CA Poussan Foot : une rencontre symbolique et historique

Après avoir participé à la « marche rose » organisée par la Mairie le week-end dernier paré d’un maillot rose offert par le club, le CA Poussan Foot a clôturé le mois d’Octobre Rose en organisant une rencontre amicale ce lundi soir entre ses U18 Féminines et son équipe loisir seniors féminines dans le respect des règles sanitaires.
Cette rencontre fut symbolique (pour la lutte contre le cancer du sein) et historique (première fois dans l’histoire du club que deux équipes féminines sont créées à Poussan).
Les deux entraîneurs Grégory Martinez pour les seniors et Ludovic Martinez pour les U18 Féminines avaient pour projet depuis quelques temps de disputer un match entre les deux équipes afin d’évaluer les forces en présence. Et cette date correspondait parfaitement pour débuter les confrontations.
Ludovic Martinez était heureux de cette partie. « C’était symbolique et ça s’est super bien passé. On refera ce type de match de temps en temps les lundis quand on ne jouera pas le dimanche en championnat. Je souligne le très bon état d’esprit des deux équipes. Cela a permis de faire jouer tout le monde et puis ça permet de préparer les futures échéances. Pour les seniors, c’est de bon augure pour un premier match. Il y avait vraiment une bonne ambiance, les deux équipes étaient contentes à la fin. C’est le principal ».
Pour Grégory Martinez, la satisfaction était de mise. « D’abord, je voulais souligner la symbolique de ce match. Octobre Rose est un mouvement à soutenir et à faire connaître. Concernant le match, je suis très content de leur première prestation. Il y avait de l’envie. L’état d’esprit était irréprochable et on a vu quelques belles actions de jeu. Que les filles continuent de venir aussi motivées qu’elles le sont à aux entranements. Ce sont de superbes conditions pour travailler et le groupe continuera à progresser. »
Pour la petite anecdote, ce sont les plus jeunes qui ont remporté la partie face à leurs aînées. La revanche est pour bientôt.

 

Le geste « des terres et des ailes » du mois : le tas de bois, pierriers ou murets.

Dans le cadre du programme www.desterresetdesailes.fr, un geste permettant de concilier agriculture durable et préservation de la biodiversité. Ce mois-ci : l’intérêt des tas de bois, pierriers ou murets.
Très faciles en mettre en place, les tas de bois et tas de pierres sont de véritables atouts pour votre parcelle. La création de murets en pierres sèches elle, nécessite plus de travail. Ces aménagements ont néanmoins une forte valeur patrimoniale, historique et esthétique. Sur le pourtour méditerranéen ils sont très présents pour séparer les parcelles et utilisés pour la confection de terrasses. C’est trois installations vont favoriser un bon nombre d’animaux différents comme les hérissons, les insectes, certains oiseaux, les amphibiens mais aussi et surtout les reptiles !
Alors que les lézards sont généralement appréciés, les serpents quant à eux n’ont pas cette chance. Contrairement aux rumeurs, mythes et légendes, ils ne sont pas dangereux, effrayants et nuisibles. La crainte de la morsure de vipère n’a d’ailleurs plus lieu d’être ; aujourd’hui on estime qu’une personne meurt tous les 5 à 8 ans d’une morsure de serpent en France métropolitaine.
Au contraire, comme les lézards, les serpents font partie intégrante de l’écosystème. Discrets et craintifs, ils s’avèrent être très efficaces dans la régulation des micromammifères, souvent ennemis de l’agriculteur. Ils font aussi partie de la chaine alimentaire et sont par exemple, l’unique alimentation du Circaète Jean le Blanc, un superbe rapace migrateur (et en déclin).
C’est d’ailleurs la saison pour les observer ! Vous en avez peut-être déjà croisé si vous vous promenez tôt à la lisière des haies ou près des bâtiments. En effet les reptiles : lézards, orvets, seps et serpents sont des animaux au sang-froid, ils ont donc besoin de s’exposer au soleil dès son lever pour être actifs toute la journée. C’est pourquoi les aménagements comme les haies, les tas de bois et pierres et les murets leurs sont favorables : ils offrent un lieu de vie diversifié, calme où ils peuvent facilement s’exposer au soleil mais aussi se cacher rapidement en cas de danger.

