Dédicace de Marie Lavandin avec la Libraire Nomade, dans les Halles

Marie Lavandin, Auteure, installée à Poussan depuis quelques années, dédicacera ses livres en partenariat avec la librairie nomade, dans les Halles, pendant le marché du mardi de 8h à 13h.Lavandin-01 Née en Bourgogne, professeur de lettres classiques, Marie Lavandin s’est installée dans l’Héraut à la retraite, après avoir vécu à Tahiti et entamé une démarche pour se réaliser dans l’écriture. Elle travaille actuellement à une nouvelle qui aura Poussan pour cadre.
La Libraire Nomade, basée à Sète, vient régulièrement sur le marché du mardi dans les Halles de Poussan proposer une sélection de livres neufs pour adultes et enfants. Conseil de lectures, découverte de nouveaux titres et possibilité de passer des commandes permettent de mettre la culture à la portée de tous les poussannais.lavandin-02

Tous les mardis de 8h à midi dans Les Halles de Poussan la Libraire Nomade vous attend.

Tous les mardis de 8h à midi dans Les Halles de Poussan . La Libraire Nomade vous attend.
Des livres neufs. Des conseils sur mesure. Des commandes et des conseils pour vos lectures et celles de vos enfants . À mardi prochain !Peut être une image de livre

Journée internationale des Droits des Femmes à Poussan c’est toute l’année !

Parce que pour la Municipalité de Poussan la défense des droits et des libertés ne se cantonne pas à une journée par an, nous vous proposons à chaque 8 du mois, de découvrir un témoignage, une poésie, une chanson, un portrait… en hommage aux Femmes et à leur place dans la société. Ce 8 Juillet c’est un poème d’Isabelle Callis-Sabot.
Peut être une image de 1 personne et plein air
Isabelle Callis-Sabot est née à Montpellier en 1958. Après des études d’ergothérapie, elle se consacre à l’écriture. D’abord poète, elle commence par publier quelques recueils, avant de se tourner vers le roman. Le Bugey, où elle est venue s’installer, devient la source de son inspiration, par la richesse de son histoire et la beauté de ses paysages. Son premier ouvrage « Le Miracle de Mazières » témoigne de son attachement à cette région. Il remporte le prix d’Ambronay en 2000. Suivront ensuite d’autres romans historiques célébrant diverses périodes et différents lieux de l’Ain.
En 2009, Isabelle Callis-Sabot quitte son pays d’adoption et choisit de vivre dans le Sud de la France. Un retour aux origines, un choix déterminé, un endroit où elle puisera le thème de ses futurs ouvrages.
Souvenir
Il y avait dans mon enfance
Un grand figuier près du ruisseau ;
Je lui parlais en confidence
Du ciel du vent et des oiseaux.
Il abritait sous son feuillage
Mes jeux mes rêves ma candeur,
Mon insouciance mon jeune âge
Et tous les secrets de mon cœur.
Auprès de lui, sage et docile,
De longues heures je passais ;
La nuit tombait, douce et tranquille,
Au loin le rossignol chantait…

 

Les boîtes à livres, une belle aventure à partager

Dans l’optique de renforcer encore la place de la lecture dans la vie quotidienne, de la rendre plus accessible, par un concept très simple, fondé sur l’envie de chacun de découvrir de nouveaux livres et de de partager ses lectures avec le plus grand nombre, la Ville de Poussan vient d’installer une « Boîte à Livres » sur la place de la mairie, à côté du parc de jeux.boite-livre

Elle a été fabriquée par les élus Jean Claude Pagnier et Terry Adgé, aidés par des agents du service technique.

Le principe : vous pouvez emprunter un livre et une fois lu, vous le ramenez pour que d’autres lecteurs puissent en profiter.

D’autres « boîtes à livres » seront prochainement installés dans le centre ville.

