Réouverture prochaine des Musées de Sète agglopôle méditerranée.

AAAABONCapture d’écran 2023-01-30 160157

 

A partir de Mercredi 1er Février, le Musée Gallo-Romain Villa-Loupian (Route départementale 158 E4)  à Loupian, le Musée Ethnographique de l’Étang de Thau (Quai du port de pêche)  à Bouzigues ouvriront leurs portes dès 10h.

 Le Jardin Antique Méditerranéen (Rue des Pioch) à Balaruc-les-Bains sera de nouveau accessible dès le Mercredi 1er Mars à 10h.

Toute l’actualité culturelle en région

 

Découvrez toute l’actualité culturelle de votre Région :

DÉCOUVREZ LE
DERNIER NUMÉRO

Décembre 22 – Janvier 23

https://fr.calameo.com/read/001315425c414ebd797aa

L’Art-vues s’invite désormais dans votre boîte mail ! Votre magazine culturel en Occitanie lancera dans les prochaines semaines sa newsletter hebdomadaire. 

Au programme :

  • L’Actu de la semaine : un condensé des dernières informations culturelles qui viennent de tomber !
  • Une sélection : les meilleurs spectacles et événements à ne pas manquer dans les prochains jours !
  • Et d’autres rendez-vous au fil des semaines !

Concerts, spectacles, théâtre, expos, jeux et plus encore : vous ne voulez rien manquer de la culture en Occitanie ? Alors inscrivez-vous en suivant ce lien !

Un village de Noël réalisé à l’atelier « le pain d’argile » par une élève de Danya USCLAT : Régine BONNET

aaaabregCapture d’écran 2022-12-20 200156Un village de Noël réalisé à l’atelier « le pain d’argile » par une élève de Danya USCLAT :   Régine BONNET…

De très bonnes capacités créatives… Quand l’on sait que Régine est non voyante.aaaabregCapture d’écran 2022-12-20 200009

L’association ALT Alerte LGV sur Thau organise une exposition contre le tracé LGV qui menace notre territoire

L’association ALT (Alerte LGV sur Thau) organise une exposition contre le tracé LGV qui menace notre territoire qui menace notre territoire ce samedi 12 et dimanche 13 novembre 2022. baltCapture d’écran 2022-11-04 160224

Les œuvres de 13 artistes du Bassin de Thau engagés contre le tracé seront exposées sur ces deux jours. 
Vous êtes convié au vernissage de l’exposition qui aura lieu le samedi 12 novembre à 11H, aux halles de Poussan. 
Une prise de parole des élus qui soutiennent Alerte LGV sur Thau est prévue. 
abalgvCapture d’écran 2022-11-09 105652
Dans les prochaines semaines, un courrier cosigné par un maximum d’élus opposés au projet en l’état (du Bassin de Thau et d’ailleurs) sera envoyé à Madame la Première Ministre.abalvCapture d’écran 2022-11-09 083819

LA LOCOMOTION EN MINIATURE, un très bel événement

retroIMG_20221029_114950Le club RETRO POUSS AUTO organisait cette année,  pour la première fois,  un rendez-vous de passionnés et cette fois l’automobile ancienne à l’échelle 1 n’avait pas la vedette, le thème devenant la miniature, ces 29 et 30 octobre.

La  première édition de… LA LOCOMOTION EN MINIATURE … C’était ce week-end au gymnase des Baux à Poussan

Avec principalement des voitures, des camions, cars et bus et toutes miniatures exceptionnelles. Des véhicules de collection aussi. loulouIMG_20221030_113226

Plus de 22 exposants venant d’Occitanie, du Sud de la France et même de Poussan.

Plus de 150 m de linéaires quelquefois doublés pour vous satisfaire.

