L’Etablissement Français du Sang organise sa prochaine collecte à Poussan , le lundi 15 avril

L’Etablissement Français du Sang organise sa prochaine collecte à Poussan : le lundi 15 avril 2024. On compte sur vous ! Les besoins des malades ne faiblissent pas : 1 h de votre temps peut sauver 3 vies.

En Occitanie, la situation des réserves de sang est particulièrement préoccupante et les perspectives sont inquiétantes.5978Capture d'écran 2024-01-02 174556

Il est donc crucial de se mobiliser pour relever le défi des 1 000 dons par jour !

Le don de sang est un geste simple et généreux que seulement 4% de la population effectue chaque année.

Porteurs du groupe sanguin A, AB, B, O, avec un rhésus positif ou négatif : l’ensemble des donneurs est invité à se rendre en collecte pour donner son sang.
Depuis quelques semaines, les réserves de sang de la région Occitanie ont atteint un niveau critique.1012Capture d'écran 2024-04-03 115058

Les volontaires manquent toujours à l’appel. Pour le début de l’année 2024, l’EFS compte sur vous !

POUSSAN | FOYER DES CAMPAGNES

SALLE J. THERON (Jardin public)

Lundi 15 avril 2024 de 14h30 à 19h

Privilégiez le rdv : efs.link/FHYei

Pour donner votre sang, munissez-vous d’une pièce d’identité comportant une photo.

 

Thau Alabri : Le nouveau dispositif pour adapter le bâti face aux inondations.

Le Syndicat mixte du bassin de Thau lance l’opération THAU ALABRI à destination des propriétaires d’un logement ou d’une entreprise situé(e) en zone inondable. Particuliers, commerçants, artisans, chefs d’entreprise peuvent bénéficier d’un accompagnement complet pour adapter leur bien face aux inondations.

Les récentes études menées par la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation (SLGRI) de Thau ont mis en lumière les risques importants d’inondations auxquels sont exposés le territoire et ses habitants, avec des impacts sur l’économie locale. Les analyses révèlent les conséquences des phénomènes de pluies intenses et de coups de mer, susceptibles de causer des dommages notables aux infrastructures publiques, aux bâtiments résidentiels et commerciaux, au secteur agricole, et de manière plus générale, à l’activité économique sur le Bassin de Thau.

Les constats au plan d’actions pour prévenir les inondations

Les résultats de l’étude indiquent que près de 10 000 habitations et 800 entreprises seraient en première ligne face à un évènement décennal (caractérisé par une probabilité de 10 % de se produire chaque année). Le scénario s’aggrave encore pour un évènement centennal, avec 15 000 habitations et 2 000 entreprises potentiellement menacées.

Bien que la majorité des bâtiments concernés soient exposés à un risque faible ou modéré, avec des projections d’inondation inférieures à 50 cm, plusieurs centaines pourraient se retrouver sous plus d’un mètre d’eau, soulignant la gravité des menaces en cas de crue majeure.
La typologie des dégâts analysés révèle que les dommages aux habitats constituent une part majeure des risques, représentant entre 24 % et 48 % des dégâts totaux estimés selon les communes. Cette prédominance des dommages liés au secteur résidentiel a motivé les pouvoirs publics à prendre des mesures proactives pour adapter le bâti.
Ces chiffres soulignent l’urgence et la nécessité d’une action coordonnée entre les pouvoirs publics, les entreprises et les citoyens pour renforcer la résilience du territoire face aux risques d’inondation.

Pour rappel, le bassin de Thau est soumis à trois types d’aléas :

  • le débordement de cours d’eau,
  • le ruissellement urbain,
  • la submersion marine.

Dès l’élaboration de la SLGRI, ces 3 aléas ont été pris en compte dans les études réalisées.

