Les visites guidées théâtralisées de POUSSAN reprennent avec une nouvelle version

En partenariat avec le Service Culture de la Ville de Poussan, les visites guidées théâtralisées de POUSSAN reprennent avec une nouvelle version ! ! !AAMELCapture d’écran 2022-06-26 183725
« AUTOCHTONE » : Raconte nous Poussan
Le STRAPONTIN vous donne rendez-vous :
JEUDI 7 JUILLET à 21 H
JEUDI 18 AOUT à 21 H
DIMANCHE 18 SEPTEMBRE à 17 H
Départ devant les Halles

La Saint Jean fêtée par de très nombreux Poussannais : honneur au soleil

mouleP1240274   En général, les feux de la Saint Jean ont lieu dans la nuit du 23 au 24 juin ou du 24 au 25 juin selon les régions, le 24 juin étant le jour de la Saint-Jean, donc en léger décalage avec le solstice d’été.      0    

Jadis, en Syrie et en Phénicie, le solstice donnait lieu à une grande fête en l’honneur de Tammuz, qui commençait la veille au soir, comme dans la Saint-Jean traditionnelle.

Les feux de la Saint-Jean, repris par les chrétiens, auraient été copiés sur les rites celtes et germaniques de bénédiction des moissons. La théorie selon laquelle ces rites seraient eux-mêmes directement dérivés du culte moyen-oriental de Baal est aujourd’hui réfutée. mais le feu est aussi un symbole de purification, d’où l’utilisation du bûcher pour certaine condamnation (cf. supra). Ce symbole provient sans doute de certaines pratiques agraires qui consistent à brûler la terre pour la rendre plus fertile (brûlis), mais il est certain que cette symbolique tient son origine de plusieurs sources. Pourtant, le feu comme symbole de purification était pratique courante pour les chrétiens du Moyen Âge ; avec le temps ces pratiques (ordalies, bûcher, etc.) se sont perdues ou ont tout simplement été interdites.

Le culte du feu associé au solstice d’été se retrouve également en Chine, en Turquie, dans les rites vaudous et chez les Incas.aaffIMG_20220624_204242

Le bûcher de la Saint-Jean se pratiquait jadis à Paris, les autorités de la ville se chargeant de son organisation. Le feu était traditionnellement allumé par le roi de France en personne sur la Place de Grève (actuellement Place de l’Hôtel-de-Ville), coutume qui perdura jusqu’en 1648, date à laquelle Louis XIV officia pour la dernière fois.

A Poussan, nous avons conservé cette tradition qui permet aux habitants de se retrouver au Jardin public pour sauter par-dessus le feu et partager une bonne soirée offerte par la Municipalité.aaffIMG_20220624_224712

Si autrefois, l’on disait tantôt que le saut permettrait de se marier dans l’année, tantôt qu’il préservait des furoncles ou des sortilèges, tantôt encore qu’il portait bonheur ou qu’il “donnait force aux os et préservait des rhumatismes”, maintenant la plupart des adeptes du saut y attachent moins d’importance… Pourtant, comme les vieillards qui ne pouvaient plus sauter par-dessus le feu et qui se contentaient alors d’enjamber une braise, ce vendredi 24 juin, bon nombre d’enfants ont osé sauter un mini feu pour se faire plaisir avant tout mais pour 2022, même les plus jeunes ont été téméraires en osant sauter par dessus le feu, les adultes restant plus timides au départ, en attendant de voir .aaffIMG_20220624_224224

Dès 19 h 30, de nombreux élus du Conseil Municipal et particulièrement ceux de la commission animation et culture étaient à l’œuvre pour proposer une bonne brasucade aux Poussannais. Et jusqu’à 22 h 30 ils ne se sont pas arrêtés vu le beau succès de cette soirée estivale. Plus de 430 personnes, des Poussannais très heureux de participer après une très belle fête de la musique.aaffIMG_20220624_204708.

Pas question d’improviser car, cerise sur le gâteau, si la brasucade qui précédait le rite du saut était gratuite, l’équipe organisatrice se chargeait aussi, autant que faire se peut, du service, ce qui rendait l’ambiance détendue et beaucoup plus sereine en permettant des échanges et des contacts bien amicaux durant lesquels l’on oubliait contraintes et « boulot ». aaffIMG_20220624_204934

Vidéos à venir.

