Un seul Office de Tourisme, une nouvelle marque

Depuis ce 1er janvier, Sète agglopôle méditerranée ne compte plus qu’un seul office de tourisme. Il devient désormais l’un des plus importants de France, avec 63 salariés et 6 M€ de budget.

Pour mémoire, le tourisme génère sur l’Archipel de Thau 901 M€ de retombées économiques directes et indirectes et représente près de 20% de l’emploi local. Cette fusion va permettre d’offrir des services nouveaux, comme par exemple la création d’un pôle dédié à l’accompagnement des professionnels. Cet OTI est également désormais de taille à rivaliser avec les autres destinations de la Méditerranée. Sa nouvelle étoffe fait désormais de lui un acteur majeur, que tous les autres partenaires touristiques territoriaux (CRT, ADT, Atout France…) seront amenés à systématiquement consulter.aaaarchipCapture

Des travaux de réaménagement et de modernisation des espaces d’accueil des bureaux de Balaruc-les-Bains et Marseillan sont prévus pour 2022. De nouvelles boutiques seront également déployées à Balaruc-les-Bains, Marseillan et Frontignan afin de générer de nouvelles recettes. Un logiciel de caisse spécifique, adapté aux besoins, équipera l’ensemble des sites et permettra de diminuer l’attente en caisse. Nouveauté également : la création d’une cellule Innovation, développement, prospective qui sera chargée d’analyser les grandes tendances du marché. Elle pourra s’appuyer sur un outil d’observation touristique performant, qui permet d’avoir des données en temps réel à la fois sur la fréquentation et sur l’état des réservations, et de pouvoir effectuer des comparaisons avec d’autres destinations.

Afin d’exister en tant que destination, la marque « Archipel de Thau Destination Méditerranée » a été officiellement lancée le 16 décembre 2021. Elle pourra rayonner auprès des clientèles mais aussi des nouvelles cibles, notamment nationales et internationales.

EN SAVOIR + en téléchargeant le dossier « Tourisme » paru dans le magazine « Notre agglopôle » de janvier-février 2022 => https://bit.ly/3JekW0X

Le Pass Culture est élargi aux jeunes entre 15 et 17 ans

Vous avez entre 15 et 17 ans ? Vous êtes ressortissants d’un État européen ? Vous êtes scolarisé dans un établissement public ou privé sous contrat  ? À partir du 10 janvier 2022, vous pourrez progressivement bénéficier de l’extension du Pass Culture. Cette nouvelle version du Pass Culture comprend une part individuelle, comme cela était déjà le cas, mais aussi une part collective, qui sera, elle, allouée aux établissements scolaires directement.

Qui est concerné ?

Dans sa première version, le Pass culture ne s’adressait qu’aux jeunes de 18 ans mais le dispositif avait pour objectif d’être élargi. C’est chose faite grâce à un nouveau décret, le Pass Culture sera désormais accessible à tous les élèves scolarisés en France, en classe de 4e, 3e, seconde, première et terminale et à tous les élèves inscrits en CAP, dans des établissements publics ou privés sous contrat, et ce, à partir de janvier 2022.

Quels sont les changements ?

À compter de cette date, et seulement pour les jeunes entre 15 et 17 ans, le montant alloué annuellement sera divisé en deux parties :

  1. Une part individuelle sera disponible sur l’application mobile Pass culture après ouverture du compte personnel numérique. Ces crédits seront versés en fonction de l’âge :
    • 20 € pour les jeunes âgés de 15 ans ;
    • 30 € pour les jeunes âgés de 16 et 17 ans.

    Les sommes sont cumulables pendant la totalité du dispositif mais devront obligatoirement être dépensées à la majorité de l’individu. Si ce n’est pas le cas, ces crédits seront alors perdus.

  2. Une part collective sera allouée aux établissements scolaires pour permettre des sorties scolaires (musées, spectacles vivants, séances de cinéma, découverte de métier d’art…) :
    • 25 € par élève de 4e et 3e ;
    • 30 € par élève de CAP et de seconde ;
    • 20 € par élève de première et terminale.

    L’objectif de cette nouveauté est de permettre une sensibilisation culturelle par l’intermédiaire des professeurs et de garantir un égal accès aux élèves d’un même niveau scolaire aux activités artistiques et culturelles.

  Attention : Les dotations collectives doivent être consommées au cours de l’année scolaire et ne peuvent pas faire l’objet de report sur l’année scolaire suivante.

INSTANT CULTURE : Découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie de Poussan.

INSTANT CULTURE : Découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie de Poussan.aaaacultCapture
Œuvre  48 « face lunaire », une acrylique sur toile réalisée par Jean Rouzaud (exposée en 2010).

