Les filles partent à la recherche des cités d’or

La légende veut qu’en 1532, à Barcelone, Esteban, un orphelin d’une douzaine d’années qui semblait être capable d’appeler le soleil, accepta l’offre d’un mystérieux marin, Mendoza, de partir vers le Nouveau Monde afin de découvrir les légendaires Cités d’or.

Estéban découvrira qu’il possède un des pendentifs, un médaillon du soleil, censé être une clef de ces Mystérieuses Cités d’or qu’ils cherchera. Avec Zia, une jeune Inca, Il découvrira Solaris, la puissante nef solaire légendaire de l’empire de Mu qui leur permettra de se rendre à Tumbes, puis il trouvera le Grand Condor, un gigantesque oiseau volant en or massif qui leur permettra de parcourir l’Amérique du Sud et Centrale.

Le groupe des Filles, passionné par l’aventure, a voulu cette année, suivre les pas d’Estéban et de Zia. Composée de 23 membres, l’équipe a déjà choisi les costumes et avance petit à petit dans ses préparatifs pour un départ prévu début février, le jour de la cavalcade. Aidées par quelques garçons, elles ont déjà le grand oiseau, mais Solaris est encore en construction.

Pas de soucis tout de même, les fleurs sont prêtes à être collées. Dès que les Filles ont un peu de temps, elles hésitent pas à travailler sur le char qui nous l’espérons, fera venir le soleil pour la cavalcade mais ne provoquera pas d’éclipse.

En route pour le « JAPon »

Les parents volontaires réalisent des fleurs à la maison ou durant les cours de leurs enfants car, pour le char du JAP, qui sera une des structures les plus imposantes de la cavalcade 2013, il en faut pas mal.

Justement, côté architecture, pour en arriver à monter correctement le temple qui a été donné à l’association, il a fallu faire des recherches sur internet, dessiner quelques plans, puis se lancer dans le bricolage. Jour après jour, le char a pris forme, mais pour les carnavaliers qui s’en occupent, il reste beaucoup de travail. Le moral est bon, c’est le principal.

Déguisés en Samouraï, les plus petits du JAP pourront grimper sur le char, tandis que les autres seront derrière lui avec les adultes. Pour les costumes, rien n’a filtré mais l’on se doute que le club aura su faire le bon choix pour que ses membres incarnent de la meilleure des façons les membres d’une classe guerrière qui a dirigé le Japon féodal durant près de 700 ans.

Des Ateliers de Noël à la MJC

Le mercredi 12 décembre, à partir de 10 h 45, Mireille, à la Bibliothèque de la MJC, grâce à des contes de Noël, mettait en condition les enfants pour les préparer aux ateliers de l’après-midi pour des activités visant à réaliser des décorations.

Entre lutins et cadeaux, entre le rêve et la réalité, tandis que Mireille leur lisait quelques contes de Noël, les enfants laissaient aller leur imagination. Pour la partie manuelle, Cathy Pézerat était aux commandes… Alors que d’autres animateurs et bénévoles travaillaient sur le char de la MJC, pour la cavalcade, Monique et un papa prêtaient main forte à Cathy. Pour tous les volontaires, l’objectif était de décorer une petite boîte avec des sujets sur le thème de Noël. Après avoir peint chacune d’entre elles à la gouache, les enfants choisissaient selon leur goût, les différents éléments afin de créer une unité.

Comme d’habitude, après l’effort, le réconfort. Un bon goûter attendait ces petits bricoleurs qui en profitaient pour comparer leurs réalisations et pour leur donner une fonction : boîte à bijoux ou à médicaments, ou encore bonbonnière, ils avaient le choix.


La MJC participera au Carnaval 2013

Depuis plusieurs semaines , des volontaires se réunissent dans la salle de la MJC réservée aux Arts plastiques pour réaliser un élément d’une taille particulière puisqu’il s’agit d’un char que la MJC aura l’honneur et le plaisir de sortir et de montrer à la foule lors de la cavalcade du carnaval 2013, début février.

C’est une œuvre de longue haleine et les volontaires espèrent bien que d’autres personnes viendront les aider plus l’on s’approchera de la date fatidique !

Le projet consiste à  réaliser un énorme gâteau d’anniversaire pour fêter les 40 ans de l’association et de disposer tout autour des symboles représentant toutes les activités de la MJC, comme les ateliers guitare, violon, la bibliothèque, la danse…

Les réalisations seront principalement en carton. Une spécialiste, Marie-Blanche Cavaillé, qui réalise des meubles en carton et qui transmet son savoir à des élèves, montre les différentes techniques d’assemblage tout en participant à l’élaboration des sujets. Même si le groupe en est aux balbutiements, la motivation ne manque pas. L

Le projet est sur le papier. Le reste, c’est du courage et de la volonté, mais aussi beaucoup de plaisir. Et que dire du bonheur que ressentiront ses concepteurs quand le char défilera entouré de petits danseurs qui évolueront en suivant la musique jouée par une pena.

 

Du 29 mai au 6 juin, les ateliers de la MJC exposent

     Avant la fin de la saison,   plusieurs ateliers de la MJC ont décidé d’exposer certains de leurs travaux dans la salle d’accueil de l’établissement afin que chacun d’entre vous puisse apprécier la valeur esthétique des réalisations : meubles en carton, BDs/Mangas et mosaïques vous seront présentés du 29 mai au 6 juin.

Un bien beau travail pour des amateurs qui se sont investis pleinement dans une activité choisie en début de saison. A l’heure du bilan, pas de regrets, que du bonheur.

Un mercredi qui devait être studieux à la MJC

Tout à commencé dès  11 h, ce mercredi matin, autour de Mireille qui  jusqu’à midi, présentait une lecture « enfants », une animation sur l’été et les vacances histoire de  se mettre en condition avec l’arrivée des beaux jours.

L’après-midi  devait être plus scientifique que littéraire. Afin de préparer la journée du 2 juin durant laquelle se dérouleront différentes animations autour de l’astronomie avec l’inauguration du cadran solaire, Sophie Dassaut Leriche devait animer un atelier « Système solaire » pour les 6/10 ans. Ceux-ci n’étant pas assez nombreux pour réaliser une maquette du système solaire, à l’échelle, l’atelier a été annulé.

Mais après réflexion avec le groupe d’animation de la MJC, il a été décidé d’ouvrir un atelier régulier d’exploration, allant du scientifique au littéraire en passant par du ludique, qui fonctionnera régulièrement la saison prochaine.

N’en doutons pas, le système solaire y trouvera sa place. Pour l’instant, il semble que les enfants en profitent d’une autre façon.