D’autant que chacun avait tenu à apporter des salades ou des pâtisseries, des apéritifs ou des fromages… Enfin on se faisait plaisir et souvent on partageait… Pour que cette brasucade prenne des accents de banquet.aaffIMG_20220624_2052360 D’autre part, l’on retrouvait un spécialiste de l’animation, le DJ des après-midis dansantes, Ludovic Estruel, qui assurait la partie musicale pour le plus grand bonheur des convives qui se laissaient porter tantôt par les salsas, tantôt par la musique Jazzy, les Madisson, le Country, la variété française ou internationale. ou par des slows toujours bien « soft ».. aaffIMG_20220624_213411Une belle ambiance avec des choix toujours opportuns qui faisaient mouche. Et l’on dansait…

.Des kilos et des kilos de moules, près de 300, des vins pour se désaltérer  et chacun se délectait en profitant de cette douce soirée.aaffIMG_20220624_205043

Entre salades, pizzas, jambon et fromage et autres mets délicieux sans compter les gâteaux, les tartes et les crèmes les plats circulaient et revenaient périodiquement. Il suffisait de s’asseoir et de se laisser aller un petit peu, car l’été était bien là, synonyme de décontraction avec du relâchement, pour le plaisir, le rire, pour partager des bons moments.Le temps passait et à l’heure du dessert, quand les flammes du feu se firent plus petites, certains après avoir dépensé quelques calories sur la piste de danse décidèrent de sauter sous le contrôle des responsables. Les convives étaient venus  bien nombreux, l’on s’en félicitait.aaffIMG_20220624_220506

Tandis que l’équipe d’animation reprenait des forces après 3 heures d’effort autour du feu et que Ludovic nous faisait voyager, les sauteurs se firent de plus en plus nombreux. Les jeunes et les plus grands en osmose, s’essayaient une première fois puis repassaient confiants en essayant de se dépasser quelquefois mais on calmait les plus intrépides .

Sans hésiter ou avec beaucoup de précautions, les volontaires goûtaient aux joies du saut en espérant que la chance leur sourit toute l’année.

Que du bonheur pour tous ces adeptes du feu de la Saint Jean qui cette année au moment de sauter  prouvèrent que cette fête a encore de l’avenir, annonçant un été dont il faut profiter sans attendre..aaffIMG_20220624_224740

L’exposition d’Armelle Bastide d’Izard & Françoise Testou, un événement majeur

 Le vendredi 10 juin au soir avait lieu au foyer des campagnes, à partir de 18 h 30, le vernissage de l’exposition d’Armelle Bastide d’Izard & Françoise Testou.ABAVHIMG_20220610_183328

Armelle Bastide d’Izard et Françoise Testou ont été invitées à habiller le Foyer des Campagnes de leurs univers colorés, imprégnés du patrimoine Occitan.

Dès l’ouverture des portes du Foyer, les visiteurs appréciaient le contraste entre les tentures noires de la salle et les couleurs des œuvres d’Armelle Bastide d’Izard tandis que rapidement les sculptures de Françoise Testou attiraient le regard.

Toutes les deux accueillantes et chaleureuses  étaient bien disponibles pour tous les visiteurs qui désiraient obtenir des informations sur leurs œuvres. Mais rapidement, Poussannais et passionnés furent bien nombreux pour découvrir une exposition des plus colorée et  vivante.

 C’est en effet Une ode sensible et joyeuse à ses paysages lumineux de leurs  univers colorés, imprégnés du patrimoine Occitan, ses saisons et ses légendes qui racontent la mer, le vent et les collines parfumées, les chemins de Saint-Guilhem, les joutes, les fêtes votives…
Les animaux totémiques de nos villes et villages s’invitent malicieusement dans les œuvres d’Armelle et de Françoise pour un clin d’œil mythique et traditionnel.
Ces deux artistes, passionnées et lumineuses, nous entraînent dans leur rêve de bonheur et de partage. Cette exposition, exceptionnelle par son ampleur et sa qualité artistique, est un émouvant hommage à la vie et à la nature.
Une invitation à la rêverie, un réconfortant message d’amour, de paix, de douceur et de liberté.

