SudSport 34 apprécie le complexe des Baux

Durant tout l’été, sur les infrastructures du complexe des Baux, chaque semaine, plus de 20 jeunes de 6 à 18 ans, venus de toute la France, participent à des stages SudSport 34 qui leur permettent de découvrir le ballon rond ou en général de travailler leur football, car les stages sont adaptés à tous les  niveaux.

Envie d’apprendre ou de se perfectionner, débutant ou confirmé, licencié ou non, le centre Sudsport 34 leur propose aussi, pour des vacances sport et loisir, d’autres activités, car ils  sont en pension complète, en  demi pension, ou en externat.

Avec des éducateurs diplômés d’état, séance de foot les matins et les après-midis, puis dès 16 h 30, activités secondaires avec accrobranche, VTC, piscine, Laser Game…

Pour féliciter chacun des participants, en plus d’une tenue complète, ils repartent avec une médaille et un diplôme attestant qu’ils ont suivi le stage avec sérieux. Et pour ceux dont le comportement général a été au top, pour ceux qui ont su développer de belles valeurs, c’est une coupe dont ils font profiter leurs camarades. Un grand bonheur.

Pour tous renseignements : 06.63.68.44.40 / 04.99.02.65.05
Mail : info@sudsport.fr Site web : www.sudsport.fr

Louie Dalle a de l’avenir

Louie Dalle, jeune cavalière licenciée au centre équestre des Onglous, revient du Championnat de France poney de Lamotte-Beuvron avec beaucoup d’espoir et motivée pour l’année prochaine. Elle finit 28ème sur 170 concurrents en saut d’obstacles. Elle regrette juste une petite faute qui l’a pénalisée.

Des membres du centre partiront le lundi 23 juillet au championnat « chevaux » avec 3 autres cavaliers. Bonne chance aux régionaux.

Une permanence pour le projet de desserte en eau brute

BRL a engagé une étude sur les conditions de développement d’un réseau d’irrigation sur le territoire Nord-Gardiole. Poussan est concerné par celle-ci.

L’étude est en phase opérationnelle. BRL souhaite recenser l’ensemble des besoins exprimés sur le terrain par les producteurs, puis évaluer les coûts et la faisabilité d’un tel réseau.

Le 17 juillet, une réunion publique a eu lieu à Gigean. Ont été abordés différents points comme les bénéfices attendus par une irrigation raisonnée des vignobles ou encore, les conditions de financement du projet.

Une permanence assurée par l’équipe de BRL a eu lieu le 18 juillet à la salle sous la crèche. Une autre est programmée pour le mardi 24 juillet, de 14 à 17 h, au même endroit.

Se munir  d’un relevé parcellaire précisant le numéro et la surface de ou des parcelles à desservir.

Explorez le territoire de Thau dès aujourd’hui

Jusqu’au 31 août, explorez le territoire de Thau en mettant tous vos sens en éveil et votre curiosité en action. Découvrez toutes les facettes de la lagune : ses activités traditionnelles, ses sites naturels d’exception et ses saveurs. 9 balades sont proposées, réalisées par les structures membres du CPIE Bassin de Thau, spécialisées dans l’éducation à l’environnement, l’agriculture, la conchyliculture et la découverte de la nature par le sport.

Vous pouvez télécharger le programme des balades en version PDF en cliquant sur le site www.cpiebassindethau.fr.

Aujourd’hui, en partenariat avec les Écuries Aubin et la LPO 34 vous pouvez participer à la première balade « Au pas, au trot, les oiseaux ! » de 17h30 à 19h00 :