Une dizaine d’espèces de lézards sont présentes en méditerranée parmi lesquelles 2 espèces adorant nos façades et jardins, le petit Lézard des murailles et la Tarente de Maurétanie que l’on surnomme vulgairement le gecko. Si l’on s’écarte des villes et villages, on peut également rencontrer le beau Lézard à deux raies (ou Lézard vert) et avec un peu plus de chance croiser la route de l’Orvet, un lézard apode ou du bien plus grand Lézard ocellé.
En ce qui concerne les serpents, l’Hérault abrite 8 espèces, dont 7 couleuvres et 1 vipère. Les couleuvres sont reconnaissables à leurs pupilles rondes et aux grandes écailles régulières formant des plaques sur leur tête. La Vipère aspic est reconnaissable à sa queue courte, ses pupilles verticales et son corps trapu. C’est elle, qui peut être dangereuse, mais qui comparé aux frelons, abeilles et guêpes (50 morts par an) le devient beaucoup moins.
Il est d’ailleurs important de rappeler que tous les reptiles de France sont protégés par la loi, leur destruction est interdite. Plus aucune hésitation donc, pour créer ces aménagements, dans des coins tranquilles, pour favoriser ces espèces patrimoniales et utiles en agriculture.
Si vous avez des questions ou si vous souhaitez partager vos expériences et/ou observations concernant ce sujet, n’hésitez pas à contactez par mail : eliaclauzure.lpo@gmail.com !

Les ALP aux couleurs de l’Automne

liamCaptureCe vendredi 16 octobre veille de congés scolaires les enfants du périscolaire de Véronique-Hébert ont fêté l’automne avec divers stands préparés par les animateurs.cordCapture
Les grands et petits ont pu s’amuser ensemble sur le temps du midi et partir essayer toutes les activités :
– Ping Pong shots
– La course des feuilles mortes
– Pétanque
– Chamboule tout en Automne
– Musique pour les danseursliamhjCapture
« Un chouet moment d’échange tous ensemble avant les vacances d’Automne et tous en rose à l’occasion d’Octobre Rose »…….!cordfgCapture

Pour lutter contre le cancer du sein, en octobre, Poussan voit la vie en ROSE

    ROSEIMG_20201017_104250   La Ville de Poussan consciente que le dépistage est un enjeu majeur de santé publique, souhaite  associer un maximum de Poussannais à la 27ème campagne d’Octobre Rose du 1er au 31 octobre 2020.

Il faut savoir que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la première cause de décès par cancer chez la femme. Il fait l’objet d’un programme national de dépistage organisé afin d’être détecté précocement et d’en réduire la mortalité.

La mortalité (taux standardisé) est en baisse depuis les années 1990 alors que l’incidence (taux standardisé) est en augmentation. Toutefois, cette évolution de l’incidence n’a pas été régulière et heureusement a survie des personnes atteintes d’un cancer du sein s’est améliorée au cours du temps.

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par l’association Ruban Rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant.
Pour l’Association qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

Cette campagne a donc  pour but  de sensibiliser et de soutenir la lutte contre le cancer du sein.
Afin de soutenir cette cause, tout au long du mois d’octobre la ville de Poussan, en partenariat avec les commerçants et les associations a mis en place différentes animations.ROSEIMG_20201017_100508

De très nombreux commerçants se sont associés à cet Octobre Rose en décorant leurs vitrines et leurs magasins tandis que plusieurs associations locales se sont engagées ou ont soutenu les actions avec énergie.

Si le 4 novembre de 9 h à 18 h le Mammobile pour le dépistage du cancer du sein sera à Poussan- Place de la Mairie-  depuis le début du mois tous les vendredis matin vous pouvez retrouver sur le marché les stands de Dépistage CRCDC Occitanie et de l’Association Soins Support Oncologiques de Thau en présence d’élus et de Mme Lacanal ajointe au social et à la santé.

 

Et ce samedi 17 octobre c’était la grande journée de sensibilisation avant que par une sorte de relais le ruban rose ne soit transmis par Florence Sanchez, Maire de Poussan, à la ville de Mèze, le dimanche18, sur la voie douce longeant la lagune de Thau.

