La Foire de la Sainte Catherine, deux jours bien animés, dans un bon tempo et avec un temps idéal

 aaaabancIMG_20211121_151255

Le service festivités de la ville de Poussan organisait ce week-end du samedi 20 et du dimanche 21 novembre la traditionnelle Foire de la Sainte Catherine de Poussan.

Car la fête de la Sainte-Catherine se célèbre en principe le 25 novembre de chaque année depuis le Xe siècle et commémore le martyr de Catherine d’Alexandrie. En France, la fête était l’occasion pour les femmes célibataires de prier pour avoir un mari et pour célébrer les Catherinettes, c’est-à-dire les femmes ayant atteint l’âge de 25 ans sans s’être mariées.

L’on sait bien que les Poussannais sont fidèles à la Sainte Catherine qui, il  y a quelques décennies, permettait aux viticulteurs ayant rentré leur récolte de dépenser un peu d’argent, d’acheter des provisions pour l’hiver et quelquefois un cochon ou d’autres victuailles.  aaaabxIMG_20211121_111112 

Cette année, comme les précédentes, sauf en 2020, Covid oblige, la Foire de la Sainte Catherine  et toutes ses animations avaient des accents particuliers puisqu’elle avait lieu de l’ancienne mairie au Boulevard René Tulet , car autrefois, sur les boulevards et sur le riverain c’était un jour de grande fête pour de nombreux Poussannais. Même le jardin public fut sollicité jadis. Des mesures particulières pour le stationnement et la circulation avaient été prises….

 Le premier rendez-vous était  sur la Circulade et dans les Halles du village, samedi dès 10 h avec dans le cadre du Centenaire Brassens la Cabane à chansons de Nathalie Desbruères, une expérience musicale à vivre en solo ou à plusieurs en écoutant ses chansons préférées de Georges Brassens. Un bon moment de relaxation détecté et proposé par Sète Agglopôle, avant d’aller juste devant les halles déguster des soupes préparées par les participants au concours organisé par l’association, « La Moure Solaire », une structure qui prône l’installation des panneaux photovoltaiques sur les toitures des maisons pour profiter de l’énergie solaire.

Et si Aurélie Malbec, excusée n’avait pu se libérer pour réalis

aaaabancIMG_20211120_121317

er des aquarelles l’on se concentrait donc sur les soupes qui de minute en minute attiraient bon nombre de visiteurs et gourmets désirant éveiller leurs papilles.


Ouvert à tous et gratuit, ce concours souhaitait mettre à l’honneur les cuisiniers amateurs et chacun des inscrits avait réalisé sa préparation tandis que du matériel était disponible pour réchauffer celles-ci.

Le jury composé de trois membres de la Moure solaire, après avoir dégusté et analysé les caractéristique de chacune des soupes parmi la dizaine proposée allait se baser pour réaliser un classement  sur leur saveur, leur odeur, leur consistance, leur originalité, leur présentation et leur couleur…. Plusieurs lots à gagner…

Plusieurs soupes furent primées avec comme gagnantes du concours parmi celles aux champignons, aux potimarrons,  la soupe de Nath (Nathalie) et la soupe asiatique dite « soupe Won Ton  » de Nang Boucheron dont voici la recette en avant-première :

Soupe de Won Ton aux crevettes et légumes : http://blog.ville-poussan.fr/?p=158138

Pour une soixantaine de won tons (raviolis chinois, de couleur jaune)

Bonne dégustation,

La Moure Solaire heureuse de voir que cette 1ère édition avait eu un beau succès interprétait sa chanson, en chœur, devant les Halles, en étant motivée pour rééditer cette belle expérience, source de plaisir et de délectation… (En vidéo :https://youtu.be/Kj-mTRtWwqI )

Et après les breuvages, dès 15 h, Sauvages de ma rue prenait le relais pour la découverte de la biodiversité en ville avec l’ABC des Garrigues

A l’initiative de la Mairie de Poussan, Anne-Cécile et Amélie, d’associations intégrant le CPIE du Bassin de Thau vous proposaient de partir à la découverte des plantes sauvages du village de Poussan, assez mystérieuses et par leurs propriétés détenant de nombreux secrets qu’il s’agissait de dévoiler.

