Une journée ludique et instructive pour échanger et s’informer sur le numérique

Le numérique est un outil de communication formidable mais son temps d’utilisation et son usage restent une préoccupation importante pour de nombreux parents.

 0648IMG_20240504_104036
Les vidéos :
Ainsi, la ville de Poussan, en partenariat avec l’Union Départementale des Associations Familiales de l’Hérault (UDAF 34) et l’antenne départementale de la Maison de Protection des Familles de la Gendarmerie, a organisé, le samedi 4 mai, une journée d’échanges sur la thématique du numérique et de ses usages.
rbt
De nombreux acteurs se sont mobilisés pour que cet événement soit des plus ludiques et instructifs. Ce fut une très belle journée au jardin des Frères de Poussan avec une très belle participation, placée sous le signe de la prévention et venant en complément d’actions menées en amont dans les écoles élémentaires de Poussan. D’ailleurs, les élèves présents se sont vus remettre un permis internet.
 0648IMG_20240504_104359
Si se sont succédées, conférences de la Gendarmerie et projection d’un film des enfants de l’ALP des Baux, en fil rouge, enfants et parents ont aussi pu participer à des activités autour de stands ainsi qu’à des animations.Peut être une image de 6 personnes et texte
À noter la présence de nombreuses structures et associations dont le Service Enfance Jeunesse de Poussan, l’Ecole des Parents et des Educateurs de l’Hérault (EPE34), Les écoles de Poussan, l’Association de parents d’élèves de l’école Véronique Hébert, l’association de parents d’élèves PNE-PNE, la Médiathèque de Balaruc, la crèche « les petites pousses », la crèche « 4 pattes et petits pas », le relais Petite Enfance de Poussan.
Pour contacter l’UDAF 34 : https://www.udaf34.fr/
Si les parents et les grands-parents se sont informés, une conférence réservée uniquement à ceux-ci est programmée pour le mardi 4 juin, en Mairie, de 18h à 20h.
rbt

Dans le cadre de la protection et de la lutte contre les violences intra-familiales, à Poussan

Ce vendredi 29 mars 2024, les gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel, unité départementale spécialisée dans la protection et la lutte contre les violences intra-familiales sont intervenus à Poussan, lors d’une conférence qui réunissait un public assez nombreux, des jeunes adultes aux seniors.
1016Capture d'écran 2024-04-02 174402
La mise en place des Maisons de protection des familles (MPF) a fait suite au Grenelle des violences conjugales, en septembre 2019. Elles renforcent l’engagement de la gendarmerie dans le suivi et l’accompagnement des victimes de violences conjugales
Les MPF sont non seulement un point d’entrée unique pour l’ensemble des partenaires du département (associatifs, institutions ou autre), mais aussi un appui pour les unités, y compris sur le volet judiciaire. Elles coordonnent et mettent en cohérence la prévention avec l’ensemble de ces partenaires et élus. Le but de ces Maisons de protection des familles est de répondre présent auprès d’un public cible : les victimes et co-victimes de violences intrafamiliales (dont la jeunesse, les personnes en situation de handicap, les seniors). Les Maisons de protection des familles sont mises en places au sein de chaque Groupement de gendarmerie départementale (GGD). Elles travaillent en partenariat avec des associations et fédérations de victimes.
1546IMG_20240329_182457
Touchant principalement des femmes, mais aussi des hommes, ainsi que directement ou indirectement les enfants des familles concernées, les violences conjugales et intrafamiliales traduisent des agressions qui peuvent être verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, administratives et/ou économiques. Les violences conjugales et intrafamiliales se distinguent de simples disputes de couple ou conflits familiaux dans lesquels deux points de vue s’opposent dans un rapport d’égalité et sans violence. Elles peuvent également s’exercer via les techniques d’information et de communication (téléphone, mail, réseaux sociaux, etc.).
Vidéos :

Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser et informer les personnes présentes par le biais d’une présentation claire et percutante.

