Les résultats de l’USP Tambourin

La N2 s’incline chez le co-leader Florensac par 13 à 7.

La Ligue s’incline à Saint-Georges par 13 à 5 mais le maintien est assuré.

La N1 Féminine s’incline face à Cazouls par 13 à 7 après un départ catastrophique.

 La H2 s’impose à Cournonterral par 13 à 6 et conserve sa seconde place synonyme de montée.

La H3 s’impose face à Cournonterral par 13 à 5 et assure son accession en H2.

A LA RENCONTRE DES SUDS

FRONTIGNAN

Musiques originales et traditionnelles des rives de la Méditerranée, spectacles de fête venus des villes jumelles, théâtre Commedia dell arte, cinéma, voyages culinaires…. tous les Suds se donnent rendez-vous à Frontignan.
03 août Commedia dell’arte Cie de l’Evantail

En partenariat avec le Comité de jumelage, le Cercle Andalou, l’Association portugaise culturelle de Frontignan, le Cercle occitan et le festival européen 7sois 7luas.

Mardi 29 juillet A POUSSAN Visite théâtralisée

A POUSSAN Visite théâtralisée
Déambulation nocturne dans le village avec la Compagnie « Les toiles cirées ». Départ à 21h devant l’ancien hôtel de ville (Place de l’Hôtel de ville). Durée : 1h30. Gratuit. Renseignements auprès de l’Office de Tourisme communautaire : 04 67 43 93 08.

Jardins 2014 : triste année

Les jardiniers amateurs l’ont constaté : potagers, fruitiers et fleurs n’ont pas, cette année, leur vitalité habituelle. Les géraniums sont fatigués, les fraisiers paresseux, les tomates anémiques… Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Même les professionnels l’ont constaté ; en serres ou en plein champ, leurs cultures ne donnent pas les résultats habituels.
Le phénomène se produit parfois et Dame Nature a ses caprices. La faute, aussi, disent les spécialistes, à une météo capricieuse au printemps , ce qui a dérangé les habitudes des plantations.
L’an prochain, ca ira mieux et on retrouvera des jardins aussi prospères qu’à l’habitude…

Marius et Olive, un magasin fermier à découvrir

Ce samedi 26 juillet après son ouverture et son inauguration en début de mois, l’Epicerie Marius et Olive située au Nord de la zone d’activités commerciales des Clash, était à la fête à l’occasion de celle de Poussan.

Portes ouvertes avec de multiples dégustations visant à faire découvrir aux visiteurs un large choix de produits fermiers, des produits régionaux, naturels ou bio : Vous aviez le choix entre des fruits et des légumes bio (vendus aussi au prix du conventionnel), des fromages régionaux avec particulièrement ceux de Lozère, du porc ibérique grillé avec très peu de matières grasses (un délice) ainsi que de la charcuterie ibérique à cuire élaborée de façon artisanale (Chorizo, Morcilla …)

Mais d’autres producteurs avaient tenu à participer à cette soirée gastronomique de dégustation (à partir de 18 h), comme Philippe Rustan qui vous proposait différents vins de sa cave du Mas d’Aimé, ou comme un conchyliculteur de Bouzigues avec des huîtres bien appétissantes.

Que du bonheur pour les papilles et un accueil très chaleureux par les propriétaires de Marius et Olive, Cathy Dehaut et Jean-Pierre, ainsi que par le personnel qui vous attend du lundi au samedi, toute l’année jusqu’à 20 h. Ils comptent bien développer ce concept qui attire actuellement de nombreux adeptes d’une alimentation saine.

Et à l’intérieur du magasin avec des fruits et légumes de Villeveyrac, des vins du domaine de Roquemale, des produits du vignoble de la Maison JeanJean, et bien d’autres produits, le visiteur comprenait que l’objectif du magasin et à l’opposé de celui de la grosse distribution en créant prioritairement un point de vente pour les producteurs qu’ils soient, locaux, régionaux ou même étrangers, le  but à long terme étant de faire tourner les produits pour ne privilégier personne et pour proposer des découvertes aux clients.

Avec un rayon épicerie fine, avec des produits fermiers, de la viande noble, des poulets Label Rouge du Languedoc, avec de la charcuterie de Lacaune, des jus de fruits ainsi que des vins bio, des olives Lucques et d’autres produits de Lozère, en associant les circuits courts à la vie du magasin, avec un espace bio sur les fruits et les légumes en essayant d’aller vers un prix qui approche celui du « traditionnel », Marius et Olive a de l’avenir et propose des produits de qualité qui sauront vous émerveiller.

Ce magasin fermier et ses produits bio vous attendent pour vous faire découvrir de petits bijoux en essayant de tendre vers des prix raisonnables.