« Des sculptures qui valorisent les œuvres et inversement, par un jeu de couleurs, les 40 tableaux en grand format semblent protéger avec bienveillance les sculptures de Françoise Testou… »

Il faut savoir qu’Armelle Bastide d’Izard démarre sa carrière artistique il y a vingt ans après des études en sciences économiques à Montpellier et une carrière professionnelle dans le Tarn en tant que directeur de production.ABAVHIMG_20220610_183302
Elle expose à Saint-Guilhem-le-Désert depuis 15 ans et consacre la majeure partie de son temps à la peinture dans la maison familiale, où se trouve son atelier. Passionnément impressionniste, Cézanne, le maître, est sans nul doute le peintre qui l’inspire : la couleur donne alors des ailes à l’imagination.
Des expositions s’enchaînent dans des lieux prestigieux comme l’Abbaye de Valmagne, le Château Saint Martinde Graves (Vin terre d’Aumes de Johnny Hallyday) ou
Villeneuvette. Dès 2010, Carré d’Artistes©, notamment, lui ouvre grand les portes, tout comme le Cœur. Comme un voyage initiatique, la peinture la conduit à représenter
humblement le beau, le juste et l’Éternel… C’est dans ce monde plein d’espérance et de lumière qu’elle nous emmène, que l’on soit riche ou pauvre, noir ou blanc, jeune
ou vieux, avec la même joie, le même amour et la même simplicité… C’est sûrement la raison pour laquelle, les portes du monde entier s’ouvrent désormais pour accueillir ses œuvres.
Comme les galeries Sonia Monti, Paris, Don Carli, Lyon, Gaudi, Madrid, Espagne, Broadway…. parmi tant d’autres……

Quant à Françoise TestouOriginaire de la Nièvre, « Vert pays aux eaux vives », elle a toujours été attirée par le monde minéral. C’est autour de la pierre qu’elle rencontre Guy MARTIN, un sculpteur, tailleur de pierre et un des meilleurs ouvriers de France, qui deviendra son mentor.

ABAVHIMG_20220610_183952

Une transmission de savoirs, dans la passion de la sculpture  qui met en exergue son sens artistique et dont Françoise
va s’emparer avec son cœur pour donner libre cours à sa créativité.
D ans cette belle région du Languedoc Roussillon, où elle réside désormais,l’inspiration se renouvelle encore et encore. La pierre prend vie et prend forme dans des courbes et expressions douces et harmonieuses, exprimant la joie, l’harmonie, l’amour… En recherche permanente d’expérimentations, ses sculptures émergent depuis des matières colorées comme la stéatite ou luminescentes comme l’albâtre, à travers lesquelles lumières et tailles offrent de multiples perspectives.
Les sculptures présentées ici sont taillées dans la pierre tendre, nommée Tuffeau, qui a permis de bâtir et réaliser les décors typiques de l’architecture de la Renaissance des régions autour de la Loire.

(Voir le chameau posé sur la mitre de St-Aphrodise qui retrouve sa stature d’évêque porté par la colombe de la paix, c’est l’air transcendant.)

Florence Sanchez et Michel Bernabeu, respectivement Maire de Poussan et Adjoint au Maire de Poussan, délégué à la Culture, après avoir permis au très nombreux public d’apprécier les oeuvres exposées, en présence de Gaëlle Guénal, élue déléguée à la Culture,  présentaient les artistes avec un grand plaisir, avant qu’elles ne remercient toutes les deux ceux qui, des personnels du service Culture-Communication à Madame le Maire, ont permis de réaliser cette exposition dans une belle salle aussi spacieuse.

Michel Bernabeu tenait à revenir sur la genèse de cette exposition qui a pris près d’un an pour se réaliser mais qui pour les artistes laissera des traces qui iront au-delà de l’Art.ABAVHIMG_20220610_182734

Toutes les vidéos : des discours…

https://youtu.be/Z4uPCznnKb0

https://youtu.be/PQqJTQqWCgI

https://youtu.be/DCpummwEtXg

https://youtu.be/M2hhGC_yY3c

« Nous sommes très heureux et très fiers de vous accueillir si nombreux pour le vernissage de cette exposition exceptionnelle et inespérée. En effet, lorsque nous nous sommes rendus à Saint-Guilhem-le-Désert, avec Philippe, le responsable culture et communication, nous ne connaissions d’Armelle Bastide d’Izard que les œuvres, entrevues dans des catalogues d’art, mais  pas la personne que nous allions rencontrer. Sachant que Madame Bastide d’Izard vendait ses toiles dans le monde entier, nous n’osions imaginer qu’elle puisse accepter de venir exposer dans notre ville.