A l’affut des oiseaux qui peuplent cette « Petite Camargue» de Thau, initiez-vous à l’équitation en profitant des conditions idéales pour approcher les oiseaux sans les effrayer. Au cœur de cette zone humide de près de 44 hectares avec une vue imprenable sur la lagune de Thau, partez à la découverte du Tadorne de Belon coloré, de la majestueuse Echasse blanche, du discret Chevalier guignette ou de l’Aigrette garzette…
Rendez-vous aujourd’hui, ou le vendredi 27 juillet et les 3 et 10 août, de 17h30 à 19h00 aux Écuries Aubin (Poussan).
Tarif : tarif unique 25 € par personne.
Balade à partir de 9 ans.
Réservation obligatoire : OT Intercommunal
CCNBT 07.86.56.39.04 ou 04.67.43.93.08

Les jachères fleuries, un bonus pour l’environnement

Les travaux  avaient été lancés début 2010.  Près du site du stand de tir, non loin de la route de Villeveyrac, avec l’aide, pour le terrassement, d’une subvention du Conseil Général dans le cadre de sa politique environnementale, des jachères fleuries avaient été réalisées. Ce projet, dans un premier temps, concernait 3 ha en hautes garrigues.

D’une année sur l’autre, les jachères qui doivent d’une part enrichir la diversité biologique et d’autre part éviter la chute des populations faunistiques dans les garrigues ont fleuri. Elles prennent régulièrement ont un aspect multicolore qui attire le regard des visiteurs mais aussi celui des insectes et des oiseaux.

Non loin du stand de tir, vous les découvrirez, mais il est conseillé de respecter la nature en ne pénétrant pas dans ces espaces qui constituent un refuge pour les insectes pollinisateurs ainsi que pour les petits mammifères. Pour accélérer ce processus, une plantation d’arbustes méditerranéens avait été réalisée par des élèves de l’école des Baux. Ceux-ci complétaient la jachère fleurie semée par les chasseurs sur ce terrain municipal.  Les essences (arbustes et fleurs) avaient été choisies par des apiculteurs pour leur pouvoir mellifère.

JACHERES POUSSAN_DSC6806.jpg

Le syndicat apicole départemental, « l’abeille héraultaise » avait ensuite installé des ruches  sur le terrain.

Christian Pons, Président des apiculteurs de l’Hérault et du Languedoc se félicite en premier lieu que ces jachères aient su associer les élèves des écoles et leurs parents, les chasseurs et la LPO, les collégiens et des partenaires institutionnels pour un projet environnemental. Il devrait se poursuivre cet automne avec des plantations d’arbres et d’arbustes par les scolaires afin de créer des haies très utiles pour les oiseaux.

Car si toutes les jachères permettent aussi au gibier de se développer et ont un intérêt  en tant qu’engrais vert, les mellifères permettent de protéger et favoriser  les pollinisateurs (abeilles sauvages et domestiques, bourdons ..). Elles constituent une ressource nouvelle pour les abeilles et permettent de pallier aux problèmes de mortalité ainsi que l’amélioration et le développement de la production.

Pour Christian Pons, c’est une seconde satisfaction :  » Le Mélilot jaune est l’une des « mauvaises-herbes » les plus mellifères qui soient. Il a très bien réagi dans le secteur grâce à la pluviométrie et à la nature du sol. Il faut poursuivre dans ce sens et essayer de faciliter le développement de toute la faune locale. Ça fonctionne. » Un bonus  en quelque sorte.

Annonces paroissiales du 21 au 29 juillet

     Samedi 21 juillet : à 11 h 30, à Poussan, Baptême de Léna Giorgetti et de Tom Causse

 A 18 h 30 : messe à Poussan

Dimanche 22 juillet : à 9 h 30 : messe à Montbazin et à 11 h : messe à Gigean

A 12 h 30,  Baptême à Poussan de Cléa Moréno

 Mercredi 25 juillet : à 20 h 30 : rencontre Bible et prière à Montbazin

 Vendredi 27 juillet : à 18 h : messe à Poussan

 Samedi 28 juillet :  de 10 h 30 à midi,  réunion de préparation au baptême, à la Salle Notre Dame à Gigean

A 12 h 30, Baptêmes à Gigean de Shaheen et de Zaïan Montecot et d’Eline Madama-Combes ainsi que de Charlotte Messina

