vendredi 16 au dimanche 18 octobre, à l’occasion de l’opération nationale « Un Fascinant Week-End », de nombreuses activités se dérouleront chez les vignerons et partenaires labellisés « Vignobles & Découvertes » de la destination Thau en Méditerranée.ascCapture

Laissez-vous tenter par « la Bistronomic Escapade ». Ce panier de haute gastronomie (3 formules au choix), réalisé à partir de produits frais et locaux, décliné en 3 versions (Terre, Mer ou Veggie), vous accompagnera le temps d’un jeu de piste ou d’une randonnée dans les vignes, de jeux théâtralisés dans les domaines…

Découvrez le programme des animations ===> https://bit.ly/30ksFpE

Pour s’inscrire, rendez-vous sur https://www.sete-delicieusement-votre.com/un-fascinant-weekend pour composer votre menu. Sélectionnez ensuite la ou les activités qui vous intéressent.

Votre repas sera livré sur votre lieu d’activité. Vous n’aurez plus qu’à vous laisser guider par nos vignerons dans un parfait accord mets/vins dans la gamme variée des appellations de notre terroir : AOC Picpoul de Pinet, Muscats de Frontignan et Mireval, ou Languedoc Pézenas ; IGP Côtes de Thau, Côtes de Thongue ou Collines de la Moure….Caveau, Tonneaux, Vin, Caveau, Caveau

VENDANGES 2020 : POUR LE DEPARTEMENT LA TOURNEE DES CAVES SE POURSUIT A COURNONSEC

montaIMG_20200914_150406

 Les vendanges se poursuivent toujours dans le vignoble Héraultais. La récolte s’annonce correcte cette année et Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental,  ou quand il ne peut se déplacer les conseillers départementaux,  vont à la rencontre des dirigeants des caves du Département…
 Les conseillers départementaux des cantons poursuivent ainsi  leur tournée de près de 30 caves-étapes. Ces visites sont l’occasion d’échanges sur le plan d’Hérault Irrigation, la lutte biologique contre les parasites de la vigne, les aides à l’acquisition du foncier portées par le Département…
Ce lundi 14 septembre après-midi ils étaient 4  à Cournonsec à la cave de Montagnac Domitienne car en 2019 il y a eu fusion des 2 caves, celle des Terroirs de la voie Domitienne construite en 2006 et celle Montagnac fondée en 1937.
 Plusieurs viticulteurs poussannais  en sont coopérateurs.
 
Au total 458 VITICULTEURS POUR 20 SALARIES.montIMG_20200914_153351
Cela représente 2674 Ha, 1993 à Montagnac, le reste à Cournonsec avec une production en 2019 de 156004 HL (Montagnac : 115140 Hl et Cournonsec 40864 Hl)..
Voir tableau pour l’encépagement….
Jean-Marc Bouvier, Directeur Général de de la Cave Montagnac Domitienne et Boris Calmette, le Président de la cave ont accueilli 4 conseillers Départementaux, dont Yvon Pellet,  Conseiller Départemental et délégué à la Viticulture,  Christophe Morgo, Conseiller Départemental du Canton de Mèze, Mme Amiel et  Mr Martinier, Conseillers Départementaux du canton de Pignan…
Après une présentation de la cave par ses dirigeants  tous les sujets concernant la viticulture  ont été abordés d’une façon globale : car cette année La filière héraultaise attend une récolte de 5,3 millions d’hectolitres, soit 10 % de plus qu’en 2019, avec des disparités suivant les secteurs : une vendange en baisse à l’est de Montpellier mais en progression dans la vallée de l’Hérault et le Bassin de Thau.

Avec 2,25 millions d’euros pour la viticulture post-Covid le Département a voulu apporter une aide rapide et EFFICACE QUI SE POURSUIT AVEC L’AIDE A LA DISTILLATION.

En effet, cette année, pour surmonter la crise, le Département a voté un budget exceptionnel de plus de 2 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 17 millions d’euros déjà consacrés à la viticulture en temps normal.

• 250 000 euros pour financer la main d’œuvre pour les travaux des vendanges en s’engageant à maintenir le RSA pour les non-salariés agricoles qui pourraient y participer.
• Une aide pour distiller les hectolitres invendus : la crise COVID a entraîné une forte baisse des ventes de vin. Résultat : des cuves encore pleines à l’heure de la nouvelle vendange !

Pour les vider, sans pour autant casser les prix en vendant les vins à bas coûts, l’Etat a permis aux caves de distiller des hectolitres de vin.  Pour une meilleure valorisation du prix de ce vin vendu pour la distillation, le Département contribue à hauteur de 2 euros par hectolitre distillé.

Les dirigeants de la cave Montagnac Domitienne  ont salué ces mesures et expliqué (voir vidéo) quelles étaient les spécificités de leur structure.

Au niveau de la vente ce sont les négociants , les revendeurs et les distributeurs qui assurent celle-ci pour 95% de la quantité, le reste étant vendu dans les caveaux de vente qui doivent parvenir à se développer pour assurer la promotion des produits. Projection des volumes pour 2020 : 176200 hl.