Mais ce samedi, rendez-vous était donné à 10 h devant les Halles pour une marche symbolique autour de la circulade  avec une arrivée place de la Mairie où bien-sûr des stands de prévention attendaient les participants.ROSEIMG_20201017_102223

Organisée en tenant compte des conditions sanitaires, cette opération a connu un grand succès puisqu’au plus fort de l’événement, ce sont près de 350 personnes qui ont marché, presque toutes habillées de rose, pour certaines des chaussures jusqu’au masque de protection avec même des parapluies pour les meneurs des groupes formés.

Une sorte de défilé rose, joyeux et bon enfant, avec des marcheurs heureux de participer pour la bonne cause : on y retrouvait, de très nombreux élus du Conseil Municipal (dans son ensemble), des membres d’associations sportives comme les joueuses du CAP et les Louves de l’ASP Rugby, des membres du Strapontin, de la Gym de la MJC, de la Zumba Zmbtt, des marcheuses du matin,… et bien d’autres petits groupes ayant souhaité s’associer mais difficile à identifier.ROSEIMG_20201017_100813

Si l’on notait la présence de Tiphany Alibert, Miss Poussan 2020, accompagnée par ses dauphines, avant que ne démarre la marche, André Lubrano, Conseiller Régional et Josian Ribes, Maire de Montbazin, s’étaient joints à Florence Sanchez et à tous les élus qui vous invitaient à porter un ruban rose, un masque rose, un foulard rose….. Et éventuellement à faire un don pour l’association Ruban Rose…

Même le groupe « Masques, la débrouille »   avait confectionné des masques à cette occasion.

Pourtant, avant de voir la vie en rose on la voyait très sombre durant quelques instants avec un hommage au professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty,  qui a été décapité près d’un établissement scolaire, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le vendredi 16 octobre.

Avant une minute de silence bien poignante Michel Bernabeu revenait dans une allocution sur les valeurs de la République qui assurent aux Français certaines libertés mais qui leur demandent aussi de respecter les lois….ROSEIMG_20201017_105946

Florence Sanchez s’associait à cet hommage avant de lancer la marche en direction du centre ancien et de remonter vers la Mairie par la Rue de la Salle.

Les premiers arrivés et les volontaires se faisaient un plaisir

de composer un magnifique ruban humain  avant que Mme Lacanal ajointe au social et à la santé, Mme Jenny Lagalie-Adgé, infirmière et Conseillère Municipale,  et Florence Sanchez ne reviennent sur la nécessité pour une femme de se faire « dépister » pour le cancer du sein régulièrement, sur le besoin de multiplier les actions pour arriver à combattre ce cancer imprévisible, donc à détecter.ROSEIMG_20201017_104912

Avant de danser, distanciés et masqués, mais heureux et motivés, tous les Poussannais présents étaient remerciés et applaudis par les organisateurs et les élus, car la participation avait été énorme.

Zmbtt34 menée par Sonia nous entraînaient alors dans une de ses chorégraphies dont elle a le secret.ROSEIMG_20201017_110234

Un dernier moment de partage pour voir la vie en rose…

 

Des « Songes d’Automne » pour partager le plaisir de la création

  1197CaptureLe Service « Culture » de la Mairie de Poussan vous conviait à découvrir et à participer à la 5ème édition de l’exposition et salon des Arts, «Songes d’Automne ». Pour cette exposition dont la visite était possible du samedi 10 de 10h à 19h au dimanche 13 octobre 2019 de 10h à 17h, le service culturel proposait la 5ème édition de ce Salon qui accueillait cette année  artistes peintres et sculpteurs amateurs, dont de nombreux locaux ou du territoire de Sète Agglopôle méditerranée. Malgré les mesures sanitaires et le protocole liés au Covid 19 un succès avant d’exposer car 12 artistes avaient candidaté et les 12 ont été retenus. Cerains étaient déjà venus mais c’est toujours très rafraîchissant de voir et analyser leurs évolutions sur les dernières années.
Du figuratif à l’abstrait, de l’argile au fer, toutes les expressions et de nombreuses techniques étaient représentées avec des artistes de Poussan, de Frontignan, de  de Mèze et du Bassin de Thau principalement.

