Carnet noir à l’ASP Rugby

L’image contient peut-être : 18 personnes, personnes debout, ciel, enfant et plein airPhilippe Segonne nous a quitté en début de semaine. Papa de Florian Segonne, joueur senior, Philippe a commencé sous la présidence de Guy Chassary et était dans le petit groupe de bénévoles à l’origine de la création de l’école de rugby des Vignes de Thau.
Il a été éducateur à l’école de rugby pendant pratiquement 15 ans. Il s’occupait des benjamins avec son compère Jean Pierre. Il a formé des générations de joueurs dont certains jouent actuellement en seniors.
Il a laissé son emprunte au sein du club grâce à sa bonne humeur et sa joie de vivre communicative.L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Jusqu’au XIVème, le 1er objectif pour Poussan : se défendre

Après l’occupation des sites gallo-romains par les Barbares jusqu’en 725 environ, les Arabes occuperont pendant 40 ans le territoire de Poussan. Le monde méditerranéen de l’Antiquité s’éteindra alors, pour celui  du nouveau monde du nord, celui des Francs. Les comtes vont donner un nouveau dynamisme qui conduira à la création du castrum.

La voie Domitienne sera alors délaissée au profit d’un tracé plus méridional le long de l’étang de Thau, avec à Poussan, deux lieux de culte qui se développeront : Saint-Vincent et Saint-Cléophas. Poussan est toujours une limite, mais entre deux évêchés, celui d’Agde et de Maguelone.

De St-Cléophas-des-Moulières il ne reste aucune trace. Exploitation agricole devenue hôpital pour permettre aux pèlerins de se reposer, il fut détruit durant la guerre de Cent ans, certainement. En revanche, Saint-Vincent-de-Jonquières, en bordure de la nouvelle voie, était un prieuré dépendant des Bénédictins de la Chaise-Dieu et un noyau d’habitat se serait constitué autour de l’église dont il reste certaines ruines, aujourd’hui. D’autres lieux de culte comme celui de Saint-Sulpice-de-Thoron, ou celui de l’Ermitage en allant vers le Puech Gayès montrent avec d’autres sites comme celui du Cous où une nécropole a été mise à jour, que des points de peuplement, bien que très dispersés, étaient nombreux sur la commune.

                Tous disparaîtront à plus ou moins long terme car certainement à partir de l’ancienne villa Porcianus ou plus précisément sur son territoire vont apparaître l’église Saint-Pierre et le château. L’église sera mentionnée en 960 certainement construite sur un lieu de culte du IXe siècle. En 990, elle est associée à un château construit à la place d’une tour qui l’aurait précédé.

Le village ou castrum ne sera clairement cité qu’en 1105 se développant d’abord sur les flancs sud et ouest du plateau où dominent église et château. Le premier plan cadastral  de Poussan, datant de 1823, fut dressé sur ordre de Napoléon 1er. L’on y distingue l’ensemble des parcelles formant le vieux village avec au centre, mais déporté vers l’orient, le château Montlaur et tout autour un ensemble de bâtiments officiels.

La place centrale, espace public, était à la fois agora et acropole, le reste du village étant réservé à l’habitat. La structuration du paysage bâti avec des plans basés sur la forme circulaire ne doit pourtant rien à l’évolution récente. Ce serait, d’après Krzysztof Palowski, architecte et urbaniste, un héritage qui remonterait à l’an mille.
Poussan qui fait partie de cette catégorie de villes ou villages avec une organisation spatiale basée sur la circularité est à ce titre-là une circulade. Car l’agglomération est née au pied d’un château et d’un prieuré bénédictin gardant une forme spécifique avec une partie haute et une basse contournées par une double enceinte de forme circulaire, abritant du bâti non structuré.

Tout en s’adaptant aux éléments préexistants, et à la configuration du terrain, la tendance vers la circularité s’est faite par rapport aux remparts construits selon les historiens vers 1350 par le seigneur de Lévis Mirepoix.

Si les anciennes fortifications endommagées en 1748 par une grave inondation sont bien conservées dans la partie haute, elles sont encore lisibles dans la partie basse avec des portes d’entrée sauvegardées.

Pour Palowski : « L’homogénéité de l’ensemble est assurée par le bâti qui épouse la forme circulaire des enceintes fortifiées, les limites de la première enceinte étant bien déterminées par la place du Marché et de la République. En gardant ce caractère authentique, Poussan nous montre que les impératifs de défense ont certainement joué un rôle primordial dans son développement. »

Techniquement les constructeurs devaient connaître l’arpentage, pourtant, il fallait aussi que la population veuille bien se regrouper et organiser un système de défense planifié, d’abord autour du château puis en s’en éloignant.

Se succèderont à la tête des seigneuries de puissantes familles languedociennes comme  les Castres, les Montlaur, les Lévis de Mirepoix, les de Ricard, de Crussol ou encore Barrière et Tournezy. Celles-ci lègueront des demeures d’exception. Du Xe siècle jusqu’au premier tiers du XIVe siècle, il n’existait qu’une seule seigneurie dont le siège se trouvait au château de Montlaur.

En 1300 il y avait trois co-seigneurs de Poussan, issus des familles de Ricard, de Crussol et de Lévis. Poussan était alors à l’aube d’une expansion prodigieuse.

Entraînements intensifs pour des judokas du JAP

Cette semaine avait lieu le stage International de judo de Saint Cyprien avec plus de 250 participants venant de France, Russie, Ukraine, Espagne, Portugal et Serbie , et parmi les encadrants Guillaume Alberti ex-international de Judo.st cyprien-1

Une très belle préparation pour des jeunes judokas du JAP et SMC de Montpellier qui ont donné avec les 6 heures d’entraînement journalières le meilleur d’eux-mêmes.

