INSTANT CULTURE : un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence

INSTANT CULTURE : un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence et de vous faire découvrir ou redécouvrir les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre  9 «Libération» une peinture à l’huile sur toile réalisée par Jean-Charles Merle (exposé en 2009)…

 

INSTANT CULTURE : un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence

INSTANT CULTURE : un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence et de vous faire découvrir ou redécouvrir les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre  8 «Première sortie» une peinture acrylique sur bois réalisée par Alain Zarouati (exposé en 2012)
En savoir plus sur Alain Zarouati    : https://www.dailymotion.com/video/xln4o5Peut être de l’art

 

Retour en images sur « La Grande Lessive » qui s’est déroulée sur les murs de l’école Véronique Hébert.

 Les maternelles et les élémentaires ont imaginé leurs jardins de fleurs, de légumes…Aucune description de photo disponible.
Le thème de cette année étant « les jardins suspendus ».Aucune description de photo disponible.
Un grand merci aux artistes, enseignants et animateurs qui ont permis cette exposition éphémère qui a réuni l’école et l’ ALP Véronique Hébert.

Jean-Lou LAPINTE, une vie toute en couleur

Peut être une illustration

Jean Lou Lapinte, les Poussannais l’on découvert lors de « Songes d’Automne2018″ où il exposait le temps d’un week-end. A la fin du salon, il avait remporté le prix du public car celui-ci avait particulièrement apprécié ses oeuvres, la variété de ses techniques mais aussi les couleurs de ses peintures. Et ce n’était pas un hasard…

Car le petit Jean-Louis qui a d’abord grandi du côté de Lyon a été attiré très très tôt par le dessin avant d’apprécier tout autant la peinture. Scolarisé à Lyon puis, en suivant ses parents, dans le sud-est de la France, il s’accrochera à sa passion, celle de créer : ce sera grâce à la BD, le graphisme, la poésie, la sculpture sur bois….Et même la cuisine et la gastronomie.

Si les années Bowie et celles des Punk laisseront des traces musicales indélébiles, Jean-Louis, adulte verra le dessin reprendre le dessus sur d’autres arts qu’il affectionne toujours. Un seul mot le guide : « La création ».   lapiIMG_20210316_174717  

Il faut dire qu’entre lycées et entreprises il avait obtenu un CAP de traiteur mais il n’a pas exploré cette voie trop contraignante.

Après quelques petits « boulots » il s’est alors recentré sur la sérigraphie suite à une rencontre professionnelle. Il apprendra le métier, mais à l’époque sans informatique. Un peu de Beaux-Arts à Lyon et ses périgrinations le guideront vers les Alpes. Il s’épanouira dans un atelier de photo-gravure en réalisant différentes œuvres de grandes tailles.

Alors en couple, direction la Haute Savoie, puis Lausanne où il devint coloriste.

Dans une entreprise qui fabriquait des matériaux colorés il assemblait les colorants afin d’obtenir un produit de la couleur souhaitée. Il pouvait s’agir de mélanger des peintures pour le bâtiment et la décoration pour obtenir la teinte correspondant à un nuancier. Et au-début ce fut « à l’oeil ».lapiIMG_20210316_174313

(Dans la fabrication des peintures, la teinture des tissus et des papiers, la coloration des matières plastiques, le métier de coloriste requiert une formation en chimie et une connaissance des risques professionnels et environnementaux liés aux colorants, et plus encore dans l’industrie alimentaire.)

Il eut le temps de se former et de se perfectionner  puis au bout de 10 ans il partit pour Thonon Les Bains dans une autre entreprise ou il découvrit les nouveaux outils technologiques.

Les années passant, on lui confia des responsabilités, qu’il assuma jusqu’au bout puisqu’il fut victime d’une intoxication dans le cadre de son travail. Cela l’handicapera à vie.lapiIMG_20210316_174114

Coloriste, c’était terminé, mais son don et sa passion pour les couleurs ne l’avaient pas quitté au-travers de ses peintures personnelles pour lesquelles aucun style ne prédominait, ce qui est toujours le cas.

Ce fut d’abord à l’huile sur toutes sortes de support (cartons, toiles, emballages) avec surtout de l’abstrait, en laissant de côté paysages et réalisme.Peut être une illustration de une personne ou plus

Il n’aime pas copier, n’utilise pas de modèles et reste fidèle à son esprit créatif inspiré par un Monde en mouvement, des personnes ou des sites, qui savent susciter en lui des réactions, de l’émotion.

De l’huile il est passé à l’acrylique et il précise : « Je m’attache plus aux formes et aux volumes au gré de mes envies en réalisant des maquettes sur feuilles A4. Le tableau se construit alors petit à petit en fonction des évolutions ».

Il a souvent près d’une vingtaine de peintures en cours qui reflètent ce besoin de créer qui anime sa passion.lapiIMG_20210316_174816

Côté couleurs, pas de soucis, c’est comme nous l’avons vu, un expert en la matière.