Arrivés à son atelier, dans une charmante ruelle de Saint-Guilhem-le-Désert, nous sommes accueillis par une personne chaleureuse, lumineuse et pleine d’entrain : Armelle.

Et c’est avec gentillesse et empathie qu’elle nous ouvre sa caverne-atelier et nous sommes éblouis par le bouquet de couleurs tapissant les murs, les portraits emplis de douceur et les paysages flamboyants et évocateurs du sud de la France.

Autour d’une tasse de café, la discussion s’engage. »

« Armelle nous conte son parcours artistique, sa foi dans l’humain, ses messages de bienveillance et d’amour et son désir et sa joie d’exposer à Poussan où elle a des attaches familiales. Nous nous sommes revus, à Poussan cette fois-ci et Armelle nous a présenté Françoise, son amie sculptrice. Et le courant est aussitôt passé entre nous comme s’il s’agissait d’une évidence,comme s’il était écrit ou peint ou sculpté que ces deux belles personnes nous accompagneraient lors du passage du printemps à l’été. Etre artiste, c’est beaucoup plus qu’aimer un art, c’est aimer la vie, intensément, passionnément. Nos deux invitées ont volé à leur cœur l’art de se découvrir ; elles ont accompli le début du travail, la tâche sévère et difficile de commencer les œuvres, à nous spectateurs le rôle humble et avantageux de les terminer par notre observation, notre ressenti, notre méditation et notre rêverie. »

« Alors ne boudons pas notre plaisir et rêvons ; laissons-nous entraîner par ces artistes que nous avons le bonheur d’accueillir ici, à Poussan, des artistes qui ont eu la gentillesse, la patience et le talent de créer des œuvres spécialement pour cet événement Poussannais ! »

 

 
Cliquez sur les images pour les agrandir…abatesCapture d’écran 2022-06-08 091828Et Madame le Maire tenait à rajouter qu’elle était toujours ravie d’accueillir dans le foyer des Campagnes, des artistes, qu’ils soient amateurs ou professionnels, d’ici ou d’ailleurs, qui nous enchantent à chaque fois, par leur talent, leur positivité et leur sens du partage.rbt
« J’avoue que nous sommes particulièrement gâtés, cette année, en recevant ces deux belles artistes que sont Armelle et Françoise.Tout autour de nous, tableaux et sculptures se complètent, s’observent et se répondent. Ces œuvres nous ouvrent l’esprit et nous entraînent vers des territoires connus ou imaginaires, où se côtoient des animaux fabuleux et totémiques, témoins de nos traditions séculaires.Çà et là apparaissent nos collines et nos villages, nos rivières, nos lacs et nos étangs, sublimés par les doigts magiques d’Armelle et où se mirent les sculptures aux lignes douces et harmonieuses caressées par les mains de Françoise.Nous partageons ce soir un moment culturel exceptionnel par son ampleur et sa qualité.Et je suis particulièrement heureuse de savoir que, comme à chaque exposition, les enfants des écoles de Poussan vont pouvoir profiter non seulement du plaisir des yeux en visitant cette salle mais également des commentaires et explications de nos deux artistes qui ont la gentillesse et le plaisir d’accepter de les accueillir. »Madame le Maire ainsi que les artistes tenaient à remercier les élus et les agents de la Mairie qui ont permis que cette exposition de grande ampleur se réalise.A savoir qu’elle se décline avec une mise en scène  pour parvenir jusqu’à une oeuvre majeure d’une longueur de 4 m où sont représentés des animaux totémiques dont le cochon de Poussan…
 Alors que les visiteurs se plongeaient dans cet univers de rêves, de bonheur et de lumière, où les acryliques se mêlent aux huiles et à la peinture phosphorescente, appliquées avec des techniques multiples, après leur cheminement à la rencontre des témoins de notre patrimoine occitan, comme un jeu de piste artistique, les visiteurs étaient invités à partager quelque instants de convivialité devant un Foyer des Campagnes  qui permettait de se laisser porter par les sculptures et les peintures de ces artistes bien sympathiques.
 
