Le CA Poussan dans une action de soutien auprès de l’association humanitaire Les Cœurs d’Or.

L’envie d’adresser des équipements sportifs ou du matériel est ancrée depuis longtemps dans les esprits des membres du comité directeur du CAP.
Il y a quelques années déjà, le club poussannais avait offert des maillots à des petits malgaches via une ONG.
Samedi 27 mars, les dirigeants poussannais ont donc accueilli, devant l’entrée de leur club house, Claude Ahouissoussi, responsable du partenariat et des collectes.Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout et plein air
Cet ancien joueur professionnel de l’AJ Auxerre et ancien éducateur du CAP est venu récolter des maillots de football qui ne sont plus utilisés par le club.
Ces équipements feront le bonheur de plusieurs dizaines de petits footballeurs béninois qui vivent à des milliers de kilomètres des terrains de Poussan. Une belle action de solidarité qui sensibilise les licencié(e)s du club, et en particulier les plus jeunes.
Guy-Louis ADGÉ, président du CA Poussan Foot, apporte quelques précisions sur cette action de solidarité :
« Régulièrement, le CAP fait don de certains équipements qui ne servent plus pour diverses raisons, et cela va profiter à des enfants et des adultes en Afrique. Dès que Claudio m’a sollicité, nous avons répondu favorablement. »
Claudio ne cachait pas sa joie devant l’initiative solidaire du club poussannais : « Je suis très heureux de revenir à Poussan et au CAP que je connais bien et je remercie le président Guy-Louis Adgé et le bureau du club pour ce don de vêtements sportifs qui vont partir au Bénin et qui vont faire des heureux, croyez-moi !!! Merci encore à tous. »

Le Groupe JAN DE NADAU à Poussan dans le cadre des festivités liées au cinquantenaire de l’ASP Rugby

Le 2 juillet 2021, l’AS POUSSAN dans le cadre des festivités liées au cinquantenaire du club, organisera un grand concert avec le Groupe JAN DE NADAU.

Voir sur : https://youtu.be/65FvKaKSxwg

Toute une équipe continue de travailler pour organiser au mieux les 50 ans du club.

Pour tous ceux à qui ça manque de faire la fête… les 50 ans du club approchent à grands pas !

(Pas d’excuses, si le concert est annulé, on vous rembourse !)
Vous pouvez réserver vos places pour le concert de Jan de Nadau qui aura lieu le vendredi 2 juillet 2021.

Découvrir : https://youtu.be/65FvKaKSxwg

Nadau,
* C’est la cornemuse landaise qui s’engueule avec la guitare électrique, c’est le chant traditionnel qui se frite et qui se frotte avec la musique, c’est 4 Zénith, 4 Olympia et des milliers de gens qui chantent.
* C’est un spectacle bilingue de 2 heures : humour, impertinence, tendresse, poésie.
* Plus de 1000 soirées, 13 albums (dont 8 en CD), 3 vidéos, 2 DVD plus de 60000 disques vendus.
Un còp èra … Nadau
Le groupe LOS DE NADAU naît fin 1973 à Tarbes de la rencontre de Michel Maffrand, Jacques Roth et Ninon Paloumet. La nouvelle chanson occitane existe déjà, avec Marti, Patric, Eric Fraj et Los Caminaires en Languedoc, Delbeau en Gascogne et Verdier en Limousin.

Découvrir sur : http://www.nadau.com/

 
Les réservations sont aussi en ligne sur les pages FACEBOOK et sur le site officiel de JAN DE NADAU
vous pouvez vous faire une belle idée de ce qui vous attend en cliquant sur le lien suivant :
a decias

LA CAVE COOPERATIVE DE POUSSAN : UNE NOUVELLE VIE

La cave coopérative, la renaissance d’un quartier

Construite en 1936, active jusqu’en 2006, elle est acquise par la municipalité en 2006 pour un prix de 488000€. A l’état de friche urbaine, elle fait aujourd’hui l’objet d’un projet de requalification qui résulte d’une réflexion globale, incluant préservation de la mémoire et création d’une nouvelle centralité à l’échelle du quartier. Pour Mme SANCHEZ, Maire de Poussan, «il était de notre responsabilité politique de faire en sorte de réinvestir, dès aujourd’hui, cet héritage d’hier tombé en désuétude, pour en faire une ressource clef de notre ville de demain».


Peut être une image de plein air et arbre

La proposition de l’agence d’architecture met un point d’honneur à valoriser la mémoire du lieu empreint d’histoire en conservant le fronton de l’édifice, emblématique de son architecture. Outre l’emprise du bâtiment, le projet intègrera une requalification de la rue. Réinvestir cette friche urbaine permettra sa sécurisation, sa dépollution afin d’éliminer l’amiante présente sur une majeure partie du bâtiment, compromettant toute possibilité de restauration. Une attention particulière sera portée à la désimperméabilisation des sols, aujourd’hui totalement imperméables. Composé d’une centaine de logements, organisé autour d’une place piétonne, ce projet s’articulera autour d’un programme mixte d’habitat, d’équipement publics et de services.