Un seul objectif pour chacun d’eux, finir la saison au plus haut de leur niveau notamment pour Ambre Delgado qui s’est qualifiée pour la phase finale des Championnats de France espoir en juin prochain.

Ainsi qu’à Eva Alberti pour qui la phase finale Régionale minime lui tend les bras. Et pour finir Komail Jabrane, lui, vient de terminer la veille de ce stage 9ème du tournoi international de Saint Cyprien.

Tout le club leur souhaite bonne chance aux judokas pour les échéances à venir.

 

Ouverture du Jardin Antique Méditerranéen

Après un hiver d’aménagements, de travaux et de préparation, bientôt la ré-ouverture du jardin Antique Méditerranéen le dimanche 1er mars. 

jardin
Mars à juin ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h et fermé les lundis. La visite guidée hebdomadaire aura lieu le mercredi matin à 10h.

Retrouvez l’ensemble de la programmation de la villa Gallo-Romaine de Loupian, du musée de lEtang de Thau à Bouzigues et du Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains (lien ci-dessous).

https://patrimoine.agglopole.fr/wp-content/uploads/2020/01/Programme-patrimoine.pdf

Coronavirus : un numéro vert pour répondre aux interrogations des Français

Ce numéro, le 0800 130 000, est destiné à toutes les personnes qui se posent des questions concernant le coronavirus qui ne justifient pas d’appeler le 15. Ce numéro est accessible de 9h à 19h tous les jours de la semaine. 

Peut-on attraper le coronavirus en recevant un colis qui vient de Chine ? Ou en mangeant chinois ? Faut-il porter un masque de protection pour sortir de chez soi ? Depuis le début de l’épidémie de coronavirus et des premiers cas décelés en France, les services d’urgence reçoivent des centaines d’appel de personnes inquiètes. Le gouvernement a mis en place dès ce samedi 1er février un numéro vert à destination de toutes les personnes qui se posent des questions concernant le coronavirus ne justifiant pas d’appeler le 15.

Ce numéro, le 0800 130 000, « sera ouvert de 9H à 19H00 tous les jours » et réservé à « toutes les questions qui ne concernent pas la santé », a précisé vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il s’agit de soulager les équipes qui gèrent les appels au 15 et sont actuellement « très mobilisées pour répondre à des questions qui ne sont pas d’ordre médical », a-t-elle précisé.

Lors de la survenue d’une crise sanitaire ou d’un événement grave en matière de santé publique il est du devoir des professionnels de santé de se tenir informés. Le nouveau coronavirus 2019-nCoV dont le foyer infectieux est en Chine fait l’actualité même si le nombre de cas en Europe reste heureusement encore très limité à ce jour.

L’Ordre recommande aux infirmiers de rechercher leurs informations auprès des sources sûres et régulièrement mises à jour que sont le fil DGS-Urgent et le site de Santé publique France (SPF). Il est très recommandé de s’inscrire à la liste de diffusion DGS-Urgent qui permet de recevoir directement les derniers messages de la Direction générale de la santé.

Mesures mises en place dans le cadre des risques liés à une épidémie de coronavirus COVID-19.

La Préfecture de l’Hérault vient d’aviser les communes des mesures mises en place dans le cadre des risques liés à une épidémie de coronavirus COVID-19.
Le centre de crise sanitaires du Ministère des Solidarités et de la Santé a été activé le 27 janvier dernier.Coronavirus, Virus, Mouth Guard
La stratégie vise à ralentir l’introduction et la propagation du virus sur le territoire national.
Les personnes de retour de la province chinoise de Hubei ont fait l’objet dune mesure de quatorzaine stricte.
Il est préconisé pour les personnes venant d’autres régions de Chine, de Corée du Sud, de Singapour et des régions de Lombardie et Vénetie en Italie de réduire leurs contacts sociaux non indispensables et de porter un masque anti projection pendant 14 jours.
Pour ces mêmes personnes, en cas de signe d’infection dans les 14 jours suivant leur retour, il convient d’appeler le 15 sans se rendre aux urgences ou aller chez son médecin traitant.
Cette liste de pays concernés est susceptible d’être actualisée à tout moment selon l’évolution de la situation épidémiologique.
Des informations seront diffusées en temps réel aux professionnels de santé, au grand public…. Un numéro vert national a été mis en place :
0800 130 000
Toutes les informations sont disponibles sur :
https://solidarites-sante.gouv.fr/…/maladies-i…/coronavirus/
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Dispositif de prise en charge CORONAVIRUS

Communication de l’ARS tenant au dispositif de prise en charge des patients atteints ou suspectés d’être atteints du coronavirus. Vous trouverez le numéro vert mis en place pour répondre aux interrogations des Français, hors questions médicales :

 0 800 130 000

Il est ouvert 7 jours sur 7, de 9 H à 19 H.

NAVIRUSCapture

Cette information est consultable sur le site :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

« JUGEMENT DU PAILLASSE » par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN MERCREDI 26 FÉVRIER

« JUGEMENT DU PAILLASSE »
par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN
MERCREDI 26 FÉVRIER à 18 H 30
au FOYER DES CAMPAGNES
En clôture du Carnaval de POUSSAN (du 22 AU 26 Février),


la Compagnie du STRAPONTIN procèdera comme chaque année au  » JUGEMENT DE PAILLASSE « 
Ce spectacle est :
– gratuit


… Après le jugement, Paillasse sera brûlé au Jardin Public
Et après la crémation, la population est invitée par la Municipalité et le Comité Carnaval à partager un verre au foyer des campagnes !