Etre zen, avoir le blues, ce samedi c’était possible,

« Zen Attitude » de Sandrine Lévêque, une comédie interprétée par l’atelier Théâtre de la MJC de Mauguio-Carnon était la première pièce proposée ce samedi soir dans le cadre du festival de théâtre amateur, Fest’UD.  Un salon d’accueil d’un Centre de formation et de bien-être « La Zen Attitude » accueillait le  public. L’esprit du spectateur se laissait  aller mais rapidement il comprenait que même si tout avait été planifié pour l’inauguration de ce nouveau centre, rien n’allait se passer comme Mme Labiche, la directrice, l’avait prévu.

Les participants pour un stage de jardinage et un stage de feng shui n’étaient pas  vraiment assortis. Il était très difficile de rester zen pour la plupart d’entre eux. …Rien, absolument rien ne se déroulait comme prévu. L’on se disait que ça devait arriver avec de tels personnages.

Mais ceux qui sont revenus pour  « Chicago blues », la seconde pièce interprétée par les acteurs de la compagnie du Ressac  ont commencé à se poser des questions. Pourquoi encore des personnes bizarres, des doux dingues un peu frappés qui rêvent de Chicago. Tandis que l’un s’était endormi, les deux autres rentraient dans un jeu philosophique  qui de la mort à la vie, de la haine à l’amour, allait les emporter dans une folle soirée.

Pourquoi rester un être perdu dans la masse, un être inutile, celui qui ne  compte pas ? Joan parvenait à attirer Agnès et Mouche dans son blues de la vie et ainsi dans son projet de valorisation pour essayer de s’en sortir. Elle  devenait leur guide.

Les  voilà donc embarqués dans une distribution de tracts vierges qui pour Joan n’en ont que plus de valeur. Celui  qui essayera de les lire va se poser bien des questions, car Joan a décidé de dire non. « Oui, mais à quoi? »

Une soirée un peu débridée, car entre la zen attitude ou le blues, entre être acteur ou spectateur, entre la soumission et la confrontation, le choix était délicat.

Mais n’est-ce pas la vie ?

Les commentaires sont fermés.