 

Lors d’une commission d’urbanisme élargie aux membres du conseil municipal le 2 février, deux projets sous couvert d’anonymat, répondant aux impératifs exigés à travers des critères patrimoniaux, environnementaux, économiques et sociaux, ont fait l’objet d’une présentation, durant laquelle, la majorité des membres présents se sont prononcés sur un projet.

Le Conseil municipal était invité à se prononcer le 23 mars, sur la cession de la cave à la société d’aménagement GGL dont le projet a été retenu.

L’offre s’élève à 1 200 000€, montant supérieur à l’estimation de 830 000€ qui en a été faite. Ce projet sera coconstruit avec les habitants qui souhaiteront s’impliquer dans le cadre d’un groupe de travail dédié à la conception du futur quartier sur les sujets participatifs tel que :

  • - La qualité du cadre de vie, la végétalisation, le traitement urbains
  • - La mise en valeur du patrimoine et la préservation de la mémoire, intégration d’objets mémoriels liés à l’activité viticole, photographies
  • - Les animations autour des vignes et du terroir

Mme SANCHEZ, le souligne avec conviction : «notre volonté est que ce projet soit le reflet de notre attachement à ce site patrimonial qui a marqué l’histoire de notre ville et de ses habitants. Autour d’une mémoire collective que nous voulons vivante, l’enjeu est de redonner vie à cet espace en sommeil, dans une nouvelle dynamique de partage et de convivialité»

INSTANT CULTURE : une peinture acrylique sur bois réalisée par Nisrine Seffar (exposée en 2015)

INSTANT CULTURE : Un moyen de soutenir le milieu artistique réduit au silence et de vous faire découvrir ou redécouvrir les œuvres de la collection privée de la Mairie.
Œuvre 6 «Prélèvement» une peinture acrylique sur bois réalisée par Nisrine Seffar (exposée en 2015)…
Aucune description de photo disponible.

 

Retour sur son exposition à Poussan, en 2015 :

« Son œuvre est forte, intelligente et réfléchie. Bien que très jeune, Nissrine a déjà exposé dans plusieurs pays d’Europe et même à Pékin. De Guernica, à Monte Cassino, de l’Exodus à d’autres sites ayant vécu des moments douloureux, elle souhaite recueillir les empreintes en étendant sa toile sur un sol que l’on foule, sur un sol qui garde à tout jamais gravé dans sa chair, les traces de notre folie humaine. Elle aimerait que l’on puisse dire : « Point à la ligne, on va écrire une nouvelle histoire. »Avec une structure qui illustre le calvaire des migrants avec au beau milieu de la Méditerranée des bouches qui crachent des peaux comme les bateaux déversent des corps  Nissrine nous dévoile son cœur, son corps et son âme. Audace de l’artiste qui n’est autre que de la liberté d’expression »……………….

Poursuivre sur : http://blog.ville-poussan.fr/?p=79654

Une marche solidaire pour essayer de retrouver Aurélie

Une marche solidaire était organisée par son frère, ce 28 mars, à Sète, pour poursuivre les efforts de tous, en vue de retrouver Aurélie, disparue dans l’Hérault, à Bédarieux, il y a  2 mois.aureIMG_20210328_115558 
Ecouter le frère d’Aurélie : https://youtu.be/ulY9jeWnCi0
Pourquoi à Sète, parce que la famille Vaquier a longtemps vécu à Poussan, que son frère y travaille et qu’Aurélie y a de nombreux soutiens et connaissances.
Et ce 28 mars car cette date est doublement symbolique. Aurélie a 39 ans ce jour et cela fait 2 mois, jour pour jour, qu’elle a disparu.
Cette Marche était aussi un appel à la solidarité et aux soutiens. Il s’agissait enfin de sensibiliser les sétois avant que d’autres recherches ou actions  ne se multiplient, car il faut retrouver Aurélie.
aureMG_20210328_111202
AIDEZ -LES A RETROUVER AURELIE !
La marche pour Aurélie : https://youtu.be/YIashXoxSkE
Après un rassemblement place Léon Blum la marche a pris la direction du centre-ville pour revenir par les quais…
Retour sur les faits :

19 nouvelles maisons de santé en Occitanie

Répartis sur 7 départements, 19 nouveaux projets de maisons de santé viennent d’être validés en Occitanie. C’est la confirmation d’une dynamique régionale qui se poursuit en faveur d’un exercice coordonné en équipes de soins.
Corps de texte
Désormais, 248 maisons de santé pluriprofessionnelles sont validées partout en Occitanie.Leur développement s’est fortement accéléré en 11 ans : il y en avait moins de 10 dans la région en 2010 !

