Garantie jeunes : généralisée depuis le 1er janvier 2017

 

Illustration 1Crédits : © pict rider – Fotolia.com

Illustration 1

Les modalités de mise en place du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (Pacea) destiné aux jeunes de 16 à 25 ans confrontés à un risque d’exclusion professionnelle ont été fixées par un décret du 23 décembre 2016. Ce décret précise également les règles s’appliquant à la garantie jeunes qui constitue une forme spécifique de ce parcours. Une circulaire ministérielle du 19 janvier 2017 précise les modalités de mise en œuvre de ces dispositifs.

Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (Pacea)

Le parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (Pacea) est constitué de phases d’accompagnement de durées variables, qui peuvent être fractionnables dans la limite de 24 mois consécutifs. Elles peuvent comporter :

  • des périodes de formation ;
  • des situations professionnelles ;
  • ou des actions spécifiques.

Chaque phase a des objectifs et fait l’objet d’une évaluation à son terme, en vue de mesurer l’atteinte des objectifs et la progression du jeune vers l’accès à l’emploi et l’autonomie. Aucun jeune ne peut intégrer un Pacea sans qu’un diagnostic initial de sa situation n’ait été préalablement effectué.

En fonction de sa situation et de ses besoins, le jeune qui intègre un Pacea peut bénéficier d’une allocation pendant les périodes durant lesquelles il ne perçoit pas de rémunération au titre d’un emploi ou d’un stage, ni une autre allocation. Le montant mensuel de l’allocation ne peut pas dépasser le montant mensuel forfaitaire du revenu de solidarité active pour une personne seule, hors forfait logement, soit 470,95 € au 1er janvier 2017.

L’allocation Pacea n’est pas cumulable avec l’allocation Garantie jeunes.

Garantie Jeune

La garantie jeunes (expérimentée depuis 2013 et généralisée à l’ensemble du territoire à partir du 1er janvier 2017) est d’une durée de 12 mois. Elle peut être prolongée 6 mois. Cette garantie jeunes, intégrée au Pacea, est destinée aux jeunes les plus en difficulté qui ne sont ni étudiants, ni en formation et sans emploi.

Le jeune inscrit dans le dispositif garantie jeunes bénéficie d’une allocation forfaitaire, elle aussi de 470,95 € par mois. Elle est cumulable avec des revenus d’activité si ceux-ci ne dépassent pas 300 € nets mensuels. Au-delà de 300 € de revenus, l’allocation est dégressive et s’annule lorsque les ressources du jeune atteignent 80 % du Smic.

Aucun jeune ne peut entrer en garantie jeunes sans avoir simultanément ou au préalable intégré un Pacea et donc effectué un diagnostic initial.

Paren’thau prêt pour le Carnaval

 Leur logo réalisé en grandeur nature trônera sur leur char pour la cavalcade du 26 février. Un arbre familial, un arbre d’espoir, un arbre généalogique, un arbre de vie pour des parents qui essayent d’élever leurs enfants en se posant des questions et en se réunissant pour essayer d’y répondre. Les membres de Paren’Thau ont été discrets mais ils sont presque prêts.

Car Paren’Thau c’est se retrouver, échanger sur l’éducation bienveillante, se donner des astuces, et réfléchir ensemble pour faire grandir leurs enfants, dans le respect, la non-violence. « La non-violence, ce n’est pas un laisser-faire permanent, bien au contraire, c’est fixer des règles, les tenir, les expliquer aussi parfois, tout en respectant l’enfant, pour ce qu’il est, mais en prenant en compte aussi son développement ».

Mais Paren’Thau, c’est aussi beaucoup de moments conviviaux, qui évoluent en fonction des besoins, de la saison, des envies et idées de chacun. Quelques grands rendez-vous sont prévus, comme Pâques, Noël, les vacances, les rencontres, entre Papas, et entre Mamans, les randonnées, mais chaque membre peut aussi proposer et porter une action. Car l’association est « participative ».

Et cette première participation au carnaval de la commune est donc tout un symbole dont Paren’Thau profite pleinement.

L’agenda du CAP Football

L’agenda du club

Semaine du Lundi 20.02.2017 au Dimanche 26.02.2017

En savoir plus sur http://herault.fff.fr/competitions/php/club/club_agenda.php?cl_no=4650&deb_semaine=20022017#grEeYDi5pLaiK7Qm.99

Les amis du don du sang : assemblée générale reportée

Important :
 La réunion prévue ce mercredi soir est reportée à une date ultérieure.
La création d’une Association Intercommunale de Promotion du Don du Dang « Les Amis du Sang » en liaison très étroite avec l’EFS de MONTPELLIER est actée. Elle a la charge de promouvoir de manière active et innovante, cet acte citoyen sur les communes de POUSSAN, VILLEVEYRAC, LOUPIAN, MONTBAZIN, BALARUC-LES-BAINS, BALARUC -LE-VIEUX et de toutes les communes non desservies.Screen Shot 03-10-17 at 10.13 PM​La prochaine collecte sera centralisée sur POUSSAN.
Screen Shot 03-10-17 at 10.12 PM​Vous pouvez la rejoindre et acter auprès de votre entourage pour le Don de Sang et de Plasma mais également auprès des associations, des organismes, des collèges​ et des écoles de vos communes (outils pédagogiques).
​L’association recherche des membres voulant entrer dans le Conseil d’Administration, le Bureau ainsi que des sympathisants et des référents pour chaque commune car l’action va être puissante, organisée, cadrée et novatrice.
                                                       ———————————
Elle vous informe qu’elle organise, à cet effet, une assemblée générale le 22 mars à 20 h : Screen Shot 03-10-17 at 10.11 PMIl faut savoir qu’il existe un déficit important de dons de sang par-rapport aux besoins et que la volonté principale est de tout mettre en œuvre pour que l’acte de donner son sang, citoyen à la base, devienne un réflexe.