 abatesCapture d’écran 2022-06-08 091946
 
Visite de l’exposition du 10 juin au 3 juillet – Samedi et dimanche de 11h à 19h et du mardi au vendredi sur demande au service culturel de la ville : 04 67 78 99 56 / communication@ville-poussan.fr

 

*

Cliquez sur les images pour les agrandir… Merci

 

Lundi 27 juin, collecte de ESF pour le Don du sang, de 14h30 à 19h30 à la salle Jean Théron

Lundi 27 juin, collecte de ESF pour le Don du sang, de 14h30 à 19h30 à la salle Jean Théron au Jardin public.AABOBOCapture d’écran 2022-06-24 165312
Depuis près de deux ans, la collecte de sang souffre énormément de la crise sanitaire. A ce jour, l’EFS ne parvient pas à collecter suffisamment de poches pour répondre aux besoins des malades. Malgré le contexte actuel, le don de sang reste indispensable pour sauver des vies. L’EFS a plus que jamais besoin de VOUS… Prenez 1h pour faire un geste qui a du sens !

 

L’équipe ressource PHARE, « Bien vivre sa scolarité « , du collège Via Domitia, remercie les AMBASSADEURS et les ELEVES ATTENTIFS AUX AUTRES

L’équipe ressource PHARE, « Bien vivre sa scolarité « , du collège Via Domitia tenait avant la fin de l’année scolaire à féliciter et remercier les collégiens qui en 2021-2022 ont été des AMBASSADEURS ou/et des ELEVES ATTENTIFS AUX AUTRES…aaoIMG_20220623_115101

« Attentifs aux Autres » s’inscrit dans le cadre du « mieux vivre ensemble » au collège mais aussi dans le cadre des actions « Éducation, Santé ».

Ce programme est constitué de deux temps forts : la sensibilisation des élèves dans les collèges, et la mise en place d’un système d’accompagnement volontaire de jeunes par les autres élèves.

L’Association Astrée a été sollicitée au sein du collège, et les équipes de cette dernière sont intervenues auprès des professeurs et auprès du Comité d’Éducation Citoyenneté, afin que tous les encadrants soient partie prenante.

L’établissements s’est engagé alors sur plusieurs années et une fois l’accord passé, la 1ère étape a été la mise en place d’une sensibilisation de l’ensemble des élèves de 4ème  à l’écoute et à l’attention aux autres. Cette sensibilisation vise à développer une culture de l’empathie auprès d’un maximum de jeunes. Elle favorise un changement de regard sur les autres, plus positif, plus compréhensif, notamment sur les plus fragilisés. Il s’agit aussi de les aider, en cas de situation difficile identifiée par eux, à savoir vers qui faire le relais.rbt

Lire la vidéo : https://youtu.be/ynZPaVA67bA

S’en suivait une formation, en fin de 4ème, des jeunes qui se portaient volontaires au soutien de leurs pairs.  Lors de celle-ci, les volontaires réfléchissent à la manière dont ils peuvent assurer leur rôle. Ils travaillent également à discerner les situations et savoir jusqu’où aller, de quelle manière agir et où arrêter leur intervention pour se protéger eux-mêmes. Ensuite vient la mise en place avec l’équipe éducative du collège, des modalités d’accompagnement d’un élève en difficulté  par un pair de 3ème et le suivi des élèves accompagnateurs par l’équipe éducative et l’Association

Depuis .2020, le Collège Via Domotia s’est lancé dans ce projet. Tous les élèves de 4ème ont été sensibilisés  à l’écoute et à l’attention aux autres.  Comme le programme le prévoit les collégiens intéressés ont eu une formation, en fin de 4ème. 20 jeunes s’étaient sont portés volontaires au soutien de leurs pairs et ont alors réfléchi sur la façon d’assurer leur rôle. En 3ème, toujours supervisés par l’association Astrée,  arborant un badge visible des autres, le groupe qui s’était donné un nom, « The Confident », il était opérationnel.

