Ylan est parti pour un an aux States

ylanCaptureNous c

Nous connaissons Ylan, par ses exploits sportifs, il y a quelques années lorsqu’il faisait partie du Club d’escrime de Sète dans lequel il avait effectué une forte progression. Ylan Chauvet a maintenant grandi, et a décidé, pour parfaire ses études et son anglais de s’expatrier durant un an aux USA. Ce 8 août, il s’est donc envolé vers San Francisco poursuivre son rêve américain , à sa façon.ylan 33Capture

Ylan est donc arrivé à destination, accueilli par la famille qui le reçoit et qui s’occupera de lui.

Pas de problèmes de dernière minute, c’était son souhait et  du haut de ses 15 ans. il n’est pas impressionné car il a décidé de prendre son avenir en main.

En effet, Il aimerait devenir pilote de ligne puis s’il en a la possibilité astronaute. Pour cela il doit impérativement maîtriser l’anglais.

C’est ainsi qu’en février dernier, ses parents ont cherché des organismes susceptibles de lui donner cette chance de partir en immersion aux USA.

« Il fallait impérativement un organisme reconnu par l’Education Nationale car Ylan ayant 15 ans, il doit de par la loi être scolarisé en France ce qui ne sera pas le cas. De plus nous devions être certains qu’il sera repris au Lycée Joliot Curie l’année qui suivra pour passer son BAC S. Nous avons choisi l’organisme WEP pour toutes les démarches et l’organisation de son séjour de 10 mois aux USA. Nous n’avons choisi ni l’État ni la famille qui allait accueillir Ylan. L’aventure c’est l’aventure. Après de multiples démarches, un dossier administratif extrêmement complexe et complet sur son état de santé, ses vaccins, les appréciations de ses professeurs, et la passation d’un test d’anglais, Ylan était accepté comme candidat au départ. » Précise sa maman, Nathalie Vaultrin Chauvet.

Wep a alors cherché un Etat qui acceptait la candidature d’Ylan, ce fut la Californie, puis un lycée qui veuille bien l’accueillir, ce fut celui de Stokton à côté de Sacramento et de San Francisco, et enfin,  une famille d’accueil, ce furent Ryan, Burke et Léon qui lui ont ouvert la porte de leur maison. Ylan 22Capture

Les familles d’accueil sont volontaires pour vivre cet échange et sont bénévoles. 

Et Nathalie rajoute : « Ne croyez pas que cela est facile de quitter sa famille pendant 10 mois, d’aller vivre dans une famille aux habitudes de vie différentes et dans un pays étranger. Il faut un sacré courage à 15 ans pour faire ce grand saut. Ylan rependra le chemin du lycée dès le 15 août à Stockton. Il suivra le parcours scolaire américain très différent du nôtre car les élèves sont inscrits dans chaque matière selon leur niveau. Ainsi il pourra être au niveau le plus fort en Français, en maths et un peu moins fort en anglais par exemple. Il va passer des tests et le lycée le placera dans son intérêt dans un groupe qui correspond à son niveau. Il sort d’une première S et à son retour des USA, il devra rependre son parcours scolaire donc entrera en terminale S. Malheureusement il n’y a pas d’équivalence en France. Il sortira de ce voyage en maîtrisant parfaitement l’anglais, grandit, autonome et avec expérience de vie incroyable. Ma fille Morgane a elle-aussi voulu vivre une aventure d’échange en restant à Poussan et nous nous sommes portés volontaires pour accueillir une lycéen étranger. »ylangututyCapture

  A Poussan, nous pourrons très certainement croiser au détour d’une rue,  Keito,  un jeune japonais venu apprendre le Français. Il n’en ait pas à sa première expérience car il a déjà fait deux séjours en immersion, un aux USA et un en Corée du sud. Il sera scolarisé au lycée Joliot Curie de Sète, le proviseur l’ayant très gentiment accepté pour permettre sa venue en France car sans inscription dans un lycée, Keito n’aurait pas eu de visa.

Nous  souhaitons donc à Ylan et à Keito d’en profiter un maximum, que ce soit au niveau de la culture et des études, de la langue, des échanges avec une ouverture sur le monde qui saura les enrichir.