Ils furent près de 20, Poussannais et visiteurs, à participer à l’aventure, guidés des Halles au centre ancien, jusqu’à la rue Eugène Lisbonne et au-delà pour explorer trottoirs et façades.

Ils découvrirent des plantes surprises : elles furent nombreuses. deux options s’offraient aux naturalistes en herbe : les identifier grâce à deux applis sur leur smartphone et/ou les représenter à même le sol, à l’aide de différents outils scripteurs entre craies et pinceaux…

Entre sciences  et arts plastiques pas question de se déconcentrer, c’était du sérieux, avec même des plantes comestibles comme le nombril de Vénus qui est reconnu pour ses bienfaits émollients, détersifs et résolutifs. Riche en fer, en sels minéraux, en triméthylamine et en tanin, les spécialistes l’indiquent dans le traitement des furoncles, des plaies, des hémorroïdes ainsi que des ulcères.nombP1300170

Pour les identifier :
INaturalist : une des applications sur la nature les plus populaires du monde, iNaturalist vous aide à identifier les plantes et les animaux qui vous entourent. Connectez-vous avec une communauté de plus de 400.000 scientifiques et naturalistes qui vous aiderons à en savoir plus ! De plus, en enregistrant et partageant vos observations, vous créerez des données de qualité pour les scientifiques qui travaillent à mieux connaître et protéger la nature. iNaturalist est une initiative conjointe de la California
ou encore PlantNet sur : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.plantnet&hl=fr&gl=USaaaabiuIMG_20211120_155925

une application vous permettant d’identifier les plantes simplement en les photographiant avec votre smartphone. Très utile lorsqu’on n’a pas un botaniste sous la main ! Pl@ntNet, c’est aussi un grand projet de sciences participatives : toutes les plantes que vous photographiez sont collectées et analysées par des scientifiques du monde entier afin de mieux comprendre l’évolution de la biodiversité végétale et de mieux la préserver.Pl@ntNet permet d’identifier et de mieux connaître toutes sortes de plantes vivant dans la nature : des plantes à fleur, des arbres, des herbes, des conifères, des fougères, des lianes, des salades sauvages ou bien encore des cactus. Pl@ntNet peut aussi identifier un grand nombre de plantes cultivées (dans les parcs et jardins) mais ce n’est pas sa vocation première.  Idéal pour inventorier les plantes sauvages, celles que vous pouvez observer dans la nature bien sûr mais aussi celles qui poussent sur les trottoirs de nos villes ou au milieu de votre potager !La version web de l’application est également disponible à l’adresse suivante : https://identify.plantnet.org/
Nous laissions les botanistes en herbe et les passionnés à leurs expériences car le  Repas/spectacle avec l’orchestre Paul Selmer se préparait déjà .

Une belle soirée attendait près de 170 convives au Gymnase des Baux.

Un repas/ spectacle organisé par le Carré d’As et le Comité de Jumelage Poussan -Larciano car si  les échanges scolaires avec les deux communes  ont débuté il y a plus de trente ans : l’association italienne de Jumelage Larciano-Poussan et celle de Poussan ont pris l’habitude de se rencontrer et fêtent particulièrement leurs attaches lors de la Foire de la Sainte Catherine, à Poussan.

aaaabancIMG_20211120_204035

Mais cette année, suite aux contraintes sanitaires liées à la pandémie pas de week-end festif pour les Italiens, la délégation italienne n’a pas pu venir à Poussan.  
Elles auront l’occasion de se rencontrer, certainement en Italie au mois  de mai 2022 pour une fête médiévale exceptionnelle qui chaque année marque les mémoires. C’est toujours un moment très fort qui renforce les liens…

A Poussan, toutefois, l’association tient à préciser qu’elle propose toujours de suivre des cours d’italien durant l’année et qu’elle poursuivra ses activités avec de nouveaux échanges à la clef…

Les membres de la délégation  ne pourront pas découvrir ou redécouvrir la commune avec son Riverain requalifié et son centre historique ainsi qu’avec des animations propres au village

Un repas-concert était organisé toutefois au gymnase du complexe des Baux, en partie filmé puis  transmis à Larciano pour que perdure cette amitié franco-italienne et la fraternité entre des cités pourtant éloignées.