Ce samedi soir, il ne restait plus qu’à déguster : entre melon et Chorizo, entre les huîtres et les fromages, avec un peu de blanc ou de rosé, les papilles avaient tout juste le temps d’enregistrer les sensations gustatives que de nouvelles pépites nous étaient proposées.

Contact :

ZA des CLASH

53 Chemin de Bouzigues

Poussan

34560

Aurélie Sarrazin : L’Art ludique et réfléchi

Aurélie Sarrazin expose ses œuvres au Foyer des Campagnes.
.L’exposition est ouverte du 6 au 22 juin, du mardi au dimanche, de 17h à 20h. Entrée libre.


Le vendredi 06 juin 2014, à partir de 18 h 30, avait lieu le vernissage de l’exposition, en présence d’amateurs et de passionnés ainsi que de plusieurs membres du Conseil Municipal.

Aurélie Sarrazin a passé deux ans à préparer le concours des beaux-Arts de paris à l’atelier de Sèvres, remporté avec succès mais n’a pas réussi à s’intégrer au sein de l’école. Elle a  donc commencé la peinture de manière autodidacte et cette jeune artiste tenait en remerciant tous ceux qui lui avaient permis d’exposer à préciser ses objectifs et quel était le chemin qui la guidait :

« C’est ma première grande exposition. J’ai un besoin vital de peindre. C’est un métier, avec des expériences créatives, avec une maîtrise des techniques à acquérir. Ensuite en fonction des couleurs, du graphisme, de l’intensité, il faut dégager une atmosphère particulière qui sera en partie le reflet de sa personnalité ou celui de son état d’âme.

                                                                ———————–

« La peinture m’a permis d’acquérir une plus grande liberté.  Je suis le plus souvent dans l’abstraction pure mais j’aime aussi le figuratif construit, tel que le cubisme, le symbolisme et le primitivisme. Mes figurations tournent autour de ces trois grandes Écoles. »


Il semble qu’elle veuille nous relater une ou plusieurs histoires à la fois sans réelle notion de vitesse, à l’inverse des futuristes qui ont repoussé les limites de la peinture jusqu’à vouloir lui imprimer la notion de mouvement accéléré.

                                        

Car pour Aurélie, la peinture c’est réfléchir, mais aussi s’amuser.

Florence Sanchez, Adjointe au Maire de Poussan, déléguée à la Culture commençait par féliciter Yvan pour son magnifique travail de mise en scène et d’éclairage puis elle s’adressait au public : « Nous sommes ravis de vous accueillir et de vous présenter les œuvres d’Aurélie Sarrazin, jeune artiste sétoise. »

                                 ————–

La pureté des lignes et les couleurs du travail de Matisse, la notion d’étrangeté de Picasso, la luminosité intense, l’abstraction, le cubisme, le figuratif tous ceci se mêlent de façon très harmonieuse dans les toiles d’Aurélie Sarrazin pour vous transmettre un message, vous faire découvrir un moment de vie, vous parler d’une histoire. »

 Mais elle précisait aussi que le 6 juin 1944, il y a 70 ans, les soldats alliés et français débarquaient sur les plages de Normandie et qu’avant 1939, les régimes totalitaires, en Allemagne, en Italie, en Espagne, proposent ou imposent un art officiel, certains artistes s’enrôlent, d’autres choisissent de résister par leurs œuvres.

 « Après le déclenchement du conflit, de nombreux artistes vont opter pour l’exil, afin de sauver leur vie, ou tout simplement leur liberté. Outre Atlantique, Ils apporteront un sang nouveau à l’art. Aux heures les plus sombres des années 1940, d’autres témoigneront des valeurs humaines jusque dans les camps. Cette guerre vient redistribuer les cartes de manière radicale, de l’art pictural, architectural, musical. La fin de la seconde guerre mondiale marquera le début de l’art contemporain. Ces hommes qui débarquèrent le 6 juin 1944 ont donné leurs vies pour qu’aujourd’hui nous puissions être libre, libre de nous exprimer de quelques manières que ce soit, pour que moi graphiste je puisse exercer mon métier, qu’Aurélie Sarrazin et les artistes du monde entier puisse aujourd’hui s’exprimer et peindre librement sans crainte et je souhaiterai que nous leurs rendions hommage car sans eux peut-être ne serions nous pas là ce soir. »

Chacun des visiteurs pouvait alors profiter des nombreuses toiles exposées et en toute liberté donner son avis ou échanger des propos avec l’artiste.

Le verre de l’amitié était partagé sur la terrasse du Foyer par tous ceux qu souhaitent que l’Art et la peinture puissent rester des moyens d’expression et de communication sans contraintes.

Service culture : 06 81 31 48 24 – culture@ville-poussan.fr
Service communication : 04 67 78 99 56 – communication@ville-poussan.fr
www.ville-poussan.fr et blog.ville-poussan.fr