Patrick Ortéga : soirée cinéma à Poussan

 Soirée cinéma ce samedi à la MJC de Poussan : la Compagnie du STRAPONTIN avait donné à PATRICK ORTEGA l’occasion de nous présenter  à 21H plusieurs de ses derniers courts métrages tournés ces dernières années dans l’Hérault sachant que pour la Cie poussannaise le cinéma de Patrick ORTEGA est toujours synonyme de qualité : « Au même titre que ses pièces de théâtre, (« Le Mâle et le Bien »,« des lunes et des hommes »), ses films installent une situation captivante, intrigante  et  proposent un regard aiguisé sur l’humain, qu’il s’agisse de  comédies, de polars, de fables ou de dramatiques. »yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0151 (1)Montpelliérain depuis 1990, réalisateur et metteur en scène, il a réalisé depuis plus d’une douzaine d’années de nombreux courts métrages. Certains ont été primés et diffusés en télévision. Depuis quelques étés, il tourne des moyens métrages. Ce format lui permet de travailler sur les personnages et sur le climat de ses films avec une résonance de long métrage. Côté théâtre, après le succès d’estime de Cuisine et dépendances, il présente en 2005 au Théâtre Gérard-Philipe Le Mâle et le bien, une pièce qu’il a écrite et mise en scène et qui reste une référence.

  Il était déjà venu 5 fois dans cette salle : trois fois pour le cinéma et autant pour le théâtre. Le Strapontin l’avait invité ce soir car il apprécie la qualité de son travail et certains de ses membres n’hésitent pas à devenir des acteurs de cinéma quand Patrick les sollicite avec même quelquefois un technicien local.yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0156 (1) Ce samedi, le public fut assez nombreux : il nous présentait dans la salle Paul Vilate des films avec un goût particulier car tournés dans le secteur, à Poussan, Sète, Gignac…  : «  » Précisait-il.

  C’était parti pour cette palette cinématographique devant lequel le public présent pouvait réagir en posant des questions lors des enchaînements. Les passionnés présents ne s’en sont pas privés surtout après la projection durant un temps d’échanges bien convivial en présence de plusieurs acteurs…yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyDSC_0160 (1)Une belle soirée durant laquelle les spectateurs ont été captivés et surpris : outre la maîtrise technique du caméraman et l’intérêt des scénarios pourtant écrit souvent assez rapidement, outre la diversité des thèmes abordés, graves comme dans, « Réparations », une histoire de famille assez dure ou plus légers comme dans « Violetta Mucho », les prestations des jeunes acteurs étaient d’un bon niveau. Des projections surprenantes comme les aime Patrick Ortéga toujours aussi éclectique.

Les commentaires sont fermés.