Madame le Maire et plusieurs élues de Poussan dont Madame Michel, Adjointe au Maire de Poussan déléguée au ressources humaines et aux festivités , Madame Letort Lacanal, Adjointe au Maire déléguée au affaires sociales et à la santé,  ainsi que Madame Péréa, Conseillère municipale référente pour l’Egalité Femmes/Hommes , déléguée à la lutte contre les discriminations et les violences intrafamiliales avaient organisé cette 1ère partie de soirée.
1546IMG_20240329_185821

Après un temps de présentation, l’interaction s’est très vite établie entre les 2 gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel et les participants, en présence de plusieurs élus, Madame le Maire étant excusée. Mais Florence Sanchez avait tenu à nous communiquer un message :

 
« Les violences intrafamiliales touchent les femmes de façon disproportionnée, mais elles font aussi d’autres victimes : les enfants, les personnes âgées, les hommes. En France un enfant meurt tous les 5 jours sous les coups de ses parents et une femme meurt tous 3 jours sous les coups d’un homme. Face à ce fléau qui a pris encore plus d’ampleur depuis quelques années, nous nous devons d’être mobilisés. 

Nous ne devons pas rester muets car souvent les victimes, elles prise dans cette spirale infernale, n’osent pas parler, n’osent pas porter plainte… subissent et meurent sous les coups. 
Détecter les signes, voir les petits gestes, comprendre certains mots (mots) qui cachent certains maux (maux), de grandes souffrances qu’elles soient physiques ou psychologique est d’une importance cruciale pour tendre la main aux victimes, leur venir en aide et ne plus laisser faire.
C’est l’affaire de tous !
Alors merci à la Gendarmerie d’être à nos côtés ce soir. 

Elles s’appelaient Lisa, Fiona, Hélène, Flora, Judith, Marie, Anaïs, Diane, Odette et Aurélie…
Elles avaient entre 3 et 90 ans. 
Ces femmes et ses enfants ont tous un point commun : celui d’être morts sous les coups de leurs parents, de leur mari, de leur conjoint. »

Le moment d’échange qui suivait la conférence, que beaucoup ont estimé trop court, fut riche d’enseignement et de bienveillance. Cette unité spécialisée peut aussi intervenir sur le thème du harcèlement.

Sachez que si nécessaire, sur la commune, le CCAS et la Police Municipale restent à votre écoute en cas de besoin.
Et la soirée allait se poursuivre en musique, animée par DJ Mellanie aux platines.
rbt
En effet, en lien avec la conférence dont la date n’avait pas été choisie au hasard, avait lieu une soirée hommage à Aurélie Vaquier, disparue voilà trois ans et retrouvée ensevelie en avril 2021 sous une dalle de béton au domicile où elle vivait avec son compagnon.
Elle aurait été victime de violences conjugales et l’auteur présumé, son compagnon, a été condamné mardi 16 janvier 2024 à Montpellier à trente années de réclusion criminelle pour l’avoir tué
Or Aurélie a passé une partie de sa jeunesse à Poussan où elle a grandi et où vivait une partie de sa famille. Elle aurait eu 42 ans le 28 mars. A l’occasion de son anniversaire, ses amies et ses connaissances ont tenu à lui rendre hommage d’une part avec la conférence sur les violences intrafamiliales et d’autre-part avec une soirée plus conviviale durant laquelle toutes les pensées convergeaient vers Aurélie.

