La Mésange revisite les années 60

  Ce mercredi 22 août, la direction de la maison de retraite poussannaise proposait à ses résidents un  après-midi récréatif et musical pour les plonger dans l’ambiance des années 60 durant lesquelles la plupart avaient entre trente et quarante ans. Pour de nombreux pensionnaires la musique et le chant  agissent comme une thérapie, entretiennent la mémoire, rappellent des jours heureux et au moins parviennent à leur faire oublier les soucis.

A 14 h, Gérard Borg, un musicien chanteur habitué aux maisons de retraite, était prêt  pour accompagner les pensionnaires jusqu’au goûter. Pas question de faire la sieste, il fallait donner de la voix. Gérard commençait par un jeu de devinettes et celui qui avait reconnu la mélodie de la chanson pouvait la chanter avec lui, accompagné par tous les résidents. Pour Ramona, Douce France et La vie en rose, peu de trous de mémoire mais des réactions étonnantes avec la participation de résidents très discrets, le reste du temps.

Après un peu de jazz, avec Louis Amstrong et Sydney Béchet, retour sur un répertoire particulier, celui de l’âge tendre et des têtes de bois, celui des années 60. Que des bons souvenirs : Pour un flirt avec toi, la ballade des gens heureux, des airs et des chansons devenues des tubes, mémorisés par tous et chantés en chœur.

On chantait, on dansait, on riait avec son voisin et la vie devenait plus belle, même à cent ans.

Les commentaires sont fermés.