Avec Arts et Agapes le bonheur est bien à Poussan

Agapes dada-01(Cliquez sur les photographies pour les agrandir).

Le service culturel de la Ville de Poussan et l’association EscapadeS avaient convié la population à l’ouverture du festival d’Arts et d’Agapes ce dimanche 10 septembre au jardin de la grotte à Poussan. D’Arts et d’Agapes est un festival au programme culturel, artistique et gastronomique, décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune. Au cours de cette manifestation étaient proposés des spectacles contés, artistiques et musicaux, des ateliers d’art plastique, ateliers jeux, mais aussi des assiettes gourmandes préparées par des producteurs locaux avec une sensibilisation aux produits du terroir. Et pour cette seconde édition beaucoup de nouveautés déjà avec une introduction vraiment particulière.agapDSC_0009 (33)En effet le départ du spectacle déambulatoire du théâtre des Origines se déroulait devant les halles avant de prendre la direction du centre historique.

EN 2015 pour des raisons météorologiques le Festival avait été annulé, en 2016 les conditions étaient idéales et cette fois: Pas de nuages, mais de la fraîcheur et surtout un vent fou qui allait se calmer plus tard, pour profiter de l’ombre des arbres du terrain de la Grotte, au chemin des Frères.agapDSC_0010 (33)Comme le précisait à nouveau les organisateurs, le festival est né d’une envie commune de créer une fête à valeur culturelle fédératrice dans un esprit participatif et imaginatif. Artistes, musiciens et bénévoles ont travaillé plusieurs mois pour proposer, lors de cette journée, un programme varié ouvert à tous avec des ateliers gratuits pour petits et grands, possibilité de restauration sur place.agapDSC_0005 (18) agapDSC_0023 (21)Une belle aventure était à vivre en famille au rythme d’un orchestre, mais auparavant, la journée avait débuté devant les Halles par un spectacle déambulatoire  à travers les rues du vieux village avec plusieurs haltes au gré des espaces disponibles. Le Théâtre Des Origines avaient en effet convié les poussannais, enfants, jeunes, adultes qui le souhaitaient à participer au spectacle !

En effet le Théâtre des origines est un collectif d’artistes souhaitant poser la question du lien entre le Patrimoine vivant et la création artistique en territoire méditerranéen.
Au-delà d’un spectacle, le Théâtre des Origines défend une forme artistique faisant appel aux « pratiques performatives » développant ainsi une recherche pour la fabrication d’une ethno-scène, la médiation des patrimoines vivants et l’élaboration d’un théâtre d’écologie culturelle.
Si les spectacles et les rituels (et/ou spectacles-rituels) du Théâtre des Origines font appel à ce qui est communément appelé « arts et traditions populaires » ils n’en sont pas moins profondément emprunts d’actualités sociales et d’engagements politiques.agapDSC_0005 (36)C’est donc dans ce sens que dans la déambulation l’on retrouvait de nombreuses traces du passé de Poussan et d’autres actuelles qui avaient été confiées par des inconnus autochtones. Après le recueil de ces traces, certains bénévoles, volontaires, amateurs ou semi-amateurs ont composé une belle équipe  autour des animatrices  du théâtre des Origines.

S’en est suivi un travail théâtral où l’on allait retrouver des témoignages de notre passé, du moins, celui de Poussan.
.
Avec l’aide de membres d’associations comme le Carré d’As ou culturelles comme le Strapontin et les autres compagnies, avec la participation d’Escapades et même des individuels, les dés étaient jetés.

Caractérisé par cette participation, le spectacle déambulatoire débutait par un appel du « Maire » qui présentait dans son discours ce qui motivait ces déplacements : la recherche du BIB, Baromètre de bonheur intérieur, où pourquoi l’on est heureux à Poussan.agapDSC_0036 (19)

Bien sûr, tout le monde n’était pas d’accord. Une « Précoune » intervenait pour aller plus loin dans les recherches en suivant ces fameuses traces. Faisant partie du GPGH (Groupement des grands Hommes) elle allait malgré vents et marées chercher les raisons du plaisir que l’on éprouve à vivre à Poussan. La question était posée, le bonheur il est où. En suivant des traces l’on retrouvait ces moments forts qui font le bonheur de toutes les générations car partagés comme le chevalet dignement interprété par des scolaires avec des musiciens bien motivés.agapDSC_0054 (14)

Un public assez nombreux pour accompagner ,d’abord les musiciens puis les jeunes danseurs. C’était parti, un cortège  sympathique pour guider les spectateurs vers le Jardin de la Grotte.agapDSC_0062 (16) Entre les râleurs du dimanche qui en avaient contre « l’église » qui avait bien changé, entre l’équipe féminine de rugby qui recrutait et ces « vieilles dames » qui refaisaient l’histoire du village l’on se laissait porter par ces témoignages qui font le bonheur d’une cité et son identité.agapDSC_0007 (34)