Le Programme d’Études Préalables (PEP) au Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) qui a été élaboré et validé par les services de l’État à l’automne 2022 se donne pour objectif de réduire la vulnérabilité du territoire à ces risques. Vingt-six actions portées par 7 maîtres d’ouvrage ont été retenues puis labellisées par l’État pour une mise en œuvre dès 2023 et jusqu’à fin 2024. Cette labélisation a permis ainsi au territoire de Thau de pouvoir être aidé par le Fond d’état dit Barnier afin de mettre en œuvre ces actions. Le Fond Barnier est un fond assurantielle piloté par le ministère de l’environnement pour engager des politiques publiques nationales à locales, structurelles et conjoncturelles, vis-à-vis des risques naturels (inondation, sècheresse, glissement de terrain séisme, etc.).

Parmi les actions inscrites et portées par le SMBT, on peut citer la pose de repères de crue et des diagnostics de vulnérabilité des habitations particulières.
Ainsi, le SMBT porte le dispositif THAU ALABRI, visant à offrir un service public dédié à tous ceux confrontés à des enjeux d’inondation sur notre territoire. Cette démarche a pour objectif d’accompagner les habitants dans la réduction des risques et des dommages liés aux inondations.

Le dispositif est en place depuis le 1er mars. Les demandeurs sont accompagnés à chaque étape du programme THAU ALABRI.

La première étape consiste à réaliser un diagnostic individuel et gratuit pour identifier les équipements susceptibles d’être endommagés par la montée du niveau d’eau causé par les inondations.

Le diagnostic est entièrement pris en charge par l’Etat (50 %), la Région Occitanie (20 %), le Département de l’Hérault (10 %) et le SMBT (20 %).

À l’issue de ce rendez-vous, un rapport détaillé et confidentiel est adressé au demandeur avec les solutions possibles pour adapter le bien étudié.

Certaines mesures, parfois simples, permettent de limiter considérablement les dégâts causés par une inondation : batardeaux en travers des ouvertures, clapet anti-retour sur l’évacuation des eaux usées, mise hors d’eau des équipements électriques, etc.

Ce service public porté par le SMBT permettra d’accompagner les administrés en zone inondables (particuliers ou entreprises) avec l’aide d’un professionnel qui leur fournira l’ensemble des éléments techniques et des conseils pour améliorer la résilience de leur bien mobilier et immobilier.

Avec ce dispositif, il s’agit de protéger les personnes, limiter les dommages sur les biens et enfin assurer le retour à la normale le plus rapidement en cas d’inondation ainsi que d’améliorer la résilience et la continuité de l’activité économique.

batiment avec solutions thau alabri

Rappelons que de nombreuses habitations sont aussi le siège de petite entreprise ou professions libérales.

C’est pourquoi les coûts liés aux solutions préconisées dans le diagnostic THAU ALABRI peuvent être subventionnés.

Pour les particuliers, les aides peuvent aller jusqu’à 80 % du montant des travaux engagés. Pour les commerçants, artisans, chefs d’entreprises de moins de 20 salariés, un subventionnement est possible à hauteur de 40 %. La prise en charge étant dans les deux cas assurée par l’Etat (sans condition de revenus).

Pour faciliter les démarches, le bureau d’études OSGAPI mandaté par le SMBT accompagne les demandeurs de la réalisation des travaux aux demandes de financement.

Je suis propriétaire d’un logement situé en zone inondable ?

Je suis concerné(é) !

mockup plaquette thau alabri

Le saviez-vous ?

Le bassin de Thau fait partie des 122 Territoires à Risque Important (TRI) d’inondation, recensés au plan national. Mieux connaître, anticiper et limiter les risques d’inondation, par ruissellement, débordement ou submersion, tel est l’objectif de la SLGRI (Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation) que pilote le SMBT depuis 2017. Elle intègre 25 communes situées sur le bassin versant de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril (Agde, Aumelas, Aumes, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cournonsec, Cournonterral, Florensac, Fabrègues, Frontignan, Gigean, Loupian, Marseillan, Mèze, Montagnac, Montbazin, Pinet, Pomerols, Poussan, Saint-Pons-deMauchiens, Sète, Vic-la-Gardiole et Villeveyrac).