Pour répondre à la demande et dans un souci de respect de l’environnement qui s’accompagne d’une pression sociétale, développement des démarches HVE et Terra Vitis, de la production en vin biologique et poursuite de la démarche RSE. Beaucoup d’efforts à faire avec de nombreuses contraintes..

Au niveau stratégique, il s’agit d’être acteur de la commercialisation, de pouvoir installer des jeunes, de poursuivre le développement de l’irrigation, d’adapter les chais et les techniques aux évolutions du marché avec une demande sur le rosé qui nécessite une certaine technicité, de développer les actions en matière de développement durable tout en se posant le problème d’un foncier qui se fige peu à peu.

Une veille foncière pourrait-être souhaitable  pour ne pas voir des parcelles viticoles disparaître peu à peu et utilisées à d’autres fins…

Le Département soutient dans ces domaines la filière viticole conscient qu’il faut valoriser la viticulture dans le Département grâce à une communication de haut niveau et s’occuper des domaines dans lesquels il peut apporter une aide efficace.

Il en est conscient et fera tout pour que la viticulture puisse rester un des maillons forts de l’économie dans l’Hérault…

Des vendanges partagées pour Jeannot et sa « colle » d’amis

    Ce jeudi matin, vendanges manuelles sur une parcelle de Jeannot Gil-Catala, en allant vers Gigean à Ria avec une « colle »+ motivée, une équipe de vendangeurs composée d’amis (es)… Une dizaine de Poussannais à la manœuvre.

Dans une bonne ambiance, à l’ancienne car la superficie du terrain s’y prêtait, Jeannot et ses amis ont coupé cette année encore des grappes de merlot avec toujours un degré très élevé. Une récolte qui partait directement à la cave coopérative : une récolte supérieure à celle de l’an dernier en poids avec déjà  pour le jeudi une récolte de 2 tonnes 600Kgstone_DSC8811

De belles baies et de jolies grappes de merlot, un cépage rouge, aux petites baies noires, apparu à la fin du 18ème siècle.

« De couleur sombre et dense, avec des arômes de fruits rouges et noirs et une superbe palette aromatique, le merlot se transforme au cours de son vieillissement pour laisser place à des notes de pruneaux, de sous-bois, d’épices. »

Du plaisir, de la camaraderie et des gestes qui rappellent le bon vieux temps. Et puis au bout de l’effort le réconfort…

+ Colle : groupe de vendangeurs de 8 coupeurs, 2 hommes transporteurs de comportes, 1 homme presseur de raisin dans la comporte, 1 videur de seaux.

Vendanges à Poussan : du degré pour des raisins qui souffrent maintenant

Pas de pluie pour le moment, car encore tôt par rapport aux autres années et cela n’a pas fait le bonheur des raisins ces derniers jours.

Si depuis une semaine, la météo  permet de poursuivre des vendanges dans des conditions idéales bien que par intermittence suivant la programmation de la cave coopérative des Terroirs de la Voie Domitienne,  la chaleur continue fait monter les degrés mais elle a stoppé rapidement le développement des raisins au niveau du volume. lionCaptureLes pluies de septembre en général font du bien, l’orage du 15 août aussi, mais pour ces vendanges précoces, le 15 août a été sec et il n’est pas question d’attendre septembre avec pour les Merlot des degrés qui se rapprochent des 15°. Les viticulteurs espéraient mieux… Les conséquences du changement climatique se font sentir.

Il faut vendanger et vont donc s’enchaîner les récoltes des différents cépages avec bientôt les carignans.

lion2Capture

.

Début officiel des vendanges à Poussan.

Pour les viticulteurs poussannais, ce mercredi marque le départ officiel pour les vendanges.verDSC_0013 (12)

Depuis lundi la cave des Terroirs de la Voie Domitienne est ouverte mais à partir des prélèvements, les parcelles de Poussan n’étaient concernées qu’à partir de ce 19 août.

 Avec quelques réserves d’eau en sous-sol, aidée par chaleur, et avec une maturité très précoce pour les raisins, la vigne a suivi une développement correct, les viticulteurs coopérateurs pouvaient se mettre en action…cuisiIMG_20200819_082733

Pour ceux des Terroirs de la Voie Domitienne, à partir d’aujourd’hui, c’est bien lancé avec les Chardonnay puis viendront d’autres cépages en fonction des échantillons analysés (Syrah et Merlot). Les Merlot devraient d’ailleurs être concernés très rapidement. Un bon degré : entre 12° et 13° et une quantité qui à priori si tout va bien, sera elle aussi correcte.

Rentrée officieuse pour les vendanges

av6Cette année 2020, pour les coopérateurs des Terroirs de la Voie Domitienne, les vendanges officielles débuteront dès que des analyses des prélévements, avec certaines organoleptiques,  montreront que la maturité des raisins est correcte. Pourtant depuis ce lundi la cave située sur la commune de Cournonsec est ouverte. Pour les coopérateurs poussannais ce sera ce mercredi 19 août, très tôt donc, avec pour débuter des Chardonnay blancs.av2Presque pas de pluies ces derniers quinze jours mais les vignes à Poussan  avaient quelques réserves hydriques qui lui ont permis de bien se développer. L’on en saura un peu plus dès ce 19 août…av1

« La vigne tient le coup » profitant de quelques réserves d’eau dans le sous-sol

  plantIMG_20200727_184725La vigne continue à se développer d’une façon régulière même si l’été est sec et chaud.