 Le peintre Jean Rouzaud s’est éteint en avril 2014 dans sa maison de la Butte Ronde à l’age de 90 ans. D’abord architecte (il construisit les maisons de ses amis Soulages et Sarthou), il se consacra complètement à la peinture en 1970. Sa dernière grande expo fut au Musée Paul Valéry en 2004. Depuis, il faisait partie du groupe attaché à la Galerie Dock-Sud.

INSTANT CULTURE : Découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie de Poussan.

INSTANT CULTURE :  Découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie de Poussan.
Œuvre  46 « face lunaire », une huile sur toile réalisée par Aurélie Sarrazin (exposée en 2014).
En savoir plus sur Aurélie Sarrazin : http://blog.ville-poussan.fr/?p=53208Peut être de l’art

« Aide la Planète » avec Julio, Lulu, Doudou, Pauline et Rosalie

« Aide la Planète » avec Julio, Lulu, Doudou, Pauline et Rosalie…….abcxIMG_20211221_115803

C’est le dernier livre écrit et imaginé par Christophe Morgo, en partenariat avec Franck Cérepes, artiste poussannais,  qui a assuré toutes les illustrations puisqu’il s’agit d’une BD qui fera le plaisir des petits et des grands tout en leur permettant de réfléchir sur des actions à entreprendre pour que nous puissions continuer à vivre sur une planète qui depuis quelques décennies et particulièrement maintenant, est en souffrance.

C’est d’ailleurs ce que Lulu a rêvé. » Il avait du chocolat plein les mains et la bouche aussi… Il fallait se débarbouiller !!! Plus d’eau, catastrophe. Puis c’est au tour de Doudou de faire un cauchemar : « La terre va mal, elle a de la fièvre, elle est craquelée, toute rouge et boursouflée »… Mais Julio, le lutin, va leur adresser un message : « Renseignez-vous. Informez-vous… Faites des investigations… »  Et Julio va les guider pour que leurs rêves ne deviennent pas réalité. »

 abcxIMG_20211221_115926

Vous découvrirez cette BD  « Aide la Planète »,  un livre édité par Bonniol Impression de Montpellier, Chez Sauramps, au Polygone à Montpellier, ou das de nombreux commerces à Poussan, pour l’instant.

Lulu, Doudou, Pauline et Rosalie vous emmènent dans leurs rêves étranges. Ils espèrent qu’à la lecture de leur histoire vous les accompagnerez dans leur périple afni que la planète « Terre » continue de tourner…

 Et si Christophe Morgo, passionné d’environnement depuis son plus jeune âge a imaginé cette histoire en s’inspirant d’un rêve, c’est qu’il est conscient que les Jeunes peuvent relever ce défi  pour sauver la Planète en danger.

Quant à Franck Cérepes, architecte paysagiste qui a toujours dessiné depuis qu’il a tenu un crayon, après des expériences sur différents supports depuis près de 20 ans, il permet grâce à sa passion, de donner du plaisir autour de lui.

N’hésitez-pas, partagez-la avec Franck et Christophe…

abcxIMG_20211221_115859

INSTANT CULTURE : découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie.

INSTANT CULTURE : découvrez ou redécouvrez les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre  45 « Littoral CXXII », une huile sur toile réalisée par René Baget (exposée en 2011).abcfgCapture

 

Les ateliers adultes du Strapontin bien épanouis

Ils forment un groupe d’acteurs qui se font surtout plaisir en pratiquant leur passion. Ils font partie du 3ème groupe des ateliers du Strapontin, celui des adultes après ceux des enfants et ados ou préados. Certains ne souhaitent pas intégrer le groupe des aînés, d’autres se disent que ça risque d’être possible, un jour…

Mais ce qui les unit c’est le plaisir d’être déstabilisés sur scène en sachant que la Troupe les soutient. C’est la magie du théâtre. L’on se fait peur sur les planche.mais on se rassure vite, une fois le spectacle commencé.abstrapIMG_20211216_192145

Ce jeudi 16 au soir, sur la scène de la salle de spectacle, après les enfants et les ados qui en avaient fait de même,  devant un public, pas trop nombreux mais intéressé, les adultes des Ateliers présentaient  un spectacle qu’ils avaient préparé depuis le début de la saison.


   Et dans cette école du rire, cette école où s’est développée une franche camaraderie les adultes des ateliers du Strapontin sont comme de grands enfants qui prennent du plaisir à jouer ensemble.

Un seul homme et plus de cinq dames guidés par Amélie, metteur en scène, qui s’occupe des ateliers, ils ont atteint un très bon niveau où le texte n’était plus une contrainte, où se produire sur scène est presque naturel.