Qu’elles soient en exposition ou en vente des milliers de miniatures étaient exposées pour vous séduire, l’une d’entre-elle à pédales, étant à l’échelle 1/10ème, une autre étant tout aussi remarquable.retroIMG_20221029_115155

Dans le gymnase mis à disposition par la Mairie, exposants et vendeurs se côtoyaient durant le salon. (Des professionnels mais aussi des amateurs) L’occasion pour les visiteurs de découvrir voitures, camions, cars et bus, matériel de Travaux publics, engins agricoles, motos… reproduits à différentes échelles avec, souvent, des modèles d’exception. Et ils furent bien nombreux, venus de tout le Département pour satisfaire leur curiosité, compléter leurs collections ou tout simplement se renseigner.loulouIMG_20221030_112909

On y rencontrait aussi des passionnés qui fabriquent eux-mêmes leurs modèles réduits. Et d’autres qui les personnalisent comme « Elément miniatures » ou « Acoma Renault »… Des Pros.

Avec un point buvette, un food truck pour la restauration et une équipe de choc pour l’animation, celle du Rétro Pouss’Auto, il y avait de quoi en profiter et échanger avec des spécialistes du Rétro Pouss’Auto ou d’autres comme le Président du club de miniatures de Lacaune, ou le Président du « Train d’enfer » de Frontignaan.

Un bien beau week-end

 

retroIMG_20221029_114811

Facebook : @RPA34560

Site : https://www.retro-pouss-auto.fr

 

À l’occasion d’Octobre Rose, l’A.S.S.O.S de Thau et l’Arthautek vous invitent à l’exposition « Regards de Femmes »

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzplantierIMG_20221022_103700À l’occasion d’Octobre Rose, l’A.S.S.O.S de Thau et l’Arthautek ont invité à l’exposition   » Regards de Femmes » neuf artistes à la salle Jean Théron à Poussan, le week-end du 21 au 23 octobre 2022. zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzplantierIMG_20221022_103704
Muriel Arborati (Aim.A)/Christelle Huyghe/Marie Plantier/Clémentine Palud/Catherine Oliver/Gisèle Tixidor/Hélène Ourties/ Sylvia Llaspa et Michèle-Françoise Tartier exposent certaines de leurs œuvres..
Dans ce lieu bien adapté, les visiteurs peuvent découvrir plusieurs univers créatifs allant de la peinture, la photo, les objets déco … aux bijoux.
Grâce à cet événement, des fonds seront reversés à l’A.S.S.O.S de Thau pour l’ accompagnement des personnes touchées par la maladie.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzplantierIMG_20221022_171417
Merci aux organisateurs, aux artistes et à la ville de Poussan pour cette belle action sous le parrainage du Docteur Jean Reboul.

Vidéo https://youtu.be/LL_L_AIbwYU

Belles peintures et sculptures pour un week-end de « Songes d’Automne »

         Le Service « Culture » de la Mairie de Poussan vous conviait à découvrir et à participer à la 7ème édition de l’exposition et salon des Arts, «Songes d’Automne ».

Pour celle-ci dont la visite était possible du samedi 8 de 10h à 19h au dimanche 09 octobre 2022 de 10h à 17h, le service culturel proposait un Salon qui accueillait cette année  18 artistes, 14 peintres et 4 sculpteurs amateurs, dont de nombreux locaux ou du territoire de SAM, avec certains venus de plus loin. 29 artistes avaient candidaté et 18 ont été retenus, l’espace étant limité. Certains étaient déjà venus dans des éditions précédentes mais c’est toujours très rafraîchissant et intéressant de voir et d’analyser leurs évolutions sur les dernières années. aaafilaIMG_20221008_111220 

Une majorité d’entre-eux  découvraient ces Songes d’Automne en se faisant un plaisir de participer.

Du figuratif à l’abstrait, de l’argile au bois, du pointillisme au « confettisme et de l’Art singulier au  portrait toutes les expressions et de nombreuses techniques étaient représentées avec des artistes de Poussan, de Frontignan, de Sète entre-autres, du Bassin de Thau principalement, mais aussi de Pignan, Montpellier… .