A la fin du salon, pas de prix du public comme d’habitude. Pandémie oblige… Après Jean-Louis Lapinte en 2018, en  2019, c’était Sylvain Ferraiolo, qui avait su emporter le public dans un monde imaginaire avec ses magnifiques crèches, qui était l’artiste dont les œuvres avaient le plus marqué les visiteurs .

Cet événement autour de l’art, permet aux artistes amateurs ou semi-professionnels d’exposer et de se faire connaître dans le secteur. Les possibilités d’expositions “solos” étant pour tous difficiles à trouver dans cette période délicate et anxiogène.. Un Songe qui présentait une palette de réalisations assez riche avec des sculpteurs, des peintres, des dessinateurs avec leurs styles, leurs méthodes et leurs circuits souvent parallèles et leurs parcours par contre bien différents….

Un éventail assez éclectique de réalisations qui séduisaient et qui attirent l’œil à chaque passage du visiteur.

« Ce salon, nous l’avons voulu ouvert aux peintres et sculpteurs amateurs de Poussan et ses environs afin qu’ils puissent montrer, en pleine lumière et au plus grand nombre, le fruit de leur travail et de leur passion.

Songes d’Automne est un évènement qui s’inscrit pleinement dans la vie culturelle de notre ville. Il contribue à ouvrir le regard des visiteurs sur l’œuvre artistique, révélatrice de la vraie nature de nos émotions. Vous le constaterez, les œuvres présentées sont multiples et variées tant par les techniques que par les thèmes abordés. » Précisaient les élussongIMG_20201010_114414 (1)

Certains artistes étaient déjà présents dans les éditions précédentes comme  Christine Gairaud Prades qui préfère le figuratif à l’acrylique et aime s’inspirer de la Nature, de ses découvertes, avec une évolution depuis deux ans vers l’aquarelle pour laquelle elle excelle,  tandis que Franck Cérepes, dessinateur de Poussan, l’ inspiration vient de la BD, avec une technique très bien maîtrisée avec stylos encre, gel et autres outils colore de plus en plus ses œuvres qui deviennent bien plus grandes ou miniatures, à la demande,  mais toujours aussi expressives…

Comme il était précisé par Madame le Maire, Florence Sanchez, par Michel Bernabeu, Adjoint au Maire et Gaëlle Guénal, Conseillère Municipale, tous les 2 délégués à la Culture : L’Art sous toutes ses formes est lié à l’émotion et possède des vertus insoupçonnées. Entre peinture et sculpture, abstrait et figuratif,… flânerie et rêverie sont au programme de ce voyage dans le paysage intime des artistes.  »

« Entre abstraction et figuration, de tableaux en sculptures, à travers vos travaux, l’art se donne à voir de façons multiples, et permet à chacun de s’évader, de s’interroger afin que s’instaure, peut-être, un dialogue entre l’artiste et le spectateur. Mais le ressenti peut rester muet, intérieur et secret et tout aussi intense… avant tout un peintre ou un sculpteur divertit l’œil ou l’esprit du public et cela nous fait du bien et nous aide aussi à avoir plus d’attention, d’ouverture d’esprit et de tolérance. »

L’on retrouvait aussi, Yvon Nogier  et ses magnifiques sculptures très expressive près de Jo Chateau qui fait la fête au métal et principalement au fer avec des sculptures à partir d’outils recyclés.

Les nombreux visiteurs à l’heure du vernissage puis durant ces deux jours d’exposition pouvaient eux aussi se laisser surprendre et musarder d’une autre façon.rbt

Sylvie Cappeau et ses sculptures nous transportait dans son univers tandis que non loin de là Sylvain Ferraiolo, lui qui créait avec ses crèches, à préféré depuis deux ans se lancer dans la peinture avec Sète comme point d’ancrage.. De très belles peintures à l ‘huile….