« Elle parvient à se maintenir et à se bonifier dans un état satisfaisant même si les feuilles souffrent des fortes chaleurs. Car elle profite encore, dans le secteur de Poussan, des épisodes pluvieux du printemps qui ont permis d’établir des réserves d’eau et pour l’instant, d’avancer… »

Les viticulteurs en profitent pour prendre quelques jours de repos avant des vendanges qui devraient être à peine en avance (3 à 4 jours) par rapport à une année normale.

Tout dépendra de la météo du mois d’août. C’est elle qui décidera et ses effets seront immédiats : « Quelques pluies mais sans glaçons » seraient souhaitables et optimiseraient une récolte qui si tout va bien devrait être dans la moyenne…

gnacP1260284

Mais en ce moment, l’on commence à  traiter la vigne surtout contre le ver de grappe qui est un ravageur de la vigne de l’ordre des lépidoptères. Le papillon mesure de 5 à 8 mm de long et de 10 à 13 mm d’envergure : il est légèrement plus petit que cochylis. Il possède une touffe d’écailles sur la partie dorsale du thorax. Les ailes antérieures sont bleutées avec des taches sombres et les ailes postérieures sont grises. Et il faudra s’occuper de la cicadelle de la flavescence dorée (La cicadelle de la flavescence dorée qui ne cause aucun dégât direct mais elle est vectrice du phytoplasme de la flavescence dorée. Cette maladie cause aux ceps infectés des symptômes graves, décoloration foliaire, non aoûtement des bois, dessèchement des bois entraînant la mort du cep.) ainsi que contre le ver de grappe (papillon, dont la taille varie selon 3 espèces). »plantIMG_20200727_190231

Ce sont en principe les derniers traitements pour cette période sauf pour les plantiers qui en cas de pluie auront droit à un traitement au cuivre.

D’ailleurs, sur certaines parcelles, les grappes qui se développent doivent être saines car les nombreux sangliers qui se promènent en bordure des garrigues commencent déjà à se servir sans retenue…plantIMG_20200727_190144

Question météorologie, que le beau temps continue sans chaleurs excessives et fin août début septembre les vendanges commenceront par les « Chardonnay »…

 

 

 

La Région Occitanie et l’ensemble de la profession viticole lancent un plan de relance collectif

La Région Occitanie et l’ensemble de la profession viticole lancent un plan de relance collectif inédit pour les entreprises de la filière

 Landscape, Nature, Mountain, Vineyard

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a présenté aujourd’hui le plan de relance de la filière viticole, aux côtés de Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région délégué à l’Agroalimentaire et à la Viticulture, de Denis Carretier, président de la Chambre Régionale d’Agriculture, et des représentants des interprofessions et des métiers : Christophe Bou, Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO), Jacques Gravegeal, Interprofession des Vins de Pays d’Oc (Inter Oc), Philippe Bourrier, Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR) et au nom des vignerons indépendants, Miren de Lorgeril, Conseil interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL), Ludovic Roux, coopération viticole, et Gérard Bertrand, représentant les metteurs en marchés.

Lire le Plan sur : http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/DP_Plan_Viti_HD2.pdf

Le Gouvernement annonce un soutien exceptionnel à la filière viticole

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, ont réuni en visioconférence l’ensemble des acteurs de la filière viti-vinicole française.Vineyard, Relief, Background

La crise sanitaire due au virus COVID-19 touche de plein fouet le secteur de la viticulture, qui est particulièrement dépendant de secteurs fermés administrativement depuis le 15 mars 2020 et des marchés à l’exportation. La filière avait déjà été fortement touchée par l’instauration des sanctions américaines sur les importations de vin en novembre 2019. Ce sont plus de 85 000 entreprises (exploitations, caves coopératives, négociants vinificateurs) qui sont concernés partout en France.

Les ministres ont notamment rappelé l’ensemble des mesures de soutien aux entreprises déjà mises en place par le Gouvernement et auxquelles le secteur est pleinement éligible (fonds de solidarité, prêt garanti par l’Etat, report de cotisations sociales et d’impôts, chômage partiel…).

A l’issue de cette réunion, trois mesures de soutien exceptionnelles et spécifiques au secteur pour assurer la stabilité du marché et la poursuite de leur activité ont été annoncées : 

des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficulté ;

un dispositif de distillation de crise à hauteur de 140 millions d’euros ;

une relance de notre demande d’un fonds de compensation au niveau européen

. Les ministres ont insisté sur le fait que le plan proposé est une 1ère étape et qu’il y aura une clause de revoyure organisée dans les prochaines semaines pour renforcer le plan si nécessaire, notamment via une aide supplémentaire aux distilleries.