 Accompagnés de vins de Beauvignac et du Domaine du Mujolan, ficelles picardes,  rôti d’agneau avec légumes, puis fromages et desserts allaient être proposés après un apéritif servi par le traiteur des Esparières de Loupian.aaaabxcIMG_20211120_230649

Vidéo : https://youtu.be/9O-tQUbrp1Q

Mais avant la fête Mme Zanetti, Présidente de l’association du Jumelage et Madame le Maire de Poussan accompagnées par des Adjoints et des Conseillers municipaux, tenaient, avant que les convives ne chantent réunis une Marseillaise et l’hymne italien de tout leur cœur, à animer un moment plus protocolaire pour marquer avec insistance le jumelage entre les 2 cités et leur esprit d’ouverture et d’échanges.

Nicole Zanetti, présidente de l’association poussannaise, se félicitait que ces échanges Franco-Italiennes se poursuivent, avec pour objectif des actions communes et des échanges à tous les niveaux. Une belle maturité, un bon signe pour la suite.

Et c’était parti pour 3h de musique avec un orchestre « PAUL SELMER » au top de sa forme.

Vidéo :https://youtu.be/yoJBnzIKiV8

Paul SELMER, c’est un orchestre de variétés crée en 1962, qui depuis plus de 55 ans anime les fêtes qui avec 30 personnes n’a qu’un seul but, donner du plaisir !

Avec une tradition rurale ils sont les témoins privilégiés de la musique de variété nationale et internationale dans les campagnes et dans toute la région.

 Avec un répertoire bien éclectique, des standards des années 80, aux succès qui passent sur les radios, avec des morceaux qui donnent envie de danser, comme les danseuses sur scène, les musiciens enchaînaient les derniers tubes et ceux du passé, français et internationaux. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les générations.

Le repas était bien convivial et festif. Et de temps à autre, la piste était envahie.

UNE TRES BELLE PRESTATION D’UN ORCHESTRE QUI  maitrise son sujet et qui ne cesse de se remettre en question pour toujours rester au sommet…

Et si la nuit fut courte pour certains, ce dimanche 21 novembre dès 9h c’était l’ouverture de la Foire, avec des températures douces, cela s’annonçait bien.

Marché, artisanat, atelier pâtes pour les enfants, jeux en bois, structures gonflables…. et autres animations comme des balades en poney étaient au programme…
Peu de Catherinettes, mais de nombreux visiteurs dès 10 h. Des stands variés étaient ouverts sur le Riverain et sur le Boulevard René Tulet. Plus de 35, avec en plus  de nombreux commerçants locaux qui avaient ouverts leurs commerces et d’autres qui s’étaient installés dans les Halles


Il faisait bon, et le long des boulevards, Poussannais et visiteurs en profitaient tandis que Certains partageaient un petit-déjeuner tardif assis autour de tables du café Beauséjour, mais cette fois sur sa terrasse. De 10h à 11h puis et dans l’après-midi une impressionnante Batucada (percussions brésiliennes) mettait du rythme dans une matinée qui n’en manquait pas vu le nombre de promeneurs.

Il y avait de quoi se faire plaisir avec des marchands de vêtements, de bijoux, des souvenirs, de tripoux, de vin, de plantes, de cactus,  d’aliments bio, des fruits secs, de sucreries, de cadeaux de Noël, de sacs, de miel, de bijoux fantaisies pour dames avec même des stands pour l’immobilier ou encore pour réaliser des économies d’énergie… Les vendeurs étaient nombreux et se félicitaient que la météo soit si clémente.aaaabiuIMG_20211121_114840

Chacun pouvait se satisfaire .  La fin de matinée fut particulièrement appréciée par les Poussannais qui s’attardaient car elle était très animée.

  Le petit cochon de Poussan était de sortie tandis que vers 13 h une danse du Chevalet féminine rajoutait du piment pour terminer l’apéritif.  

                                                             ———————-

Ce dimanche, les petits et les grands pouvaient aussi, aller à la rencontre de certaines associations ou de leurs représentants.

Leur présence avec bien sûr tous les bénévoles de celle du jumelage Poussan-Larciano, témoignait de leur belle vitalité et de leur engagement.