Que du bonheur pour le public qui pouvait compléter sa visite avec les œuvres de Liliane Nogier très colorées, réalisées à l’acrylique  qui interpelaient l’œil…

Au grès de notre déambulation nous pouvions découvrir les peintures de Christine Bousquet plus dans l’abstrait, qui en peignant à l’huile,  après avoir travaillé le noir et le blanc s’est lancée dans la couleur.

 De son côté L’œil se laissait guider par les peintures de Sylvie Copin nous invitant au voyage tandis que Bernard Hermans, Bruxellois d’origine, résidant à Frontignan, après avoir participé à des ateliers il y a 10 ans, s’est remis à la peinture avec bonheur..songIMG_20201010_114040

Jean-Lou Lapinte n’a pas vraiment de technique favorite mais il sait par la qualité de ses œuvres nous faire découvrir différentes techniques : couteau, pointillisme, abstrait…

Avant de se replonger dans la Peinture de Jeannine Génique qui nous proposait un voyage dans l’irréel au royaume des couleurs dans l’architectural, quoi de meilleur que de s’approcher des sculpture de Christian Florentin, qui en utilisant modelage ou raku, réalise de magnifiques œuvres, certaines patinées

Claude Paez, artiste peintre, nous invitait alors à pénétrer dans son univers, dans lequel nous plongions, pour poursuivre notre voyage artistique.

Et pour s’imprégner des techniques de peinture, dans les tendances et les jeux de formes et de couleurs, il y avait le choix, avec les peintures de Françoise Bedés Lettieri

Si le service culture de la Mairie souhaite que ce salon perdure , il précise que les artistes surprennent et créent des émotions : Florence Sanchez rajoutait « Je suis très heureuse de vous accueillir pour la cinquième année consécutive dans ce foyer des Campagnes qui, vous l’aurez certainement remarqué, s’est embelli d’une peinture noire en lieu et place d’anciens rideaux, ce qui permet de mettre encore plus en valeur les œuvres exposées.sungIMG_20201010_111257 (1)

Ce salon, nous l’avons créé il y a donc cinq ans avec monsieur Bernabeu et nous sommes fiers de constater que son succès est allé grandissant et ne s’est pas démenti cette année encore malgré la situation délicate et anxiogène que nous traversons.

A travers cette exposition, nous souhaitions rendre hommage à tous ces artistes amateurs, souvent anonymes et méconnus, et leur permettre ainsi de nous faire partager, le temps d’un week-end, le fruit de leur travail et de leur passion. »

« Et Madame le Maire concluait en ajoutant que cela permettait à de nombreux Poussannais et visiteurs de découvrir des artistes  du Bassin de Thau et de s’imprégner de leur Art.

Il fallait donc profiter de la multiplicité de sensations que l’on ressent face aux œuvres en allant plus loin, si besoin, car les Artistes étaient prêts pour se confier.

Si à l’heure du vernissage l’on pouvait échanger ses premières impressions , plus tard, c’est le foyer des Campagnes qui pouvait être une belle galerie pour abriter les échanges relatifs à ces Songes d’Automne, ais toujours avec masques et distanciation.

De grands mercis à tous les acteurs de cette réussite qui avaient eu l’occasion autour du food truck présent durant  le week-end, de se détendre et de se restaurer.

Cosette Barnaud portée disparue à Poussan depuis le 11 octobre a été retrouvée.

heli 22Capture Cosette Barnaud, qui a la maladie d’alzheimer, était portée disparue depuis le 11 octobre à Poussan. … L’hélicoptère de la Gendarmerie et d’autres moyens terrestres ont permis de la retrouver. A 17 h ce mardi Mme le Maire de Poussan et M. Bonneau, Adjoint à la sécurité nous informaient que Mme Cosette Barnaud avait été retrouvée suite aux recherches effectuées par la Gendarmerie.heliCapture

Le Café Beauséjour : d’un José à l’autre.

Après 21 ans de bons et loyaux services rendus aux Poussannais notre José Paras  a eu envie de lever le pied et a donc mis en vente le café Beauséjour.

Il pourra profiter de sa famille, vivre à un autre rythme et à son âge, il a le temps de voir avant de se projeter dans l’avenir. Profiter un peu du temps qui passe, de l’école de rugby et d’autres plaisirs personnels,  boire un café calmement avec ses amis ou déguster une bonne pression, il appréciera.