 

Quant aux AMBASSADEURS, il faut savoir que ce dispositif National permet de donner un rôle social aux élèves et de les rendre citoyens responsables afin de contribuer à prévenir les situations de harcèlement.. Il s’agit d’associer les élèves à la cause du harcèlement entre pairs ce qui est est déterminant. Les élèves sont les premiers spectateurs de ces situations, ils jouent alors un rôle central. Selon leur position et leur adhésion à ces violences répétées, les conséquences du harcèlement sur la cible des attaques seront plus ou moins dramatiques.

« La sensibilisation aux phénomènes de harcèlement, par la transmission des valeurs de respect et de tolérance, va permettre aux élèves d’adopter les bonnes postures consistant à se positionner aux côtés de l’élève-victime, à alerter les adultes pour se mettre sous leur protection. Cette sensibilisation par les élèves a vocation à engager une démarche réflexive avec les potentiels témoins et écarter les risques de rejet de certains camarades.aaoIMG_20220623_115951

Être témoin de harcèlement est fréquent, et il n’est pas toujours facile de trouver les gestes, les mots, les postures qu’il faut lorsque l’on a connaissance d’une situation : ce sont des choses qui s’apprennent.

Il convient d’agir sur l’attitude des spectateurs, en développant, chez les élèves, un certain nombre de compétences, qui rejoignent des compétences psychosociales telles qu’elles sont définies par l’Organisation mondiale de la santé, et que l’on retrouve dans le domaine « formation de la personne et du citoyen » du socle commun afin rendre les élèves capables :

  • de veiller à la qualité des relations interpersonnelles ;
  • d’être responsables du groupe ;
  • de prendre les initiatives qu’il faut pour soutenir, aider,
  • consoler ceux de leurs pairs qui sont victimes ;
  • de raisonner ceux qui sont auteurs de harcèlement. »

Et donc ce jeudi 23 juin 2022, l’équipe ressource PHARE, « Bien vivre sa scolarité « , en présence d’Amandine Roy, Principale Adjointe du collège, « avait  le plaisir d’inviter tous les élèves AMBASSADEURS de 6ème et de 4ème ainsi que les élèves  ATTENTIFS AUX AUTRES de 3ème et de 4ème, à boire le verre de l’amitié.aafoCapture d’écran 2022-06-23 232930

 

Ce fut  l’occasion pour Madame Roy (photo 1 et 3), accompagnée par plusieurs professeurs membres de l’équipe ressource, dont Madame Nolhac, Professeur d’Histoire-Géographie, référente ATTENTIFS AUX AUTRES (photo 1)  et Madame Brugeas, Professeur de Français, référente CONFIDENTS (photo 1) et  de Madame Chicot, CPE  (photo 1 et 2) , de :
– remercier les élèves attentifs aux autres nommés CONFIDENTS  qui quitteront le collège en juillet 2022.
de remettre les diplômes aux Ambassadeurs Harcèlement
-Et de proposer aux nouveaux élèves de 4èmes formés attentifs aux autres de se porter volontaires pour accueillir avec les adultes tous les élèves de 6ème toute la journée du jeudi 1er septembre (jusqu’à 14h45) .aaoIMG_20220623_113801

Un moment bien convivial  autour de collégiens qui ont su se mettre au service de leurs pairs et prendre des responsabilités pour que leur épanouissement soit le meilleur possible au sein du collège…

Une première à Poussan ! Préparez vous !

Vendredi 8 juillet place de la Mairie retrouvez DJ Cassou aux platines de la 1ère Night Kolorz  à Poussan qui s’annonce extraordinaire et des plus colorées. Stand maquillages fluo gratuit dès 19h30, canon à confettis, goodies…
Mettez des couleurs dans votre vie : Dress code blanc ou fluo
Foodtruck sur place.

La chanson et la musique pour fêter au mieux l’arrivée de l’été et le jour le plus long

aamoIMG_20220621_185345

La fête de la musique à Poussan en 2022 était organisée par la Mairie de Poussan et réalisée par l’Association Plateforme. Elle se déroulait cette année, autour du  Riverain, devant la Boulangerie l’Epi d’Or, dans les Halles et face à la petite Cave, sur la place du Marché.