Une belle activité pour une oeuvre collective

Les carnavaliers devraient terminer leurs travaux dans les délais. Tous les soirs et durant les week-end, il règne dans le garage Decoux une ambiance vraiment particulière entre travail et plaisir, entre loisirs et engagement, mais toujours dans la bonne humeur.Screen Shot 02-04-17 at 06.30 PM

Tous les carnavaliers qui sortiront un char le jour de la cavalcade s’activent pour que tout soit prêt dans 15 jours. La plupart des chars sont presque terminés. Il reste encore les tracteurs qui en général sont habillés pour l’occasion à Poussan.uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuDSC_0393 (4)

 

Après le gros œuvre c’est maintenant le collage des fleurs qui concerne presque tous les volontaires qui ce vendredi 17 partageront un repas pour que ces 2 mois de labeur soient dignement fêtés.

Super Funday à l’élémentaire des Baux

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0013 (2)Une super journée très fun, à l’anglaise pour les élèves des CM1 et CM2 de l’école élémentaire des Baux. Portant des chemises blanches et pour le bas des vêtements gris ou noirs, avec cravate, quelquefois, ils ont pu participer à plus de six ateliers tous en langue anglaise pour que l’imprégnation à la langue soit meilleure tout en restant ludique.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0009 (2)

Beaucoup de plaisir pour des élèves bien motivés. Et à priori il en était de même pour les enseignants qui pour l’occasion étaient aidés par des parents, le Conseiller pédagogique de la Circonscription et 5 étudiantes anglaises et américaines.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0005 (4)

Une maxi participation avec au menu : Watch Vidéo, Story Telling, Outdoor games, Cultural Quizz, Dance and Taste-it.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0014 (2)

Apprendre l’anglais ainsi est vraiment fun et cool.

Amour…à mort,

Dans Amour…à mort, c’est dans les Pyrénées que l’auteur nous entraîne pour nous dévoiler au fil de la lecture un étonnant chemin de vie, indécelable et libérateur. La découverte d’un corps sur les berges d’une rivière entraîne une enquête… Une chute en montagne entraîne la perte de mémoire d’une randonneuse qui la retrouvera peu à peu grâce à sa relation avec l’homme qui l’a secourue. Au travers de destins qui se croisent, la petite histoire rejoint la grande dans l’évocation des conflits de 14-18, de 40-45 et de l’indépendance de l’Algérie et s’inscrit le récit d’un crime incertain qui nous interpelle, car il s’agissait bien d’amour au départ… Un amour dévié de sa trajectoire ?

Extrait : « Pour commencer, elle était allée le chercher dans son atelier de peintre et de sculpteur, là où il travaillait le plus souvent…(…) elle était montée jusqu’aux ruines de l’ancien cloître, où ils avaient partagé de si belles rencontres. Mais là non plus, il n’y avait personne.
C’est alors qu’elle eut l’intuition de se rendre sur le chemin du premier jardin, le long de la rivière… »

Les dessins sont de René Bascands, artiste et sculpteur, né à St Girons en 1930 dans l’Ariège, diplômé des Beaux-Arts de Toulouse et de Paris. Décédé en 2015 à Toulouse, il enseigna la poterie et les arts plastiques successivement à Tulle, St Germain en Laye et à l’Ecole normale de Toulouse.

Vous pouvez acquérir ce livre au tabac-presse, rue de la chapelle, à Cournonterral, à la cave coopérative des Terroirs de la Voie Domitienne à Cournonsec et à la librairie-papéterie du Kiosque de Poussan. Il est aussi possible de l’obtenir par téléphone au 06 07 93 10 69 ou par mail : mh-bonnel@orange.fr

M-H Bascands-Bonnel, née en 1957 à Toulouse a grandi dans un milieu intellectuel et artistique, entourée d’enseignants, de chercheurs et d’artistes. La recherche de la beauté, de l’authenticité et de l’harmonie faisait partie de son quotidien.
Son grand-père, Pierre Bonnet, professeur à l’université des sciences de Toulouse, spécialiste des araignées cavernicoles, aimait lui faire découvrir et aimer la nature lors des randonnées estivales en Haute-Ariège où la famille avait des attaches.
Son père l’initiait aux différents courants artistiques, sa mère à la littérature.
Le sens particulier des mots et de leur « accord » musical, décelé dans l’enfance, la poussait à inventer des poèmes et l’écriture lui devint vite nécessaire, comme une seconde respiration.
Mariée en 1978 à un fils de viticulteur, elle le suivit de l’Aude à la Champagne avant de devenir héraultaise d’adoption en 1983 et de se consacrer simultanément à ses enfants et à une carrière d’enseignante en pointillées avant de revenir à sa première passion, l’écriture.

CPIE : guide des sorties nature de l’Hérault

Du littoral aux montagnes granitiques, de la garrigue aux causses calcaires, le département a cette chance rare et précieuse, d’être doté d’une grande diversité de paysages.

Prenez un grand bol d’air, en parcourant les chemins et en visitant les sites remarquables de l’Hérault !

Programme de décembre à mai 2017 proposé par le conseil département de l’Hérault

Télécharger le guide nature