La démarche vise à identifier précisément les zones les plus sensibles, à entreprendre et à prioriser les travaux de protection et d’adaptation nécessaires.
Dans le sillage de ces études, fort utiles dans la gestion du risque sur le bassin versant de Thau et d’Ingril, l’élaboration d’une démarche de PAPI (Programme d’Actions de Prévention des Inondations) a été lancée en 2021.

Orchestré par le SMBT, porteur de la démarche avec les services de la DDTM, la première phase de la démarche a consisté à élaborer un Programme d’études préalables (PEP), avant d’envisager des actions de mitigation et de prévention des risques dans le cadre du PAPI.

Un très beau stage avec le FC Domitia

Jeudi, pour le quatrième jour de stage, la petite trentaine de stagiaire a alterné entre le terrain synthétique et le gymnase du complexe sportif des Baux .
Vendredi pour le cinquième et dernier jour du stage de Pâques du FC Domitia, les jeunes ont eu la chance de s’amuser sur les infrastructures du centre aquatique de la Gardiole .
Une superbe après-midi qui a été appréciée de tous. Les enfants se sont bien dépensés en effectuant plein de jeux aquatiques.
0982Capture d'écran 2024-04-13 165113
Merci aux éducateurs N’Hamed, Enzo, Rayan et Fred pour leur encadrement et pour l’organisation.
Merci à Jean-Marc, José et au président pour la préparation des goûters .
Merci à la municipalité de Poussan et aux services techniques pour la mise à disposition du grand synthétique et du gymnase des Baux et merci au Centre Aquatique de la Gardiole (Agglo de Sète) pour leur accueil et pour leur professionnalisme.

Dans le cadre de la protection et de la lutte contre les violences intra-familiales, à Poussan

Ce vendredi 29 mars 2024, les gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel, unité départementale spécialisée dans la protection et la lutte contre les violences intra-familiales sont intervenus à Poussan, lors d’une conférence qui réunissait un public assez nombreux, des jeunes adultes aux seniors.
1016Capture d'écran 2024-04-02 174402
La mise en place des Maisons de protection des familles (MPF) a fait suite au Grenelle des violences conjugales, en septembre 2019. Elles renforcent l’engagement de la gendarmerie dans le suivi et l’accompagnement des victimes de violences conjugales
Les MPF sont non seulement un point d’entrée unique pour l’ensemble des partenaires du département (associatifs, institutions ou autre), mais aussi un appui pour les unités, y compris sur le volet judiciaire. Elles coordonnent et mettent en cohérence la prévention avec l’ensemble de ces partenaires et élus. Le but de ces Maisons de protection des familles est de répondre présent auprès d’un public cible : les victimes et co-victimes de violences intrafamiliales (dont la jeunesse, les personnes en situation de handicap, les seniors). Les Maisons de protection des familles sont mises en places au sein de chaque Groupement de gendarmerie départementale (GGD). Elles travaillent en partenariat avec des associations et fédérations de victimes.
1546IMG_20240329_182457
Touchant principalement des femmes, mais aussi des hommes, ainsi que directement ou indirectement les enfants des familles concernées, les violences conjugales et intrafamiliales traduisent des agressions qui peuvent être verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, administratives et/ou économiques. Les violences conjugales et intrafamiliales se distinguent de simples disputes de couple ou conflits familiaux dans lesquels deux points de vue s’opposent dans un rapport d’égalité et sans violence. Elles peuvent également s’exercer via les techniques d’information et de communication (téléphone, mail, réseaux sociaux, etc.).
Vidéos :

Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser et informer les personnes présentes par le biais d’une présentation claire et percutante.