Grande chasse aux œufs dans le cadre magnifique du Jardin des Sœurs

Dimanche 31 mars de 10h à 11h30, le Comité des fêtes, le Carré d’As, en partenariat avec la Ville, vous donne rendez-vous pour sa grande chasse aux œufs dans le cadre magnifique du Jardin des Sœurs (situé à côté du cimetière).
 Peut être une image de texte
Entrée gratuite – Tombola : 1€

Une cérémonie des nouveau-nés touchante et réconfortante

108 ! C’est le nombre d’enfants nés entre le 1er janvier et le 15 décembre 2023, dont les parents sont domiciliés à Poussan.
Un nombre record, semble-t-il mais rassurant, qui montre que la ville de Poussan accueille de très nombreux couples assez jeunes. Près de cinquante parmi eux ont répondu à l’appel de la Mairie de la Ville qui les invitait à une cérémonie des nouveau-nés ce samedi 27 janvier 2024 au Foyer des Campagnes à 10h30.
4980jkl
Une fin de matinée conviviale, ludique  et toute en douceur pour des bébés et des petits enfants bien épanouis qui accompagnés de leurs parents et quelquefois des grands-parents, se sont fait un plaisir de partager un moment d’échanges.
Après un accueil individualisé, durant lequel les enfants ont pu profiter de Mickey et d’un lapin, Florence Sanchez, Maire de Poussan,  Lydie Lambert, Conseillère municipale représentant Géraldine Lacanal-Letort, Adjointe au Maire Déléguée au social et à la santé, et Pierre Mariez, Conseiller Municipal, délégué à l’environnement, accompagnés de plusieurs élus du Conseil Municipal, ont tenu à adresser quelques mots aux parents en précisant le sens de cette cérémonie.
4980Capture d'écran 2024-01-27 165450
Il s’agissait d’accueillir les nouvelles et nouveaux Poussannais dans la commune et de marquer leur arrivée dans une cité où certainement, de l’école maternelle au collège et peut-être de la crèche au centre de loisirs ainsi qu’au Club Ados, ils grandiront et s’épanouiront pour devenir des adultes.
Pour chacun d’entre eux, un arbre sera planté et une seconde cérémonie sur le site « La forêt des naissances », en mai 2024, permettra de valoriser cette première année. Et à long terme, ils pourront voir grandir leur arbre, comme un symbole de vie en s’inscrivant dans celle de Poussan.
Des instants conviviaux et des échanges ont agrémenté la fin de cette belle cérémonie.

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Comment réagir ?

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes
Comment réagir ? appeler le 3919.
Les violences faites aux femmes sont multiples : violences conjugales, violences sexuelles, mariage forcé, prostitution, mutilations génitales. Elles ne sont pas seulement physiques, mais peuvent être aussi morales, psychologiques, sexuelles et économiques. Aucun milieu, aucun territoire, aucune génération, n’est épargné. Une femme meurt en moyenne tous les deux jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.Peut être une image de texte qui dit ’Vous êtes victime OU témoin de violences faites aux femmes? Des solutions existent: C3919 Appeler 3919 Numéro d'aide td'écoute, anonyme gratuit. ARRETONS LES VIOLENCES .GOUV.FR endre site ArretonsLesViolences.gouv.fr Plateforme signalement igne, anonyme gratuite. C17 SMS 114 Encas d'urgence appeler 7Police Secours oU envoyer SMS Ces outils sont disponibles 24h/24 7j/7. Pour plus d'informations, rendez-vous sur ArretonsLesViolences.gouv.fr’

Plutôt Rugby ? Peinture ou Pétanque ?

Plutôt Rugby ? Peinture ou Pétanque ?
Madame Arrigo, Adjointe à la Vie Associative, et les élus de la commission, vous donnent rendez-vous au Forum des Associations samedi 2 septembre de 9h à 17h au complexe sportif.
Venez découvrir notre riche tissus associatif !
 Démonstrations, restauration et buvette sur place.Peut être une image de vélo, affiche, magazine et texte
.

 

Congés maternité et paternité : la durée d’affiliation nécessaire à l’obtention d’indemnités baisse

Père, Bébé, Portrait, Paternité, ParentLa durée d’affiliation à la Sécurité sociale requise pour bénéficier des indemnités journalières liées à un congé de maternité, de paternité et d’accueil de l’enfant ainsi que d’adoption est désormais de 6 mois, contre 10 précédemment. Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 19 août 2023.