Et avec un cochon qui passait pour nous saluer, avec un Branle de la chemise réunissant public et acteurs le partage se faisait plus intense. Le plaisir aussi avec une écoute particulière des pierres du centre historique. Et si l’on retrouvait le cochon à la place su 11 novembre c’était encore pour lui faire honneur en dansant et chantant.agapDSC_0104 (5)

Le baromètre du bonheur grimpait alors que le le public était bien motivé pour enchaîner sur les animations. Mais auparavant quelques mots d’Aurélie  pour remercier tous les participants, les organisateurs et bien sûr tous les bénévoles qui se sont associés pour la réalisation de cette déambulation.DSC_0084 (9) Ceux-ci étaient applaudis avec insistance ayant su créer dans le public une montée endorphines. Le BIB était au « taquet », l’on pouvait se lancer dans la fête non sans avoir reçu une queue de cochon en guise de bienvenue. Les enfants étaient déjà en place : Ils avaient du choix et les adultes aussi :agapDSC_0135 (1)

La petite usine à taille douce de Caroline Blondeel était synonyme d’impression et de gravure, pour participer à la création d’une œuvre collective dans leur charmante et chaleureuse  petite usine mobile où l’an dernier des amateurs avaient réalisé un livret avec des gravures sur une trame de film sur le Branle de la chemise tandis que les jeux prêtés par l’association Arts et Jeux de Montbazin faisaient un tabac, La Création de Héros Manga avec Aurelie Malbec, artiste peintre poussannaise  retenait l’attention tout comme l’atelier de maquillage toujours sollicité…agapDSC_0148 (1)

Mais nouveauté, la présence de 2 bénévoles de l’association LE PONT DES ARTS VISUELS pour améliorer l’accueil du public sourd, avec un atelier d’initiation à la Langue des Signes Française, et durant l’après-midi, un spectacle conté bilingue français-LSF : « L’Heure des Saveurs » par la Compagnie de l’Empreinte, un spectacle empreint de poésie où l’une raconte avec le signe, l’autre avec le verbe.agapeDSC_0057 (21)

Un beau succès car rien ne manquait : l’environnement avec l’Atelier pédagogique du CPIE Bassin de Thau, sur le thème de la cuisine anti-gaspis, l’Arbre à lire, une aire de lecture décorée par les écoliers, un atelier d’arts plastiques et un trombinoscope avec des photos où l’on vous transformait en œuvre d’art, et enfin  de la brocante de livres.agapeDSC_0012 (33)

Pour les plus créatifs, du street Art sur une estafette qui fut ensuite vendue aux enchères et pour les fatigués, un coin repos, souvent bien rempli.agapeDSC_0018 (30)

Après une heure d’animations il était temps de s’alimenter et de se désaltérer. Pas de soucis à ce sujet : des assiettes gourmandes étaient proposées par les producteurs locaux les « Pouss’en Faim »de délicieuses Assiettes Gourmandes!
Au menu,des crêpes,  des légumes de Christophe et Karine,la viande de Franck, les fromages de Nelly, le pain de Mélody…. tandis qu’un concert de Clair de Swing se préparait avec du jazz manouche. Et pour les gourmands des préparations à base de safran.

agapeDSC_0155 (1)

Mais auparavant un petit spectacle en guise d’apéritif que vous pouviez revoir dans l’après-midi avec , un Mystérieux Coiffeur qui partageait avec le public son univers baroque et fantasque et qui émerveillait par ses folles créations capillaires!

Entre repas et musique, ce fut la transition jusqu’à la ré-ouverture des ateliers.

Et dans cette ambiance, ludique, culturelle, artistique et poétique, le spectacle  bilingue français- langue des signes trouvait admirablement sa place.agapDSC_0007 (35)Et pendant ce temps, certains poursuivaient encore l’exploration des ateliers. Encore une belle réalisation que pour cette seconde édition qui fut pour de nombreux participants une journée de bonheur : le public a répondu présent, tous les ateliers ont eu du succès et chacun a pu s’épanouir dans différents domaines durant dans le calme, la convivialité et le partage.DSC_0161 (1)

Vraiment, félicitations à tous les bénévoles, ceux qui ont œuvré,  pour que perdure cet événement qui est une belle référence culturelle et festive pour Poussan.  En associant des amateurs et des néophytes, des animations pour tous et du spectacle, Arts et Agapes fut un beau succès.

Les commentaires sont fermés.