Madame le Maire et plusieurs élues de Poussan dont Madame Michel, Adjointe au Maire de Poussan déléguée au ressources humaines et aux festivités , Madame Letort Lacanal, Adjointe au Maire déléguée au affaires sociales et à la santé,  ainsi que Madame Péréa, Conseillère municipale référente pour l’Egalité Femmes/Hommes , déléguée à la lutte contre les discriminations et les violences intrafamiliales avaient organisé cette 1ère partie de soirée.
1546IMG_20240329_185821

Après un temps de présentation, l’interaction s’est très vite établie entre les 2 gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel et les participants, en présence de plusieurs élus, Madame le Maire étant excusée. Mais Florence Sanchez avait tenu à nous communiquer un message :

 
« Les violences intrafamiliales touchent les femmes de façon disproportionnée, mais elles font aussi d’autres victimes : les enfants, les personnes âgées, les hommes. En France un enfant meurt tous les 5 jours sous les coups de ses parents et une femme meurt tous 3 jours sous les coups d’un homme. Face à ce fléau qui a pris encore plus d’ampleur depuis quelques années, nous nous devons d’être mobilisés. 

Nous ne devons pas rester muets car souvent les victimes, elles prise dans cette spirale infernale, n’osent pas parler, n’osent pas porter plainte… subissent et meurent sous les coups. 
Détecter les signes, voir les petits gestes, comprendre certains mots (mots) qui cachent certains maux (maux), de grandes souffrances qu’elles soient physiques ou psychologique est d’une importance cruciale pour tendre la main aux victimes, leur venir en aide et ne plus laisser faire.
C’est l’affaire de tous !
Alors merci à la Gendarmerie d’être à nos côtés ce soir. 

Elles s’appelaient Lisa, Fiona, Hélène, Flora, Judith, Marie, Anaïs, Diane, Odette et Aurélie…
Elles avaient entre 3 et 90 ans. 
Ces femmes et ses enfants ont tous un point commun : celui d’être morts sous les coups de leurs parents, de leur mari, de leur conjoint. »

Le moment d’échange qui suivait la conférence, que beaucoup ont estimé trop court, fut riche d’enseignement et de bienveillance. Cette unité spécialisée peut aussi intervenir sur le thème du harcèlement.

Sachez que si nécessaire, sur la commune, le CCAS et la Police Municipale restent à votre écoute en cas de besoin.
Et la soirée allait se poursuivre en musique, animée par DJ Mellanie aux platines.
rbt
En effet, en lien avec la conférence dont la date n’avait pas été choisie au hasard, avait lieu une soirée hommage à Aurélie Vaquier, disparue voilà trois ans et retrouvée ensevelie en avril 2021 sous une dalle de béton au domicile où elle vivait avec son compagnon.
Elle aurait été victime de violences conjugales et l’auteur présumé, son compagnon, a été condamné mardi 16 janvier 2024 à Montpellier à trente années de réclusion criminelle pour l’avoir tué
Or Aurélie a passé une partie de sa jeunesse à Poussan où elle a grandi et où vivait une partie de sa famille. Elle aurait eu 42 ans le 28 mars. A l’occasion de son anniversaire, ses amies et ses connaissances ont tenu à lui rendre hommage d’une part avec la conférence sur les violences intrafamiliales et d’autre-part avec une soirée plus conviviale durant laquelle toutes les pensées convergeaient vers Aurélie.

Retrouvez toutes les activités proposées par les différents accueils péri et extra scolaires de la ville

Retrouvez toutes les activités proposées par les différents accueils péri et extra scolaires de la ville, sur la période du 22 avril au 5 juillet 2024.
Programme téléchargeable ici, https://urlz.fr/q99U, ou ci-dessous.1000Capture d'écran 2024-04-08 131125

 

La Ville de Poussan recherche un(e) Responsable d’accueil de loisirs extra-scolaires (maternelle et élémentaire)

La Ville de Poussan recherche un(e) Responsable d’accueil de loisirs extra-scolaires (maternelle et élémentaire) pour son Pôle « Enfance et Jeunesse »  https://www.agglopole.fr/wp-content/uploads/2024/04/Responsable-accueil-loisir-scolaire-et-extra-scolaire-élémentaire-et-maternelle.pdf
Merci d’adresser votre CV et une lettre de motivation (de préférence dactylographiée) avant le 06/05/2024 au plus tard, à l’attention de Madame le Maire de Poussan, en les envoyant par courriel à recrutement@poussan.fr et en précisant la référence « Responsable ALE maternelle et élémentaire » dans le titre.