Des équipes de soins dans toute la région
Une maison de santé pluriprofessionnelle, c’est une équipe de professionnels de santé de proximité qui partagent un projet de santé commun et qui exercent leurs activités de façon coordonnée et pluriprofessionnelle, au bénéfice des patients d’un même territoire. Ces équipes associent des compétences médicales (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes) et paramédicales (infirmiers, masseurs-kinési-thérapeutes,…), des pharmaciens et des biologistes. Cette organisation favorise les prises en charge coordonnées, le développement de la prévention et de la télémédecine, ainsi que la prise en charge des soins non programmés.

Au cœur de la crise sanitaire actuelle, les professionnels de santé qui exercent au sein des maisons de santé d’Occitanie témoignent au quotidien de l’importance de cette coordination des soins, qui se développe et s’adapte aux besoins de santé dans chaque territoire de la région.

Dans l’Hérault : https://www.occitanie.ars.sante.fr/19-nouvelles-maisons-de-sante-en-occitanie

MSP multisites Union de santé balarucoise (Balaruc-les-Bains)

MSP multisites Jacques Cœur Port marianne (Montpellier)

MSP multisite des Baux (Poussan)

Un appui aux porteurs de projets

Dans chaque territoire, les délégations départementales de l’ARS, les CPAM, la Fédération Occitanie Roussillon des Maisons de Santé (FORMS), les Unions régionales des professionnels de santé (URPS)… accompagnent les professionnels de santé et les élus en leur apportant un appui dans le montage de ces nouveaux projets…

 

19 nouveaux projets de maisons de santé validés en Occitanie (Mars 2021)

Pratique sportive : de nouvelles dispositions à partir du 20 mars 2021

Haltères, Formation, De Remise En Forme

Pixabay

En raison de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, des mesures renforcées ont été décidées dans certains départements. Dans ces territoires comme partout en France, pour le bien-être des personnes, l’activité sportive est autorisée. Dans ces départements, elle est possible individuellement entre 6h et 19h muni d’un justificatif de domicile, sans limite de durée, mais dans un rayon de 10 km autour de son domicile. Partout, l’éducation physique et sportive (EPS) reprend normalement en intérieur comme en extérieur. Enfants, adultes, publics prioritaires… Qui va pouvoir continuer à pratiquer son sport ?

La pratique sportive des mineurs

Depuis le 20 mars 2021, les publics mineurs peuvent pratiquer leurs activités physiques et sportives aussi bien en intérieur comme en extérieur, quelles qu’elles soient :

  • cours d’ Éducation physique et sportive (EPS) à l’école, au collège et au lycée ;
  • activités sportives périscolaires.

Ainsi, les établissements clos (gymnases, piscines, dojos, bulles tennis, salles de danse…) sont désormais accessibles.

Les activités sportives extrascolaires encadrées par des associations ou structures privées sont autorisées, mais uniquement en extérieur.

Les équipements ouverts (stades, aires découvertes, courts de tennis découverts, manèges équestres…) peuvent accueillir une pratique sportive encadrée dans le respect des protocoles sanitaires (distanciation, port du masque avant et après la pratique et autres gestes barrières), sans limitation du nombre de personnes.

Les rassemblements demeurent limités à 6 personnes dans l’espace public lorsque l’activité n’est pas encadrée.

La pratique sportive individuelle doit s’effectuer à 10 km autour du domicile, dans le respect des horaires du couvre-feu, avec un retour au domicile au plus tard à 19h.

La pratique sportive des majeurs

La pratique sportive individuelle, ainsi que celle organisée dans les équipements sportifs de plein air reste possible dans l’espace sans limitation de durée, dans le respect du couvre-feu avec un retour au domicile à 19h. Dans les départements soumis aux mesures renforcées, elle est limitée à un rayon de 10 km autour du domicile.

Dans un club ou une association, la pratique auto-organisée comme encadrée reste possible dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires (distanciation physique obligatoire et gestes barrières), avec un retour au domicile à 19h maximum. Sur la voie publique, elle est limitée à 6 personnes (éducateur compris). En revanche, si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne s’applique pas dans les équipements sportifs de plein air.

Dans les équipements clos et couverts, la pratique sportive des adultes reste suspendue.

La pratique sportive des publics prioritaires

Les publics prioritaires suivants conservent l’accès à l’ensemble des équipements sportifs de plein air et couverts ainsi qu’aux vestiaires collectifs dans les conditions fixées par les protocoles sanitaires :

  • les sportifs professionnels ;
  • les sportifs de haut niveau ;
  • les sportifs inscrits dans le Parcours de performance fédéral ;
  • les personnes en formation universitaire ou professionnelle ;
  • les personnes détenant une prescription médicale d’activité physique adaptée (APA) ;
  • les personnes en situation de handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique.