Et l’on se laisse porter par ses œuvres qui, que l’on soit néophyte ou connaisseur, éveillent notre sensibilité…

Jean-Louis Lapinte, un Maître des couleurs…

Jean-Marie P

Peut être de l’art

 

 

Le service culturel de la Ville de Poussan vous propose un « rendez-vous culture »

Le service culturel de la Ville de Poussan vous propose un « rendez-vous culture » le dimanche à 18h. Un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence et de vous faire découvrir ou redécouvrir les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre  2 « Pays-Bas en hiver » une peinture à l’huile sur toile réalisée par Marc Champieux (exposée en 2006).Peut être de l’art

 

Découvrir la visite interactive de la 9ème Galerie Ephémère

« Vous l’attendiez ?  La Galerie éphémère 9ème édition est ouverte ! Nous vous invitons à découvrir les travaux de Lucy , Poupi von craft , Sébachien , Nils Firas , Olly Jenkins , Atéa , Federico Drigo Photography, Sofsie , Mone Tauk , Colin Gravot , Anaïs-Armelle Guiraud , Arkane , Mounkat , Parfois Salomé ainsi que quelques surprises cachées ici ou là.

La Galerie Ephémère précise : « La culture étant fortement malmenée cette année, nous et le@Conservatoireespacesnaturelsoccitanie sommes vraiment heureux de pouvoir vous proposer cette visite virtuelle même si nous avions tout prévu pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Merci à tous nos partenaires et bonne visite ! »

Découvrir sur : http://lagalerieephemere.net/?fbclid

INSTANT CULTURE : Un nouveau rendez-vous que vous propose le service culturel de la Ville de Poussan

INSTANT CULTURE : Un nouveau rendez-vous que vous propose le service culturel de la Ville de Poussan le dimanche à 18h. Un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence et de vous faire découvrir ou redécouvrir les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre  1 : « Pikto love », une peinture acrylique sur bois réalisée par Nicolas Eon (exposé en 2019)Aucune description de photo disponible.

 

Poussan : une saison culturelle sous le signe de la résistance

Salon Songes d’automne

Après des semaines et des mois de doute, de préparations suivies d’annulations, d’espoirs et de désillusions, de contraintes quasi insurmontables, Mme le Maire, Florence Sanchez, M. Bernabeu Adjoint à la culture et l’ensemble des membres du service culturel étaient heureux, dans cette période compliquée, d’accueillir au sein du Foyer des Campagnes, la cinquième édition du salon Songes d’Automne ces samedi 10 et dimanche 11 octobre.TRA 2Capture

Ce salon, ouvert aux peintres et sculpteurs amateurs de Poussan et ses environs permettait à ces derniers de montrer, en pleine lumière et au plus grand nombre, le fruit de leur travail et de leur passion. Entre abstraction et figuration, de tableaux en sculptures, plus de deux cents visiteurs déambulaient, durant ces deux jours, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, à l’intérieur de ce musée poussannais repeint à neuf. Et en ces jours sombres que nous traversons, éloignés, masqués, angoissés et soupçonneux, ce salon offrait aux artistes et aux visiteurs l’occasion de se retrouver enfin pour partager des moments de bonheur et d’émotion.Un grand merci à tous les exposants qui mettent de la couleur dans le gris de nos vies et qui offrent une partie d’eux-mêmes en partage quand la tendance est à la crainte et au repli sur soi-même.

Festival d’Arts et d’Agapes

Après la grande désillusion due à l’annulation du festival d’Arts et d’Agapes pour cause de covid, M. Bernabeu, Adjoint à la culture et Mme Méhenni de l’association EscapadeS ont eu l’excellente idée de reprogrammer deux spectacles au foyer des campagnes, dans le but de soutenir le milieu artistique.TRAZCapture

Cela mettait un peu de baume au cœur de tous les amoureux du spectacle vivant et, après l’accord de la préfecture,nous étions heureux d’accueillir le samedi 3 octobre, Isabelle Bach avec son spectacle: « Si on sème, le paradis,c’est ici », une conférence spectaculaire et décalée à partir du mouvement « les incroyables comestibles » animée par une« ex biologiste » quelque peu farfelue…Grâce à son humour communicatif, Isabelle Bach, alias Ghislaine Berthion, permettait le débat et l’élargissement des possibles que peut offrir notre planète avec un peu de solidarité agricole et citoyenne !

La conférencière, infatigable et nouvellement passionnée, nous offrait un plaidoyer drôle, poétique et surtout vivifiant pour une utopie… bien réelle.Même si un seul spectacle a pu être reconduit devant le durcissement du contexte sanitaire, la volonté des élus est de s’engager pour que la prochaine saison culturelle permette à tous les artistes de retrouver leur public et de faire partager aux Poussannais la passion qui les animent.

Exposition Gravures, peintures, collages par Aurélie Malbec de La clé des arts

Retrouvez l’exposition Gravures, peintures, collages par Aurélie Malbec, Librairie Prose café, 8 place de la vieille poste, à Frontignan du 1er au 15 décembre, du jeudi au dimanche.

Une autre exposition-vente des créateurs de l’association les Arteliers,  salle IZZO à Frontignan du 6 au 20 décembre, du mercredi au dimanche de 10 à 19h.