A 18 h, messe à Poussan

 Dimanche 29 juillet : à 9 h 30 : messe à Montbazin et à 11 h : messe à Gigean

A 12 h 30 : Baptêmes à Poussan de Cassandra Pons, de Lilwenn estèves, de Flora Veaute, d’Eva Tanquerel et d’Aaron Angélini

La Maison de Santé des Baux opérationnelle

La maison de santé des Baux, est opérationnelle depuis quelques semaines, elle correspond en tous points à la maquette présentée lors du lancement du projet. A l’exception cependant du laboratoire Labosud de Poussan qui rejoindra ses nouveaux locaux le 20 août.

Il reste bien sûr des points à revoir ou des petits éléments à poser, pourtant à la satisfaction des patients et des usagers tout fonctionne dans des espaces adaptés et spécialement conçus pour les personnes à mobilité réduite. Toilettes et vestiaires ont été adaptés et un ascenseur permet d’accéder à l’étage.

Un parking est également réservé aux personnes à mobilité réduite devant la maison de santé.

Le premier objectif est  de regrouper les différents praticiens et membres du corps médical pour faciliter les choses aux usagers. Mais pour le Docteur Rozand : « cela nous permet de mieux coordonner les soins et donc d’être plus performants. D’autre part, avec un tel pôle « santé », pour les professionnels de santé et pour les jeunes, Poussan va devenir attractif. L’on pourra fidéliser ceux-ci sur le village. »

Car déjà, leur nombre est impressionnant : Yann Stoffel et Julie Lamouroux dirigeront au premier étage le laboratoire de biologie médicale, tandis que déjà, Marie-Hélène Hamon, psychopraticienne, Catherine Agranier-Rufo, orthoptiste (spécialiste du dépistage, de la rééducation et de la réadaptation oculaire) ainsi que Jean-Michel Bertrand et Véronique Llory, remplaçante, exercent leur métier d’infirmier.

De l’autre côté, au sud, vous trouverez les box de Jacques Winling et Gaëlle Millereau, deux kinésithérapeutes associés qui travailleront avec leurs collaborateurs : Gauthier Zaffra, Pascal Benoit et Mickaël Barral.

Avec une piscine adaptée au rez de chaussée, ils pourront pratiquer la balnéothérapie. La piscine sera aussi utilisée par Stéphane Millereau, coach sportif qui propose différents programmes adaptés à vos besoins et à vos objectifs. S’il a à sa disposition des locaux spacieux, il en est de même pour les cabinets des docteurs Daniel Coste, Pierre Llory et Sylvie Defretin, ainsi que pour ceux d’Olivier Rozand et de Sylvie Porteneuve, 5 médecins généralistes.

Cette maison dédiée à la santé en renforçant l’offre de services de proximité devrait éviter aux poussannais bien des déplacements vers les villes voisines. Pour les professionnels qui exerçaient déjà dans la commune, avec les parking de la maison de santé et ceux de la mairie, les visiteurs y trouveront leur compte, car que ce soit dans la rue de  la Salle ou au Riverain, trouver  une place pour garer sa voiture était devenu souvent aléatoire. Question chaleur, avec la « clim » et bientôt des brise-soleils d’occultations, pas d’inquiétude pour cet été.

Police Municipale : départ du chef Velez à la retraite.

Ce jeudi  12 juillet, une cérémonie était organisée en Mairie, à l’occasion du départ à la retraite du Chef de Poste de la Police Municipale, Bernard Velez, qui quittera ses fonctions durant l’été.

Ce fut l’occasion pour la Mairie de le remercier pour tout le travail accompli à Poussan durant plusieurs années et de lui souhaiter une retraite des plus heureuse. Dès le 1er août, il sera  remplacé par Patricia Andrieu venant de Villeneuve les Maguelone où elle exerçait auparavant. Elle sera assistée par Christelle Hummel, par Eric Simon et par 2 ASVP, Cyril Assié et Mélanie Baudin.