Tandis que l’on s’approchait de midi,  petit à petit, certains visiteurs se regroupaient car ils s’étaient spécialement déplacés pour les animations.  A l’heure de l’apéritif, si certains appréciaient les cafés, si d’autres préféraient déambuler entre les stands, certains enfants participaient encore à l’atelier cuisine spécial pâtes qui a connu un grand succès dans les Halles.   Tandis que pour certains, vu l’heure, il était temps de se restaurer pour d’autres avait commencé une visite  guidée théâtralisée de Poussan, la 4ème en 2021.

Poussannais et visiteurs y étaient cordialement invités par les acteurs de la compagnie du Strapontin, toujours en forme, qui en partenariat avec la Mairie de Poussan,   proposent des découvertes du centre ancien de la commune  Vidéo d’introduction : à veniraaaabxwwIMG_20211121_115111

Si les précédentes visites avaient attiré énormément de spectateurs, celle-ci qui  en a quand même rassemblé plus de 100, certains étant même revenus après une première visite qui les avait captivés. A travers une déambulation, le guide de la visite  invitait chaque fois les spectateurs à repartir sur les traces d’un Poussan qui d’un siècle à l’autre depuis plus de 1000 ans a connu bien des péripéties, des périodes troubles et d’autres d’expansion.

Et la troupe avait même amélioré le circuit en l’adaptant en fonction de ses analyses de ses première expériences…   Vidéo d’archives sur : https://youtu.be/MYdhtcX09Dg?list=UUnKzHsxqLiLiAwXY6wW9riA

aaaabancIMG_20211121_115220


 Quelques vidéos  vous mettent dans l’ambiance d’une des visites parmi les quatre réalisées…

Entre les Halles et les portes des remparts de Poussan, entre les places du vieux village et ses châteaux, entre les ruelles et son église, où le Père Bogdan fut très accueillant, jouant son propre rôle avec beaucoup d’humour, le public allait de surprise en surprise.

Un public intéressé par les dialogues mais aussi par les données historiques communiquées, qui a su aussi apprécier le sens de l’humour et l’imagination débordante des acteurs, de la Troupe ou bien de membres du Comité des Fêtes, ou encore des volontaires.

Entre histoires imaginées et saynètes décalées, de nombreux points « Histoire » ont recentré l’auditoire sur la réalité des faits nécessaires pour une telle visite.

https://youtu.be/NJDxIh-qh1Y?list=UUnKzHsxqLiLiAwXY6wW9riA

Chacun a pu en faire son interprétation après une heure trente de visite. Avec en conclusion la fameuse danse du chevalet féminine, cette visite a su sensibiliser les participants à l’Histoire de Poussan, à sa légende, mais aussi à son patrimoine.

.Après cette incursion dans le centre ancien de Poussan, vers 13 h deux  beaux gestes  réchauffaient les cœurs des bénévoles de la Ligue contre le cancer qui venait d’effectuer le tirage de sa tombola et qui récupérait radios et cartouches d’encre durant la matinée.

En présence de Danièle Bourdeaux la Présidente du Comité local de la Ligue, l’association des Fées Clochettes donnaient un chèque bien conséquent de 630€ à la Ligue contre le Cancer, somme récoltée grâce à des dons et à la vente de petits nœuds roses.aaaabiuIMG_20211121_132245

Il en était de même pour le Club de l’Avenir qui avait récolté 1200€ lors de son loto , une très belle somme transmise à la Ligue, pour alimenter « Octobre Rose », afin de lutter contre le cancer et particulièrement celui du sein.  Les chèques seront transmis à la Ligue de Montpellier.

 Et après une pause repas pour les amateurs et passionnés une conférence de Nicolas Bastide d’Izard allait répondre à certaines de vos questions : comment booster son immunité juste avant l’hiver et comment booster son immunité en période de crise sanitaire?

A la boutique  herboristerie ODLYS, spécialiste de la santé par les plantes, Nicolas Bastide d’Izard nous donnait quelques pistes pour renforcer nos défenses immunitaires grâce aux remèdes naturels.

« Depuis quelques mois, l’immunité est au cœur des interrogations. Il est à rappeler que l’immunité est le système de défense du corps, il existe principalement 2 immunité : l’innée et l’acquise. L’immunité naturelle est la plus rapide a réagir lorsque l’organisme rencontre un pathogène. Et l’immunité acquise ou adaptative, plus lente, favorise une mémoire immunitaire. Elle fait intervenir les Lymphocytes T et B qui combattent virus et bactéries.

aaaabancIMG_20211121_152848

En phytothérapie, l’incontournable est le THYM de nos garrigues.

