Le bal des enfants toujours aussi prisé ce lundi 24

    laboIMG_20200224_182031

 Bien du monde durant deux heures pour ce bal des enfants 2020 des adultes du Carré d’As venus pour entraîner des plus petits toujours prêts à faire la fête.

Ils sont arrivés à l’heure, ce lundi soir, même si c’était le premier jour d’école après 15 jours de congés scolaires, car on leur en avait parlé bien avant. Il fallait en profiter jusqu’à 20 h si on le désirait, et ce lundi, ils étaient donc motivés, la fête leur était réservée, les départs et les arrivées ont été échelonnés. Pour certains, l’imaginaire avait beaucoup travaillé et les costumes étaient prêts depuis longtemps. Pour d’autres le déguisement était secondaire, l’amusement le principal.

 rbt

  Mais pour la plupart, des tous petits aux pré-ados, le bal des enfants c’est d’abord la fête, une référence. Les confettis pleuvaient, pas de pleurs mais des courses et des rires car presque tout était permis, même le droit de jeter des confettis sur les spectateurs et de se traîner parterre . Les enfants oubliaient la présence des parents et des grands-parents venus les accompagner, pourtant, ces derniers les surveillaient, mais de  loin, pour ne pas gâcher le plaisir de ces petits carnavaliers épris de liberté.

Des princesses, des lapins et des fées jusqu’aux Batman, des  à la Reine des Neiges, des chevaliers aux tortues, du pirate au clown, rien ne pouvait  arrêter l’envie de bouger, de danser, de « s’éclater » et de partager la fête.

rbt

                     Pour que l’ambiance soit soutenue, Jean-Claude Pagnier, à la sono passait des chansons entraînantes, modernes, rythmées. Et avec des standards des dernières décennies. Pas de répit pour des enfants en pleine forme qui allaient bien dormir ce lundi soir. Parmi les danseuses, Miss Poussan, Tiphany Alibert, et certaines de ses dauphines, participaient sans retenue. Même Séverine Campagna, Maître de Cérémonie les honorait de sa présence… Et les participants se félicitaient que le foyer des campagnes soit devenu, encore une fois, pour ce carnaval, une salle de bal… Que du bonheur…

rbt

 



Les commentaires sont fermés.