  A savoir : seuls les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les publics en formation professionnelle ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, sont autorisés à se déplacer après 19h dans le cadre de leurs déplacements pour accéder aux équipements sportifs.

Les éducateurs sportifs

Les éducateurs sportifs sont autorisés à déroger au couvre-feu uniquement au titre de leur activité professionnelle (pour encadrer les sportifs professionnels et sportifs de haut niveau).

Les autres activités des éducateurs doivent s’effectuer dans le respect du couvre-feu.

Les coachs à domicile peuvent également poursuivre leur activité professionnelle dans le respect des horaires de couvre-feu (6h à 19h).

Les jauges d’accueil des spectateurs

La situation sanitaire ne permet pas encore la réouverture au public des stades et arenas. Les enceintes sportives restent donc soumises au huis clos jusqu’à ce que le contexte soit plus favorable.

Les stations de ski

Les remontées mécaniques restent fermées sauf pour :

  • les mineurs licenciés dans un club affilié à la Fédération française de ski (FFS) ;
  • les sportifs professionnels ;
  • les sportifs de haut niveau ;
  • les personnels en formation continue.

Les autres activités de sports de neige (raquette, ski de fond, ski de randonnée) restent possibles pour tous les publics dans le respect du couvre-feu et dans la limite de 6 personnes maximum lorsqu’il s’agit d’adultes, y compris si l’activité est encadrée par un professionnel.

Les mineurs ne sont pas soumis au seuil des 6 personnes. Cependant, l’encadrant doit respecter le protocole sanitaire.

Information coronavirus : suivi hebdomadaire des hôpitaux du Bassin de Thau

 Vendredi 26 mars, 24 patients COVID sont pris en charge aux Hôpitaux du Bassin de Thau dont 7 en réanimation (stable) et 17 en médecine (+)
En 1 semaine, 18 nouveaux patients et ont été pris en charge dont 3 en Réanimation.
 Nous observons depuis le 20 mars un rebond épidémique qui à nouveau mobilise fortement les professionnels
 À retenir cette semaine :
 Une saturation de la Réanimation (100% de taux d’occupation aujourd’hui dont 87% de patients Covid)
 Une situation qui se dégrade fortement en médecine avec l’obligation de dédier un service complet à la prise en charge des Covid.
 Plus aucun positif en SSR, EHPAD et USLD
 La mise en service le 22 mars d’un automate de biologie moléculaire nous permettant d’être autonomes pour la réalisation des tests RT-PCR et donc d’accélérer l’identification des patients positifs au Covid-19.Peut être une image de ‎texte qui dit ’‎1 CONTRE COVID E ME VACCINE אن 60 Hospitalisation MCO (en cours) OVI Hospitalisation REA/USC .ostti/() (En cours) NFO →24 PATIENTS HOSPITALISÉS DONT 7 EN RÉANIMATION →711 PATIENTS PRIS EN CHARGE DEPUIS MI-AOÃT‎’‎
Toutes les consultations externes et les examens se poursuivent normalement ainsi que la chirurgie ambulatoire. Certaines interventions de chirurgie conventionnelle pourraient être déprogrammées dans les prochains jours. Si vous êtes concernés, vous serez personnellement contactés par le secrétariat médical de votre chirurgien
Depuis le début de la 2ème vague :
 711 patients Covid ont été pris en charge dont 10% en Réanimation
 128 sont décédés (+1 cette semaine)
 559 sont rentrés à leur domicile
Cette semaine, alerte sur l’évolution de la circulation virale sur le bassin de Thau. Le taux de positivité des tests réalisés pour nos patients et consultants passe de 5,5 à 7,4%.
Plus que jamais, le respect des gestes barrières et la limitation des regroupements familiaux et amicaux doivent être respectés par tous.

 

Nouveau calendrier vaccinal simplifié

Avec les Hôpitaux du Bassin de Thau, nouveau calendrier vaccinal simplifié
 En fonction de votre tranche d’âge, retrouvez la période à partir de laquelle vous devenez éligible à la vaccination anti Covid
Pour prendre RDV :
Peut être une image de texte qui dit ’COVID-19 LE CALENDRIER VACCINAL SIMPLIFIE Vaccination ouverte Vaccination ouverte aux personnes à risque 18 janvier 25 février 1er mars 75 ans 2021 5 27 mars mars début avril mi-avril été 70-74 ans 65-69 ans 50-64 ans 40-49 ans 30-39 ans 18-29 ans Sources: Santé publique France, Élysée. VISACTU’
Les créneaux de vaccination sont ouverts au fur et à mesure des livraisons de vaccins, n’hésitez pas à consulter fréquemment les sites des différents centres de vaccination