A la fois stimulant, expectorant et antiseptique, il stimule nos défenses face aux organismes pathogènes de l’hiver. En infusion, il sera recommandé de boire 2 ou 3 tasses par jour.
La seconde plante reine de l’hiver présentée, est l’ECHINACÉE.

Une plante aux fleurs magnifiques qui possède des propriétés immunostimulantes. Elle est indiquée pour les rhumes, les rhinites et protège le système immunitaire. C’est une plante pour toute la famille !

L’Échinacée favorise les « 2 immunités », elle agit en prévention et en curatif. Le thym de nos garrigues, est un très bon anti-infectieux, et soutient de l’immunité, son action tonique permet de garder la forme. En mycothérapie, les champignons médicinaux sont de superbes immunomodulant, qui sont à la fois protecteur hépatique et gastrique, mais soutiennent l’action des cellules de défenses du corps, comme les lymphocytes, macrophages, cellules dendritiques ou encore les Natural Killer (NK). »

Nicolas  a rappelé que quelques huiles essentielles sont à avoir en mémoire pour l’hiver : Le fameux Ravintsara aux pouvoirs immunomodulant et antiviral de premier ordre, l’eucalyptus radié véritable nettoyeur des poumons et booster de l’immunité ainsi que le bois de Hô, antiviral, immunostimulant et apaisant qui convient à toute la famille.

Déjà 15 h, la Reine du Carnaval 2022 et ses dauphines allaient être présentées devant les Halles.
Car pour 2022, après un travail entre les Élus de la commission festivités et les membres du comité Carnaval, il a été décidé de remplacer l’élection des Miss par celle de notre Reine du Carnaval 2022
Le service festivités avait donc lancé donc un appel aux jeunes filles âgées de 16 à 25 ans pour se présenter à l’élection de la Reine du Carnaval 2022 et de ses dauphines. Peu de réponses si ce n’est celles de la dernière miss et des dernières dauphines élues.   aaaabiuIMG_20211121_150749
Les candidates devaient porter une tenue de ville avec un chapeau de Sainte-Catherine. Les couleurs jaunes et vertes, symbole des Catherinettes, devaient être présentes sur la tenue ou le chapeau et chacune d’entre-elles avait préparé un discours de présentation en acceptant de représenter la Ville de Poussan dans les manifestations tout au long de l’année 2022.

« Autrefois les femmes ayant atteint l’âge de 25 ans et n’étant toujours pas mariées, mettaient un chapeau où prédominaient le jaune et le vert, décoré avec des objets faisant allusion à leur personnalité ou à leur profession. »

« La tradition remonte au Moyen Âge lorsque les jeunes filles célibataires invoquaient Sainte-Catherine, le jour de sa fête – le 25 novembre – pour lui demander de les aider à trouver un mari. Catherine en grec vient de « Katharos », qui signifie pur. Ainsi la Sainte est devenue la patronne des Fileuses, des Couturières et des Modistes jusqu’à être reconnue comme celle des jeunes filles célibataires ». »

L’on pouvait ainsi féliciter  Tiphany Alibert, Reine du Carnaval, Alyssa Martinez,  première Dauphine et  Charlotte Chétif-Souverain, deuxième Dauphine. En attendant de les retrouver pour le Carnaval, elles vous donnaient rendez-vous sur le marché de Noël dimanche 12 décembre 2021.

Didier Navaro et  Severine Filliol-campagna, qui avaient joué les Maîtres de cérémonie pour cet événement, remerciaient les commerçantes Nathalie de Studio coiffure & Girly by Nath, l’atelier de couture de Domi Barrio et Charlotte pour la confection des magnifiques chapeaux.

La sainte Catherine reprenait son rythme avec d’autant plus d’entrain jusqu’à la tombée de la nuit.
Un bien beau week-end, ludique, animé, culturel, musical, qui a su allier patrimoine et environnement, théâtre et cuisine…  Autour d’une foire conviviale et sympathique…

Les commentaires sont fermés.