Le décret n° 2023-790 diminue le temps d’immatriculation requis en tant qu’assuré social afin d’harmoniser cette durée avec ce que prévoit l’article 8 de la directive 2019/1158 du Parlement européen et du Conseil concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et des aidants.

Cette modification signifie que la période minimale d’emploi demandée passe de 10 à 6 mois.

Sont concernés par ce nouveau délai nécessaire à l’obtention d’indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS) :

  • les assurés dont la date de début du congé de maternité, de paternité et d’accueil de l’enfant ou d’adoption est postérieure au 20 août 2023 ;
  • les femmes pour lesquelles le congé de maternité, en raison d’un état pathologique résultant de la grossesse ou de l’accouchement, a été augmenté de la durée d’un état pathologique et a débuté de ce seul fait avant le 19 août 2023.

La nouvelle durée de 6 mois s’applique aux salariés, aux intermittents du spectacle, aux non-salariés agricoles et aux travailleurs indépendants.

  Rappel : les salariés peuvent bénéficier d’indemnités journalières de la Sécurité sociale pendant leur congé de maternité, de paternité ou d’adoption sous réserve de remplir différentes conditions (durée d’affiliation minimale à respecter mais aussi nombre d’heures de travail effectuées, montant des cotisations payées…).

Les personnes au chômage ont également droit à ces indemnités journalières si elles remplissent certains critères (percevoir une allocation chômage ou avoir cessé leur activité salariée depuis moins de 12 mois…).

Il est venu le temps de prolonger les VACANCES … Avec la MJC de Poussan et son catalogue 2023-2024

Les moments clés de la Mjc Poussan en qui vous attendent en SEPTEMBRE
Rencontre au FORUM des ASSOCIATIONS de 10h à 17h au Complexe Sportif des Baux – Ville de Poussan le SAMEDI 2 SEPTEMBRE
REPRISE des Activités et la RÉOUVERTURE de la SALLE de MUSCULATION : le LUNDI 11 SEPTEMBRE (La salle de musculation sera fermée du 4 au 10 septembre inclus).AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACapture d’écran 2023-08-23 160819
 Accueil, Renseignements et Inscriptions du Mardi au Vendredi de 14h30 à 18h30 (jusqu’aux vacances de Toussaint, les horaires au-delà de cette date, les jours d’ouverture seront réactualisés)
Le meilleur toujours pour la fin ! Le nouveau CATALOGUE des ACTIVITES pour la SAISON 2023-2024 consultable et téléchargeable ici : https://pdf.lu/k5i4

Pensez à l’opération tranquillité vacances !

Les vacances sont là, vous allez bientôt vous absenter et vous craignez pour la sécurité de votre maison, de votre appartement ?
Pensez à l’opération tranquillité vacances !
 aaaabazCapture d’écran 2023-07-13 082031
La Police municipale de Poussan surveille le domicile des Poussannais qui s’absentent à travers des patrouilles effectuées en semaine et le week-end. En cas d’anomalie (tentative d’effraction, effraction ou cambriolage), les propriétaires sont assurés d’être prévenus afin d’agir au plus vite pour limiter le préjudice subi.
Pour bénéficier du dispositif, il faut en faire la demande au minimum 2 jours avant la période d’absence auprès de la Police municipale en remplissant la pré-demande à travers le formulaire accessible en ligne (https://www.ville-poussan.fr/police-municipale). Il est à remplir et à imprimer avant de se rendre sur place pour finaliser la demande sur ville-poussan.fr.
Police municipale
4, Bd du Riverain – 34560 Poussan
Tél.: 04 67 53 23 80 – 06 83 41 48 09 – 06 45 27 64 30
policemunicipale@ville-poussan.fr
Horaires du lundi au samedi de 8h à 20h
En cas d’urgence, composer le 17 ou le 112