La Clé des Arts a fait redescendre My Monkey Got the key

La Clé des Arts a fait redescendre My Monkey Got the key.

Vous les avez adorés le premier coup et ça fait deux ans que vous les redemandez, encore et encore!
Alors pour votre plus grand bonheur, La Clé des Arts a fait redescendre MY MONKEY GOT THE KEY spécialement pour un concert de folie à Poussan le samedi 4 mai, qu’on sera pas prêts d’oublier!
Avec leurs rythmes psychédéliques aux notes de Dream Pop, sous une influence Rock underground, on va encore se déchaîner sur la piste de dance!!!
Ouverture des portes à 19H00, bar et chili con carne fait maison, pour une soirée explosive!!!
Entrée prix libre mais raisonnée, mais il vaut mieux appeler à l’avance pour réserver au 06 60 17 51 85.

Pour ce deuxième et troisième jour de stage de Pâques

Pour ce deuxième et troisième jour de stage de Pâques, les jeunes stagiaires du FC Domitia ont retrouvé les terrains sur le grand synthétique de Poussan.
Les après-midis de mardi et de mercredi étaient donc consacrées à un entraînement plus traditionnel en extérieur. Les exercices effectués portaient sur la motricité, le perfectionnement de la la technique individuelle, du travail devant le but et bien évidemment des petits matches pour terminer.
Comme à l’accoutumée le goûter était offert après l’effort.

Le Fc Domitia a participé à la Champion’s Cup à Agde en U11

Ce mardi, une équipe U11 a participé à la Champion’s Cup. C’est un événement organisé sur le tout le territoire. C’est l’occasion de rencontrer des anciens joueurs professionnels tels Joris Marvaux, Sébastioen Piocelle ou Jen-Christophe Marquet.
 0997Capture d'écran 2024-04-10 181359
Pour le FC Domitia :
« Pour cette manche qualificative pour la grande finale à Nice, 36 équipes d’Occitanie avait répondu à l’appel, avec des équipes du Gard ( Beaucaire, Chusclan … ), de l’Hérault ( RCO Agde, Montferrier, Montpellier Foot Academy, Castelnau le Crès, AS Béziers, AS Lattes, SC Sète, Mauguio-Carnon … ) , de l’Aveyron ( Luc Primaube … ), de l’Aude ( Carcassone, Ol Corbières …), des Pyrénées Orientales ( Perpignan, Rivesaltes, Argelès … ), du Tarn ( Albi ) , du Gers ( Auch ) et de la Haute Garonne ( Balma, JE Toulouse, Saint Gaudens,.. ).
Pour l’occasion, nos joueurs ont revêtu un équipement noir. Ils ont fait 5 rencontres de poule. Ne faisant pas les choses à moitié, ils ont même décidé à leur adversaire l’honneur d’ouvrir le score à 4 reprises !
La première rencontre contre Vias fut une course contre la montre contre un adversaire largement à notre portée. Après avoir concédé l’ouverture du score, ils reviendront suite à un penalty et l’emporteront 2-1 avec beaucoup d’actions de buts gâchées. Ils s’inclineront ensuite contre Montferrier 2-0, dans une rencontre ou ils ne verront pas le jour. Ils l’emporteront ensuite contre nos amis sétois 2-1. Ils transformeront l’essai contre l’OL Corbières après avoir conté deux buts de retard, ils finiront par s’imposer 3-2 et ils concéderont le nul 0-0 contre Auch pour sécuriser la seconde place au classement. Ils pourront avoir des regrets sur la dernière action ou un vent violent a ralenti un ballon qui filait dans le but adverse. Ainsi, ils auraient pu finir meilleurs seconds et faire les quarts de finale.
Mais ne boudons pas notre plaisir, ils ont su rivaliser contre des belles écuries et participer à ce bel événement. »
WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera