On s’active autour des chars, à 15 jours du Carnaval

C’est parti depuis plus d’un mois 1/2 pour certains carnavaliers, dans le hangar Decoux. Les membres des différents groupes engagés pour participer à la cavalcade du 23 février se sont remis au travail avec beaucoup de plaisir car à la clef, il y aura un char, un carnaval, une ambiance et de nombreux souvenirs après un vécu inoubliable.concoP1330568 

Dans tous les cas, il a fallu d’abord démonter les structures des chars de la cavalcade de 2018, nettoyer et refaire des planchers pour certains.

Pour les Bee Gees, comme à leur habitude, quelques dessinateurs spécialisés et ingénieurs en aéronautique venus de Toulouse ont d’abord œuvré dans les bureaux pour établir des plans à partir d’une maquette du Concorde. Passage en soufflerie, tests, c’était bon pour la décoration de cette version 2020.concoP1330567

Le résultat est édifiant, car en quelques semaines, sans problèmes majeurs, la structure a déjà été fixée sur son socle par des techniciens, les panneaux agrafés et une bonne partie du char déjà fleuri. Mais nous n’en dirons pas plus, Air Bee Gees n’y tient pas.

Pour d’autres, le travail est tout aussi avancé, comme pour les filles avec la casa del Papel ou pour le char de la Reine. Il reste 14 jours et avec du courage et de la régularité les carnavaliers devraient y arriver toujours dans la bonne humeur. Les membres de la MJC, ceux du CAP Football, ceux de Paren’thau parmi d’autres, aussi, l’ont bien compris et profitent des congés scolaires depuis samedi pour avancer le travail encore plus rapidement et réaliser de magnifiques structures. Tous les carnavaliers sont déjà très motivés. Tant mieux pour eux.

Les commentaires sont fermés.