A la fin du salon, pas de prix du public.  Tous les artistes étaient donc félicités…   aaasongIMG_20221009_170932

Cet événement autour de l’art, permet aux artistes amateurs ou semi-professionnels d’exposer et de se faire connaître dans le secteur.  Ces Songes  permettaient de se présenter, et donc, sculpteurs, peintres, dessinateurs avec leurs styles, leurs méthodes et leurs circuits souvent parallèles et leurs parcours par contre bien différents, en profitaient….

Un éventail éclectique de réalisations qui séduisaient et qui attiraient l’œil à chaque passage du visiteur.

Vidéo :  https://youtu.be/oHTehZsR5ccaaafilaIMG_20221008_115306

Les élus délégués à la Culture précisaient :

« .Cette année nous avons dû sélectionner 18 artistes  parmi les 29 reçues.
Nous n’avons pas privilégié les Poussannais, mais la sélection s’est faite sur la qualité des œuvres présentées.
15 peintres et 4 sculpteurs ont donc été retenus, d’horizons et de styles différents, dans le souci d’une certaine hétérogénéité afin de vous proposer une exposition captivante parmi laquelle chacun pourra se retrouver.
Nous félicitons l’ensemble des artistes, et les remercions de bien vouloir partager avec tous le fruit de leur travail et de leur imagination. Nous vous souhaitons d’apprécier la singularité et la diversité de leur travail.
 » Gaëlle Guénal, élue, Conseillère municipale,  culture…

Certains artistes étaient donc déjà présents dans les éditions précédentes comme  Jean-Lou Lapinte qui n’a pas vraiment de technique favorite mais qui sait par la qualité de ses œuvres nous faire découvrir différentes techniques : couteau, pointillisme, abstrait et maintenant, selon lui, « confettisme »… En s’échappant vers d’autres horizons  au gré de ses inspirations

 Elle aussi était de retour, Sylvie Copin qui vous emportent dans un autre monde avec sa peinture abstraite et son travail sur le regard, le sien…Et  les créations ont suivi une évolution que le visiteur saura remarqué.

Et si Liliane Nogier avec sa peinture acrilyque et son art singulier connaît bien les Songes d’automne, son mari, Yvon, se faisait aussi un plaisir d’exposer ses sculptures cuite avec la technique du raku. Remarquable.

Comme il était précisé par Michel Bernabeu, Adjoint au Maire, Déléguée à la culture, Madame le Maire n’avait pu se libérer ce samedi matin mais elle tenait à inviter Poussannais et visiteurs à rêver , en nous laissant emporter par toutes ces oeuvres car chacune d’entre-elles est un élan vers la vie.

Et Michel Bernabeu poursuivait dans ce sens :

« L’échange est parfois insolite et c’est bien là l’originalité de cette exposition que de faire découvrir ou redécouvrir des créateurs… Tout simplement des artistes généreux maîtrisant leur art et le déclinant avec passion.
Bien que je n’ai aucun talent ni pour la peinture, ni pour la sculpture, je me sens toujours comme un poisson dans l’eau au milieu de cet aquarium coloré où je me surprends parfois à m’approprier en rêve et en rêve seulement, la paternité de telle toile ou de telle sculpture.
Emile Zola écrivait : « Une œuvre d’art est un coin de la création vu à travers un tempérament. »
Et du tempérament, vous n’en manquez pas vous, les artistes, pour imprimer en nous des sentiments que nous ne saurions exprimer. »

« Merci donc, mesdames et messieurs, de nous transmettre à travers vos œuvres un peu de votre âme et de vos rêves et de provoquer en chacun de nous du plaisir, de l’étonnement et peut-être même un coup de cœur.
La culture et les arts ne sont pas accessoires, ils constituent bien l’essentiel pour inspirer l’imaginaire et l’émerveillement. Nous en avons tant besoin ! »

Au gré de leur cheminement les visiteurs à l’heure du vernissage puis durant ces deux jours d’exposition pouvaient eux aussi se laisser surprendre et musarder d’une autre façon, en s’émerveillant devant une ou plusieurs œuvres.aaafilaIMG_20221008_120320