D’ailleurs ce 16 décembre pour la présentation de « 19 H & PACOTILLES »  les acteurs de l’atelier Théâtre adulte interprétaient  une suite de longs sketchs dans lesquels l’on analysait  les comportements de certains Français durant des fêtes de Noël 2021, avec distanciation, mais en famille ou entre amis…

 Avec cette satire, les acteurs en herbe du Strap ont su associer le rire, l’humour, la critique, l’ironie et la dérision en nous faisant réfléchir sur le sens de la fête de Noël et sur ce qu’elle cache au niveau social, mais surtout familial…

Durant plus de 10 saynètes, le public parvenait à  se projeter auprès des acteurs en s’identifiant quelque-fois aux personnages

De la serveuse d’un bar  à dame qui va « faire » ses courses, du douanier à la serveuse du bar… On s’y croit, on le vit.abstrapjkjkjkCapture

Noël entre amis, Noël en famille, conjugué aux congés scolaires n’est pas toujours synonyme d’esprit de Noël mais quelquefois de tensions, de disputes, de déchirements…

Entres belles-files  et grands-parents de petits excités, entre des rencontres sur les marchés de Noël et d’autres autour d’une bière ou d’un café, l ‘on découvre avec beaucoup d’ironie la face cachée  de certains Noëls pas trop tranquilles.

Heureusement les acteurs, régulièrement, nous dépeignaient certains de leurs noëls bien plus doux et joyeux que ceux auxquels ils faisaient allusion durant leurs sketchs.

Projeté sur scène par l’envie de participer l’on se serait cru au bar du commerce, au marché, en Andorre tant les interprétations étaient de qualité.

 Les acteurs méritaient les félicitations du public.

Une belle réussite pour Amélie et l’atelier adulte qui, on le sent, permet à ses membres de s’épanouir aussi dans leur passion.

MJC : 3 spectacles de danse pour les familles, ce 15 décembre

               amjc-79694376322306371   Ce mercredi  15 décembre, à la MJC, beaux spectacles de danse, avec  à chaque fois une salle bien remplie. En effet  les élèves des ateliers « Danse » d’Aurélie présentaient après trois mois de présences régulières pour certains et plusieurs années de travail et de passion pour d’autres,  des danses qui prouvent que le travail et les efforts ont porté leurs fruits.   abdivnkknkkknknknk

Si la pandémie a freiné les choses au niveau des inscriptions, si elle a perturbée une saison 2020- 2021, amatrices de danse et passionnées ont su rebondir et se lancer dans une nouvelle saison pleine de promesses

 Avec 3 spectacles pour des raisons de jauge de salle et de nombre d’élèves auxquelles venaient se rajouter des contraintes sanitaires, place à ces danseuses avec les différentes catégories en fonction de l’âge et des tendances de chacune, des plus petites jusqu’aux adolescentes et jeunes adultes. Toujours du sérieux et de l’assiduité pour des danseuses motivées , et bien qu’elles soient moins nombreuses, grâce à elles et aux parents pouvaient avoir lieu trois spectacles avec près de 200 personnes dans le public, au total.amjc-497513359928834362

 A savoir qu’en fin de saison un grand Gala se déroulera à priori mi-juin, mais qu’auparavant, les élèves d’Aurélie auront développé leurs compétences.

Les plus jeunes des groupes CP et Éveil prouvaient que le plaisir se conjugue bien avec la danse mais aussi avec du sérieux… Que ce soit en individuel ou en collectif…abdivIMG_20211215_174609

C’était au tour des CP d’allier la grâce et le naturel, toujours très apprécié par des spectateurs attentifs avec du Modern-Jazz..

Les jeunes filles n’avaient aucun problème à évoluer sur scène avec des chorégraphies plus évoluées tandis que les danseuses ayant choisi le « classique »  nous démontraient que cette danse ne les effrayait pas et que bien au contraire la souplesse et la coordination des gestes, elles connaissaient et elles apprécient.amjc-857601297871093811

Et pour celles qui pratiquent la danse depuis plusieurs années c’est un épanouissement qui les motive à se dépasser pour progresser…

Puis vinrent  les CM1-CM2 et du classique au Modern-jazz, avec ensuite des Pré-Ados très agiles, prêts à attaquer des évolutions collectives sur des musiques rapides et entraînantes. Les petites danseuses faisaient partager leur plaisir et leurs musiques au public.

  Entre chaque spectacle la pression diminuait pour certaines et montait pour les autres  tandis que déjà les nouveaux parents venaient remplir la salle rapidement. Pandémie oblige, pas de moment collectif pour se désaltérer mais des papillotes pour les danseuses.

              Et pour terminer les jeunes filles ados puis adultes, avec plusieurs années de danse pour la plupart  ont ébloui les derniers spectateurs. Que du bonheur pour un public conquis et sensible aux efforts et aux progrès  des danseuses avec même une démonstration par celles qui évoluent quelquefois dans des concours…

Un beau cadeau pour des parents qui avaient l’occasion de vibrer et de s’émerveiller devant  les progrès de leurs enfants.