  Mais pour rester dans l’esprit originel certains musiciens ont profité de la soirée pour animer musicalement la commune à différents endroits.     aamuIMG_20220621_190244

Et ce fut le cas à l’impasse de la Garenne où a régné toute la soirée une très bonne ambiance autour de la musique avec des danses africaines, des groupes et  des musiciens amateurs sympathiques.

Pour tous, du Riverain à la Garenne, des Halles à la petite cave ce ne fut que du plaisir, avec des styles différents qui ont su contenter les uns les autres durant une soirée dédiée à la Musique et à la chanson .

De bien nombreux participants dès 18 h 40 et ils restèrent fidèles jusqu’à plus de 23 h tant ils avaient envie de se laisser porter par des notes qui durant deux ans n’avaient pu s’envoler pour que tout Poussan soit baigné par des mélodies, douces ou moins douces…

Ce 21 juin, si toutes sortes de musiques étaient jouées aux 4 coins de la France, pour vivre la musique et la fêter à Poussan et en public, il fallait attendre 18 h 30 à Poussan pour réaliser que l’été était bien arrivé avec toutes les musiques qui vont l’accompagner. Les gouttes d’eau venues du ciel étaient presque  au rendez-vous en voulant comme des notes participer à la fête et jusqu’à 20 h 30 elles jouaient avec les musiciens qui devaient rapidement protéger instruments et matériels quand elle les sollicitaient.  De très belles partitions tout de même.aamoIMG_20220621_191557

Avec des groupes tournés vers le rock mais aussi avec d’autres tendances comme la chanson française ou la chanson poétique, la soirée s’annonçait rythmée et devait être éclectique pas uniquement sous le signe du rock bien dur. Chacun pouvait en apprécier le contenu selon ses goûts musicaux mais comme pour le sport, le principal n’était-il pas de participer ?

C’était d’ailleurs la Devise pour l’association Plateforme qui proposait une belle programmation, qui dépassait pour certains toutes les attentes.

Il faut savoir en effet qu’en principe « La musique adoucit les mœurs… » L’adage n’a jamais été aussi vrai et l’on peut confirmer que cette forme d’expression reste depuis belle lurette un des réseaux sociaux les plus pacifiques et les plus ouverts à notre diversité d’action et de pensée…Peut être une image de 1 personne et plein air

Célébrée dans plus d’une centaine de pays, elle fut imaginée en 1976 par le musicien américain Joël Cohen, réalisée à Toulouse et dans l’ouest parisien. En 1982, Jack Lang, ministre d’alors de la culture et Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse de ce même ministère donnent l’impulsion définitive à l’évènement… (source Wikipédia)Peut être une image de 6 personnes, personnes qui jouent d’un instrument de musique et guitare

Avec  Christine Garcia et ses élèves dont ceux de la MJC c’était parti pour quelques très belles chansons  et des magnifiques solos. On se laissait emporter par de très beaux morceaux joués par des musiciens en herbe qui c’est certain ont un don, même s’ils ont travaillé dur et par de jeunes chanteuses qui elles-aussi ont une voix que certaines professionnelles souhaiteraient posséder. Que de bonnes surprises et même avec des amateurs qui donnaient le meilleur en se faisant plaisir.

Peut être une image de 2 personnes et personnes deboutOn retiendra entre-autres la voix d’Eva Léonti, vraiment impressionnante.

Et si BlackK allait prendre le relais c’était avec du rock, du dur, des compositions et des reprises de haut niveau, et une chanteuse dont la voix ne tremblait pas. Derrière les Halles fini les balances des groupes qui allaient se produire à partir de 21 h, les nombreux élèves de Léna Garcia, talentueuse guitariste, se lançaient. On était dans l’esprit de la fête, on savourait, une musique jouée par des amateurs à différents niveaux.aamuIMG_20220621_213712

 

Et si le public se faisait plus nombreux, en profitant de la situation pour se restaurer et se désaltérer, dans Poussan, autour du bar ou des points de restauration ouverts l’on appréciait les prestations des élèves  qui se produisaient pour enchanter les passants.aamuIMG_20220621_220938

A l’impasse de la Garenne, une fête avait été organisée par quelques amis qui en avaient appelé d’autres, avec  des musiciens amateurs, chevronnés, débutants et c’était parti pour une soirée danse mais surtout musicale, allant de l’improvisation à des reprises , sans oublier le Jazz Manouche, les danses africaines, les percussions, du Brassens revisité et la participation du groupe Amandoné, un boulégueur d’ambiance. le NHCOP, le new hot club de Poussan s’éclatait et son impasse devenait selon ses membres, celle du Paradis…rbt

Le ciel devenait plus sombre, il faisait presque nuit c’était au tour du « Grandes Maïsses Band »  qui avait investi les Halles de nous emporter vers d’autres univers, avec quelques beaux morceaux choisis de la chanson française, les Grandes Maïsses, des passionnés qui mettent en valeur de beaux textes et des mélodies qui savent presque faire l’unanimité.aamoIMG_20220621_210753Des vidéos :

https://youtu.be/jcVolzCpWv8

https://youtu.be/cubXfSWVHd4?t=7

https://youtu.be/N4bV3JaOw0Y

Le public participait, reprenait en chœur les airs et les chansons entre celles  Joe Dassin et France Gall ou encore avec des arrangements sur Bella Ciao…

Des guitares pour de bonnes musiques qui annonçaient une belle  soirée bien rythmée car l’on allait passer des sèches aux électriques.aamoIMG_20220621_222201

L’on savourait l’instant présent, enfin c’était l’été. Et dans la continuité de ces prédécesseurs THE Elders prenaient le relais avec des standards internationaux qui sont restés pour des décennies dans la mémoire collective.

Et quand BlackK et the Elders se mirent en sommeil, c’est Léna Garcia en Solo qui attaqua fort, très très fort,  dans le Rock et le Hard, avec  des morceaux d’ACDC ou de Queen parmi bien d’autres faisant une démonstration vraiment impressionnante de ses compétences et de sa technicité. Un niveau international, certainement pour une guitariste qui reste des plus sympathique tout en maîtrisant à merveille ses guitares.aamuIMG_20220621_212214

Vidéo : https://youtu.be/mJJIa4ei3Io?t=68

Que du bonheur pour un public qui se laissait emporter . Et d’ailleurs avec un Guest de Léna Garcia pour poursuivre la place du marché devint un jusqu’au moment d’éteindre les lumières une salle de concert à ciel ouvert où entre rock And Roll Français ou international, entre mélodies et rifts, chacun parvenait à trouver son bonheur.aamoIMG_20220621_224001

Il fallait tout de même retrouver un certain silence pour ceux qui en avaient  besoin et pour ceux qui devaient travailler le lendemain. Mais le silence fait partie intégrante de la musique et l’on allait donc se laisser porter  par la douceur de cette première nuit d’été qui petit à petit nous enveloppait…

Chacun avait pu apprécier les styles proposés d’autres la spontanéité des musiciens qui s’étaient produits pour égayer cette belle soirée qui avait mis du temps météorologiquement à sentir bon l’été enfin arrivé…

.

 

Depuis le lundi 13 juin pour la collecte des ordures ménagères (non recyclables)

Depuis le lundi 13 juin, . pour les foyers en habitat pavillonnaire, équipés de bacs individuels (gris ou marron), change de rythme sur l’ensemble du territoire (14 communes) pour la période estivale. Elle aura désormais lieu deux fois par semaine, jusqu’à mi-septembre prochain.Peut être une image de 2 personnes et plein air
Un doute sur les jours de ramassage ? Tapez votre adresse dans l’outil collecte sur https://www.agglopole.fr/…/connaitre-les-jours…/ et cliquez à l’endroit précis de l’emplacement de votre poubelle. Les calendriers de collecte des déchets pour les 6 communes du Nord du territoire (Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, Poussan et Villeveyrac), valables jusqu’en avril 2023, sont également téléchargeables en version PDF sur cet outil.
Pour rappel, afin de diminuer le volume et le coût de traitement lié aux restes alimentaires, Sète agglopôle méditerranée met à votre disposition un composteur de jardin pour vos restes de préparation et de repas => https://www.agglopole.fr/…/trier-ses…/le-compostage/