Annie Fournis et ses sculptures en terre cuite à base d’argile nous transportait dans son univers où les œuvres sonr uniques et  dont certaines sont si expressives tandis que non loin de là Bernard Ollagnon, venu de Castelnau le Lez nous présentait des sculptures sur différents matériaux avec la création avant tout, entre bois et métal, entre éponges et autres matériaux auxquels il redonne une seconde vie avec du talent..aaanogIMG_20221008_112650

Des découvertes pour le public qui pouvait compléter sa visite avec les œuvres d’Edwige et Clément Chevreau entre mosaïques et vitraux, des passionnés autodidactes qui depuis 15 ans essayent  de conserver des techniques ancestrales  , mais aussi avec d’autres artistes aux peintures colorées qui attirent l’œil et qui  interpellent votre attention pour déclencher des réactions… Ce sont celles d’Aurélie Burette, venue de Sète qui peint à partir de modèles humains avec légèreté, utilisant des encres, entre gaité et mouvement.

Ce sont aussi celles de Cindy Chaudesaigues et sa peinture spontanée , une portraitiste entre figuratif et abstraction  et celles de Christine Gairaud qui à partir de photos ou selon son imagination poursuit son cheminement artistique sur le thème des arbres entre aquarelles et acryliques…rbt

Au gré  de votre déambulation vous  pouviez découvrir le travail fin et précis de Gérard Kerlidou  de Montpellier avec ses œuvres figuratives, celui de Ginette Gil-Catala, qui explore grâce aux pastels un nouveau domaine après avoir  travaillé les mosaïques, ou encore celui de Marie Plantier.

 Deux artistes peintres, nous invitaient alors, chacun à sa façon, à pénétrer dans leur univers, M Lescan et son travail sur le blanc et le noir, très personnel, ainsi que Marie-France Laga et ses peintures à l’huile ( voir : virgilio1.fr)

Et pour s’imprégner des techniques de peinture, dans les tendances et les jeux de formes et de couleurs, il y avait le choix, avec la série des peintures de Manuella Cortes-Thonon avec sa peinture intuitive, celle de M JACEK et sa peinture numérique abstraite (huiles) ou enfin celle de Marie Viart, de la Grande Motte, entre noir et blanc avec son  travail sur les portraits, réalisant ses peintures à la plume avec de l’encre de chine blanche…

Si le service culture de la Mairie souhaite que ce salon perdure , il précise que les artistes surprennent et créent des émotions et qu’à travers cette exposition, il souhaite rendre hommage à tous ces artistes amateurs, souvent anonymes et méconnus, et leur permettre ainsi de faire partager, le temps d’un week-end, le fruit de leur travail et de leur passion. »

Cela permettait à de nombreux Poussannais et visiteurs de découvrir des artistes  du Bassin de Thau  ainsi que de notre territoire,  et de s’imprégner de leur Art.aaafilaIMG_20221008_111517

Il fallait donc profiter de la multiplicité de sensations que l’on ressent face aux œuvres en allant plus loin, si besoin, car les Artistes étaient prêts pour se confier.

Si à l’heure du vernissage l’on pouvait échanger ses premières impressions puis poursuivre autour d’un moment de convivialité , plus tard, c’est le foyer des Campagnes qui pouvait être une belle galerie pour abriter les échanges relatifs à ces Songes d’Automne.

De grands mercis à tous les acteurs de cette réussite

19 peintres et sculpteurs amateurs exposent leurs œuvres au Foyer des Campagnes

Le service culturel de la ville de Poussan vous invite aujourd’hui dimanche 9 octobre de 10h à 17h à venir découvrir les 19 peintres et sculpteurs amateurs qui exposent leurs œuvres au Foyer des Campagnes dans le cadre de la 7ème édition du Salon des Arts « Songes d’Automne ».

Salon des Arts, Songes d’Automne, ce poursuit ce 9 octobre.

Salon des Arts « Songes d’Automne » 7 e édition

Le service culturel de la ville de Poussan vous invite à participer à la 7ème édition du Salon des Arts « Songes d’Automnes » qui se poursuit ce 9 octobre de de 10h à 17h !