A la rencontre de la petite musique du silence avec le dernier livre de Jean Reboul

    Le nouveau livre de Jean Reboul, «Petite musique du silence – de Bach à Lacan « Aux éditions du Champs Social, nous invite à aller, comme lui, à la rencontre du silence au travers de son ouvrage dans une aventure singulière…

« Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même » . Précise-t-il…

Pourtant, Jean Reboul, médecin gynécologue, docteur en psychologie et en biologie humaine, ancien chef de clinique à la Faculté, psychanalyste, membre de l’École de la Cause Freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse,auteur de plusieurs livres et films, continue sa quête inspirée par ses rencontres avec ses patients. S’’il ne cesse  d’’explorer dans l’infertilité le mystère féminin et celui de la conception il s’intéresse aussi au malaise dans la civilisation : «L’objectivité des résultats, l’’évaluation quantitative dans la frénésie des chiffres et la certitude des images, qui mettent à distance l’’intime de l’’être humain et entravent l’’élan de vie. » Même si sa recherche ne l’’a jamais éloigné de la technique pour laquelle il a le plus grand respect..lainthjkDSC_0209_084 - Copie (2)

Pour le Docteur Reboul, L’écriture d’un livre concernant l’expérience clinique n’est jamais pour lui, l’aboutissement d’une quête mais le point de départ d’un chemin nouveau.

Son désir de transmettre ce que la rencontre clinique lui enseigne est très vite devenu une nécessité.

« Cet inconnu, cet irreprésentable, cette part de l’humain que l’objectivité scientifique méconnaît est devenue l’essentiel de ma recherche. À la science, je suis resté fidèle. Mais reconnaître les progrès de l’objectivité scientifique n’exclut pas d’être attentif à ce que la science ne veut pas savoir.. »

Ecouter Jean Reboul sur : https://youtu.be/iLqNIo57FAg

Et Aujourd’hui, un cas clinique nous enseigne comment l’art, la musique, la poésie sont au service d’une rencontre inouïe : celle du silence. Rencontre déterminante pour un être parlant, désirant, jouissant en quête d’amour et de liberté.

« Parler de son silence c’est cueillir un fragment de vérité qui ne concerne que lui. C’est accepter l’inconnu d’un passage et rencontrer l’impossible pour décider de son destin et construire sa vie. » Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même. C’est choisir de vivre une aventure et d’accepter avec respect ceux qui la vivent autrement. »

Jean Reboul nous invite à le suivre, lui qui est rentré dans cette aventure où il a rencontré Bach et Lacan, faisant preuve dans une étonnante proximité à la fin de leur vie, de la rencontre du réel.

La «Petite musique du silence – de Bach à Lacan  » est une synthèse condensée de près de 10ans d’observations et d’analyses de Jean Reboul toujours guidé par sa quête de l’impossible qui est à son sens du côté de la vie.
C’est à Salzbourg qu’il rencontrera un couple de musiciens eux aussi en quête de l’impossible, d’un enfant…
Et ce sera grâce à la Musique, mais surtout à une autre lecture de celle-ci, grâce à ses silences, à leurs silences et à leur méditation que l’enfant viendra…
Et si Jean Reboul, en tant qu’écrivain et musicien, fait référence à René Char et à son fascinant impossible…. c’est qu’il sait aussi que « le silence est une rupture féconde pour un élan de vie » et que si nous n’atteignons jamais l’impossible celui-ci nous sert de lanterne……
Et comme l’art, la musique, la poésie, le langage aussi… Sont au service de la rencontre avec le silence, ils nous permettent de poursuivre avec lui cette approche de l’impossible qui guide Jean Reboul sans relâche…..

 

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir le livre « 1914 – 1918, les Poilus de Poussan »

Peut être une image de texte qui dit ’Évelyne Bousquet Guy Guylaine Caprouge Chaves 1914 1914-1918 1918 Les poilus de Poussan Litanies TRANCHEE S +’
Cet ouvrage écrit par Evelyne Bousquet et Guylaine Chaves permet de replonger dans l’histoire des 363 soldats Poussannais de la Première Guerre Mondiale.
Il sera prochainement à la vente au prix de 9 € auprès de la mairie

 

Exposition à la MJC : Littérature et Oralité

Exposition à la MJC de Poussan jusqu’au 27 mars, Hall de la MJC,
Entrée LIBRE, accessible de 14h30 à 19h30.