Il avait pris le relais de Monsieur Pons qui lui-même avait tenu l’établissement durant 20 ans.rbt

Et c’est un autre José qui va prendre la suite, accompagné de son épouse; Mylène. Ils viennent tous les deux de Châtelleraut dans la Vienne mais depuis quelques semaines résident à Poussan, à 200 m du « Beauséjour ». Poussan, pour Mme et Mr Goupillon, ce n’est pas un hasard. Ils ont de la famille non loin de chez nous. La région leur plaisait. Quand ils ont lu les annonces de vente ils ont flashé pour le Beauséjour et la visite du bar les a confortés dans leur choix. C’était parti…

Il faut dire que José G officiait déjà dans ce domaine. Si lui aime la »Moto », Mylène aime le sport et particulièrement la course à pied. Pour l’instant c’est l’heure de la rénovation et si vous en devinez quelques caractéristiques vous découvrirez d’autres changements lors de votre première visite.

A savoir, ils ouvriront, le « Beauséjour, chez José » le mardi 13 octobre. On leur souhaite bonne chance et nombreux visiteurs malgré cette période un peu particulière…

Samedi sportif pour les Vignes de Thau

VDTVDT PLATEAU CaptureCe samedi matin les U12  des Vignes de Thau  jouaient à Poussan dans un plateau bien sympathique. Pas de score car les petites rencontres se déroulaient avec des équipes mélangées auxquelles participaient les écoles de rugby de Sète et Frontignan. Et tout s’est passé dans un esprit ludique.vdtIMG_8919

Après un échauffement, ce samedi, ce fut aussi quelques heures dédiées  à l’ovale avec de belles rencontres pour les U8/U10/U12 avec différents plateaux où les équipes étaient elles-aussi mélangées .
Priorité au jeu avec pour objectif, se faire plaisir tout en développant le jeu collectif.
Un samedi bien sympathique
Par contre pour les U14 ce fut un match avec une victoire 25 à 5 (déplacement dans le Gard contre l’entente Cévenol /Bagnols/Salindre / Saint Quentin )

vdtyuiIMG_8914-1 vdtIMG_8912-1 vdthuuiiiiàià

Le TELETHON 2020 se prépare déjà

       TELETHON : les 4 et 5 décembre 2020.AFM-Téléthon

Malgré l’incertitude quant au déroulement du Téléthon 2020, l’Association  »les 24 heures de Poussan  » a décidé , ce mercredi 30 septembre, lors de sa réunion de rentrée, d’organiser des actions en adéquation avec la situation sanitaire actuelle.

A ce jour, elle peut annoncer : 

- Les marchés du 30 octobre, du mois de novembre et celui du 4 décembre. soit  6  marchés. Les ventes seront diverses et fonction des produits finis (confitures, vin, vin d’orange en préparation )

-les tombolas : décision définitive selon les dons.

-le repas  : proposition d’un menu complet à 10 euros.

 Une part de pizza, une macaronade et une part de tarte aux pommes. Réservation possible sur internet.

« Votre générosité n’a jamais fait défaut alors , tous ensemble arriverons nous à réaliser un exploit digne de notre village ? » Précisent les membres des 24 Heures de Poussan.

Réponse en décembre.

 Tous les bénévoles de l’association vous remercient chaleureusement.

Venez découvrir les oeuvres des artistes amateurs du Bassin de Thau samedi 10 et dimanche 11 octobre à Poussan

Samedi 10 et dimanche 11 octobre le service culturel de la ville de Poussan vous propose de découvrir la 5ème édition du salon Songes d’Automne au Foyer des Campagnes. Venez découvrir les oeuvres des artistes amateurs du Bassin de Thau. Entrée gratuite – Samedi de 10h à 19h

vernissage à 11h30
– Dimanche de 10h à 17h. Renseignements auprès du service culture : 04 67 18 35 95 / spectacle@ville-poussan.fr
Cette exposition est organisée en tenant compte des conditions sanitaires port du masque obligatoire, gel hydro-alcoolique à disposition à l’entrée, distance physique de sécurité et sens de circulation pour visiter l’exposition