18 peintres et sculpteurs amateurs exposent leurs œuvres durant ce week-end consacré à la création artistique.


aaaaaagaCapture d’écran 2022-07-27 102540

« Des outils et des hommes. » Une intervention de Georges Château sur les outils anciens

aaaaaaboIMG_20220917_170644

En ce 17 Septembre 2022, dans le cadre des Journées du Patrimoine, la ville de Poussan avait, entre autres belles activités, inscrit au programme une intervention de Georges Château sur les outils anciens. Ont été présentés par l’intervenant : leur fonction sociale, leurs bénéfiques évolutions, leur sagesse d’utilisation mais aussi le risque de leur disparition au profit de gigantesques mécaniques à la bien incertaine maîtrise.

« Parce que l’Homme est né sans griffes ni dents, sans naturelles défenses, depuis deux millions d’années, nos si précieuses mains ont reçu un prolongement : l’outil. »

 « Sans lui, nous serions restés vulnérables cueilleurs et bergers. »

« L’homme est en fait, l’animal plus l’outil. »

« Tout se passe comme si en nous privant d’instinct, mais en nous dotant d’intelligence, la Nature nous avait destinés à interposer entre elle et nous un corps inorganique, un évolutif, L’OUTIL. »

« De l’âge de Pierre, à celui du Bronze, du fer, nous en avons largement usé dans des conditions difficiles mais assimilables, parce qu’il a suivi de tranquilles évolutions successives. Que d’allègements de la peine humaine nous ont-ils apportés ! »

« Au XVIII -ème siècle avec les révolutions d’abord agricoles, puis industrielles, les progrès s’accélèrent, nous éloignant un peu de l’outil,  objet confidentiel, relationnel et social. »

« Sa spécialisation va soudainement créer de longs apprentissages mais aussi des différenciations sociales, des spécialisations, des corporations, des métiers nobles, d’autres plus vils, des sociétés d’abondance, avec d’autres laissées pour compte. Apparaîtront des conflits pour dominations, des guerres créatrices mais aussi génératrices de maléfiques machines. »

L’intervention de Mr Château en vidéo :

: https://youtu.be/NVXeSxnN64k?t=16

https://youtu.be/o3FKSTh8VqM?t=31

Et Georges Château rajoute : « La Mystique comme l’écrivait Bergson déjà en 1932 avait créé la Mécanique, les outils pour nous servir. Au fil des perfectionnements successifs, ils deviennent de plus en plus gigantesques, complexes, de plus en plus artificiels : télécommandés, électroniques, avec même l’informatique, le smartphone… »aaaaaaboIMG_20220917_172228

« Dans ce corps devenant grâce à eux, de plus en plus puissant, démesurément grossi, que devient l’esprit, notre appétence au travail, notre recherche de la « Belle Ouvrage », notre bienveillance, notre âme ? Ne serait-elle devenue trop petite pour ce grand corps s’inquiète-t-il ? Notre subite indépendance par rapport à nos anciens outils ne nous conduirait-elle vers individualité, égoïsme et solitude ? »

« Ce monde serait-il devenu tellement technique qu’il ne s’agit plus de se libérer de la servitude de la matière mais de s’offrir une injuste fringale d’accumulation de biens matériels au profit de seulement quelques-uns, dans quelques pays ? »

Ces grands déséquilibrés semblent nous éloigner un peu de nos petits outils quotidiens et pourtant, si l’homme dans son ensemble ne sait pas se monter raisonnable, si la Mécanique ne débouche pas sur une sage Mystique alors, notre belle Planète bleue risque brutalement de se ternir dans ses douces couleurs. »

Un nombreux public a pu ensuite s’entretenir avec Georges Château qui s’est fait un plaisir d’une part de donner toutes les explications nécessaires à son auditoire mais aussi de montrer une partie de ses nombreux outils d’autrefois en précisant leur rôle et les méthodes de fabrication.

Il est prêt à vous accueillir chez lui pour aller plus loin sur l’approche de ces outils anciens… Si besoin…