« Depuis une trentaine d’années, la littérature orale connaît un renouveau important, dans l’édition pour sa forme écrite et à l’occasion des manifestations publiques pour sa forme orale.
Les bibliothèques publiques devenues des lieux privilégiés de programmations et de lectures ont participé à ce renouveau, mais c’est sous le terme de « conte » que se retrouvent rassemblées toutes les formes de la littérature orale .
Cette exposition réalisée par Marc Aubaret montre la littérature orale depuis son origine et sous ses diverses formes. »

Réalisation : Médiathèque Départementale  – Centre Méditerranéen de la Littérature Orale d’Alès
Composition : exposition en 12 panneaux,
Public : adultes et jeunes

Introduction
Qu’est-ce que la Littérature orale ?
Les mythes
L’épopée
Les contes (1)
Les contes (2)
Fables, fabliaux, et paraboles
Chants ou chansons
Petites formes (dictons, proverbes, devinettes…)
Récits de vies et histoires de vie
Les enjeux de la littérature orale
oralitéExposition_litterature_20

« Comme un destin à écrire » de Blandine Rouger

En 2016, nous avions découvert le roman de Blandine Rouger, qui nous avait prouvé qu’elle avait des talents pour l’écriture avec un très beau livre, « Tu aimeras ton Prochain comme Toi-Même ».

Résidant à Poussan depuis plus de quarante ans, élevée dans des valeurs d’entraide, elle a toujours été portée par un esprit bienveillant. D’autant qu’ayant pas mal voyagé, et souvent dans des conditions simples avec sa famille et ses amis, elle a pu apprécier la beauté de notre planète et acquérir ainsi une ouverture d’esprit qui lui a permis d’explorer son moi-intérieur et la richesse de celui des autres.rougerP1150263

Après avoir commencé un premier livre, elle dut attendre la conjugaison de différentes expériences vécues qui ne la laissèrent pas indifférente pour que celui-ci puisse se réaliser avec entre-autres, sa participation à un mariage et des observations lors d’un vol, Paris/Montpellier…

Car Blandine aime écrire et depuis le Lycée elle sait qu’en fermant les yeux, en se concentrant, parviennent les mots et les idées pour les mettre en page et la possibilité de retranscrire ce qu’elle ressent et ce que son imaginaire lui dicte.

Monsieur Pills, le personnage principal de son premier roman sut captiver les lecteurs. Avec sa personnalité exécrable, il en a surpris plus d’un et Blandine a vécu, grâce à la mise en avant de son livre, une belle expérience avec des retours très variés et inattendus.

« Plusieurs sens ont été donnés à ce premier roman, même politique et social … « J’ai été surprise par l’étonnement des lecteurs et ravie par le fait que ceux-ci lui attribuent des valeurs d’espoir. Chacun d’eux met sa plume après moi car si l’auteur se livre, toutes les lectures qui en découlent sont différentes. Les lecteurs, à partir de mes lignes, me raconteront leur propre histoire. Les échanges avec eux n’en sont que plus enrichissants et me permettent de recevoir énormément. » précise Blandine qui rajoute :

« Ecrire et présenter « Tu aimeras ton Prochain comme Toi-Même » fut donc un grand plaisir et une expérience passionnante et ne fit que renforcer l’envie d’écrire un second  livre, mais, celui-ci, pas du tout dans la continuité du premier. »

En effet, l’histoire de cet opus va débuter au début du 20ème siècle en Algérie et se terminera en France dans les années 2000. Blandine fut poussée par le désir de décrire au travers d’une vision romanesque, pas du tout historique et sans à priori, le destin d’un couple plongé dans l’épopée des Français d’Algérie: « Une façon de laisser une trace et de rendre hommage à ses grands-parents qui malgré vents et marées entre disparitions et décès, dans un monde de brassage, fait de trajets, de « bruits », de couleurs, d’odeurs, de joie de vivre allaient de l’avant guidés par des vecteurs multi-culturels.

« Une façon d’ancrer dans la mémoire collective une culture qui disparaissait progressivement et de rendre hommage à des personnes essentielles dans ma vie en les replongeant dans une autre vie ».

Pour Blandine, l’écriture est en fait devenue une sorte de jeu avec les mots. L’écrit permettant de laisser des traces presque indélébiles, elle compte bien poursuivre dans ce sens. Son premier roman, portait presque une unité de lieu, de temps et d’action. Dans ce second roman, il s’agit de découvrir un parcours de vie fait de déplacements géographiques avec des évolutions et des rencontres.

 » En 2007, j’avais commencé à écrire quelques pages de ce roman en me remémorant mes voyages à Malte et en Algérie (Constantine, Alger, Annaba…). L’Algérie est un pays magnifique, contrasté, posé entre mer, déserts, montagnes, marqué par l’histoire romaine, maure… qui m’offrit des visions féériques. C’est aussi un pays marqué par la douleur, les luttes fratricides. D’où sont natifs mes grands-parents… »rougerP1150255

Mon 1er livre m’a boosté pour reprendre l’écriture de ce qui pour moi, fut comme « un destin à écrire », un destin porté par des valeurs : l’acceptation de la différence, l’absence de certitudes, le choix du libre arbitre, le désir de construire ou reconstruire sa vie, de lui donner un sens avec, en outre et surtout, la force offerte par le sentiment amoureux. Des valeurs qu’il faut transmettre aux autres. »

Deux personnages principaux vont animer ce parcours dans « Comme un destin à écrire ».

Louis, sensible à la Nature, en perpétuelle réflexion sur « l’être humain » ainsi qu’Alice, bonne vivante, d’origines maltaise et espagnole et commerçante.

De leur jeunesse à la fin de leur vie nous les découvrirons dans leurs relations amicales, familiales, professionnelles, avec leur attachement à leur ville mais aussi à leurs racines ainsi qu’à leurs traditions…

Au sein de leur vie souvent difficile, ils côtoieront bon nombre de personnes, souvent des gens simples de différents milieux et de toutes religions. Ils vivront avec eux, parviendront à nouer des relations privilégiées et partageront leur destin. L’importance de ce brassage. Un message universel et toujours actuel. Le « vivre ensemble »

« D’autant qu’entre mauvais et bons souvenirs, leurs valeurs et leur envie de vivre furent des chances qu’il fut bon de mettre en avant pour que nous nous en inspirions. » Leur forte capacité à avancer malgré une réalité de vie objectivement douloureuse. Leur jeunesse, la douleur de l’exode forcé. Une reconstruction difficile mais réussie.

A ce sujet, Blandine nous précise qu’elle a été marquée indéniablement par ceux qui ont guidé ses premiers pas : « le fait d’en parler permet d’ancrer les traces qu’ils ont laissées et leur assure une sorte d’éternité en les inscrivant dans l’histoire :  Romancer, c’est devenir historien avec sa propre réalité historique, tout en restant lucide ».

Avec « Comme un destin à écrire » plongez donc dans une nature envoûtante, en allant à la rencontre de Louis, l’enfant qui marche dans la montagne, dans les traces de pas de son grand frère, au cœur de l’Algérie, dans un matin glacial d’hiver, vers la lanterne de la connaissance. « Malgré l’aide de son aîné, sa vie ne sera pas facile. Mais il portera toujours en lui cette belle trace de pas et la transmettra, avec ses valeurs et sa joie de vivre, à ceux qu’il a aimé. En construisant cette formidable épopée qu’est la vie. En écrivant son destin. »

 Le livre de Blandine ROUGER est en vente sur le site Amazon https://www.amazon.fr/

Pour en savoir plus sur son auteur :

http://aufilsdelalune.wixsite.com/aufilsdelalune

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » de Blandine Rouger

« Tu aimeras ton Prochain comme Toi-Même » est le titre du dernier roman de Blandine Rouger, Poussannaise depuis quarante ans, après avoir vécu ses plus jeunes années à Montpellier et à Sète.Screen Shot 04-08-17 at 11.14 AM

Entourée par des parents attentifs à son épanouissement intérieur et à sa découverte du Monde, elle grandira, dans une ambiance de partage, bercée par deux tendances familiales complémentaires. Elle aura aussi la chance de se poser à Poussan en découvrant alors un environnement accueillant, riche d’échanges et de rencontres.

« Élevée dans des valeurs d’entraide, j’ai toujours été portée par cet esprit bienveillant. D’autant que voyageant beaucoup, et souvent dans des conditions simples avec ma famille et mes amis, j’ai pu apprécier la beauté de notre planète et acquérir ainsi une ouverture d’esprit qui m’a permis d’explorer aussi mon moi-intérieur et la richesse de celui des autres.« , précise Blandine.

Screen Shot 04-08-17 at 10.06 PM

Plus tard, elle obtiendra son DESS de droit, s’épanouira dans sa profession, créera des amitiés solides et fondera une très belle famille.

Mais côté littérature, si déjà très jeune elle aimait écrire des discours et des poésies, elle eut un déclic le jour de l’épreuve de Français du BAC. Elle découvrait alors qu’en fermant les yeux, en se concentrant, lui parvenaient les mots et les idées pour les mettre en page, la possibilité de retranscrire ce qu’elle ressentait et ce que son imaginaire lui dictait.

Après avoir commencé un premier livre, elle dut attendre la conjugaison de différentes expériences vécues qui ne la laissèrent pas indifférente : un mariage dans son village, des observations lors d’un vol, Paris/Montpellier furent déterminantes. Il lui fallait fixer l’instant, lui donner forme et vie avec sa vérité : « Je me suis saisie de mon billet d’avion pour écrire fiévreusement toutes les pensées que cet événement déclenchait dans ma tête à cet instant précis… Ce moment-là, béni, ce fourmillement d’idées, instant de grâce, il ne fallait pas le laisser s’échapper… En quelques minutes, Mr Pills avait pris vie. Et le lien avec les mots entendus lors du mariage de l’été précédent m’apparut comme une évidence troublante, et si cohérente. Il ne me restait donc qu’à modeler par écrit, les mois suivants, le destin si étrange de Mr Pills….« 

Screen Shot 04-11-17 at 09.48 AM

Car Blandine désire transmettre, donner du plaisir aux lecteurs et développer leur imaginaire en leur diffusant un certain espoir dans l’avenir qui est très souvent riche de rencontres : « Un message sur la nature humaine qui veut s’échapper du dictât de la norme. Un dictât qui s’impose aux femmes…Et également aux hommes, aux prises avec l’évolution de la société et qu’il ne faut pas oublier, eux non plus… Malgré les apparences…Et les apparences, il ne faut pas se fier qu’à elles. Toute personne, malgré sa carapace, a de la bonté au fond d’elle, une sensibilité, qui, lorsqu’elles se révèlent la rendent très attachante. »

« Et quand cette personne a peur de se retrouver face au miroir, elle a, elle aussi, une seconde chance. Qu’elle devra saisir avec sa sensibilité.« 

C’est l’évolution qui permettra à Mr Pills de se transformer : « ce très bel homme de trente-neuf ans, français aux yeux clairs, au visage fin, de haute taille, à l’élégance sophistiquée et à l’allure athlétique, remarquablement intelligent…mais misogyne, vaniteux, exécrable avec tout le monde, va contribuer, pourtant, à de bonnes choses. Rencontres et relations lui feront lâcher prise. Et retrouver l’essentiel.« 

Et Mr Pills aurait pu être une femme : « Car pour chacun d’entre-nous, rencontres et découvertes sont la plupart du temps enrichissantes : « Derrière tout échange, toute relation, il y un optimisme qu’en général la vie nous réserve. C’est le côté magique de la vie« .Screen Shot 04-08-17 at 10.09 PM

Si pour Blandine, écrire est une façon de rendre hommage à ceux qui lui sont proches, une façon de remercier ceux qui ont partagé son chemin tant dans sa vie familiale qu’affective, « Tu aimeras ton Prochain comme Toi-Même » vous emportera dans une bien étrange expérience, à un rythme trépidant, en découvrant le beau voyage initiatique que Mr Pills a mené avec succès, pour renouer avec un passé enfoui, plongeant dans l’ombre de ce qui était le soleil de lui-même.

Le livre de Blandine Rouger est en vente sur Amazon : https://www.amazon.fr/

Vous pouvez aussi l’acheter au « Kiosque » à Poussan, où le 21 mai, Blandine vous accueillera pour une matinée dédicace. Mais aussi à :

  • - L’Echappée Belle 7 rue Gambetta 34200 Sète
  • - La Librairie Gavaudan 1 rue Gambetta 34200 Sète
  • - Au Bar à Lire 28 gd rue Mario Roustan 34200 Sète
  • - A la Maison de la Presse Maître Diffusion Avenue des Thermes Romains 34540 Balaruc-les-Bains
  • - Aux Délices du Languedoc Passage des Bains 34540 Balaruc-les-Bains
  • - Chez Amandine Boutique 32 rue Maurice Clavel 34540 Balaruc-les-Bains
  • - A la Librairie Cherblanc 22 avenue de Montpellier 34140 Mèze
  • - A Lozypresse 14 Rue Paul Enteric  34140 Mèze

En attendant, pour en savoir plus sur le livre et son auteur : http://aufilsdelalune.wixsite.com/aufilsdelalune